Acupression et Changement de vie

De dirigeant de société à praticien en Médecine Chinoise - émotions

Accueil > Activités du site > Acupression et Changement de vie

Acupression et Changement de vie

par

Acupression à Distance
Promotion 2020

Introduction

Je voulais juste signaler (mais vous allez le découvrir) que j’ai abordé un peu différemment ce travail de mémoire ; ce texte me correspond totalement simple et authentique…

Un élève reconnaissant – Merci à Tuan-Anh Doan !

Maintenant que je commence à me pencher sur l’acupression et n’étant qu’à sept mois de formation, je vais être très humble dans mon écrit. Effectivement avec un sujet aussi vaste et même plus, toujours en “mouvement” il faut avoir un certain recul.

Tout commence par une formation à MENETROL on se demande à qu’elle sauce on va être mangé. Et en fait un stage formidable, une petite aventure humaine qui laisse des traces. Je me souviens être parti dans l’idée de faire de l’acupression point barre !
Et puis comme j’aime à le répéter, totale- ment vierge de Qi gong tuina (à quoi cela sert ?).

Et là boum au fil du temps tu t’aperçois que tu es plus efficace sur tes points en pratiquant régulièrement du QI GONG ( aie! première révélation qui bouscule mes certitudes ).

Revenons à l’instant présent, j’ai des patients qui viennent à la maison (je dois en voir un maximum afin de progresser au fil de cette formation). Le ressenti est déjà très bon (du moins de mon point de vue ) et je n’ai qu’une hâte de commencer dans nos nouveaux locaux, d’évoluer et d’avancer (deuxième aie! je m’emballe un peu ).

Une chose est sure le développement de nos sens sans doute oubliés jusque là dans notre société reviens au gout du jour dans l’apprentissage de l’acupression, mais bon commençons par le début .

De dirigeant de société

Dirigeant de sociétés depuis trente trois ans en station de ski, l’année 2020 fut un tournant de ma vie (à bien des égards ) . Travaillant avec mon épouse depuis euh…, toujours en fait, notre complémentarité fut le résultat de notre succès.

Je me suis toujours attaché à l’être humain, essayer de le comprendre, de l’analyser. Cela m’a permis d’être assez efficace dans mes affaires et d’avantage avec mes collaborateurs, avec ce souci de les mettre dans les meilleures conditions possibles, de leurs donner des postes où ils se sentaient le plus à l’aise possible, pas par compassion, quoique, mais surtout pour l’efficacité.

Le développement et la croissance de l’entreprise étaient là, retour de la médaille, physiquement il fallait tenir avec le nombre d’années (l’épicerie laisse des traces ) à ceci vient s’ajouter la covid (de grosses fatigues en perspective ).

À la médecine chinoise

Nous décidions d’arrêter notre activité et de se lancer tous les deux vers un autre univers qui nous attirait. Nous achetons un local commercial et je commence à m’intéresser de plus près à la médecine traditionnelle chinoise avec l’acupression. Et là aie! (le troisième) je tombe de haut, il va falloir oublier nos certitudes, apprendre à se connaitre soi-même, avant de vouloir aider les autres.

Je me rend compte de la difficulté de l’entreprise, mais le chemin se faisant, je commence à com- prendre que le ressenti sera extrêmement important, et à dire vrai, ce qu’ exprime concrètement ce mot.

Gros problème majeur, nous sommes en station de montagne en zone touristique ; comment aider des personnes présentes une semaine ou deux maxi par an ? Plus j’avance dans l’exercice d’apprentissage et de compréhension de l’acupression, plus je me rend compte qu’un certain nombres de cas nécessite un suivi …

Et là comme une évidence (pour moi), nous allons ouvrir une aromathérapie, phytothérapie en plus d’un cabinet d’ acupression. Aie! (le quatrième) le sujet est très très vaste, ma femme avec qui travailler est simple et naturel se lance dans des formations, et plus elle s’enrichit de ce nouveau savoir plus mes croyances se renforcent, nous allons pouvoir accompagner du mieux que l’on peut ces personnes de passage dans notre commune .

La connaissance est immense, ce sera un perpétuel chemin de savoir qui nous attend. Tout ne sera pas figé, acquis ; en apprentissage permanent, nous croiserons nos réflexions, cette démarche augmentera encore notre alchimie.

Bien sur le chemin est long et sans fin, nous allons nous appuyer sur les connaissances des bases de l’enseignement de nos formations respectives. C’est terrible, excitant et frustrant à la fois.

Terrible parce que les sujets sont infinis, excitant parce que rien n’est acquis, frustrant parce que nous aurions du commencer avant…

Les émotions

La Médecine Traditionnelle Chinoise considère que les émotions sont une des plus grandes causes de maladies et en réfléchissant bien on s’aperçoit qu’effectivement dans notre vie les événements subis dérèglent souvent notre organisme.

La colère est associé au foie, l’accablement au poumon, la nostalgie à la rate, la peur au rein, la joie au coeur.

Bien sur il ne faut pas ne pas avoir d’émotions (c’est quand même ce qui fait les fondamentaux de la vie ) mais il faut juste qu’elles ne soient ni en excès ni absentes. Le fait d’être en bonne santé est souvent le résultat que nos émotions sont équilibrées ; au contraire en déséquilibres elles seraient sources de maladies, devenant pathogènes et donc elles auraient un effet sur l’organe associé. Et là l’acupression est un très bon remède pour pouvoir corriger ces déséquilibres.

La joie, reliée au coeur, en excès elle relâche le Qi, ainsi si le Qi du coeur est trop relâché, le Shen n’est plus correctement hébergé ce qui entraine différents symptômes (euphorie, dépression, palpitations …)

La colère, reliée au foie, en excès fait augmenter le Qi, il entraine le sang provoquant céphalées, ver- tiges, acouphènes… De plus l’excès de QI du foie peut arriver à agresser la rate (ballonnement, diarrhées …) et même atteindre le rein (peur, faiblesse lombaire…)

La nostalgie, reliée à la rate, en excès, elle noue le Qi de la rate entrainant un dysfonctionnement de la digestion (pas d’appétit, amaigrissement ..)Les fonctions de la rate ne sont plus assurées, le sang du coeur affaibli, provoquant insomnie, sommeil agité…

L’accablement, relié au poumon, en excès fait diminuer le Qi ce qui entraine pleurs, perte d’initiative, découragement …

La peur, reliée au rein, fait descendre le Qi et donc diminue le Qi du rein ce qui peut entraîner une faiblesse des lombaires, des genoux …Le Qi du poumon est diminué aussi amenant une pression au niveau du thorax, la communication avec le coeur peut être interrompue entrainant des difficultés à s’endormir, beaucoup d’agitation …

Il y a bien sur beaucoup plus d’émotions que cela mais elles rentrent toutes dans une des catégories énoncées plus haut.

Pour entrer un peu plus dans le vif du sujet je vais évoquer deux cas que j’ai pu étudier lors de ma formation : l’impact émotionnel sur la pathologie (je m’aperçois d’ailleurs qu’au fur et à mesure de l’avancée de ma formation pour beaucoup de personnes que je reçois la racine part souvent de l’émotionnel) .

Cas pratiques

Cas numéro 1

C’est M ,elle a 26 ans grande 1M 74 de bonne « charpente »

Le teint un peu blanc, les pommettes rouges (peut être chaleur vide ? ).

Pour le reste du visage rien ne ressort vraiment le teint est soutenu pale et belle humidité .

Sa langue est de forme normale par contre enduit assez fin et une fissure centrale qui va jusqu’à la pointe ; pas d’autres observations particulières.

Je lui pose quelques questions (nourriture, selles, urines, douleurs…) une seule chose retient mon attention son sommeil perturbé par des rêves assez agités.

Je lui prend les pouls, ils sont réguliers, 80 battements par minute par contre ressenti qu’en profon- deur et assez fin (la personne pese plus de 90 KG ).

Pour aller plus loin dans son bilan, elle me dit qu’elle a souvent des vertiges avec des problèmes de concentration. Je pense donc que nous sommes bien dans un cas de chaleur vide et il faut je pense tonifier le yin et calmer l’esprit.

Apres palpation des HUA TUO JIA JI je ressens deux tensions, entre la cinquième dorsale et la sixième et une plus forte au niveau de la lombaire L2. Mon jugement en est réconforté, je vais tra- vaillé sur le 15V (point shu du coeur) et le 23V (point shu du rein) pour clarifier le feu du coeur et ré- tablir la communication entre le coeur et le rein.

Ensuite j’utilise le 7MC et le 7C pour apaiser le coeur et l’esprit et enfin le 6R et le 3R pour clarifier la chaleur vide et toujours calmer l’esprit .

Pendant que je travaille sur ses points, je demande à la patiente si un évènement particulier s’est produit ses dernières années, qui l’aurai pas touché profondément? (La fissure sur sa langue me pousse dans cette démarche). Et là, elle se libère. Elle me raconte que trois ans auparavant elle gar- dait un petit garçon (Yann) âgé de neuf ans. Malheureusement pendant qu’elle était en saison en station de ski, ce petit bonhomme est décédé d’une leucémie foudroyante. Ce qui la mine le plus c’est qu’elle n’était pas présente pour ses obsèques, je la sens très affectée.

Je décide de travailler sur le 44V afin d’agir sur le trouble du Shen et d’enchainer sur le 42V (où je reste plus longtemps ) pour calmer le Shen et stabiliser le Po. En même temps je lui parle, je lui de- mande d’imaginer serrer très fort Yann dans ses bras et de lui dire au revoir. A ce moment précis au niveau humain, je me sens utile …

Son ami me téléphone une semaine plus tard, pour me tenir au courant de l’évolution de M : elle dort beaucoup mieux et est nettement plus radieuse et apaisée. C’est un soulagement pour lui aussi.

A sa demande je l’ai revu avant son départ pour un suivi, et à ce jour elle se sent toujours très bien. Voilà un exemple qui me réconforte dans le fait de penser que l’émotionnel est souvent présent dans les symptômes du dérèglement de la personne.

Cas numéro 2

C’est E femme de 47 ans, elle vient me voir car elle a une ostéoporose maladive (ce sont ses mots) Sa morphologie est surprenante, elle est terriblement voutée, même déformée. Elle me donne en même temps un résumé de radiographie du rachis dorso-lombaire :

Cyphose du rachis dorsal avec un angle de cyphose entre T4 et T12 à 94%, tassement de corps vertébraux T9 T10 T11

Elle ne pese que 40KG pour 1M66 (assez squelettique), ce qui me rassure un peu c’est que le teint et la brillance de son visage sont bon et je n’observe rien d’autre de particulier sauf au niveau de sa langue. Elle est mince, raide, a une fissure centrale qui sépare presque la pointe (tendance à la pa- thologie du coeur et émotions anciennes fortes?).

Elle me dit qu’elle est ménopausée depuis 10 ans (sa maman l’était aussi très jeune). Elle vient me voir surtout parce que son tassement lui fait horriblement mal. Son médecin lui a prescrit comme traitement risédronate 75MG 2 fois / mois et des séance de microkiné.

Je décide d’abord de m’attaquer à la branche : soulager ses douleurs d’ostéoporose. Fait nouveau pour moi, la patiente reste assise (elle ne peut pas s’allonger ) je m’aperçois que les repères ne sont pas tout à fait les memes (j’apprend encore …)

Je travaille très longtemps le 14DM point de la mer du Qi et le 11V point de réunion (Hui) des os puis le 39VB point de réunion (Hui) de la moelle, tous cela pour calmer et tonifier ses os puis le 23V point Shu du rein afin de raffermir le Qi du rein, le tonifier, le 25 VB point MU antérieur du rein et le 3R point rivière (shu) point source (Yuan) et point terre du méridien du rein, afin de tonifier le yang et nourrir le yin du rein. En effet le rein régit les moelles et les os.

La patiente me rappelle deux jours plus tard, pour me signaler qu’elle a beaucoup moins mal, nous mettons en place une séance par semaine.

A sa deuxième venue je travaille les memes points, elle me parle déjà beaucoup plus, la confiance s’est installée (c’est important) je rajoute le 42V (porte de l’âme corporelle) en effet elle me dit que 25 ans auparavant elle a subi un choc émotionnel, son frère d’un an son ainé est décédé subitement d’un accident ; suite à cela elle a perdu plus de 20 kilos très rapidement ce qui a entraîné l’ostéopo- rose.

Cela fait plusieurs semaines qu’elle vient en consultation, sa stature s’est modifiée, elle se tient beaucoup plus droite, elle a moins mal au niveau de son tassement. Elle me dit ne plus vouloir faire de la microkiné, elle préfère venir me voir. On parle souvent de son frère pendant la consultation, elle ne pleure plus en l’évoquant elle est nettement plus souriante qu’il y a un mois, elle me dit qu’elle se réveille avec je site « une pêche pas possible » …

Voici encore un cas où un évènement violent à dérégler l’équilibre de la personne pour arriver à une maladie assez grave.

Lorsque notre commerce sera ouvert (début juillet), je demanderai à mon épouse si elle peu complé- ter le traitement (d’après ce qu’elle m’a dit un mélange de prêle 30g ,de houblon 20g ,de sauges 30g, ortie piquante 30g et de menthe 50g en tisane pourrait lui faire le plus grand bien ).

Un exemple pour la suite de notre aventure où l’acupression et la phytothérapie (pharmacopée) se complète bien.

J’ai vraiment hâte que l’on travaille ensemble .

Conclusion

Je me suis lancé dans cette formation en sachant qu’elle est difficile et que le chemin est encore long et sans doute sans fin. Etre dans une profession où l’on a la chance d’apprendre tout le temps, où l’on aborde des sujets différents pratiquement toutes les heures, où chaque patient est un nouveau challenge à résoudre ; c’est vraiment un enrichissement permanent pour soi et pour les autres à la fois.

Pour s’engager dans cette voie il faut je pense d’abord faire un travail sur soi, aimer l’humain, donner de sa personne, ressentir les choses, mais le plus important est sans doute ne pas avoir peur de l’échec, car dans la pensée chinoise j’ai vraiment l’impression que c’est la façon de se construire et de grandir.

Dans la pensée occidentale on nous dit que c’est dans nos échecs que l’on apprend, mais je pense que c’est avant tout une façon d’encourager, de motiver. On apprend bien sur aussi, mais la « pres- sion » est plus forte. Dans la pensée chinoise le sujet est abordé de façon plus sereine, plus naturel. Un exemple flagrant on travaille beaucoup plus le ressenti alors qu’en occident il a perdu beaucoup de son importance.

Faire un bilan énergétique à une personne sans prescrire de prise de sang, ou je ne sais quel exa- men, partir du principe que la forme, l’odeur voir la couleur des plantes indiquent les maladies qu’elles sont capables de guérir; au premier abord tout cela semble farfelu et pourtant c’était la base de la médecine pendant des siècles.

Nous avons la chance de vivre à la montagne et d’être en harmonie avec la nature, nous allons pouvoir puiser nos forces en elle. Tenir cette ligne directrice, qu’est l’équilibre de la personne entre le yin et le yang, est notre objectif pour que l’aventure continue. Et puisque tout est mouvement elle n’est pas prête de s’arrêter …

Bibliographie et autre source

Acupression et base de Qigong Tuina (Amaël FERRANDO ) La Loi des signatures (Amaël FERRANDO)

Manuel d’ACUPUNCTURE (Peter DEADMAN) Formation aromathérapie ,phytothérapie (mon épouse )