La Cystite chez l’enfant et ses désordres émotionnels

Les troubles urinaires chez l'enfant en Acupression

Accueil > Activités du site > La Cystite chez l’enfant et ses désordres émotionnels

La Cystite chez l’enfant et ses désordres émotionnels

par

Acupression à distance
promotion 2022

Mon étude porte sur la relation entre la cystite chez l’enfant et les émotions en lien avec  les organes concernés. 

Nous allons voir ensemble comment est défini ce trouble selon la médecine allopathique  puis selon la médecine chinoise. 

Je vous exposerai ensuite le bilan de ma propre expérience sur le sujet.

Partie A : Selon la médecine allopathique  

Qu’est-ce que la cystite ?  

Cystite, une infection urinaire au niveau de la vessie. 

La cystite est une infection urinaire localisée au niveau de la vessie. Elle est due, dans 90  % des cas, à une bactérie appelée « Escheria coli » ; mais d’autres bactéries ou micro organismes peuvent en être la cause. La bactérie présente naturellement dans le tube  digestif pénètre dans l’urètre, puis remonte dans la vessie, et commence à se multiplier. 

Quels sont les symptômes de la cystite ?  

Chez la petite fille, l’infection urinaire est en général une cystite dans les symptômes sont  identiques à ceux de l’adulte. 

Chez le bébé ou l’enfant en bas âge entre parenthèses moins de deux ans, l’infection  urinaire atteint le plus souvent les reins : il s’agit d’une pyélonéphrite dont les symptômes  sont trompeur : 

– Une fièvre inexpliquée. 

– Des urines de couleur ou d’odeur inhabituel et, éventuellement, la présence de  sang dans les urines. 

– Des pleurs en urinant. 

– Des fuites urinaires. 

– Une perte d’appétit, des vomissements et des maux de ventre. – Un changement d’humeur et une fatigue. 

– Une perte de poids ou un arrêt de la croissance. 

Comment confirmer le diagnostic de la cystite ?  

•  Par un dépistage à la bandelette : il suffit de laisser bébé faire pipi dans sa couche  et de tremper la bandelette dans quelques gouttes d’urine. Si la couleur indique la  présence de leucocytes et de nitrites, c’est signe d’infection. Il faudra se rendre en  laboratoire pour compléter le diagnostic. 

•  Par l’examen des urines dit « cytobactériologique » au cours duquel sont  recherchées : 

•  les cellules (cyto) : les globules blancs sont nombreux pour lutter contre les  microbes, 

•  les bactéries, leur nombre permettant de dire s’il s’agit d’une infection ou de  bactéries de passage. Leur sensibilité à différents antibiotiques est testée pour guider le  traitement. 

•  Chez le nourrisson ou quand l’infection s’accompagne de fièvre, on fait aussi une  prise de sang pour vérifier que l’infection ne dépasse pas les voies urinaires avec un  risque de complications graves. 

Qu’est-ce qu’un ECBU, ou examen cytobactériologique des urines ? 

L’ECBU est l’outil de référence pour le diagnostic d’une cystite. L’ECBU, ou examen  cytobactériologique des urines, recherche la présence de germes dans les urines. En  l’absence d’infection, l’urine est un milieu stérile. Si l’ECBU détecte des germes, c’est  qu’il y a une infection urinaire. Le laboratoire réalise alors un antibiogramme, pour  déterminer quel antibiotique sera le plus efficace pour traiter l’infection. 

Comment soigner une cystite ?  

Le médecin prescrira un antibiotique pour traiter au plus vite la cystite chez la petite fille. «  Un traitement antibiotique est indispensable : par voie intramusculaire ou veineuse chez  le nourrisson quand il s’agit d’une infection urgente et généralisée, par voie buccale chez  l’enfant sans signes généraux. Le choix de l’antibiotique, la dose et la durée du traitement  sont adaptés aux résultats du laboratoire. Seul le médecin peut déterminer l’antibiotique  qui sera efficace.  

Comment éviter la survenue d’une cystite chez le bébé et la petite fille ?  

Par des gestes de bonne hygiène quotidienne : 

•  changer régulièrement la couche de son bébé, 

•  apprendre à la petite fille à bien se laver, 

•  lui apprendre à s’essuyer toujours de l’avant vers l’arrière après avoir fait pipi, •  boire régulièrement.

Partie B : Selon la médecine Chinoise  

Les deux syndromes qui peuvent être à l’origine de la Cystite.  

En médecine chinoise, deux syndromes peuvent être à l’origine des symptômes de la  cystite : 

La Chaleur-Humidité au niveau de la Vessie : quand l’infection urinaire est le résultat de  ce trouble énergétique, des sentiments de suspicion et de jalousie apparaissent. Ce syndrome est également accompagné par un certain nombre de symptômes :  douleurs pendant la miction, sensation de brulure, urines foncées, mictions fréquentes et  urgentes, soif sans envie de boire (la Chaleur engendre la soif mais l’Humidité, qui bloque  le Réchauffeur Moyen, empêche de boire en engendrant une réticence), sensation de  chaleur? 

Un vide de Yin du Rein avec Chaleur-Vide : le vide de Yin du Rein peut d’engendrer un  Feu dans le corps, d?autant plus en cas de manque d’hydratation. 

Ce syndrome est également accompagné de symptômes comme : une miction  douloureuse, des urines foncées et peu abondantes, des vertiges, des acouphènes, une  transpiration nocturne et de l’insomnie. 

En diététique Chinoise  

En médecine traditionnelle chinoise, les aliments ne sont pas considérés comme une  simple source de nutriments, ils possèdent un pouvoir énergétique et peuvent être utilisés  à des fins thérapeutiques. 

En cas de cystite, la diététique chinoise déconseille les aliments gras et sucrés, les  produits laitiers, l’alcool et le tabac ainsi que les aliments de nature tiède ou chaude.  Naturellement, il est recommandé de préférer une alimentation légère et facile à digérer et  de boire beaucoup d’eau ! 

Plus précisément : 

Si la cystite est liée à l’Humidité-Chaleur dans la Vessie, elle recommande de préférer les  aliments de nature neutre, fraiche et froide et de saveur amère ou insipide. A titre  d’exemple, elle conseille de consommer des aliments comme les haricots verts, le céleri,  la pastèque et le concombre. 

En cas de cystite due au vide du Yin du Rein Chaleur-Vide, elle conseille de nourrir le Yin  et d’éliminer la Chaleur Vide. Pour ce faire, elle encourage la consommation d’aliments  cuits en papillote, les soupes et les gruaux. De même que les aliments de nature neutre et  fraiche et de saveur douce, acide et légèrement amère comme le riz, les petits pois, les  asperges, les courges, la mangue et l’orange.

L’acuponcture une solution de choix.  

Outre l’efficacité des plantes médicinales et les conseils de la diététique chinoise, l? acupuncture est aussi une solution de choix pour combattre les infections urinaires ! En  effet, certains points d?acupuncture peuvent être stimulés pour traiter l’origine de la  cystite en venant à bout les blocages énergétiques et en favorisant le retour du confort  urinaire. 

Si la présence de la Chaleur-Humidité au niveau de la Vessie est en cause, les points  stimulés sont généralement : 

V 63 (Jinmen) qui permet de disperser la Chaleur et soulager la douleur. 

RTe 9 (Yinlingquan) qui transforme l’Humidité, défait les stagnations, et élimine la Chaleur Humidité. 

En cas Vide de Yin du Rein accompagné de Chaleur vide, les points d’acupuncture  stimulés sont : 

RM 3 (Zongji) qui élimine la Chaleur et soutient les fonctions de transformation du Qi. R6 (zhaohai) qui nourrit le Rein et de clarifie la Chaleur. 

Le nombre de séances d’acupuncture est défini par le praticien acupuncteur et dépend  de l’intensité des douleurs ressenties. Un bilan énergétique est établi afin d’établir un  traitement adapté à chaque cas. 

Très incommodante, la cystite pèse lourdement sur notre bien-être et menace de gâcher  nos vacances ! En été- saison durant laquelle elle est plus courante. Il convient d’adopter  de bonnes habitudes pour la prévenir : bien s’hydrater, éviter les vêtements trop serrés et  ne pas oublier de passer régulièrement aux toilettes. 

La médecine chinoise considère que les troubles sont liés à un déséquilibre énergétique  des organes. Cette infection bactérienne va alors trouver sa cause dans un système  immunitaire défaillant. Et sur le plan psychologique se déséquilibre de la vessie va parfois  entrainer des sentiments négatifs.

Rein – Vessie : la peur

Les méridiens rien et vessie sont associés à la peur, prise dans son versant positif en  MTC. La peur correspond à la prise de conscience d’une nécessaire mise en mouvement.  C’est en liaison avec les os, la moelle osseuse et le système nerveux central. Les  méridiens stockent les mémoires de ces peurs et ont une capacité à les filtrer pour mieux  les évacuer. 

Une personne qui a la peur de perdre sera plus exposée aux constipations par exemple. Le mot chinois NeiYin se traduit littéralement par causes internes des maladies, des  causes qui sont essentiellement de nature émotionnelle. La Médecine traditionnelle  chinoise (MTC) les qualifie d’internes parce qu’elle considère que nous sommes en  quelque sorte maitres de nos émotions, puisqu’elles dépendent de nous bien plus que  des facteurs extérieurs. A preuve, le même événement extérieur pourra déclencher une  certaine émotion chez une personne et une émotion complètement différente chez une  autre. Les émotions représentent des modifications de l’esprit en réponse à une  perception très personnelle des messages et des stimulus de l’environnement. 

La vessie selon la MTC  

La Vessie, entraille yang, appartient à l’élément Eau. L’organe yin avec lequel elle est  couplée est le Rein. Comme en médecine occidentale, sa fonction première est de  contrôler le stockage des Liquides. Qu’entend-on par « Liquides » ? 

D’abord produits par la Rate, les Liquides clairs, issus de la Quintessence des aliments,  sont transmis au Poumon. Le Qi du Poumon les disperse ensuite dans le corps, et les fait  descendre vers le Rein. Le Rein les transmet à la Vessie qui les expulsera lors la miction.  Quant aux Liquides troubles (déchets), la Rate les transmet à l’Intestin Grêle où une  deuxième extraction des Liquides clairs aura lieu. Une troisième séparation par le Gros  Intestin et la Vessie est ensuite faite, avant leur évacuation finale sous forme d’urines  (déchets clairs) et selles (déchets troubles). 

La Vessie a donc pour fonction première de stocker les liquides troubles ou en surplus,  mais aussi de les excréter ou de les réutiliser après extraction des liquides purs. Ces  liquides purs sont renvoyés par les Reins vers le Poumon, pour être ensuite redirigés vers  la peau et les poils (sueur). On appelle cela la « transformation du Qi » ou fonction Qi Hua  de la Vessie. Cette fonction ne peut se faire sans l’énergie yang des reins, qui lui fournit la  chaleur nécessaire. 

Un déséquilibre énergétique de la Vessie est souvent causé par celui du Rein. Les  conséquences peuvent être des troubles urinaires, bien sûr, mais également des troubles  émotionnels avec l’apparition de sentiments tels que la jalousie, la suspicion et la  rancune. 

Les troubles urinaires : Le cas des infections urinaires ou cystites 

Lorsque cette transformation de Qi est défaillante alors, apparaissent des troubles de la  miction. Cette défaillance s’accompagne très souvent d’un vide de yin du Rein, qui crée  une chaleur descendante, d’où les symptômes de brulures lors des mictions, l’envie  pressante d’uriner.

Lorsqu’il y a un vide de yin du Rein, un feu apparent ou feu vide se crée dans le corps.  Celui-ci est d’autant plus favorisé lors que le corps n’a pas assez d’Eau pour réguler ce  feu de nature yang. 

Les mictions anormales 

Le Rein fonctionne comme une vanne d’ouverture et de fermeture pour l’écoulement des  Liquides Organiques.Quand il existe un déséquilibre entre leyin et le yang du Rein, cela  entraine un mauvais fonctionnement de cette vanne. Une ouverture trop fréquente  signifiera un vide de yang du Rein avec pour symptômes des urines abondantes et claires  : il y a alors pollakiurie (fréquence excessive des mictions), polyurie (volume d’urine  anormalement élevé, signe éventuel de diabète), incontinence urinaire. Si elle est trop  fermée, on a un Vide de yin du Rein et les urines sont peu abondantes, foncées, on peut  alors avoir des cas de rétention d’urine. 

A chaque émotion son Organe  

Cinq émotions fondamentales (décrites plus en détail, ci-dessous) peuvent causer des  maladies quand elles sont en déséquilibre. En accord avec la Théorie des cinq Éléments,  chaque émotion est associée à un?Organe?qu’elle peut affecter particulièrement. En  effet, la MTC conÇoit l’être humain de faÇon globale et ne fait pas de séparation entre le  corps et l’esprit. Elle considère que chaque Organe joue non seulement un rôle physique,  mais possède aussi des fonctions mentales, émotives et psychiques. 

La colère (Nu) est associée au Foie.La joie (Xi) est associée au Coeur.La tristesse (You) est  associée au Poumon.Les soucis (Si) sont associés à la Rate/Pancréas.La peur (Kong) est  associée aux Reins. 

Si nos Organes sont équilibrés, nos émotions le seront aussi, et notre pensée sera juste  et claire. Par contre, si une pathologie ou un déséquilibre affecte un Organe, nous  risquons de voir l’émotion associée en subir les contrecoups. Par exemple, si une  personne accumule trop de Chaleur au Foie parce qu’elle consomme beaucoup  d’Aliments de Nature chaude (voir Alimentation) comme des plats épicés, des viandes  rouges, des aliments frits et de l’alcool, elle pourrait devenir 

colérique et irritable. En effet, de la Chaleur excessive dans le Foie y causera une  augmentation du Yang, ce qui peut déclencher des sentiments de colère et d’irritation.  Dans ce cas, aucune raison émotive extérieure n’explique l’apparition de ces sentiment :  c’est un problème de nutrition qui créé un déséquilibre physique, lequel aboutit à un  déséquilibre émotionnel. Dans un tel cas, on peut présumer qu’une psychothérapie ne  serait pas d’une grande utilité pour cette personne. 

Par contre, dans d’autres situations, il peut être important de traiter l’aspect  psychologique. Cela se fait généralement par l’intermédiaire d’une approche énergétique  – puisque les émotions sont une forme d’Énergie, ou de?Qi. Pour la MTC, il est clair que  les émotions sont mémorisées à l’intérieur du corps, le plus souvent à l’insu de notre  conscience. On traite donc habituellement l’Énergie sans devoir passer par le conscient  (contrairement à la psychothérapie classique). Cela explique également que l’acupuncture  d’un point puisse, par exemple, entrainer des pleurs inexplicables, mais o combien  libérateurs! Pendant une psychothérapie, il peut donc être bénéfique de traiter, de faÇon  complémentaire, l’Énergie de l’ensemble du corps.

Des émotions qui deviennent pathologiques  

Si le déséquilibre d’un Organe peut perturber les émotions, l’inverse est aussi vrai. La  MTC considère que vivre des émotions est normal et important, et qu’elles font partie de  la sphère habituelle d’activité du mental. Par contre, bloquer l’expression d’une émotion,  ou au contraire, la vivre avec une intensité excessive ou sur une période anormalement  longue, risque de déséquilibrer l’Organe qui lui est associé et de créer une pathologie  physique. En termes énergétiques, on parle d’un dérèglement dans la circulation des? 

Substances, en particulier du Qi. A long terme, cela peut aussi entraver le renouvellement  et la distribution des Essences et la juste expression des Esprits. 

Par exemple, si une femme vit le deuil de son mari, il est normal qu’elle soit triste et  qu’elle pleure. Par contre, si après plusieurs années, elle est encore extrêmement triste et  qu’elle pleure à la moindre évocation de l’image de cet homme, il s’agit d’une émotion  vécue sur une trop longue période. La tristesse étant associée au?Poumon, elle pourrait  occasionner de l’asthme. D’autre part, le Coeur ayant besoin d’un minimum de joie, son  émotion associée, il se pourrait que la femme éprouve des problèmes comme des  palpitations cardiaques. 

Le déséquilibre d’une des cinq émotions fondamentales identifiées par la MTC, ou le  dérèglement de leur Organe associé, peut causer toutes sortes de problèmes physiques  ou psychologiques que nous vous présentons succinctement. Rappelons que les  émotions doivent être prises dans leur sens large et qu’elles incluent un ensemble d’états  émotifs connexes (qui sont résumés au début de chaque section).

La colère  

La colère englobe également l’irritation, la frustration, l’insatisfaction, le ressentiment, le  refoulement émotionnel, la fureur, la rage, l’agressivité, l’emportement, l’impatience,  l’exaspération, l’animosité, l’amertume, la rancune, l’humiliation, l’indignation, etc. 

Qu’elle soit exprimée exagérément, ou au contraire refoulée, la colère affecte le?Foie.  Exprimée violemment, elle cause une ascension anormale du Qi, provoquant des  syndromes appelés Montée du Yang du Foie ou Feu du Foie. Ceux-ci occasionnent  souvent des symptômes à la tête : céphalées et migraines, rougeurs dans le cou, visage  rouge, yeux rouges, sensation de chaleur dans la tête, gout amer dans la bouche,  vertiges et acouphènes. 

Par contre, de la colère refoulée provoque une Stagnation du Qi du Foie pouvant  s’accompagner des symptômes suivants :ballonnements abdominaux, alternance de  constipation et de diarrhée, règles irrégulières, syndrome prémenstruel, état  cyclothymique, soupirs fréquents, besoin de bailler ou de s’étirer, oppression de la  poitrine, boule à l’estomac ou dans la gorge et même certains états dépressifs. En effet,  en cas de colère refoulée ou de ressentiment, il arrive souvent que la personne ne  ressente pas sa colère comme telle, mais qu’elle se dise plutôt déprimée ou fatiguée. Elle  aura de la difficulté à s’organiser et à planifier, manquera de régularité, sera facilement  irritable, pourra tenir des propos blessants envers ses proches, et enfin avoir des  réponses émotionnelles disproportionnées par rapport aux situations qu’elle vit. 

A la longue, la Stagnation du Qi du Foie peut mener à une Stagnation du Sang du Foie  puisque le Qi aide le Sang à circuler. Cela est plus particulièrement remarquable chez les  femmes, car leur métabolisme est très lié au Sang; on pourra entre autres voir survenir  divers problèmes menstruels. 

La joie 

La joie excessive, au sens pathologique, comprend aussi l’exaltation, la frénésie,  l’agitation, l’euphorie, l’excitation, l’enthousiasme extreme, etc. 

Il est normal, et même souhaitable, de se sentir joyeux et heureux. La MTC considère que  cette émotion devient excessive lorsque les personnes sont surexcitées (même si elles  apprécient être dans cet état); pensons aux gens qui vivent à cent à l’heure, qui sont dans  un état constant de stimulation mentale ou qui sont carrément survoltés. On dit alors que  leur Esprit ne peut plus se concentrer. 

La MTC considère qu’un niveau de joie normal se traduit par la sérénité, la joie de vivre, le  bonheur et la pensée optimiste; comme la joie discrète du sage taoïste sur sa  montagne… Quand la joie est excessive, elle ralentit et disperse le Qi, et affecte le Coeur,  son Organe associé. En voici les symptômes : se sentir facilement excité, parler  beaucoup, être agité et nerveux, avoir des palpitations et faire de l’insomnie. 

A l’opposée, la joie insuffisante s’apparente à la tristesse. Elle pourra affecter le Poumon  et provoquer les symptômes inverses.

La tristesse  

Les émotions apparentées à la tristesse sont la peine, le chagrin, la dépression, les  remords, la mélancolie, l’affliction, la désolation, etc. 

La tristesse constitue une réaction normale et essentielle à l’intégration et à l’acceptation  d’une perte, d’une séparation ou d’une grave déception. Elle nous permet également de  reconnaitre notre attachement aux gens, aux situations ou aux choses perdues. Mais une  tristesse vécue sur une trop longue période peut devenir pathologique : elle diminue ou  épuise le Qi et attaque le Poumon. Les symptômes du Vide du Qi du Poumon sont  l’essoufflement, la fatigue, les états dépressifs, la voix faible, les pleurs incessants, etc. 

Les soucis  

Les soucis englobent les états émotifs suivants : l’anxiété, les pensées obsessives, les  inquiétudes persistantes, le surmenage intellectuel, les sentiments d’impuissance, la  rêverie, etc. 

L’excès de soucis inclut l’excès de pensées, tous deux très communs dans notre société  occidentale. L’excès de pensées est courant chez les étudiants ou les personnes  travaillant intellectuellement, et l’excès de soucis se rencontre surtout chez les gens qui  ont des problèmes financiers, familiaux, sociaux, etc. Les gens qui s’en font pour tout, ou  alors qui s’inquiètent pour un rien, souffrent souvent d’une faiblesse de la Rate/Pancréas  qui les prédispose à être soucieux. Inversement, avoir trop de soucis noue et bloque le  Qi, et affecte cet Organe. 

La MTC considère que la Rate/Pancréas abrite la Pensée qui nous permet de réfléchir,  d’étudier, de nous concentrer et de mémoriser. Si le Qi de la Rate/Pancréas est faible, il  devient ardu d’analyser les situations, de gérer les informations, de solutionner les  problèmes ou de s’adapter à du nouveau. La réflexion peut se transformer en rumination  mentale ou en obsession, la personne se réfugie dans sa tête. Voici les principaux  symptômes d’un Vide du Qi de la Rate/Pancréas : une lassitude mentale, la rumination de  pensées, des inquiétudes, de la difficulté à s’endormir, des pertes de mémoire, des  difficultés de concentration, des pensées confuses, de la fatigue physique, des  étourdissements, des selles molles, un manque d’appétit.

La peur  

La peur comprend l’anxiété, l’angoisse, la frayeur, la crainte, l’appréhension, les phobies,  etc. 

La peur est bénéfique quand elle nous aide à réagir face au danger, quand elle nous  empêche de poser des gestes qui pourraient s’avérer périlleux, ou qu’elle freine des  actions trop spontanées. Par contre, lorsqu’elle est trop intense, elle peut nous paralyser  ou créer des frayeurs néfastes; si elle devient chronique, elle causera de l’anxiété ou des  phobies. La peur entraine le Qi vers le bas et affecte les Reins. De la même faÇon, unVide  du Yin des Reins prédispose la personne à se sentir anxieuse. Puisque le Yin des Reins  s’épuise avec l’âge, phénomène aggravé à la ménopause, il n’est pas étonnant de  constater que l’anxiété soit plus présente chez les personnes âgées et que plusieurs  femmes se sentent anxieuses au moment de la ménopause. Les manifestations du Vide  du Yin des Reins sont souvent concomitantes à celles d’une Montée de Chaleur et d’un  Vide du Coeur : de l’anxiété, de l’insomnie, des transpirations nocturnes, des bouffées de  chaleur, des palpitations, une gorge et une bouche sèches, etc. Mentionnons aussi que  les Reins contrôlent les sphincters inférieurs; une faiblesse du Qi à ce niveau,  conséquente de la peur, peut provoquer une incontinence urinaire ou anale.

Étude ce cas  

J’ai longtemps hésité à savoir sur quel cas mener mon étude, ayant eu la chance de  pratiquer sur de nombreux cas différents. Au cours de ma vie, j’ai été confronté au même  trouble que celui que j’expose aujourd’hui, seul une différence l’âge de ma cliente et ce  facteur émotionnel très prononcé.  

Lors d’un de mes déplacements à domicile, pour effectuer un massage thérapeutique, j’ai  fait la rencontre d’une femme américaine de 34 ans. Durant le soin j’ai pu ressentir sur  son corps un stress énorme, accompagné de nombreuses tensions musculaires. Au fur et  à mesure de la séance, elle se mit à me parler de la raison de son état. 

Maman d’une petite fille de 4 ans, voilà 2 ans et demi que sa vie a basculé, suite à  l’hospitalisation de la petite. 

Voici son histoire: 

L’enfant étant malade depuis plusieurs jours, la maman se rendit à l’hôpital, ou le  personnel soignant américain la prit en charge. Il fallut plusieurs jours pour établir le  diagnostic d’une cystite. Elle fut soignée par antibiotique, mais déclencha au même  moment des désordres émotionnels importants. Elle est terrorisée, a peur lorsqu’une  personne inconnue l’approche, voire même parfois connu. C’est une petite fille très  anxieuse, qui a la crainte des autres, parfois même, peur d’aller jouer avec d’autres  enfants (ce qui pose beaucoup de soucis à l’école). Cet enfant ressasse toujours les  mêmes histoires qui tournent en boucle.  

Bien évidemment, le lien en médecine chinoise s’imposait à moi. Je lui ai donc proposé,  d’essayer de l’aider en acupression, discipline inconnue pour elle. 

Elle était tellement désemparée qu’elle était prête à tout essayer, donc elle accepta. Je  pris toutes les informations auprès de la maman afin d’établir le bilan énergétique. Les  cystites étaient à répétition. Elle prit l’enfant pour que je l’examine, mais la petite hurlait,  se débattait et pleurait. Il était impossible pour moi de l’approcher, et surtout je ne voulais  pas insister. Je demandais alors au papa de bien vouloir faire la photo de sa langue et les  liens se confirmer. Je diagnostiquai de la chaleur-humidité dans la vessie. Je décidais  alors, de dessiner les points à faire, détailler les techniques afin que les parents puissent  effectuer la première séance. Lors de ma visite suivante, je fis la même chose ( détails des  points à faire). 

Ils ont donc pratiqué deux séances d’acupression sur la petite. 

À la deuxième séance l’enfant avait complètement changé de comportement vis-à-vis  des gens, elle disait bonjour, était calme et s’amuser avec les autres enfants. J’ai pu pratiquer la dernière séance en y ajoutant les points SHU vessie et 52 V demeure  de la volonté (excès d’émotions). 

27R : libère les poumons, tonifié immunitaire, difficultés à gérer ses émotions.

Conclusion  

Toute la famille de la Petite été stupéfait de la puissance de la médecine chinoise. J’ai la joie d’avoir revu cet enfant de quatre ans complètement rééquilibrée, détendue et  jouant avec ses cousins. 

Après la séance la petite a dormi 14 heures chose qui ne lui était jamais arrivé et ses  urines ont complètement changé. 

Merci du fond du cœur pour ce magnifique enseignement . 

Lettre d’information

    j'accepte de recevoir les emails envoyés par Kendreka

    RÉSEAUX SOCIAUX DE L’ÉCOLE