La dépression (Yi Yu Zheng)

Médecine Traditionnelle Chinoise

Accueil > Activités du site > La dépression (Yi Yu Zheng)

La dépression (Yi Yu Zheng)

par

Acupression - MTC
Promotion 2017

Vous êtes actuellement sur un article traitant de l’Acupression.
Pour en savoir plus sur nos formations, choisissez un bouton ci-dessous

Introduction

La dépression est un trouble mental courant dont les principaux signes sont : fatigue, réduction des activités, soupirs fréquents, pessimisme, désintérêt envers les autres et le monde extérieur, insomnie avec parfois excès d’activité onirique, trouble du jugement, sensations d’inconfort physique et sommeil troublé du sommeil, dévalorisation envers soi-même… On parle de dépression lorsque la personne est dans un état dépressif durable et intense.

Le terme dépression

Il faut noter que le terme “dépression” est un terme contemporain que l’on retrouve dans notre civilisation occidentale, Europe et Amérique du Nord. En médecine chinoise, nous pouvons rapprocher ce trouble de Dian Kuang (psychose maniaco-dépressive), Zang Zao (agitations des organes, hystérie), Yu Zheng (syndrome de blocages affectifs) et de Bai He Bing (maladie du bulbe de lys, correspondant à certaines manifestations hystériques ou névrotiques, qui sont traditionnellement traitées avec des prescriptions de pharmacopée contenant du bulbe de lys Bai He). Nous retrouvons dans les extraits de textes anciens suivants des similitudes avec la dépression :
  • Le Nei Jing mentionne ces perturbations émotionnelles excessives pouvant être  à l’origine de certaines maladies mentales (humeur dépressive, méfiance, excès de réflexion, etc).
  • Le Ling Shu (chapitre 22) précise : « Le début de Kuang (psychose maniaque) est marqué par les signes suivants : chagrin, perte de mémoire, irritabilité, angoisse. Cette maladie provient d’un excès de tristesse. »
  • Le Shang Han Lun (Traité des atteintes du Froid) dit : « sensations de gêne dans les partis antérieure et latérale du thorax, mutisme, anorexie, dysphonie (Xin Fan : instabilité de l’humeur, avec malaise et souvent réactions coléreuses), vomissements. Et dans certains cas : sensations d’inconfort au niveau thoracique sans vomissements (…), ou encore palpitations. “

Le Shen Originel ou Esprit Originel

En médecine chinoise (MTC), le cerveau est appelé la « mer des moelles » et le « palais de l’Esprit Originel (Yuan Shen) ». L’esprit originel est considéré comme le centre de l’être. Il a la capacité de rendre serein, calme, d’éclaircir ses pensées et d’affermir sa volonté. C’est ainsi que la dépression peut se manifester lorsque l’état d’esprit est défaillant. L’excès de troubles émotionnels perturbe les mouvements de l’énergie, et cause mucosités et stases de sang dans le corps. Avec le temps, ce blocage épuise le Sang, l’Energie, le Yin et le Yang, qui ne peuvent plus nourrir le cerveau et assurer les activités normales de l’Esprit. C’est pourquoi « harmoniser le Shen (esprit) et régulariser le Qi » constitue la règle fondamentale dans le traitement de la dépression.
  • Le Ling Shu dit (chapitre 8) : « dans le traitement acupunctural, le rôle du Shen est chose fondamentale ». Le Shen correspond aux activités mentales : cet extrait souligne l’importance d’harmoniser le mental et les émotions.
Cependant, la dépression peut également être la conséquence de certaines maladies chroniques qui épuisent l’énergie et le Sang. En effet, ces derniers ne pouvant plus monter jusqu’au cerveau pour le nourrir, on voit apparaitre une baisse des activités de l’Esprit et des signes de troubles émotionnels, dont l’humeur dépressive.

Le foie

Le Foie peut souvent être à l’origine de la dépression, notamment lorsqu’il y a :
  • Surpression du Qi du Foie qui à la longue se transforme en feu : tout excès émotionnel lié au Foie peut bloquer la bonne circulation du Qi, et il en résulte une surpression qui peut provoquer de la dépression
  • Stagnation de Qi et de mucosités, le Foie attaquant la Rate lorsqu’il est en surpression d’énergie. Le Foie la contrôle alors à l’excès, ce qui l’affaiblit, et elle rencontre des difficultés pour remplir ses fonctions de transformation et de transport des liquides et des céréales. Les mucosités s’accumulent, obstruent les orifices du Coeur et perturbent la Clarté de l’Esprit (Shen Ming).

Autres causes de la maladie

En MTC, d’autres facteurs peuvent être la cause de la dépression mentale :
  • Si la tristesse blesse le Shen, des émotions comme la mélancolie ou la tristesse prolongée peuvent blesser le Sang et le Yin du Coeur. L’Esprit (Shen) ne peut plus être correctement abrité, il se déstabilise, ce qui entraîne la dépression.
  • Vide du Coeur et de la Rate : de nombreuses causes peuvent épuiser la Rate et le Coeur, par exemple des maladies chroniques, les hémorragies, un excès d’activité physique, mentale ou sexuelle, etc. Si la Rate ne remplit plus ses fonctions de transport et transformation, le Sang n’est plus correctement produit, et le Coeur n’est plus nourri. Il ne peut donc plus abriter correctement l’Esprit, et celui-ci s’agite.
  • Montée de feu due à une insuffisance de Yin, ou un feu du Foie pouvant blesser le Sang et le Yin. Ce vide a souvent sa racine dans un Vide du Yin des Reins, généré par des peurs, des maladies chroniques, la sénilité… Le Yang n’est plus contrôlé et provoque un Feu-Vide qui s’élève et trouble l’Esprit.
  • Le Vide de Yang des Reins, le Zhi – Capacité Réalisatrice abritée par les Reins. En cas de Vide du Yang des Reins, la Volonté Zhi ne soutient plus les actions de l’individu.
De nombreux organes sont impliqués dans la dépression. La maladie se manifestera différemment en fonction de la personne. Chez certains, la surpression de l’énergie du Foie peut provoquer une accumulation de mucosités et/ou la formation de feu (tableau de plénitude). Chez d’autres, le même blocage entraînera une insuffisance de la Rate ou un vide de la Rate et du Coeur, voire un épuisement du Yin dû au Feu du Foie (tableau de vide).

Exemples

On a ainsi des signes et symptômes très variés en fonction des sujets dépressifs. Par exemple, on note souvent chez les femmes une atteinte du sang entraînant une stagnation d’énergie. Cela peut se produire pour les raisons suivantes :
  • L’appareil génital féminin est principalement appuyé sur le sang. Le sang peut être affecté par une hémorragie importante, par exemple après un accouchement ou suite à des problèmes menstruels.
  • La mélancolie et l’hypersensibilité perturbent la rate et le foie, d’où un épuisement progressif de l’énergie nourricière et du Sang
  • La diminution du Jing des reins (essence) lors de la ménopause va entrainer celle du sang.
Chez les personnes âgées, la diminution de l’énergie et des fonctions des Organes et Entrailles est surtout marquée par la diminution des fonctions des organes Rate et Estomac, ainsi que par la diminution de l’essence des Reins. Les syndromes de dépression les plus observées sont :
  • Vide du yang de la Rate et des Reins : membres froids, frilosité, faiblesse lombaire et des genoux, diarrhées
  • Vide de la Rate et du Coeur : palpitations, manque de force, perte d’appétit
  • Vide de la Rate avec blocage du Foie : sensation de gêne aux hypocondres, soupirs fréquents, goût amer dans la bouche, selles non moulées
Ainsi, la médecine traditionnelle chinoise (MTC) peut réguler les troubles dépressifs en aidant le corps et l’esprit à retrouver leur équilibre naturel.

Sources bibliographiques :

Philippe Sionneau – Troubles psychiques en médecine chinoise – Guy Trédaniel Lin Shi Shan  – Acupuncture Traditionnelle Chinoise n°9 – Institut Yin Yang

Cas pratique

Homme 41 ans. Déclaration maladie de Lyme depuis 2 ans et demi. Déclenchement de la maladie en décembre 2016 suite à un choc émotionnel. Errance de diagnostic durant 9 mois. A fait de nombreux examens et différents traitements pour soigner une pubalgie et une bursite du moyen fessier. Diagnostic de la maladie de Lyme suite à un dépistage en août 2017 à la demande du patient : test ELISA positif et test Western-blot positif. Ponction lombaire révélant des anticorps dans le liquide céphalo-rachidien : diagnostic de neuroborreliose de Lyme ainsi qu’une co-infection: la Babesia.

Classifiée en phase tertiaire.

Différents traitements antibiotiques : doxycycline Rocephine et plein d’autres durant 6 mois. Depuis janvier 2019 : traitement à base de plantes et d’huiles essentielles matin et soir (préparation 1). Depuis septembre 2019 : poursuite de la prise de la préparation 1 le matin associée à une nouvelle préparation à base de plantes et d’huiles essentielles le soir + un drainant lymphatique. Différents symptômes au cours de la maladie :
  • Douleurs profondes au niveau de la hanche droite, du fessier, des adducteurs, du pubis et de tout le bassin.
  • Douleur irradiante au niveau du psoas et de la cuisse droite avec sensation d’étau au niveau du genou.
  • Perte de poids (de 59kg à 49kg). Actuellement 55 kg.
  • Fatigue très importante physique et intellectuelle.
  • Sensation de brouillard mental.
  • Anxiété très importante.
  • Tremblement surtout au niveau des mains.
  • Sécheresse importante de la peau surtout les mains et les pieds, rougeur et irritation de la peau.
  • Frilosité, extrémités froides (pieds et mains).
La nuit :
  • Douleur importante au bas du dos au niveau du sacrum avec impatience dans les jambes l’obligeant à se lever pour faire des étirements.
  • Spasmes musculaires fréquents.
Amélioration avant le début des séances d’acupression :
  • Brouillard mental.
  • Anxiété.
  • Tremblements.
  • Impatiences nocturnes.

Bilan énergétique

Ce bilan a été fait en groupe lors d’une cession de formation. Vent du Foie. Vide de yang du Rein. Vide de Qi de la rate et vide de sang du Foie. Langue : enflée et plus rouge sur les côtés, indentée, enduit un peu épais. Pouls : tendu mais sans racine, faible à la loge du Rein, Rate et Poumon. 92 battements par minute donc pouls rapide, signe d’une lutte de l’organisme face à la bactérie.

1ere séance : 09/05/2019 :

Points d’acupression effectués :
57V 40V 30VB Trous sacrés (Bao Liao) Points Ashi 4DM 20V 18V 21VB 4GI 3F 36E
Les séances s’étalent par la suite à la fréquence de 2 fois par mois en moyenne. Le travail initié lors de la première séance a été poursuivi dans la même logique de traitement avec certaines modifications de quelques points d’acupression à partir de la 3eme séance et ce jusqu’à fin juin.

Séance du 02/07/2019 :

Crise de douleurs au niveau de la hanche depuis la dernière séance (25/06), du sacrum et de la jambe droite (sensation qu’elle n’a aucune force) avec douleur au genou. Points d’acupression effectués :
Points Ashi des lombaires et du sacrum 29VB 30VB Trous sacrés 2DM 3DM 34VB 40V HM Yin Tang 20DM

Séance du 01/08/2019 :

Fortes douleurs à la hanche droite et au psoas à la suite d’une activité plus intense et d’une séance de kinésithérapie avec des aiguilles sèches qui ont fortement accentué l’état de fatigue du patient. Points d’acupression effectués :
3F 4GI 14F 20VB 21VB 16DM – 20DM 36E 6MC HM Yin Tang
Prise de pouls à 70 battements par minute en fin de séance. Sensation de relâchement et d’apaisement de la douleur, meilleur dynamisme dans les jours qui suivent la séance.

Séance du 26/08/2019 :

Douleurs à la hanche droite et au psoas qui arrivent en fin de journée lorsque le patient reste en station debout trop longtemps. Ces états retombent cependant assez vite et ne durent plus aussi longtemps. Prise de pouls à 70 battements par minute Points d’acupression effectués :
3F 4GI 14F 42V – 43V – 47V 6RM – 8RM – 12RM 36E 6MC HM Yin Tang 20DM
Séance qui apporte un sentiment général de bien-être, de légèreté, une énergie plus forte.

Séance du 02/09/2019 :

Douleurs à la hanche droite et au psoas qui arrivent après la reprise des séances de kinésithérapie et qui génèrent une fatigue. Prise de pouls à 70 battements par minute. Points d’acupression effectués : les 13 points du Démon.
DM-26 P-11 Rte-1 MC-7 VB-62 DM-16 E-6 RM-24 MC-8 DM-23 RM-1 GI-11 Haiquan

Séance du 09/09/2019 :

Pas d’effets immédiats après la séance du 02/09, atténuation progressive des douleurs dans les jours qui ont suivi la séance. Toujours un retour de la douleur en cas d’effort mais a pu rester plus longtemps en station debout. A fait 3 nuits entre 10h et 12h de sommeil mais avec des spasmes fréquents et liés à la fatigue. Points d’acupression effectués : les 13 points du Démon.

Synthèse générale de la personne après 10 séances d’acupression réparties sur 4 mois.

Amélioration depuis le début des séances d’acupression (citation du patient) : « Amélioration lié au mental et au moral :  Prise en charge rassurante et bienveillante pendant la séance, attention portée sur les différents symptômes, mais aussi sur les ressentis émotionnel, physique, énergétique… Cette qualité d’écoute m’apporte une reconnaissance, un relâchement plus profond et m’amène à une meilleure compréhension de mon état. De nombreux facteurs agissent sur mes symptômes (hygiène de vie, alimentation, sommeil, stress, facteur émotionnel). Le relâchement et le bien-être ressenti pendant la séance diminue le stress et la fatigue, apaise le mental. J’ai ressenti une diminution des zones froides après quelques séances et donc une diminution de la frilosité plus généralement. une meilleure circulation même dans les zones douloureuses. Des crises interviennent de manière aléatoire même si elles sont souvent liées au mouvement (marche ou station debout). Lorsque mes douleurs sont importantes les séances amènent un relâchement qui m’aide à les supporter. Cela diminue la fatigue et redynamise mon état général. J’ai la sensation d’augmenter le bénéfice ressenti de séance en séance vers un état global moins fragile. Mon autonomie reste amoindrie par les douleurs et la fatigue qu’elles provoquent. L’adaptation de mes déplacements, au jour le jour et selon mon état global, ainsi que les séances d’acupression me permettent une amélioration de mon quotidien dans cette maladie chronique. » On constate qu’après 4 mois de suivi en acupression, il y a une évolution générale du patient, un regain de dynamisme, une diminution des périodes de grande fatigue et un moral qui est en hausse. La récupération lors d’efforts intenses se fait beaucoup plus rapidement : environ 1 à 2 jours contre 2 à 3 semaines auparavant. Le pouls a fortement diminué pour repasser à un rythme normal par rapport à sa morphologie. La langue a tendance à être un peu moins gonflée. Le travail amorcé mérite d’être prolongé et adapté en fonction de l’évolution de certains symptômes afin d’aider le patient à combattre et vaincre la borréliose de Lyme.

Lettre d’information

    j'accepte de recevoir les emails envoyés par Kendreka

    RÉSEAUX SOCIAUX DE L’ÉCOLE