Débuter la méditation

Kendreka, Ecole du Qigong Tuina et des Sagesses Corporelles

Accueil > Activités du site > Débuter la méditation

Débuter la méditation

par

C’est quelque chose qui revient souvent parce que c’est très  à la mode : la méditation.

Là, je donne des consignes de départ pour aborder la méditation.

La méditation est un état. Ce n’est pas une activité.

Donc, évidemment c’est un peu difficile parce que lorsque l’on est dans un quotidien, je dirais, ordinaire, on est habitué à faire des choses.

La méditation c’est : rentrer dans un état.

Ce n’est pas exactement la même chose que « faire une chose ».

Si vous voulez commencer à pratiquer la méditation, je vous suggère de :

– Commencer plutôt en position assise. Au début, généralement c’est le plus simple.

– Vous assurer que la colonne vertébrale est verticale, pas appuyée sur un dossier.

Cela peut être sur une chaise ou au sol, mais avec la colonne vertébrale bien verticale.

Dans un premier temps il n’y a pas d’importance pour la position des mains.

On rentre dans un processus où, dans un premier temps, vous allez, selon la pensée  chinoise,  “remplacer mille pensées par une seule pensée”.

C’est à dire que vous allez vous focaliser sur une seule chose. Par exemple, le bas-ventre, ressentir la respiration dans le bas-ventre. Généralement dans le Qigong Tuina, on conseille plutôt cela parce que c’est quelque chose qui va, petit à petit, faire redescendre à la sensation corporelle.

Là on n’est pas dans la méditation, on est dans la concentration mais c’est une approche préalable.

On appelle ça “remplacer mille pensées par une seule pensée”.

Une fois que vous êtes bien dans une seule pensée, il y a un moment où vous allez lâcher cette pensée et être dans la non pensée. A ce moment-là, l’état méditatif commence à s’approcher.

Essayez juste de maintenir cet état de grand calme,  très paisible. Il n’y a pas de tension corporelle, pas de tension mentale. Là, il y a des choses qui vont apparaître.

Ensuite, c’est vraiment votre univers. Ne cherchez rien et soyez conscient que, d’un jour à l’autre, d’une heure à l’autre, ça va changer. Il n’y a pas d’acquis en termes de méditation. Rien n’est acquis.

A chaque fois que l’on commence, on ne sait pas ce qui va se passer, mais on rentre dans quelque chose, dans un univers un peu mystérieux dont la porte s’ouvre à partir du moment où la dernière pensée s’apaise, se calme, et on rentre dans un autre univers, l’univers du non pensé.

Lettre d’information

    j'accepte de recevoir les emails envoyés par Kendreka

    RÉSEAUX SOCIAUX DE L’ÉCOLE