L’Hyper Sensibilité aux ondes électromagnétiques

Electro-hyper-sensibilité (EHS) en Qi Gong Tuina et Médecine Chinoise

Accueil > Activités du site > L’Hyper Sensibilité aux ondes électromagnétiques

L’Hyper Sensibilité aux ondes électromagnétiques

par

Qigong Tuina
Promotion 2022

Une jeune femme prend rendez-­vous a mon cabinet, pour sa petite fille, très colérique et atteinte de bruxisme la nuit. Lorsque je lui demande les raisons possibles aux tensions de son enfant, elle me raconte son cadre de vie… Elle, mais surtout son compagnon, sont électrosensibles, c’est à dire qu’ils souffrent de nombreux symptômes liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques. Ce syndrome est nommé Electro­Hyper­Sensibilité (EHS)…

Dans ce mémoire de fin d’études, découvrez des recherches et expériences permettant d’aborder l’électrosensibilité sous un jour nouveau, celui du Qigong Tuina…

Introduction

Une jeune femme prend rendez-­vous a mon cabinet, pour sa petite fille, très colérique et atteinte de bruxisme la nuit.

Lorsque je lui demande les raisons possibles aux tensions de son enfant, elle me raconte son cadre de vie… Elle, mais surtout son compagnon, sont électrosensibles, c’est à dire qu’ils souffrent de nombreux symptômes liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques. Ce syndrome est nommé Electro­Hyper­Sensibilité (EHS), De plus, son compagnon est aussi Chimico­Sensible­Multiple (MCS) : sensibilité à certains composants chimiques (par exemple certaines ancres de livres, composants des tissus synthétiques etc ..). Cette problématique absorbe totalement leur quotidien : ils vivent dans la nature, un endroit qu’ils ont détecté être le moins possible exposé aux ondes, mais sont sans cesse en recherche d’un nouveau lieu, car les ondes et les nouvelles installations envahissent de plus en plus les espaces, la nature…ils sont à la recherche d’une « zone blanche » : espace totalement vierge en « pollutions électromagnétiques »…ce qui devient de plus en plus rare..et lorsqu’ils trouvent un espace de nature qui leur est « vivable », encore faut-­il qu’ils n’y soient pas chassés par les autorités des communes environnantes…Leur vie est une course contre la « modernité », les téléphones, antennes relais, linkys, wifis…, les composants chimiques qui se trouvent dans toute chose… J’ai la sensation d’un monde qui les dévore peu à peu, un monde qu’ils fuient et dont ils cherchent autant que possible a s’en protéger…mais un monde auquel on ne peut échapper radicalement. La jeune femme me raconte que sa mère est aussi « EHS » et qu’elle a vécu dans une grotte durant quelques années avec d’autres femmes, dans une « zone blanche », seul espace qui pouvait à cette époque les accueillir sans les agresser. Ils sont un peu nomades, vivent comme ils le peuvent…tentent de se rallier les uns aux autres, car ils sont nombreux, et nous n’imaginons pas à quel point, à être aujourd’hui Hyper­électrosensibles et mis à l’écart de notre mode de vie moderne. J’entends à travers le récit de cette femme beaucoup de colère, une très grande tension…également l’impatience que je m’occupe de sa fille, mais aussi le besoin de faire connaître cette vie là et toutes les difficultés qu’elle engendre. Je lui fait comprendre que traiter son enfant ne sera pas simple si elle même traverse un tel état de tensions quotidiennes, qu’elle devrait aussi s’occuper de son intériorité…, ce qui ne fût pas simple a entendre..

J’ai été très touchée par sa situation, loin d’imaginer à quel point un très grand nombre de personnes aujourd’hui vivent de façon douloureuse dans leur corps, et leur psychisme, cette incompatibilité avec ce que l’on nomme la « modernité », et sont totalement ignorées, voir isolées du reste de la société.

Je me suis demandé comment je pourrais venir en aide a cette famille, principalement le père qui ne pourrait pas se déplacer pour passer 1h30 dans mon cabinet en plein centre ville sans en souffrir, et quel regard la médecine chinoise pouvait porter sur cette problématique.

La rédaction d’un mémoire sur le sujet de l’électro hyper sensibilité m’a semblé être une opportunité pour chercher…, ouvrir des regards sur les mécanismes en jeu dans cette pathologie, tout en accompagnant des personnes sans aucun coût pour elles.

….La recherche de sujets acceptant de se prêter à l’étude fut pendant quelques mois très fastidieuse mais pour autant intéressante… J’ai essuyé de nombreux refus, pour toutes sortes de

raisons : une personne qui, en présence d’ondes wifi dans un camping, s’en trouve mis à terre et bouillonne de tout son corps, incapable de bouger, rétorque à ma proposition « les électrosensibles sont très sensibles et ne peuvent pas être touchés par n’importe qui », d’autres « c’est trop psychologique », « vous n’êtes pas assez militante, vous devez d’abord tout connaître des ondes et enseigner aux gens comment s’en protéger, donc je ne peux pas transmettre votre demande», « il faut d’abord passer du temps à connaître les électrosensibles, leur monde, pour voir si vous êtes apte à vous introduire dans leur espace privé», « les électrosensibles sont des personnes qui ont déjà tout fait pour leur santé », « je porte mon bonnet anti­ondes et fait déjà du QiGong, je n’ai pas le temps »        j’ai la sensation de devoir « être acceptée » dans une communauté protégée et

préservée, par des personnes qui sont extrêmement sensibles et ont déjà tout fait pour leur santé et à qui (on me le fait comprendre) je ne pourrais rien apporter…

Tous ces refus me parlent d’une façon intéressante  Ils me racontent la peau, le toucher, la

frontière, l’autre… : où commence, où s’éteint la séparation entre soi et le monde ? Et la notion d’invasion ? Ils me parlent aussi de méfiance, d’exclusivité, du besoin de se relier et de créer des frontières…de relation ou de non relation….

Tout cela me raconte le Poumon, le Wei Qi, l’âme Corporelle (Po) : la protection, la frontière…

mais aussi l’âme éthérée (Hun) : la capacité de mise en relation avec l’autre, la société, le monde…

Je pars en montagne, à la rencontre d’une association spécialisée dans l’accueil des personnes EHS. Avant cela, il faut s’assurer que je ne suis pas moi­même chargée d’ondes susceptibles d’être transmises aux autres, il faudra que je me débarrasse de tout « mauvais magnétisme » en mettant les pieds nus à la terre dès mon arrivée, que l’on me montre quelques pratiques de QiGong…, trouver le calme. Il faudra tester si mon toucher convient (car les personnes électrosensibles sont encore une fois très sensibles)…

Alex et sa femme vivent dans une maison de village, un village assez isolé, mais néanmoins sur le passage d’une antenne relais à 2 km. Comme dans tous les villages, il y a des wifis, des linkys etc. C’est principalement Alex qui est touché par l’EHS.

Je prends soin ce jour là de me faire la plus discrète possible et calme intérieurement , afin de ne rien perturber…La rencontre se déroule agréablement, Alex et sa femme, comme beaucoup d’EHS, sont très équipés en appareils de détection des ondes en tout genre. Lui porte une capuche anti­ ondes tressée avec du fil d’argent, et ils ont installé devant les fenêtres des rideaux tressés avec du fil d’argent reliés à la terre, qui leur permettent de revivre dans une partie de la maison trop porteuses d’ondes.

On me mène à un endroit près d’un ruisseau qui a été détecté comme quasiment vierge en champs électromagnétiques. Un endroit rare, qui est son lieu de ressourcement et de « décharge » du pathogène.

Au retour, il souhaite acheter de la nourriture a un camion itinérant qui passe devant une maison isolée       il ne peut plus aller en magasin faire des courses, cela l’affecte trop. Le temps sur place doit

durer 10­15min. Il n’y a que nous et le vendeur. Sur le retour, il exprime qu’il commence à sentir

qu’il a été affecté par une onde, cela se traduit par un début de fourmillements dans les mains, il pense que le mal de tête va bientôt survenir.

Je suis assez étonnée étant donné le « no man’s land » dans lequel nous avons évolué. Je me questionne sur cette sensation dans ses mains…est que ce ne serait pas tout simplement des sensations liées à un échange énergétique avec le vendeur, le sang et l’énergie affluant dans les membres, il en prendrait tout simplement conscience.. ? Loin de nier ses paroles, je me dit que ce mémoire devra porter une attention très particulière à discriminer les symptômes qui sont inhérents aux déséquilibres énergétiques de la personne, aux sensations causées par les mouvements énergétiques « naturels », de ceux qui sont induits par une exposition directe aux ondes.

Au retour chez eux, il se sent très fatigué et ressent que je suis également porteuse d’une onde qui le gène, ce que j’avoue ne pas percevoir en moi, je me sens calme. Je vais mettre les pieds à la terre..

A travers divers échanges avec des personnes souffrant d’EHS, je retrouve des façons similaires de percevoir leur pathologie :

  • Tout le monde serait électrosensible (donc affecté physiquement par les ondes), mais simplement la plupart d’entre nous n’en avons pas conscience. Or en Médecine Chinoise il est plutôt considéré qu’un déséquilibre organique n’a pas lieu d’exister sans symptômes qui le manifestent..
  • Beaucoup pensent que la majorité de leurs symptômes ou sensations corporelles sont liés à l’électrosensibilité (ce que nous allons donc tenter de mettre en lumière dans ce travail).
  • Enfin, j’ai noté chez plusieurs personnes qu’ils considéraient leur situation comme quasiment incurable, que la solution était de se protéger (par des objets, des vêtements..), d’éviter l’exposition, de partir vivre en zone la plus préservée possible…Donc en cela il y a une attitude (qui est tout à fait compréhensibles lorsque qu’on a passé des années à essayer d’aller mieux, mais sans grand succès…) à croire qu’ils sont victimes d’une agression extérieure à laquelle ils ne peuvent remédier.

Et c’est bien là où la médecine chinoise peut essayer de porter un autre regard, de transformer le point de vue : Selon le Classique de l’Empereur Jaune, «Si l’énergie Droite réside à l’intérieur, les agents pathogènes ne peuvent nous agresser ; si les agents pathogènes nous envahissent, c’est que l’énergie est en vide ». C’est donc parce que la bonne énergie du corps (Zheng Qi) est affaiblie que l’énergie pathogène (Xie Qi) peut l’envahir. Il ne s’agirait pas de fuir le pathogène, mais de renforcer l’énergie droite afin que le corps s’en défende et ne la laisse pas pénétrer la surface du corps…En tous cas c’est ce que nous allons tenter d’expérimenter.

Enfin, quelques mois plus tard, le changement, que je nommerais « Yin Yang Zhuan Hua », la transmutation du Yin en Yang…phénomène mystérieux rappelant la dimension non­maîtrisable par l’homme des choses de la vie, ..tout à coup des personnes extrêmement motivées se sont montrées volontaires pour participer à cette étude. C’est « le bon moment ».

Nous chercherons dans cette étude à :

  • Observer le terrain de la personne, son vécu, sa structuration énergétique, pour comprendre comment l’énergie interne s’est affaiblie, et quels sont les déséquilibres qui auront permis l’invasion du pathogène « onde ».
  • Établir un bilan énergétique à travers différents outils de diagnostique du QiGong Tuina,
  • Discriminer les symptômes inhérents aux déséquilibres présents, et au terrain de la personne, de ceux induits ou accentués précisément par l’électromagnétisme.
  • Définir des principes de traitement en QiGong Tuina, l’objectif étant de traiter les déséquilibres présents (ceux qui permettent l’invasion des ondes – la Racine « Ben ») , ainsi que les symptômes liés à l’exposition aux ondes – la Branche « Biao ») , et d’aider le corps a ne plus être atteint par cette agression extérieure.
  • Étudier les effets du traitement.
  • Mettre en parallèle les symptômes et terrains communs aux sujets afin d’essayer de percevoir le mécanisme énergétique de cette pathologie moderne, qui en est affecté, et pourquoi.

Ouvrages consultés pour cette étude :

Pr.Dominique Belpomme «Le livre noir des ondes », ed. Marco pietteur (1)

Chu Zhen « Fondements théoriques de la Médecine chinoise » ed. Chu Zhen (2) Bernard Desoutter « Les Merveilleux Vaisseaux » ed. Sauramps Medical (3) Peter Deadman «Manuel d’acupuncture » ed. Satas (4)

Amaël Ferrando «Pratiques d’autoguérison par le QiGong » ; « Massage et automassage » (5) ;

« Philosophie et diagnostic », ed. Chariot d’Or (6)

Giovanni Maciocia : «L’examen de la langue en médecine chinoise » (7) ; « Les principes fondamentaux de la médecine chinoise » (8) , « La pratique de la médecine chinoise » (9) ; «Le diagnostique en médecine chinoise » (10) ; « La psyché en médecine chinoise » (11) ; « La pratique de la médecine chinoise » (12) ed. Satas.

Web : https://ondes­info.ineris.fr http://www.ehs­mcs.org https://www.ic.gc.ca

Les Ondes électromagnétiques d’un point de vue technique

Il existe en permanence un champ électromagnétique naturel terrestre. Dans la nature les ondes occupent tous les espaces, et peuvent se propager partout, principalement dans l’air, mais aussi à la surface de l’eau et parfois dans l’eau et la terre, avec une vitesse avoisinant celle de la lumière, soit près de 300 000 kilomètres par seconde.

En 1820, c’est le physicien danois Christian Oersted qui nous a appris que tout courant électrique qui passe dans un matériau conducteur (un câble électrique par exemple) émet un champ magnétique venant s’ajouter au champ électrique lié au courant lui­même, d’où le terme de « champ électromagnétique ».

Celui­ci émet des ondes caractérisées par une fréquence, une longueur et une puissance qui leur sont propres.

Le champ électrique naturel varie beaucoup selon la météorologie (un orage par exemple) .

Le champ magnétique varie en intensité et en orientation en fonction de la position par rapport aux pôles.

Les ondes électromagnétiques transportent de l’énergie mais elles sont aussi capables de transporter de l’information. C’est pourquoi elles sont utilisées dans le domaine de la communication.

La puissance de propagation d’une onde augmente si la fréquence est plus grande.

Concrètement, les ondes électromagnétiques servent à faire fonctionner les smartphones, les postes de radio, ou encore sont utilisées pour faire des radiographies du corps humain etc… De même, la lumière visible est une onde électromagnétique ; elle nous permet de voir les couleurs.

Les ondes électromagnétiques sont classées en rayonnements « ionisants » et « non ionisants », en fonction de leur fréquence et donc de leur puissance. Les rayonnements ionisants comprennent les ondes de très haute fréquence : ultraviolets B, rayons X, rayons gamma et rayons cosmiques. Ceux­ ci se situent au­delà de la lumière visible. Ces ondes sont dangereuses car elles ont la capacité de rompre la structure des atomes. En­deçà du visible, se trouvent de façon croissante, les extrêmement basses et basses fréquences, les ondes radio (ou radiofréquences), les micro­ondes, l’infrarouge et l’ultraviolet A. La séparation entre rayonnements ionisants et non ionisants se fait au niveau des ultraviolets (UV).

Les ondes électromagnétiques sont classées en fonction de leur fréquence dans ce que l’on appelle le

« spectre électromagnétique » :

Source https://www.ic.gc.ca

Dans notre quotidien, de très nombreux objets dont la présence aujourd’hui est difficilement évitable, génèrent un électromagnétisme qui peut gravement affecter les personnes

sensibles :Antennes relais, Wifi, téléphones portables, tous les objets connectés, compteurs Linky, lampes à économie d’énergie, plaques à induction, four, etc etc…

Le courant électrique utilisé pour les appareils ménagers ou l’éclairage (lampes et en particulier ampoules à basse consommation) génère des basses fréquences (50 hertz). Il est très difficile de s’en protéger, mais le champ électromagnétique ainsi généré décroît très rapidement, ce qui explique qu’à 50 centimètres (1,50 mètres pour les électrosensibles), celui­ci devienne très faible. Lorsqu’on éteint une lampe, le champ électromagnétique s’annule, mais persiste le champ électrique statique.

Les ondes pulsées:

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les hyperfréquences, dont font partie les micro­ondes pénètrent moins bien dans la matière vivante ou inerte que les basses ou extrêmement basses fréquences. Si les hautes fréquences sont les plus puissantes au plan énergétique, les basses fréquences sont celles qui pénètrent le plus.

Si les téléphones portables sont nocifs pour la santé (et la vie en général), c’est parce qu’ils utilisent non pas des ondes continues mais des ondes dites « pulsées. » En effet, si les antennes de téléphones portables émettent des micro­ondes d’une fréquence de 900 ou 1800 MHz, cette émission se fait sous la forme de bouffées d’ondes, elles­mêmes émises à une fréquence de 217Hz, ce qui équivaut à une basse fréquence. Ainsi, un champ électromagnétique de basse fréquence peut se superposer aux micro­ondes. Et c’est ce champ de basse fréquence qui est dangereux.

Un champ électromagnétique pulsé est donc plus nocif qu’un champ électromagnétique continu de même fréquence.

L’effet thermique :

On appelle effet thermique d’un champ électromagnétique, l’augmentation de température résultant de l’absorption énergétique de ce champ à l’endroit où le corps a été exposé : par exemple au niveau arrière de l’oreille, c’est­à­dire au niveau de la partie du cerveau qui lui correspond (lobe temporal) pour les téléphones portables.

Aujourd’hui, la nocivité de l’effet thermiques des ondes est bien connu.

Tout corps réfléchit une partie de l’énergie apportée par l’onde électromagnétique et absorbe l’autre partie. Cette absorption dépend en fait de trois paramètres : (1) la nature du corps lui­même ; (2) la puissance énergétique de l’onde ; (3) sa capacité de pénétration dans le corps.

Donc l’absorption dépend donc de la densité de puissance de l’onde, mais aussi de ce que l’on nomme « l’effet de peau », c’est à dire la résistance de la peau, de la matière, qui enveloppe l’être concerné. C’est ce que nous étudierons du point de vue de la Médecine Chinoise.

Il faut néanmoins souligner l’importance de la durée d’exposition à l’onde dans les paramètres de nocivité.

A la fin des années 1990 sonne le début de l’ère des téléphones portables, le réseau dit « 2G » où la téléphonie mobile est lancée, offrant un accès à Internet mais avec un débit très bas.

En 2012, la 4G fait son arrivée en France, le débit maximal est multiplié par 100, ce qui permet le développement des objets connectés et des réseaux sociaux.

Aujourd’hui, 2022, Le réseau 5G est en marche, qui affiche un débit 50 fois plus important que la 4G et occupe des bandes de fréquence entre 800MHz et 56GHz.

La 5G permet le développement d’applications telles que les voitures électriques ou les objets connectés.

Mais à quel prix?

Aujourd’hui on estime que 5% de la population est touchée par cette nouvelle Maladie Environnementale. Des milliers de témoignages de personnes électrosensibles ont été établi, et de très nombreuse plaintes ont été lancées..rares encore sont celles qui ont été entendues, notamment concernant les compteurs Linky.

De nombreuses associations émergent pour faire entendre la nocivité des ondes électromagnétiques d’un point de vie pénal, avec des diagnostiques probants, comme le caractère hautement inflammatoire de l’onde, et la possibilité d’une ouverture de la barrière hémato­encéphalique dont le rôle est d’empêcher les substances toxiques présentes dans le sang de pénétrer dans le cerveau.

Des signes radiologiques sont également décelés grâce à l’utilisation d’examens d’imageries spécialisées.

Aussi, certains médecins, comme le Professeur Belpomme à Paris, cancérologue, se sont spécialisés dans la reconnaissance de ce qui est établi comme « maladie environnementale », pouvant être liée à certains cancers, Alzheimer, Parkinson, maladies neurodégénératives…

Mais les institutions de réglementation sont bien plus frileuses…, même si depuis 2011, l’OMS a classé les ondes électromagnétiques artificielles dans la classe 2B : “possiblement cancérogène”… Comprenons les enjeux industriels mondiaux de ce déploiement de la haute­communication à tout va, et à tout prix.

Etiologie des ondes en médecine chinoise: quel classement?

En Médecine Chinoise, les ondes électromagnétiques peuvent être classées dans les causes «ni  internes ni externes» des maladies : explication.

Les « causes internes » de la maladie sont principalement liées aux dérèglements organiques provenant de l’interne (les 7 sentiments Qi Ging, et les productions pathogènes du corps). Ici nous parlons principalement d’émotions excessives, de perturbations internes pouvant être dues à la constitution de la personne, à son mode de vie (stress, épuisement etc.) qui vont engendrer des déséquilibres organiques, pouvant troubler les fonctions du Qi, du Sang, des Liquides etc.

Alors que les « causes externes» sont attribuées à des climats naturels : « les six excès Liu Yin » qui affectent en premier la surface du corps, étant sous la dépendance du Wei Qi et du Poumon. Ici, si les conditions climatiques deviennent une cause de la maladie, c’est que l’équilibre entre l’énergie du corps et celle de l’environnement est rompu, soit parce que le climat est particulièrement excessif et que cela affaiblit l’énergie droite Zheng Qi (par exemple le temps change très rapidement et ne laisse pas suffisamment de temps au corps pour s’adapter), soit parce que le Zheng Qi est déjà affaibli (l’énergie protectrice du corps, Wei Qi, n’est pas suffisante) , ce qui permet un terrain favorable à l’invasion d’un climat. En réalité, tout n’est que question d’équilibre, de proportion entre la force de l’interne et de l’externe. Il faut entendre également que lorsque nous parlons de « cause externe », nous pouvons aussi prendre en compte des causes qui ne semblent pas liées directement à des « climats naturels » tels que l’humidité, le froid etc.. (par exemple une climatisation, une exposition à un chauffage excessif , une allergie saisonnière) , mais qui vont pénétrer la surface du corps et provoquer des symptômes qui s’y rapportent. Ici ce sont les symptômes qui nous diront à quel type de « climat » nous pouvons nous rapporter pour le traitement, quelque soit le type d’exposition qu’il y a eu. Par exemple une exposition à la climatisation peut tout à fait générer des symptômes de vent­chaleur (fièvre, soif, maux de gorge..) d’avantage que de vent­froid .

Les facteurs climatiques, s’ils envahissent la surface du corps, peuvent à terme pénétrer les différentes couches du corps jusqu’aux organes, s’ils ne sont pas naturellement évacués par la force du Zheng Qi, ou par le traitement.

Mais nous pouvons aborder une autre forme d’atteinte, celle qui nous intéresse ici, est qui n’est pas directement classée dans les causes internes ou climatiques externes.

Avec les ondes électromagnétiques, nous pouvons parler «d’énergie perverse pathogène Xie Qi».

Il s’agit bien évidemment d’une énergie externe, celle­ci est artificielle et créée par l’homme, et va certes parfois envahir la surface, mais le plus souvent atteindre également les couches profondes du corps, donc au­delà de l’espace compris entre la peau et les muscles, ou les méridiens…

Nous sommes dans cette dualité entre l’externe et l’interne, le Wei Qi et le Yuan Qi.

Le Wei Qi et la notion de protection

Il me semble nécessaire de développer ici quelque peu la notion de Wei Qi, étant fondamentale dans notre étude. D’autres notions seront développées au fur et à mesure, sous forme de commentaires…

Wei signifie « défendre », ou « protéger ». Avec le Qi Nourricier Ying Qi, c’est une autre forme de Qi Véritable Zhen Qi, donc issue du processus de fabrication de l’énergie par le Qi des aliments provenant du foyer moyen Rate Estomac, puis de son raffinement par le mélange avec le Qi de l’Air en Qi Complexe Zhong Qi au niveau du Poumon. Puis enfin de son ultime transformation en Qi Véritable par l’action catalytique de l’énergie originelle Yuan Qi, provenant des Reins.

La partie raffinée du Zhen Qi donne le Ying Qi qui circulera dans les couches profondes de l’organisme : les organes, les vaisseaux sanguins, les méridiens…, pour nourrir le corps; et la partie la plus grossière donnera le Wei Qi, qui circulera dans les couches superficielles du corps « entre la peau et les muscles, zone du Qi protecteur du Poumon », pour protéger la surface du corps des facteurs pathogènes externes, comme le vent, le froid, la chaleur, l’humidité…, mais aussi pour réchauffer, humidifier, et nourrir partiellement la peau et les muscles (le Poumon diffuse les liquides organiques à la peau et aux muscles, et ces liquides vont se mêler au Qi Protecteur).

Pour tout cela le Wei Qi va contrôler l’ouverture et la fermeture des pores de la peau et réguler la température du corps principalement en contrôlant la transpiration. S’il est fort, les pores de la peau seront bien « tenus » et empêcheront l’invasion de facteurs pathogènes externes.

Le Wei Qi est donc sous le contrôle du Poumon qui gouverne sa circulation. C’est pourquoi un Qi du Poumon faible peut entraîner un Qi Protecteur faible.

Relation entre le Wei Qi et les Reins :

Le Wei Qi dépend du Yang du Rein.

Bien que ce soit essentiellement le Poumon qui le diffuse, il a sa racine dans le réchauffeur inférieur, est nourrit par le réchauffeur moyen, puis se diffuse dans le réchauffeur supérieur grâce au Poumon.

  • Lien avec le Jing: Il est en lien étroit avec l’essence des Reins, Jing, en tant que base de la force constitutionnelle : Le Wei Qi naît de l’Essence et du Qi Originel et il est transformé par le yang du Rein. Donc, « si l’Essence est stockée correctement, (autrement dit, si elle n’est pas dispersée), l’individu ne contractera pas de maladie fébrile d’origine externe au printemps … Si l’Essence n’est pas stockée correctement pendant l’hiver, l’individu souffrira de maladies fébriles d’origine externe au printemps » (8)

Si donc le Wei Qi est responsable de la protection du corps, « sa force et sa racine résident dans

l’essence du Rein » (8)

Le Jing est donc une base matérielle qui soutient le Wei Qi.

  • Lien entre le Jing et le Pô : Le Jing est également en lien avec l’âme corporelle Pô qui est sous la dépendance du Poumon : c’est par l’intermédiaire de l’âme corporelle que l’essence « entre et sort » dans toutes les parties du corps, ce qui lui permet de jouer un rôle dans tous les processus

physiologiques. Le Pô est animé par le Qi du Poumon puisqu’il en dépend. Et l’essence va être conduite par son mouvement, dans l’espace entre la peau et les muscles où elle va donc jouer un rôle important dans la protection contre les facteurs pathogènes. Sans l’âme corporelle, le Jing serait une matière inerte.

  • Lien avec les Merveilleux Vaisseaux : «Lorsque le Qi des méridiens déborde, il se déverse dans les merveilleux vaisseaux où il sert à irriguer, à réchauffer les organes à l’intérieur et à irriguer l’espace compris entre la peau et les muscles à l’extérieur ».

Nous voyons ici comment les merveilleux vaisseaux investissent la « zone de protection du Poumon ». (8)

Du Mai, le Ren Mai et le Chong Mai prennent naissance à Ming Men, résidence de l’essence Jing

des Reins. Tous les Merveilleux Vaisseaux contiennent l’essence des Reins, et la font circuler dans le corps entier, intégrant la circulation du Ying Qi Nourricier, et du Wei Qi Protecteur, à celle du Jing du Rein. En cela, ils jouent un rôle important dans la protection contre les facteurs pathogènes.

Ainsi, la résistance aux facteurs pathogènes externes, la force du Wei Qi, ne dépend pas uniquement du Qi du Poumon, mais dans une très large mesure de la force du Qi et du Jing du Rein.

  • D’un point de vue du Shen, Jean­Marc Eyssalet nous rappelle dans une de ses conférences que la

« défense » implique la notion de danger. « C’est ce qui se met en place a partir du sentiment de peur, d’insécurité, qui est également en relation avec l’établissement de notre propre espace privé ». Nous savons que les émotions de peur, d’insécurité, se rattachent au Rein. Aussi il est tout à fait envisageable que le Rein soit la Racine de la force de protection entre soi et l’autre, entre soi et le monde. Car le Rein étant la racine de la force constitutionnelle, cela prend en compte la vigueur mentale, la ténacité qui permet à la personne de faire face à l’adversité, et aux tensions émotionnelles qui y sont liées. Cette « vigueur mentale » est ce que l’on nomme « la plénitude de la mer de la Moelle », mais c’est également une des fonctions du Zhi, esprit qui habite le Rein, de régir la capacité d’autorité et d’affirmation de soi, qui brave la peur de l’autre.

  • Notion de protection et l’âme Corporelle Pô : Cet « espace », cette frontière entre soi et l’extérieur, est défini par la fonction du Pô, l’âme corporelle rattachée au Poumon, qui précise les limites du corps et permet la mise en place de la conscience intérieur­extérieur.

Nous l’avons vu, l’âme Corporelle étant «l’entrée et la sortie de l’essence» (11) dans le sens où elle met en mouvement l’essence dans les processus physiologiques du corps, elle implique également l’individu dans la conscience de sa séparation à son environnement. L’âme Corporelle constitue l’établissement de la séparation du « Moi » au Monde. C’est pour cela que l’on peut traiter la douleur (tristesse) d’un enfant causée par la séparation d’avec sa mère, ou toute douleur­tristesse liée à la séparation de l’autre, en travaillant le point pò hù (42V) : « porte de l’âme corporelle ».

Macciocia décrit aussi l’âme corporelle comme « la manifestation de l’essence dans le domaine des sensations et des sentiments » : (11) Elle nous donne la capacité d’avoir des sentiments, et des sensations, qui sont perçues à travers la peau, qui est sous la dominance du Poumon.

Voilà pourquoi la notion « d’agression » provenant de l’environnement d’un individu, peut être perçue à différents « degrés » selon la force du Rein, mais également du Pô.

Cette « fragilité » face à la possible « invasion » de l’autre dans son espace privé, est tout à fait ce que j’ai perçu, lorsque je me suis vue à plusieurs reprises refuser par des personnes électrosensibles ma proposition d’accompagnement, car elles craignaient que mon toucher ne les perturbe, ou bien mes questions, mon « intrusion » dans leur vie privée.. même si cela pouvait servir leur état de santé très préoccupant.

Le Wei Qi et la notion de protection du corps, ont donc de multiples sources et aspects, principalement dans la relation Rein­Poumon, et sa déficience se répercute aussi bien sur le plan physique que psychique selon les personnes.

Nous verrons comment ces fonctions et leurs représentations sont impliquées dans le déroulement des séances.

Parallèles avec les notions de « champs d’énergie » et d’onde :

Concrètement, une personne peut se sentir dérangée ou agressée par la simple présence de l’autre, à une certaine « distance physique », qui sera variable : un simple contact physique, quelques mètres, ou à distance « non physique » : en voyant son image ou en l’imaginant. Cette notion

« d’envahissement de l’espace personnel » est dépendante de facteurs multiples, en lien avec notre état du moment, notre sensibilité, l’objet en question (ce que notre corps en perçoit) et l’environnement du moment.

Cela peut être associé à la notion de « champs d’énergie ». Le champs d’énergie est la vibration émise par une personne, ou toute forme vivante (un arbre, un végétal, une pierre..). C’est différent du Wei Qi qui protège et circule entre la peau et les muscles et ne se repend pas au­delà, mais dans l’idée peut être plus proche du Pô qui précise les limites corporelles, mais réceptionne aussi

« corporellement » les informations de l’environnement. L’enfant pleure car il « sent » que sa mère n’est plus là, et non pas parce qu’il le « sait ».

Cette vibration (énergie) contient une information, aussi vaste, profonde et multi­dimensionnelle que l’histoire de notre univers. Nous pouvons ressentir une part de cette information, et il me semble que la distance à laquelle nous nous trouvons de ce qui est perçu peut influencer la part d’information que l’on recevra. Par exemple lorsque nous avons appris la manœuvre Ge Kong Zhi Liao (Traitement séparé par le vide), je me souviens que lorsque je me trouvais proche de Bai Hui (chez la personne avec qui je travaillais), je recevais directement un type d’information, lié à son terrain le plus « superficiel » (de la chaleur vide). Aller chercher le champs d’énergie a un autre niveau spatial a permis d’avoir accès à d’autres choses, un autre niveau spatio­temporel de son énergie. C’est comme si l’éloignement physique donnait accès à une information plus vaste, plus multiple, plus globale…

Un autre exemple avec les arbres : on perçoit très facilement leur différents champs d’énergie dans l’espace. J’ai remarqué que ces champs d’énergie n’avaient pas de qualité plus « subtile » ou

« grossière » selon un ordre croissant d’éloignement: il peut y avoir un champs d’énergie « dense » a 2 mètres, un autre plus subtil à 2,50 m, puis de nouveau un champs d’énergie dense à 5 mètres de

l’arbre… : le champs d’énergie, dans sa qualité, ne s’affine pas en fonction de l’éloignement physique. C’est l’image des anneaux de Saturne, ce qui diffère donc de la notion de « propagation d’’une onde » qui s’agrandit mais diminue en intensité de façon croissante à partir de son point d’origine, comme un ricochet.

Il y a donc une différence notable entre une onde (même naturelle comme celle du ricochet), et un champs d’énergie. J’attribue cette différence à la notion « d’information » qui constitue le champs d’énergie, qui n’est pas une information « fixe et précise » transmise par l’homme comme celles que contiennent les ondes électromagnétiques, mais une « information » bien vivante et multi­ dimensionnelle.

Néanmoins, je dois mitiger en disant que je peux aussi avoir accès à cette dimension infinie par le toucher direct, donc la proximité, si je m’ouvre à cela, car dans chaque cellule l’univers est inscrit. C’est ce que certaines expériences ont pu m’enseigner: en écoutant une sensation de mon corps, où qu’elle soit localisée, je peux avoir accès à des informations faisant penser à l’origine de l’humanité ou à l’essence d’une cellule (informations liées à L’Esprit Originel), autant qu’une douleur présente liée à un accident ou une émotion du moment m’appartenant.

Introduction aux séances

1.   La relation Thérapeute/Patient :

Le cadre d’une étude offre la chance de prendre le temps. C’est avant tout des êtres que je rencontre, avec qui s’est établi un désir commun de coopérer dans la même direction: celle de la compréhension de leur pathologie et pour leur mieux être. Pour cela une confiance mutuelle doit s’établir, mais aussi un plaisir de partager, de cheminer ensemble. Je dois comprendre leur langage, leurs conditionnements, leurs fonctionnements, et m’efforcer à ce qu’ils comprennent le mien.

Aussi, comme je le fais lors de mes séances habituelles, je tente de répondre à toutes leurs questions concernant des mécanismes énergétiques, des notions théoriques de médecine chinoise, l’explication de leurs symptômes d’après ce regard millénaire..je dois être transparente dans mon travail.

J’explique mes choix de traitements…et de leur côté ils se montrent très honnêtes face à leurs difficultés en tout genre, leurs peurs, leurs espoirs ou désespoirs, leur cheminement intérieur…nous travaillons dans un climat de bienveillance et d’ouverture.

Le thérapeute n’est pas là pour dire au patient « qui il est », mais pour s’ouvrir à son espace, son univers, ressentir…, et questionner ouvertement la personne sur ses fonctionnements internes, ou bien les images, les signes qui se présentent dans le travail, avant d’essayer d’établir toute

« conclusion », « définition » de l’autre…Car la notion de « personne » est par essence une construction mentale, un amas de traces, d’informations, de conditionnements, de points de vue, de subjectivités…Aussi, toujours laisser de l’espace dans ce qui est dit et perçu, de façon à laisser le regard se transformer naturellement au fil du temps, des rencontres…Une personne est un univers, complexe, et un univers est infini, en perpétuelle transformation.

Là se positionne le Qigong Tuina à mon sens: recueillir des informations, des traces, par tous les moyens dont on dispose, qui croisent la connaissance, la réflexion, pénètrent notre cœur et traversent nos 5 sens, dépassent notre entendement…, pour nourrir un regard, un regard aussi multiple que les point de vue à partir desquels il va se poser, et aussi vivant que les mouvements qui animent toute vie… Le regard sur l’autre est un chemin sans fin, qui ne se pose que l’espace d’un instant, comme un photographe devant le paysage éphémère et précieux du moment.

2.   Premières rencontres et bilan énergétique :

Les premières séances ont été principalement consacrées à la rencontre, au bilan énergétique, et à l’écoute de l’histoire personnelle des sujets, impliquant le développement de ce que l’on nomme leur

« hyper électro sensibilité ». Il s’agissait dans le bilan de distinguer les effets réels des ondes, des sensations courantes liées à leur terrain (vide de sang, montée de yang etc..) car souvent toutes leurs sensations et symptômes étaient mises sur le compte de l’effet des ondes électromagnétiques, or, du point de vue de la médecine chinoise , cela pouvait s’expliquer d’une toute autre manière. Tout cela fût assez difficile car il y avait une forte tendance à la dispersion, à passer rapidement d’une chose à une autre dans leurs récits, il m’a fallu revenir plusieurs fois sur la même chose afin d’avoir la précision que je cherchais en matière de diagnostique.

Pour terminer ces séances, j’ai pratiqué Bai Hui ou Yong Quàn afin de reposer le Shen.

En pratique de cabinet, il n’est pas nécessaire de connaître toute l’histoire de la personne, nous travaillons avec les signes du moment, la « racine énergétique du présent ». Car les déséquilibres du passé, même constitutionnels, ont pu se transformer dans le temps. Cela dit j’ai souhaité ici prendre le temps d’écouter l’autre dans son ensemble et de comprendre son cheminement, celui qui nous mène au présent.

C’est aussi en écoutant l’autre qu’on le perçois au­delà de ses mots, ce temps là est important pour moi.

J’ai désiré commencer le travail du bilan énergétique en portant mon attention sur les sensations, les perceptions : par la palpation de la main « Shou Gan Zhen Duan », les images, les rêves.., avant d’entrer dans l’aspect plus « mental» du questionnaire classique de médecine chinoise, qui viendra vérifier, compléter, les déductions faites par les sensation, les images.

Je présente maintenant le déroulement des séances pour chaque personne. Les séances étant nombreuses, je détaillerais les premières séances afin de voir comment le processus démarre, puis les passages significatifs du déroulement du travail, certaines images ou sensations « parlantes »…

Anthony

« Anthony a 37 ans.

Il a grandi dans les quartiers difficiles d’une grande ville et sa violence quotidienne.

..Violence présente dans la famille également. Il s’est toujours senti très fragile intérieurement, émotif, très sensible à son environnement social. Pour faire face à cela, il se forge un caractère rude, solide, «une carapace»: une «protection» contre les agressions de la vie.

Il a connu beaucoup de combats physiques (violentes bagarres), d’accidents générant des hémorragies et opérations médicales en urgence, de traumatismes émotionnels, consommation de drogues dures…un parcours particulièrement « usant » pour un jeune garçon, puis adolescent.

Il rencontre sa femme et déménage dans un village près d’une plus petite ville en 2009. Les relations humaines et le travail l’affectent beaucoup. Le passé refait surface, il ressent beaucoup de solitude, de difficulté d’intégration, une « dépression » s’installe : manque de confiance, épuisement, mauvais sommeil, palpitations…

Il travaille dans un hôpital en cuisine, et se trouve constamment exposé au froid des chambres froides, durant 3 ans. Les problèmes cardiaques s’aggravent, principalement pour cause émotionnelle selon lui (extrasystoles : sensations de chocs violents dans la poitrine pouvant causer l’évanouissement), qui le mènent en arrêt maladie durant 6 mois, puis à un changement de poste, toujours dans l’hôpital.

La force des extrasystoles diminue, mais ils resteront présents par moments.

Il commence également à avoir des acouphènes stridents mais ponctuels, aux deux oreilles, avec la fatigue après le travail, en éteignant la télévision, au téléphone, en présence de la wifi, lorsqu’il travaille trop sur l’ordinateur…

Deux semaines après la perte de son grand­père, il perd totalement ses cheveux et sa barbe. Ils repousseront en partie blancs, puis vont plus ou moins redevenir noirs avec le temps..

Puis en 2014, le jour où une antenne 4G est installée près de son village, ses acouphènes deviennent alors permanents, aujourd’hui encore.

Ses symptômes s’accentuent, s’y ajoutent des maux de tête, rhumatismes, pertes de mémoire… En 2020 suite au confinement, ses cheveux blanchissent encore très franchement, pour peu à peu retrouver une couleur à dominante noire.

Aujourd’hui il est de nouveau en arrêt maladie depuis plus de 6 mois, (ne prend pas de traitement.) Il vit dans un petit village avec sa femme et sa fille, et souhaite retrouver un emploi qui lui corresponde, lorsqu’il sera en meilleure santé. »

Nous pouvons ici juste observer ce qu’il ressort de ce cheminement…:

  • l’axe Shao Yin semble a voir été particulièrement affecté. Une émotivité à la base de la constitution, de nombreux chocs émotionnels, le climat de violence, les excès en tout genre etc…ont pu affecter le Coeur, à travers les palpitations, d’importants extrasystoles, voir insomnies…etc, et l’énergie du Rein également, ce qui aurait généré épuisement, manque de confiance…

Le choc émotionnel épuise brusquement le Qi du Coeur, il atteint le Rein et le corps peut puiser dans le Jing du Rein pour compenser ce brusque épuisement du Qi. Aussi, nous pourrions envisager que chez Anthony le Jing du Rein ait déjà été entamé dans la jeunesse, engendrant les manifestations de chute de la chevelure et de la barbe, puis de la repousse des cheveux en blanc…Ces perturbations profondes du Shao Yin ont pu mener à la dépression.

  • le Foie peut avoir sa place dans l’observation : un blanchissement soudain des cheveux suite à un choc émotionnel ou une émotion intense comme la colère peut aussi être attribué au Feu du Foie qui va générer un vent interne. La perte soudaine de cheveux peut aussi se percevoir comme un vent du Foie, sa cause pouvant être la plénitude ou le vide. De plus, la notion de conflits, de violences dans la relation aux autres (bagarres etc..) nous parle de l’âme éthérée Hun qui appartient au Foie, et qui est responsable de nos relations et facultés à communiquer avec les autres, la société. Le Hun correspond au mouvement, au « va et vient de l’esprit », qui peut se traduire par le mouvement vers les autres dans le cadre des relations humaines, ce qui semble être une problématique chez cette personne.
  • Le wei Qi : je suis aussi interpellée par la notion de « protection » qui surgit de son histoire : la protection envers la violence provenant des autres, la mise en place d’une « barrière » pour s’endurcir…, cela nous raconte symboliquement la couche protectrice du corps: une « forge métallique » qui stoppe les agressions provenant du monde extérieur, mais qui se fonde sur les ressources intérieures : la force psychique qui dépend de l’enracinement du Qi du Rein.

Cette force protectrice lui était utile quand il a grandi dans les quartiers dans son enfance…mais lorsqu’il déménage, quelque chose « lâche », une perte de confiance, une déstructuration de ses croyances (ses fondations, ses racines psychiques), et de nombreux symptômes apparaissent à travers une dépression…, qui va le conduire à l’hypersensibilité aux ondes.

Et cela est clairement ce que me dit Anthony : « j’ai commencé à être électrosensible quand j’ai perdu confiance en moi ».

L’énergie des Reins, en tant que « structure de l’individu dans ses profondeurs, ses racines », a été blessée par les années vécues, et c’est comme si la force protectrice Yang profonde du Rein, qui se manifeste à la surface par le Wei Qi…s’était « brisée ». Cela a laissé place à d’avantage de fragilité psychique et physique, et permis au « pathogène onde électrique » d’envahir le corps.

Adaptation au quotidien et signes d’hypersensibilité :

Dans sa maison Anthony a coupé totalement la wifi, il n’a pas de Linky.

  • Il a des acouphènes stridents et permanents depuis 2014 et lorsqu’il croise un champ électromagnétique (Linky, téléphones, antennes relais..), un autre acouphène se surexpose : il entend la fréquence, une interférence, si elle se situe à quelques mètres de lui.

S’il se concentre, il peut même dire s’il y a un téléphone qui sonne plus loin (alors qu’on ne l’entend pas dans la pièce), ou bien un téléphone qui va sonner, car il entend la recherche de fréquence. Il entend donc différentes fréquences: son acouphène permanent, plus les autres fréquences: on imagine un son de « radio­fréquence » qui lui parvient…

Cela dit, il s’est adapté avec le temps: lorsqu’il ressent un changement de fréquence, il se trouve mal durant quelques jours, puis cela passe. Chaque jour il sent lorsque les fréquences changent d’un moment à un autre.

  • De plus, lorsqu’il croise une onde (selon l’intensité de sa fréquence et s’il passe plusieurs fois devant), il ressent des palpitations, sans qu’il ai eut conscience avant cela qu’il y avait une onde dans son champs.
  • Le sport intensif l’apaise et le décharge de l’électricité.
  • Enfin, chose que nous retrouvons chez toutes les personnes de cette étude : l’eau, la douche.

L’Eau :

Il est connu chez les personnes électrosensibles que de prendre une douche, ou se passer les mains et les pieds sous l’eau fraîche, permet de se décharger de l’électricité emmagasinée par le corps.

Anthony a un rituel : il crée un « vortex » en amassant de la boue autour de lui. Pieds nus, il fera couler de l’eau en continu dans ce vortex afin de créer un champs d’énergie suffisamment fort pour attirer le magnétisme pathogène de son corps dans la boue et permettre à l’eau de le conduire dans les profondeurs.

L’eau descend, elle est conductrice, elle pénètre dans les profondeurs de la terre et y entraîne l’électricité résiduelle absorbée à la surface du corps. Ainsi, l’eau « purifie », et régénère.

Elle nous ramène à notre Tan Tien inférieur, en faisant descendre la plénitude du haut, elle nous allège.

Bilan énergétique par la palpation Shou Gan Zhen Duan :

Bai Hui : Je suis aspirée. Dans mon corps : bouffée de chaleur au cœur, qui monte à la tête.

Lao Gong Gauche : Plénitude. Je ressens des pics, c’est chaud et devient brûlant, sec. Dans mon corps : j’ai de la chaleur au cœur, qui monte au bas du visage et de la transpiration au dessus de la lèvre supérieure.

Lao Gong Droit : Plénitude. Chaud. Je ressens des pics dans mon lao gong puis il vibre très rapidement, et j’ai une sensation piquante et électrique, que j’ai besoin d’évacuer de moi. J’ai un pic au niveau du 1 Cœur côté droit.

Guan Yuan : Il y a peu de chaleur. Peu d’énergie, et peu de mouvement. Ming Men : plutôt vide, peu d’énergie, peu de mouvement. Chaleur légère. Yong Quàn Gauche : Frais. Vide. Humide.

Yong Quàn Droit : Frais. Vide. Mes deux pieds sont glacés mais ici le point est légèrement chaud et je ressens une pointe à Bai Hui.

Au premier bilan par la palpation, je ressens en même temps une chaleur vide qui se traduit par la sensation de vide et les bouffées de chaleur au niveau de Bai Hui, mais également une sorte de chaleur pathogène, brûlante, qui se manifeste au foyer supérieur (Lao Gong Gauche que l’on peut attribuer au cœur en Qi Gong Tuina, ou bien à l’énergie de la monté) . En moi la transpiration monte du bas du visage jusqu’au dessus de la lèvre supérieure : cela nous évoque trop de méridiens pour essayer de l’interpréter, nous pouvons juste parler d’une montée de chaleur.

Au Lao Gong Droit, qui pourrait correspondre à l’énergie du Poumon, mon ressenti « piquant­ électrique » est particulier, et j’ose le rapprocher d’une sensation « électrique ». Je fais la distinction entre des sensations de picotements du Qi (plus « ronds »), et les piqûres de l’électricité, que je trouve plus acérées, pointues, comme une décharge douloureuse, une sensation « d’attaque ». Peut­on parler de « résidu » d’électricité dans le corps, notamment au Poumon ?

Un pic au niveau du 1 Coeur peut indiquer une stase de sang du Coeur, plutôt due à de la chaleur ici.

Au niveau de Guan Yuan (Qi Originel) et de Ming Men (Yang du Rein), nous avons du vide et un manque de mouvement. Le Qi originel étant le fondement des énergies Yin et Yang du corps, il est aussi la force dynamique qui donne la vie, permet la mise en mouvement des fonctions organiques. Un vide de l’énergie originelle peut affecter l’ensemble des fonctions de transformations physiologiques du corps. Ce manque de mouvement ressenti pourrait être attribué à ce vide de Yuan Qi, créant un ralentissement des fonctions organiques, et de la stagnation… Nous avons également un vide et un manque de mouvement au niveau de Ming Men, qui représente le Yang du Rein.

Le Yang du Rein étant déficient, il apparaît du froid­vide au niveau des Yong Quàn, le yang ne permettant pas non plus de transformer les liquides, du froid­humidité se crée.

Nous avons donc de la chaleur vide, et une sorte de chaleur pathogène dans le haut du corps, du froid dans le bas du corps, ce qui nous rappelle encore une dysharmonie Rein/Coeur, le yang et mais aussi le Yin sont en vide, d’où le vide de Yuan Qi. Également de la chaleur au Poumon et un élément pathogène (pour moi un résidu électrique).

Une image survenue lors d’un rêve :

Anthony a eu l’image d’une main de Métal avec des grandes griffes (elles­mêmes métalliques), qui tentaient d’agripper son visage, en lui fermant la bouche. Il avait la sensation qu’on essayait de l’accaparer. Il a tout simplement réussi à enlever cette griffe de sa bouche.

Cela lui a fait penser au « masque » que l’on nous soumet de porter en cette époque de Covid, et qu’il refuse…

Pour ma part j’ai été frappé par l’aspect « Métal », donc lié au Poumon, qui l’étouffe…mais il parvient à s’en défaire. Nous verrons par la suite qu’Anthony a pu avoir dans le passé, et encore récemment, un blocage du Qi du Poumon (qui se manifeste par de la toux) lorsqu’il était en contact avec trop d’ondes électromagnétiques.

Notons aussi que dans les rêves d’Anthony, il n’est jamais « troublé » émotionnellement, il y a toujours une barrière entre lui et les émotions qui lui permet de garder son sang froid, de pas être affecté.

Nous verrons par la suite que la notion de Métal revient souvent dans les images des personnes de cette étude…

Bilan énergétique par l’interrogatoire:

Anthony est plutôt d’une corpulence Yang, sec, le teint blanc, qui tend vers des zones rouges minces et disséminées.

Les frissons, la fièvre, la transpiration :

Froid : Mains et pieds. Frilosité.

Chaleur/Transpiration : Bouffées de chaleur possibles sous les ondes. Tête qui bouillonne sous les ondes. Transpiration sous les ondes possibles : sous les bras, poitrine, paumes des mains, et pieds :

« 5 cœurs. »

La tête et le corps, les sensations:

Fonte de masse musculaire: Arrivée petit à petit depuis l’électrosensibilité. Aujourd’hui il se sent sans protection musculaire, à vif et sec. Donc perte de poids, atrophie.

Toute sa structure a changé, même le crâne a perdu de l’épaisseur selon lui.

Maux de tête: En présence d’ondes surtout. Tête dans un étau. Pression aux tempes, qui peut monter en pression. En même temps, palpitations. Tête chaude et bouillonnante seulement en présence de plusieurs téléphones, et cela crée de la confusion mentale.

Sensations d’Électricité : Tous ses habits deviennent parfois électrostatiques. Il peut toucher quelque chose (une poignée de porte) et reçoit le courant.

Les sensations électriques sont ressenties dans les membres: bras et jambes, en profondeur, muscles, tissus, mais pas de ressenti niveau osseux. Elles sont soit directes (sur le moment de l’exposition), soient elles persistent dans le temps. Pas de chaleur associée.

Palpitations: Cela arrive de plusieurs façons:

  • Lorsqu’il se baisse rapidement il ressent un blocage intestinal ainsi qu’une pression à l’aorte qui lui crée des palpitations fortes pouvant mener au vertige.
  • Lorsqu’il croise une onde.
  • Lorsqu’il fume du cannabis.
  • Avec une alimentation inappropriée (gluten principalement) .
  • Allongé, plutôt le soir.
  • Stress, émotion..

Cœur : en dehors des palpitations, lorsqu’il y a trop d’accumulations d’ondes de diverses origines : contraction du cœur, grande tension, comme s’il allait se décoller, s’arracher, très douloureux. « ça tire. », il peut y avoir sensation de chaleur/brûlure, parfois. Il doit s’en aller d’urgence du lieu en question.

Fatigue permanente.

La peau, les cheveux :

Eczéma : Depuis longtemps sujet à l’eczéma, rouge, humide. A présent seulement provoqué par la chaleur ou chaleur­humidité aux intersection des doigts des mains : croûtes jaunes dorées. Aux coudes : eczéma sec, qui démange.

Sécheresse : Peau, visage, coudes.

Cheveux : Perd beaucoup ses cheveux. Secs. (dans le passé, blanchissement et pertes brutales.)

La nourriture et les saveurs :

Faim : Gros appétit. Attiré par le sucré, le soir, pour calmer… Alimentation industrielle et inappropriée: pâtes, biscuits etc..

Le digestif : Ballonnements après repas (mais alimentation industrielle et inappropriée: pâtes, biscuits etc..) Spasmes intestinaux. Selles trop humides, voir diarrhée, selon l’aliment.

Sommeil : Beaucoup de mal à s’endormir, il fume du cannabis pour aider. Puis sommeil léger, se réveille par le bruit, sur le qui vive. Beaucoup de rêves troublants, et cauchemars. Se couche très tard, milieu de la nuit, parfois le matin. Fatigue au réveil.

Les yeux et les oreilles, le nez :

Acouphènes : Sans arrêt depuis 2014, fin et aigu. Les 2 oreilles.

(Notons qu’avant l’arrivée les acouphènes un liquide qui coulait aux oreilles, qui pouvaient saigner, signe possible de chaleur humidité.

Vision : Sclérotiques rouges la plupart du temps en présence d’ondes. Si trop d’ondes de téléphone : la pupille se dilate même en plein jour. Vision floue, éblouissements, en présence d’ondes.

Écoulement du nez clair et permanent.

La soif et les boissons : Soif d’avantage le soir. Eau à température ambiante.

La douleur : Douleurs articulaires : aggravées par le froid et soulagées par le mouvement (Bi Froid). Douleurs cardiaques.

Le SHEN:

Confusion mentale, manque de clarté d’esprit, difficulté à réfléchir, brouillard dans la tête : en présence d’ondes.

Nervosité : Téléphone portable, cela s’aggrave en agressivité s’il y a trop de téléphones. Jambes sans repos.

Agitation de l’Esprit : Beaucoup en soirée.

Hyper­vigilence : il note tout, fait attention à tout (conversations à côté..), se méfie de tout, entend un bruit et se retourne…Plus calme depuis l’arrêt du gluten.

Pensées excessives : apaisées depuis l’arrêt du gluten.

Pertes de mémoire immédiate : Améliorée récemment depuis un travail avec un psychologue sur le post­traumatique. Mais tout de même présente.

Déprime, manque de volonté, sentiment de solitude, manque de confiance en les autres…

Observations :

Si nous mettons de côté les symptômes directement liés à l’exposition aux ondes (que nous analyserons plus tard), nous pouvons déduire:

  • Vide de yin du Rein, du Cœur avec tendance à la chaleur vide: Palpitations plutôt en soirée ou causées par un stress, jambes sans repos, agitation du Shen accentuée en soirée, soif accentuée le soir, acouphènes stridents, son teint raconte également cet aspect « vide de Yin ».
  • Vide de sang du Coeur et du Foie : Palpitations plutôt en soirée ou causées par un stress, pertes de mémoire immédiate, sécheresse de la peau : eczéma sec qui démange (vide de sang du foie créant du vent interne), perte abondante des cheveux, un Shen très perturbé qui a du mal à s’ancrer, manquant de matière : hyper­vigilence, difficulté à trouver le sommeil et sommeil très léger : ici en ce qui concerne la qualité du sommeil après l’endormissement, je l’attribuerais plutôt au vide de sang du coeur générant un sommeil superficiel (le Shen ne parvenant pas à s’ancrer dans le sang), et également un résultat des traumatismes ayant touché le coeur, qui génèrent une hyper­vigilance empêchant le repos. Les rêves troublants ou cauchemars aux déséquilibres du Cœur et du Foie, et possible vide de Qi de la VB.

Son teint blanc parle de ce vide de sang, avec des zones reflétant la chaleur vide.

  • Vide de Yang: fatigue générale avec tendance à la déprime (manque de volonté) et frilosité.
  • Le vide de Yang peut aussi toucher la Rate au niveau du Yi ( pensées excessives ) et sa fonction de transformation des liquides : tendance à l’humidité et chaleur­humidité ; la VB (sommeil perturbé par beaucoup de cauchemars),
  • Vide de Qi du Poumon : écoulement nasal clair et aqueux permanent qui peut signifier que le Poumon ne parvient plus à diffuser/faire descendre les liquides, ainsi qu’une peau sèche (vide de sang ou vide de qi du Poumon).
  • Le Foie étant touché par le vide : sang et yin, il s’ensuit de la stagnation qui se ressent au niveau digestif (ballonnements, spasmes..) . Le besoin important de sucre le soir est un moyen de relâcher la stagnation de Qi.
  • Enfin, les douleurs articulaires font penser à un Bi Froid .

Note sur le syndrôme de Bi : Il y a chez Anthony un vide nutritif qui se manifeste à travers les couches tendino­musculaires (jing jin). Ces couches ont pour fonction d’assurer la cohésion du squelette et de l’ensemble du corps et de régir le mouvement des articulations. Le vide de qi, yin, sang, Jing, peut entraîner une fragilité générale pouvant aisément provoquer des faiblesses et douleurs articulaires. C’est parce qu’il y a vide du Qi Nourricier Ying Qi et du Qi Protecteur Wei Qi, qu’un froid pathogène peut s’infiltrer dans les différentes couches en créant un syndrome de Bi

« froid plénitude ».

Ici nous voyons bien que tous les systèmes sont touchés, il faut se tourner vers une déficience du Yuan Qi.

Prise de Pouls et Observatoire de la Langue:

LANGUE : Rouge mais pas trop sèche. Fissure centrale de type Coeur. Enduit gras jaunâtre niveau foyer inférieur. Points rouges un peu partout. Ici nous avons principalement de la chaleur : plutôt de la chaleur vide mais qui n’a pas totalement lésé l’enduit, ce qui est bon signe, et aussi une présence de chaleur pathogène (points rouges). Également une faiblesse touchant le Coeur (vide de yin ou pathologie du coeur) et un signe d’humidité plutôt dans les intestins d’après l’interrogatoire.

POULS : Vitesse à tendance lente, sans excès.

Gauche Coeur : Ténu: vide important­ Foie :Fin, vide et Tendu : vide de sang et/ou yin. ­ Rein (Yin) sans racine très vide, profond.

Droite Poumon : assez plein: chaleur ­ Rate vide (xu), Rein (Yang) vide, profond mais moins qu’à la loge du Yin et on sent une certaine vitalité au fond, une présence.

Cette première prise de pouls nous indique un Shen et un Qi de l’Estomac faibles, un manque de Racine au niveau du Rein (Yin) : Jing. Donc nous pouvons constater que les San Bao sont affectés : Shen, Qi et Jing.

Précisions sur les différentes sensations ressenties en fonction de la provenance des  ondes:

  • Les Antennes relais : génèrent une pointe d’acouphène, comme un faisceau qui arrive et repart, ponctuellement. Cela lui signale qu’il y a un envoi de fréquence ou une pulsation, une recherche de réseau…
  • La Wifi : lui provoque facilement une grosse migraine (étau dans les tempes). Cela le rend plus nerveux. Également des pertes de mémoire. La sensation est plus constante et peut monter en chaleur, générer des palpitations.
  • Le Linky : la toute première fois qu’il a été en contact dans un endroit fermé avec un linky, il a eu une crise de toux, qui l’étouffait pratiquement. Aujourd’hui, il dit s’être adapté, l’exposition au Linky augmente surtout l’acouphène général, mais il peut encore ressentir une sensation d’étouffement en surexposition.
  • Les téléphones portables: Il peut se trouver très nerveux, agressif, avec la sensation que la tête va éclater, lorsqu’il y a présence de plusieurs téléphones dans la pièce. Sclérotiques rouges la plupart du temps. Si trop d’ondes de téléphone : la pupille se dilate même en plein jour. Vision floue, éblouissements.
  • La superposition des appareils: Cela affecte beaucoup le cœur, « comme s’il allait se décoller », s’arracher, c’est une sensation extrêmement douloureuse.

Résumé des symptômes liés à l’exposition aux ondes:

  • la tête : céphalées qui peuvent s’accompagner de chaleur, tête qui bouillonne, perte de mémoire immédiate, confusion mentale, manque de clarté d’esprit, difficulté à réfléchir, brouillard dans la tête.
  • les oreilles : augmentation des acouphènes et surexposition d’acouphènes.
  • les yeux : sclérotiques rouges la plupart du temps. Si trop d’ondes de téléphone : la pupille se dilate même en plein jour. Vision floue, éblouissements.
  • le cœur : palpitations, douleurs cardiaques importantes avec chaleur possible. Précision sur la sensation : j’évoque à Anthony l’image de la tendinite, cela lui parle . On peut imaginer un cœur sec et vide, en sang, en yin, en qi, et qui ne parvient plus à propulser le sang tellement il est en vide.
  • chaleur/transpiration : Bouffées de chaleur possibles. Transpirations possibles : sous les bras, poitrine, paumes des mains, et pieds : « 5 cœurs. »
  • le poumon : sclérotiques rouges (chaleur), sensation d’étouffement par la toux : ici nous pouvons noter que l’invasion de l’onde provoquée par le Linky aura directement affecté la fonction de descente du Poumon, le blocage du Qi se manifestant par de la toux, également une façon possible pour l’organe de tenter d’éliminer le pathogène.
  • la nervosité, qui vient de la douleur et de la situation insupportable qu’il ressent et dont il a besoin de s’échapper.
  • sensations électriques dans les membres
  • Fonte de masse musculaire: Arrivée petit à petit depuis l’électrosensibilité. Aujourd’hui il se sent sans protection musculaire, à vif et sec. Donc perte de poids, atrophie.

Toute sa structure a changé, même le crâne a perdu de l’épaisseur.

Conclusion :

Les ondes atteignent donc la surface par des sensations électriques, mais surtout la profondeur. Elles semblent léser le yin et le sang de façon générale, ce qui peut générer des signes de chaleur vide, et un syndrome atrophique.

Note sur le syndrome atrophique : il y a 5 types de syndrome atrophique, pour chaque organe Yin et le tissu qui lui est rattaché : Poumon (peau), Rate (muscles), Coeur (vaisseaux sanguins), Foie (tendons), Rein (os). En ce qui concerne Anthony, il y a perte de densité musculaire (Rate), tendineuse( Foie) et osseuse (Rein). La description qu’il a faite de ses fortes douleurs cardiaques m’ont donné l’image d’un assèchement des vaisseaux du coeur. En ce qui concerne la perte de densité osseuse (la forme de son crâne principalement), nous savons que les os sont constitués de moelle, il s’agit donc d’un vide de Jing.

Les ondes semblent générer un blocage du Qi du Poumon, ainsi qu’une chaleur ou feu pathogène. Il est possible que cela soit l’aggravation d’une chaleur vide devenant plénitude, ou une chaleur résiduelle causée directement par l’onde. Cela se manifeste par les sclérotiques rouges dans l’œil : même si elles peuvent être attribuées à d’autres causes que la chaleur du Poumon, j’ai ressenti à la palpation une plénitude et chaleur anormale ainsi que des décharges électriques, et le Pouls à la loge du Poumon indiquait d’avantage une plénitude.

En ce qui concerne le Coeur, le bilan par la palpation m’a évoqué d’avantage un Feu, une plénitude, les points rouges sur la langue peuvent raconter cet excès de chaleur, mais cela dit les autres éléments du diagnostique indiquent surtout du vide ou de la chaleur vide.

De façon générale, j’attribue la plupart des symptômes à un vide de la Mer des Moelles (le cerveau), et donc à un vide de Jing du Rein, qui survient sur un fond de vide de yin du Rein avec montée de yang possible. Le type de céphalées qui surviennent, ainsi que les acouphènes, nous évoquent plutôt une montée de yang du Foie, générée par le vide de Yin.

En lésant les liquides, l’onde atteint l’essence, et particulièrement la mer des moelles qui en est constituée, ce qui génère pertes de mémoire, confusion mentale, altération des sens (vision, ouïe), mais aussi pupille qui se dilate (la pupille est sous la dépendance du Rein), atrophie etc.

« Lorsque l’essence du Rein est déficiente, la mer des moelles n’est plus alimentée, et l’on peut voir apparaître des vertiges, des oublis, des acouphènes, voire, dans les cas plus graves, une diminution de la mémoire. » (2)

Le Cerveau (mer des moelles) contrôle la mémoire, la concentration.., mais aussi tous les sens : « la

vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et l’intelligence dépendent tous du cerveau »

« L’essence du Rein produit la Moelle qui se concentre pour remplir le cerveau et la moelle épinière.

… Pour sa nutrition, le cerveau dépend aussi du Coeur et plus particulièrement du sang du Coeur, de sorte que les activités physiologiques du cerveau dépendent de l’état du Rein et de celui du Coeur. Le Rein stocke le Jing et le Coeur gouverne le sang. … Si l’essence du Rein et le sang du Coeur souffrent tous deux de vide, le Cerveau est lent, la mémoire mauvaise, la vitalité faible, l’ouïe et la vue diminuée. » (8)

Notons également que la Moelle contribue aussi à la production du sang : « le surplus de l’essence

devient la moelle, dont le surplus devient la moelle osseuse, dont le surplus devient le sang ». Voilà pourquoi tonifier le Rein est une aide essentielle à la production du sang.

Encore une fois, la relation Rein­Coeur est prédominante dans ce bilan : l’axe vertical ShaoYin, mais je parlerais aussi d’une relation interne­externe entre le Wei Qi et le Yuan Qi. Ces deux axes fondamentaux sont affectés.

Principe de traitement proposé (pouvant évoluer au fil de l’étude) : Renforcer le Yuan Qi et le Wei Qi.

Éliminer la chaleur et tout résidu pathogène du Poumon (électricité), et Tonifier son Qi. Nourrir le corps : sang, yin, ce qui aura pour effet d’apaiser le Shen, de le reloger, et principalement nourrir le Jing afin de nourrir la Mer des Moelles.

Tonifier et nourrir le Coeur.

Rythme des séances : de Février à mi Mai, 1 à 2 fois par semaine, avec des pauses (environ 4 semaines).

SÉANCE 1 Bai Hui 30 min (fin janvier):

Je choisi de débuter ce travail par Bai Hui, nous avons beaucoup échangé sur le diagnostique, Anthony a la tête pleine, des acouphènes, il est fatigué.

« Il se voit sur un rocher clair, dans le vide, en haut et en bas : le ciel bleu clair. Comme s’il était tellement haut qu’il ne pouvait pas voir le bas. Le rocher est blanc­gris clair, lisse, apaisant, ses côtés sont cassés, ce qui les rend tranchants, striés. Une voix lui dit « saute », une voix bienveillante. Il saute. »

Il s’endort plus ou moins par la suite. Je ressens tout du long une grande tension au front, mal de tête et sécheresse de la gorge. Après cela, son mal de tête s’en va presque totalement, les acouphènes ont diminués mais en arrivant chez lui il les retrouve.

NB : Je propose à Anthony divers conseils pour son quotidien durant les premières séances: petites rectifications alimentaires pour ne pas blesser la Rate, Lao Gong Tou Lao Gong et Bu Shen Zhuang Yao Gong, consommer de l’eau de mer, essayer de se coucher plus tôt (il fume du cannabis toute la nuit et s’endort au petit matin…) : je lui explique les raisons de cela, la régénération du corps durant la nuit notamment par le Wei Qi…mais mes conseils sont difficiles à mettre en œuvre, je lui en reparle petit à petit, sans rien forcer..

Anthony a également une mémoire difficile et oublie tout ce qu’il traverse durant la séance.

SÉANCE 2 : (février)

  • Points d’ouverture des membres supérieurs et inférieurs (Shang Zhi Kai Xue et Xia Zhi Kai Xue) :

Choix de cette manœuvre : commencer à éliminer les facteurs pathogènes qui pourraient entraver la circulation du Qi et du Sang, mettre en circulation. Ici l’énergie est très longue à venir dans mes sensations, ce qui m’indique un état de vide important. Anthony sentira des mouvements d’énergie et de chaleur assez globaux.

  • Heng Ca Ming Men 10 min puis Zhuang Ming Men Huo 30 min : frotter et renforcer le Feu de Ming Men.

Choix de cette manœuvre :  Elle sera bien sûr une des manœuvres les plus importantes de ce travail avec toutes les personnes. Renforce le Yuan Qi ainsi que le Wei Qi, élimine la chaleur pathogène, chasse le froid, l’humidité.. Ici renforcer le Yang peut aussi produire du Yin : « transmutation du Yang en Yin ».

Ming Men stocke le Jing, l’entretient, le produit, ouvre le DM et fait monter le Jing à la mer des moelles pour la nourrir. Ming Men étant connecté à Shen Que de l’autre côté, la tonification du foyer moyen sera renforcée. Ming Men peut aussi calmer le Feu du Coeur et tonifier son Yang puisque le yang du Coeur en est issu. Ming Men « ramène le Feu à son origine ». Nous l’avons vu, le Rein est essentiel dans la production du sang. C’est l’organe de la régénération par excellence :

« création et transformation sans limite » (Zào Huà Wù Qiong).

D’un point de vue psychique, Ming Men est en lien avec le Ciel Antérieur : notre héritage générationnel, karmique…et au regard de la vie d’Anthony, assez complexe et intense, cet aspect doit y avoir une large place. Travailler sur Ming Men pourraient aider à « évacuer » des mémoires

appartenant au Ciel Antérieur, et créant des blocages dans sa vie. De plus, son titre de « Porte de la Destinée », du « Mandat Céleste », peut aider à retrouver un certains « sens » à sa vie, une direction naturelle qui demande à s’épanouir.

Je suis aspirée, mais en même temps bloquée, quelque chose m’empêche d’atteindre la profondeur, comme une couche de cuir rigide à la surface. Pour moi c’est une couche « psychologique », un système de protection de sa part, je ne peux pas plonger loin dans les profondeurs de son corps. J’ai de l’eau dans ma bouche, ce qui m’indique que le Yin peut se régénérer. Il vit beaucoup de choses mais ne s’en souvient pas, son esprit est confus.

  • Tong Qiao Fa (Lao Gong Tou Lao Gong): Faire communiquer les orifices, oreilles.

Choix de cette manœuvre :  peut traiter les problèmes des oreilles dus à un vide ou une plénitude (ici les acouphènes), et en même temps harmoniser les autres organes des sens car elle permet de

« faire communiquer les orifices ». Puisque le Rein « s’ouvre aux oreilles », peut tonifier l’organe (ce qu’on nomme un traitement inversé), et puisqu’il stocke le Jing, cette manœuvre peut aider à nourrir les moelles du cerveau, et en cela traiter le syndrome de vide de la Mer des Moelles, autant que les troubles psychiques.

Fin de séance : acouphènes bien diminués, tête plus fraîche, corps plus léger. Lorsqu’il rentre chez lui il se sent en forme alors que d’habitude il ressent très rapidement le contre coup des ondes reçues en ville.

SÉANCE 3 :

Il arrive plein de doutes, de confusion, car ses acouphènes et maux de tête ont repris assez fort. Fatigue. Je pense que le travail précédent sur les points d’ouvertures a été trop fort, trop dispersant, alors qu’il n’avait pas encore assez d’énergie pour cela. Je choisi de poursuivre le travail principalement par la tonification, faisant confiance à l’énergie droite et au Qi du Rein pour évacuer peu à peu les climats qui doivent l’être.

Il craint que poursuivre ses trajets en ville pour venir aux séances n’aggrave son cas. En même temps il a pu observer que la durée « sans symptômes » après la séance de la dernière fois avait augmenté par rapport aux autres fois où nous n’avions que peu pratiqué. A mon sens en travaillant de façon très soutenue le corps se renforcera et il sera moins directement affecté.

  • Ming Men Huo : je ressens des mouvements internes dans toutes les directions, désordonnés, de nombreux, climats, libérations de qi, spasmes parfois. Beaucoup d’images me viennent, confuses, lointaines, je me sens agitée, l’esprit a du mal a se poser.
  • Na San Yin Jiao : Je pensais pratiquer de nouveau Tong Qiao Fa, mais vu son état du moment je sens que cela le renvoie d’avantage à la reprise des acouphènes qu’à sa diminution durant la dernière séance…aussi, je choisi Na San Yin Jiao, pour nourrir le sang, redonner sa demeure au Shen.

Anthony n’ose pas se relâcher tout à fait. Nous en parlons et il observe que cela fait partie de sa construction, de toujours se méfier de tout, des autres, perdre confiance et abandonner.

En parler apaise, je lui explique à quels mécanismes sont liées les manœuvres de la séance et cette compréhension le remet en chemin pour poursuivre le travail avec confiance en la nature intelligente qu’est son corps. En même temps, je sens une résistance en lui car depuis des années il se bat, lutte intérieurement, contre les systèmes, politiques, et autres dirigeants de ce monde, qui poussent la société vers cette émission de plus en plus puissante d’ondes électromagnétiques en tout genre, présentes de partout: le danger, l’ennemi, est à l’extérieur, et selon moi cela est un frein a son processus de guérison.

Nous parlons longuement de ce rêve, lorsqu’il était sur le rocher, que nous avons tous deux perçu comme une invitation au lâcher prise, et je l’y invite, en laissant ses ennemis à la porte, et en se donnant l’opportunité de se retrouver avec lui­même dans un climat d’acceptation de ce qui est (ses symptômes), de bienveillance, de douceur, et de confiance en ses propres capacités de guérison. Car le conflit, tel qu’il soit, ne sera qu’une perte d’énergie.

L’énergie d’un être est puissante, assez pour créer la vie et dépasser, nous le voyons à maintes occasions, ce qui semble à priori perdu d’avance…mais il faut laisser toute la place à l’énergie de vie qui est en nous afin que son intelligence opère, lui offrir le meilleur « contexte ». Et le meilleur contexte pourrait être ce vide qui l’a « invité » à travers ce saut du rocher vers l’inconnu. Nous pouvons faire le lien avec l’énergie de Ming Men « création et transformation sans limite », et l’intelligence du Coeur, le Shen qui orchestre, coordonne notre vie psychique, et qui fonctionne

« par le vide ». cf Lao Tzeu: « le sage vide le coeur, remplit le ventre ». Un cœur serein et silencieux permet au Qi de se loger à sa racine, le Tan Tien, afin accomplir plus pleinement ses fonctions vitales.

SEANCE 4 :

Anthony revient les yeux pétillants, l’esprit malicieux. Il a retrouvé une joie qu’il n’avait pas connu depuis longtemps. Ses acouphènes n’ont pas augmenté depuis la séance précédente, sauf tard le soir lorsqu’il s’est mis à fumer du cannabis. Il n’a pas eu de coups de fatigue comme à son habitude. Il se sent confiant, en forme, la discussion d’hier lui aura été nécessaire.

Le sang a donc afflué au cœur : il retrouve de la joie. Et le Yang. Il remarque et m’informe que certains soirs il n’hésitait plus à aller se coucher : en fait il y a chez lui depuis l’enfance une peur/angoisse inconsciente au fait de descendre vers le Yin, ce qui semble être lié a un traumatisme dont il ne me parle pas…

Un autre bilan par la palpation apporte d’avantage une sensation de chaleur vide au niveau de Yong Quàn droit. Toujours peu d’énergie à Guan Yuan, et à Ming Men un ricochet qui part de Lao Gong et se termine en pointes électriques au bout des doigts : il m’informe qu’il a ressenti des vagues d’électricité dans son dos ces derniers jours.

  • Heng Ca Ming Men ­ Zhuang Ming Men Huo: principalement, beaucoup de chaleur s’évacue.
  • Na San yin jiao.

Fin de séance: esprit plus clair, vision plus claire, moins de rouge dans les yeux: la chaleur pathogène du Poumon s’est évacuée et je le confirme à son Pouls qui n’est plus en plénitude à la loge du Poumon.

SEANCE 5 :

Il a passé le week end en famille en ville près de Marseille:

Le compteur Linky dans la maison où il a dormi lui a provoqué une douleur très forte à l’intérieur de la tête. J’attribue cette douleur à une stagnation de sang. Les céphalées ont été très brèves lorsqu’il croisait une onde, juste au niveau des tempes mais pas l’étau habituel.

Il a été très très fatigué par l’exposition intensive aux ondes. Des difficultés respiratoires sont survenues, ainsi qu’une transpiration nocturne de tout le corps indiquant le vide de Wei Qi qui ne retient plus les pores de la peau. Il y a eu confusion mentale, difficulté à suivre une discussion, oublis. Globalement les acouphènes sont moins forts. Lorsqu’il croise une onde cela augmente mais redescend ensuite au lieu de rester comme d’habitude.

Il n’y a plus de sclérotiques rouges dans les yeux.

Depuis son retour chez lui, il y a migraine et fatigue. La voiture lui a créé beaucoup de tensions qui peuvent mener a de fortes montées de yang. Le Pouls n’a pas beaucoup évolué.

Globalement il aurait du avoir d’avantage de symptômes et qui auraient perduré dans le temps. Les séances sur Ming Men ont augmenté sa résistance aux ondes.

  • Heng Ca Ming Men ­ Zhuang Ming Men Huo

SEANCES SUIVANTES: (Mars)

  • Les 2 séances suivantes le mettent en forme, l’esprit et la vision beaucoup plus claires, moins de confusion et un relent de volonté et de vitalité. Il ne ressent plus de douleurs articulaires.
  • J’apprends un nouvel élément du diagnostique qui n’avait pas été mentionné : il a perdu le goût et l’odorat en même temps qu’il a commencé à devenir sensible aux ondes : ce qui nous renvoie encore une fois au vide de Qi du Poumon (sur lequel il me faudrait insister d’avantage) et/ou au vide de la Mer des Moelles qui est en relation avec tous les orifices..
  • Je me suis interrogée sur Tong Qiao Fa que je pratique beaucoup plus longtemps, mais qui le met très en lien avec sa vie psychique, voir intra­utérine, d’une façon douloureuse: « il voit une spirale dorée au dessus de sa tête, qui tourne, agréable, puis par moments sa respiration s’accélère, il voit le ventre d’une femme enceinte (sa mère) et se sent claustrophobe, se sent mal. Sa mère l’ayant rejeté à la naissance, et violenté dans l’enfance. Sensations de petites douleurs désagréables, pointes dans la tête qui s’en vont (cela pourrait évoquer de petites stases de sang).

Le douleur vive à l’intérieur de la tête est partie. Au début les acouphènes ont augmenté avec la manœuvre, puis ensuite bien diminués. Malheureusement il doit beaucoup téléphoner en ce moment et cela ne fait que raviver les acouphènes lorsqu’ils ont diminué par la manœuvre.

Globalement ses sensations sont dérangeantes et travaillent au niveau du Foie (la montée de

Yang) avec irritation, montée de colère, oppression, et mal­être sur le moment…mais il sent que cela travaille ses profondeurs du Shen.

Je choisi donc d’abandonner cette manœuvre, car le Wei Qi n’est pas suffisant et même si les acouphènes réduisent, ils sont réactivés par l’environnement.

  • J’introduit maintenant Nei Guan Tou Wai Guan (6MC­5TR).

Choix de cette manœuvre :  Permet d’harmoniser le Yin et Yang Wei Mai, donc la surface (Wei Qi) et la profondeur (Ying Qi), ce qui nous intéresse particulièrement dans ce travail. Le Yin Wei relie les trois méridiens Yin, Shao Yin, Jue Yin et Ren Mai, et a donc une forte action nutritive du Sang et du Yin, en agissant particulièrement sur le Coeur (puisque le sang contrôle le coeur) aussi bien pour les douleurs cardiaques que la sphère psycho­émotionnelle, ce qui concerne bien Anthony. Le Yang Wei évoque la protection aux facteurs climatiques, à l’environnement. Il tonifie le Qi et relie les méridiens Yang, chasse la chaleur pathogène logée dans les organes, les symptômes associés au Vent, principalement au niveau de la tête: traite toutes sortes de céphalées (y compris celles dues à un vide de Rein ou a un déséquilibre du Foie) et des oreilles : acouphènes, surdité etc..

Le 5 TR, son point d’ouverture, a également une action sur la sphère digestive, qui peut concerner Anthony.

Dans « Les Merveilleux Vaisseaux » de Bernard Desoutter, nous avons une analyse intéressante de ces deux vaisseaux : « le terme Wei de Yin et Yang Wei Mai évoque le mouvement d’amarrer en sécurisant…son point de croisement est le 6MC (NeiGuan), traduit « Porte Interne » ou « Barrière Interne » pour signifier le rôle de protection, d’armure vis à vis des agressions par les sentiments ». Cela rejoint tout à fait la réflexion de cette étude dans la première partie…

Il me semble donc essentiel d’aborder ici les Merveilleux Vaisseaux, en tant que réserve de Qi, Ying Qi et Jing du corps, qui permet de compenser les vides profonds. Comme nous l’avons vu, ils font circuler le Jing dans le corps entier, notamment dans « la zone de protection du Poumon » entre la peau et les muscles, l’intégrant au Ying Qi et au Wei Qi.

Lors de cette pratique, il y a beaucoup de mouvements dans la sphère digestive. Le 6MC est très tendu, comparé au 5TR qui est vide au toucher. Les mouvements entre les deux sont très désynchronisés, mais il s’installe un grand calme, une énergie profonde et paisible pour nous deux.

  • Sur le plan émotionnel, Anthony se sent beaucoup plus stable et gai. Je l’attribue à la tonification du Rein, mais également à la fonction très nutritive de Nei Guan Tou Wei Guan.

Il vit une période délicate dans son rapport au travail, et sait qu’en temps normal il aurait été très perturbé, et aurait perdu du poids, mais ici il gère bien.

  • Pouls :  Encore un peu faible aux loges Poumon, Rate et Rein, mais aux mêmes niveaux (le Rein a donc bien remonté) et uniformes.

Cœur encore petit mais plus présent, Foie: fin et tendu, Rein Yin: ténu, mais je le sens d’avantage.

Je ressens tout de suite des vertiges à la loge du Coeur, qui durent sur les autres loges: cela m’indique l’aspect vide de sang.

  • Langue :  Couleur normale, il n’y a plus du tout de points rouges, un peu d’enduit gras jaunâtre au foyer inférieur.

Je ressens que je devrais d’avantage prendre en compte la tonification de la Rate et son aspect nutritif, il a assez mal au ventre et de la diarrhée car il a eu du mal a suivre mes conseils alimentaires, et mange beaucoup de cru. Il continue à fumer aussi du cannabis toutes les nuits, se coucher au petit matin…

  • 36E, Nei Guan tou Wai Guan, Ming Men.

Le lendemain des boutons rouges sont sortis sur le haut du torse.

SEANCE SUIVANTE :

La semaine suivante il arrive très très en colère, ses acouphènes sont remontés à un niveau très fort : les services de communication par chez lui ont augmenté le niveau de CPL, sa maison est saturée, ses appareils ont mesuré 1800 mlvolt/mètre là où habituellement il mesurait entre 300 et 900 milivolt par mètre.

Il a très mal aux oreilles et l’oreille gauche saigne un peu. Chez lui, mais ici au cabinet ça va bien. La douleur chez lui est apaisée avec les mains dessus: les mains protègent de l’invasion externe (plénitude). Cette invasion encore une fois consume le Yin, mais nous pouvons parler ici aussi d’un Feu qui s’élève sur le moment, provoquant des acouphènes stridents et un saignement de l’oreille, que la colère accentue.

Le digestif va mieux. Légères céphalées aux tempes.

Le Pouls est globalement tendu, plein (Shi), et un peu superficiel au Poumon.

La langue présente de nouveau des points rouges sur les côtés et dans la zone du Poumon : ce qui ici évoque l’invasion de vent chaleur externe.

  • 10P ­ Nei Guan tou Wei Guan ­ Ming Men (Qi Zhin) ­7 P

Lors de Nei Guan Tou Wei Guan, le Qi monte du 5TR jusqu’aux deux oreilles et génère une chaleur qui prend toute la tête puis se dissipe. Il y a beaucoup d’apaisement, le méridien du Maître Cœur se relâche. Parfois des vagues de tension interne surviennent. Au bout d’un moment cela cesse et l’énergie devient paisible. Il ressort apaisé.

…D’une semaine à l’autre, c’est comme si tout ce que nous avions gagné en réduction d’acouphènes depuis le début des séances s’était perdu.

Je pense que travailler sur Na San Yin Jiao, ou Lao Gong Tou Lao Gong, a été productif pour nourrir le sang, aider le Shen a retrouver un abri, et ses fonctions de l’Esprit…, mais il me semble important de poursuivre le travail par une tonification plus intense du Wei Qi, du Poumon et du Rein, car si la protection entre l’externe et l’interne n’est pas suffisante, l’interne sera de nouveau consumé etc.

…Les jours suivants, les acouphènes ont baissés et sont devenus supportables. Puis il est redescendu vers Marseille…

Quelques temps après le retour chez lui, il se trouve dans un supermarché. Son téléphone sonne en vibreur dans sa poche. Il ressent alors beaucoup d’agitation d’esprit, de fortes palpitations

incessantes. Il rentre chez lui et se sent si mal que sa femme le conduit à l’hôpital où il y passe la nuit.

Son cœur s’est mis en fibrillation intense (fibrillation auriculaire), et n’arrivait plus a propulser le sang. Les médecins lui conseillent des médicaments à vie, qu’il ne prendra pas…

Anthony a failli perdre la vie, il est extrêmement choqué de cet épisode, et a très peur de la suite. J’ai du mal à comprendre ce qui a pu se passer exactement vers Marseille, car il a déjà été exposé a des ondes importantes quelques semaines auparavant nous l’avons vu, et cela était loin d’être aussi dangereux. Toutefois il y a eu de la colère et il m’avoue avoir bu de l’alcool de façon très excessive. Je pense que tous ces facteurs générant un excès de chaleur alors qu’il était encore trop fragile, ont généré un Feu qui s’est propagé au cœur et a accentué le vide de Yin et de Sang. Mais n’étant pas près de lui à ce moment, il est difficile d’analyser clairement l’événement.

Il souhaite arrêter les séances de QiGong Tuina, car il a peur de trop s’exposer. Puis en fin de compte souhaite reprendre…Nous faisons une pause de 3 semaines…

3 semaines plus tard : (Avril)

Depuis cet épisode il n’a plus eu d’extrasystoles. Les veines de son avant bras sont apparentes (méridien du Maître Cœur), violacées, et cela crée des lancements, ce qui m’indique des stases de sang. Il a une douleur de la sorte au Cœur, avec picotements, cela est aggravé en présence d’ondes : vide et stase de sang. Le vide de sang du Cœur se manifeste aussi par une grande difficulté à trouver le sommeil, et son teint est pâle.

Il se réveille dans la nuit, et a du mal a se rendormir, il a soif et ressent de la chaleur en haut du crâne: cela indique la chaleur vide. Il n’a pas eu vraiment de céphalées, parfois juste un peu de pression aux tempes.

Le vide de Rein s’est accentué avec un essoufflement à l’effort qu’il n’avait plus avant cela. Les sclérotiques rouges dans les yeux ont réapparu, et les points rouges sur la langue.

Le Pouls est très fin et vide de partout. Le Cœur et le Yin du Rein plus ténus (d’avantage le Yin du Rein), et la loge du Foie est tendue en plus.

Bilan par la Palpation : Il met principalement en avant le vide de Sang avec stases de sang et le vide de Yin :

Bai Hui : vide, pas de chaleur, je ressens des pics de partout dans mon corps (stases de sang), une pression dans les tempes que j’associe à une montée de yang sur vide de yin, et une légère pression diffuse en haut du crâne que j’associe au vide de sang du foie.

Lao Gong Gauche : vide, tiède puis chaud.

Lao Gong Droit : vide, vertiges, tensions dans la tête et la gorge.

Guan Yuan : vide et tiède, une douleur à Bai Hui type stase de sang. Sensation d’étouffement, d’oppression du diaphragme.

Ming Men : Faible chaleur, pics dans la tête. Yong Quàn Gauche : Frais en surface.

Droit : Tiède en surface puis devient beaucoup plus chaud en profondeur.

  • Na San Yin Jiao Nei Guan Tou Wai Guan 25V 43V –14DM.

Toutes les douleurs sont parties en fin de séance (tête, cœur, bras.) Seuls les acouphènes sont encore présents mais ils ont diminués.

  • Les séances suivantes je poursuis un travail assez similaire ( Na San Yin Jiao, Nei Guan Tou Wai Guan, 3 Rn, 14DM, 12V, etc.. ): le feu et pathogène ont été chassé (les sclérotiques rouges, les points sur la langue), l’enduit gras au niveau foyer inférieur sur la langue a disparu, l’artère au pouls s’est assez bien remplie, et les pouls ont remonté, mais la loge du Foie et du Rein Yin sont encore en dessous bien que plus présents.

Les acouphènes varient : parfois très supportables, parfois plus intenses mais sans pour autant durer dans l’intensité. Il y a donc toujours une sensibilité aux ondes, mais nettement supportable. Le Shen est plus ancré, positif, il y a de l’entrain. Il a repris l’activité physique, ce qui lui fait beaucoup de bien.

Il vit également une grande période de remise en question de son couple et de son rapport aux femmes. Il prend conscience qu’il n’a jamais été très entouré de l’affection de sa femme, ce qui fait écho à sa relation d’enfance avec sa mère. Il se sent prêt à dépasser cela et s’ouvrir à un autre rapport affectif dans les relations.

Séances du mois de Mai :

  • Nei Guan tou Wai Guan en manœuvre unique une fois d’un côté, puis une fois de l’autre, aura pour effet direct de créer une très forte accumulation de Qi sur le trajet du méridien du Triple Réchauffeur, puis d’évacuer la chaleur pathogène par les oreilles. Il sortira des boutons à l’oreille gauche.
  • 12V chassera un vent froid.

Suite à cela, les acouphènes diminuent encore : 3/10.

Mais une instabilité émotionnelle lié à la relation avec sa femme et à son sentiment de solitude fait qu’ il va recommencer à fumer du cannabis, ce qui va de nouveau augmenter les acouphènes et générer des symptômes passagers de montée de Yang, qui sont aussi accentués en fonction de la force de certaines ondes (crispations musculaires aux trapèzes et à la nuque), pression dans les tempes.

Le Pouls sera donc plus tendu et fort de façon générale. La loge du Rein Yin reste toujours plus profonde. Cependant le Pouls est bien rempli contrairement aux premiers mois où il était très fin, ce qui indique que le sang reste assez abondant.

­ 12 Mai :

Il arrive avec des signes de chaleur vide (agitation interne, jambe stressée,..il aura du mal à tenir en place sur la table de travail, impatient).

Cela est dû au fait qu’il a d’avantage fumé ces deux derniers jours, en journée en plus du soir. Les acouphènes sont remontés à 6.

Les acouphènes varient de façon ponctuelle, et la redescente est facile durant la journée. Par contre durant la nuit les acouphènes augmentent. Ils sont donc très liés au vide de Yin.

En entrant dans le cabinet, il ressent les ondes de façon assez forte.. : Je ne dirais pas ici que ce jour là le niveau d’ondes électromagnétiques du cabinet est plus fort que les derniers temps…Cela me dit surtout que le vide de Yin (la chaleur vide) induit une sensibilité supérieure aux ondes.

Le Pouls est tendu à la loge de la Rate, vide niveau Foie, profond et faible à la loge du Rein Yin : cela indique le vide de Yin qui touche le Rein et le Foie, et le Foie qui agresse la Rate.

La Langue est plus rouge au devant et sur les bord, avec très légèrement des points rouges sur les bords : cela indique donc une montée de Yang du Foie.

Nei Guan Tou Wai Guan.

16 Mai : Conclusion :

Pouls : Nous sommes en été, il fait chaud, le Pouls est un peu vaste. Poumon, Rate, Yang du Rein, Coeur : Ils sont ressentis principalement au niveau moyen. Le Yang du Rein est moins fort mais bien présent.

Le Pouls sur la loge du Foie est plus profond, mais fort et tendu.

Le Pouls à la loge du Rein Yin reste plus profond que les autres, et faible, mais présent. Rien de particulier à signaler à l’observation de la langue.

Anthony a bien changé ces derniers mois. Il est nettement plus positif, il a trouvé de l’entrain, de la volonté, de la confiance, et une force intérieure qui lui permet de poursuivre son chemin plus paisiblement.

Il vient de réussir un examen lui permettant de construire une future activité professionnelle indépendante qui lui correspond mieux, avec les animaux. Il est plus clair d’esprit et plus stable, moins méfiant.

La protection du Wei Qi aux ondes électromagnétiques est renforcée, sa sensibilité générale a donc bien diminuée, mais n’est pas encore toujours optimale. De nombreux symptômes ne sont plus présents, ou passent inaperçus, il n’y a parfois rien d’autre qu’un fond d’acouphènes dont l’intensité varie nettement en fonction de la chaleur vide présente…Mais certains symptômes peuvent revenir de temps à autre, qui sont aussi principalement l’expression d’une montée de Yang du Foie sur le fond de vide de Yin : pressions aux tempes (assez faible), tensions musculaires.

Le pouls indique que l’état du sang est bien plus abondant qu’avant, mais il y a encore parfois des petits signes de vide qui touchent le Foie et le Cœur : spasmes, et une pointe à la poitrine (stase).

Je ne parlerais pas aujourd’hui de vide de Jing manifeste, même si le Pouls à la loge du Rein Yin pourrait le refléter car il reste encore assez profond…, toutefois les symptômes à ce jour ne l’évoquent pas particulièrement.

Anthony fait beaucoup de sport et a repris de la masse musculaire. Il indique que le côté gauche de son corps a plus de mal à reprendre de la masse que le côté droit, ce qui pourrait évoquer une plus grande difficulté de nutrition du corps au niveau de l’énergie du Foie.

Il ne s’est pas engagé dans le travail proposé pour cette étude: ni pratiqué les Qi Gongs, ni les manœuvres, ni la diététique pour nourrir le Yin (notamment eau de mer) …etc.. Cela est dommage car aurait certainement accéléré le processus et produit des transformations.

Je ressens aussi une évidente limitation au progrès du traitement du fait de la prise de cannabis. Cela génère de la chaleur, qui consume le Yin, et favorise les montées de Yang. Or, nous l’avons vu, l’aspect nutritif du corps a aussi son importance dans la protection des ondes: si le Wei Qi (qui correspond a un aspect Yang) est plus fort, la nutrition du corps par le Yin et le Sang, mais aussi le Jing, est toute aussi essentielle, tout simplement car elle nourrit la peau. Les tissus mal alimentés par le vide de « Yin » deviennent plus faibles, et donc moins résistants aux attaques externes.

Nous sommes donc clairement dans une recherche d’harmonie entre l’interne et l’externe, le Yin et le Yang. Voilà pourquoi la manœuvre « Nei Guan Tou Wai Guan » m’a particulièrement intéressée pour ce travail avec Anthony. Sur les derniers temps, je n’ai peut être plus suffisamment porté mon attention sur le Yang du Rein ou sur le Jing, en tant que forces essentielles favorisant la protection contre l’externe…car les signes me manquaient. J’ai aussi souhaité faire confiance à cette manœuvre pour sa fonction importante de nutrition du Yin et du Sang ; alors que j’aurais pu poursuivre Na San Yin Jiao qui a toujours fait beaucoup de bien.

Mais il y a eu des freins, qui sont liés aux facteurs émotionnels qui poussent encore Anthony a consommer du cannabis, car cela apaise, nourrit, un certain vide affectif. J’aurais pu tenter de travailler sur la dépendance au cannabis, mais il m’a souvent évoqué qu’il pouvait arrêter facilement. Or il s’est avéré que les arrêts n’ont pas duré suffisamment longtemps.

Car un fond d’instabilité affectif perdure, se manifeste plus ou moins de façon chronique, car il est profond, lié à sa structure de vie. Même si aujourd’hui il prend nettement moins de place, ce « vide affectif » qui vient de la petite enfance puis de toute la construction des années de l’enfance et de l’adolescence…, ce fond est là. Travailler plus profondément sur cette structure aurait demandé une autre forme de traitement et d’accompagnement, et ce n’était pas l’objet de ce travail…, mais pour autant cela a fait un peu barrière et a ralenti selon moi le processus de guérison.

Ce serait la prochaine étape pour Anthony, ayant repris suffisamment de force : pouvoir se mettre en face de la racine de sa relation au manque et à la dépendance (de façon générale), et toucher une dimension du Cœur plus vaste, allant au­delà des instabilités que génèrent les mouvements des 5

Shen: une dimension d’avantage liée au Yuan Shen, faisant dissoudre la frontière que construisent les peurs et insécurités, entre l’interne et l’externe.

Valérie

« Valérie a 55 ans. Elle a mené une carrière professionnelle riche en responsabilités, qui en 1999 lui génèrent d’importantes douleurs de dos et une sciatique. Elle se fait opérer d’une hernie discale L4­L5 et de la sciatique. Suite à cela elle subit encore aujourd’hui une perte de sensibilité du

pied, ..apparemment causée par « un mauvais geste médical »…, 2 ans de rééducation n’y feront rien.

Sa vie professionnelle se met en suspend durant 7 années qu’elle consacre à l’éducation de ses enfants. Elle change de mode de vie et d’alimentation pour un meilleur respect de sa santé.

Puis reprend le travail il y a près de 5 ans et s‘épanouit dans un cadre qui lui correspond. Sa vie est très active. L’entreprise dans laquelle elle est évolue, elle a encore de très grosses responsabilités et le rythme devient plus intense, les relations moins satisfaisantes…Les dernières années sont marquées par une évolution croissante du stress, submergée par le travail, les soucis, conflits, émotivité… Elle commence à être épuisée, avoir des vertiges et pertes d’équilibre, difficultés de concentration, fatigue permanente…la tension est présente dans la vie familiale également.

Parallèlement à cela, le contexte de travail est le suivant : travail de bureautique dans un hangar métallique, sur un bureau métallique avec la wifi en permanence, 5 ordinateurs portables et 7 téléphones portables, elle est au au téléphone portable toute la journée, qu’elle tient du côté gauche afin d’écrire avec la main droite, devant l’ordinateur.

Durant l’été 2020 elle commence a ressentir une compression aux oreilles lorsqu’elle se retrouve dans la voiture avec les téléphones portables de ses fils allumés, et note que cela ne se produit que lorsqu’il y a des téléphones allumés en voiture. Puis vinrent plus tard des fourmillements sur le côté gauche de la tête (zone au dessus de l’oreille), des fourmillements dans la main et le bras gauche lorsqu’elle téléphone au travail mais aussi sans porter de téléphone. Un peu plus tard beaucoup de fatigue et de difficultés de concentration.

Ces symptômes se sont accentués, jusqu’à une journée de février de l’année suivante où de fortes sensations de fourmillements dans toute la partie gauche de son corps: pieds, jambe, bras, cou tête, tour de l’œil, lèvres…la mènent aux urgences. On lui diagnostique des vertiges.

Cela s’estompe mais elle ressent par la suite encore des fourmis dans les deux mains et bras lorsqu’elle touche un téléphone: elle fait alors le lien direct avec les ondes électromagnétiques et commence à s’en protéger.

Épuisée et affectée physiquement et psychiquement, elle est en arrêt maladie depuis près d’un an aujourd’hui.

Depuis son arrêt elle a été suivi par un généraliste, puis un psychiatre : « si je suis pas bien et pleure tout le temps c’est parce que personne ne peut me soigner ». Elle suit un traitement antidépresseur qui apaise nettement son agitation d’esprit et son état émotionnel, elle ne pleure plus et prend plus de recul…

Valérie est en train de constituer un dossier afin de bénéficier d’une reconnaissance officielle pour

« handicap ». Elle est toujours en arrêt maladie, voudrait un licenciement pour inaptitude et être prise en charge par Cap Emploi afin de retrouver un emploi dans lequel ses difficultés de santé soient prises en compte.

Elle est convaincue qu’à travers cette histoire son corps lui dit quelque chose, qu’elle doit trouver la réponse à l’intérieur. Déjà moins travailler, s’occuper d’elle et de son couple… »

Observations : Ce qui ressort ici est d’avantage lié au surmenage à travers le travail. Le surmenage affecte les Reins, particulièrement le Yin en créant des tensions émotionnelles qui, générant de la chaleur lèsent les liquides…, mais le yang également, ce qui peut conduire à des vertiges, fatigue permanente…,le vide de Rein et les tensions émotionnelles pouvant affecter les autres organes (Foie, Rate, Cœur.. :irritabilité, soucis etc) puisque le Yuan Qi est le fondement et le pilier de l’énergie du corps. Les efforts oculaires excessifs devant un écran d’ordinateur peuvent affaiblir le sang du Cœur et du Foie.

Les sensations de fourmillements survenus dans tout le côté gauche du corps (plus lié au Foie), font penser à un vent du Foie dont la cause ne peut être certifiée ici (vide de sang probable). Pour autant les fourmillements s’étaient déjà produits sur des parties du corps souvent en contact avec le téléphone : zone de l’oreille, main, bras.. : nous pouvons questionner ce que l’électro­magnétisme du téléphone peut faire…probablement créer une chaleur qui lèse les liquides, le sang, et génère du vide, d’où une stagnation (de qi, de sang) qui engendre des fourmillements ? Mais encore une fois ce ne sont que des suggestions, ne pouvant établir de bilan précis sur un événement passé.

Adaptation au quotidien :

  • Elle s’équipe d’un appareil de mesure des ondes, et détecte 2 antennes relais à 200m et 280m de sa maison, qui concordent dans son logement, ainsi qu’une émission Hertzienne qui traverse sa salle à manger.
  • Elle coupe la wifi et le compteur électrique, seuls les appareils nécessaires sur le moment sont enclenchés. Mais son mari est en télétravail et a besoin du portable : elle sent quand il est en marche.
  • Une seule zone chez elle : derrière le canapé, est un peu épargnée d’après les mesures des appareils: elle s’y sent mieux et y dort bien depuis 8 mois sur son matelas par terre. Elle confie qu’avant d’avoir mesuré l’émission des ondes dans cet espace, elle s’y sentait toujours bien et avait tendance à vouloir y rester dormir.
  • Elle doit porter des vêtements qui ne génèrent pas trop d’électricité statique.
  • Elle porte un bonnet anti­ondes, tressé avec du fil d’argent, il fait comme une sorte de cage qui empêchent les ondes de passer à travers. Elle sent la différence quand elle l’enlève car la douleur revient d’un coup (douleur diffuse, inconfort.), il ne fait effet que quelques heures.

Avant, Valérie allait en nature pour se « décharger » et se régénérer, maintenant la voiture la fatigue et sur place il faut 1h30/2h pour sentir la différence, puis repartant en voiture les douleurs reprennent…

En fonction de son état et de l’endroit où elle se trouve, les douleurs viennent au bout de 1h ou de 10 min…la sensation monte progressivement jusqu’au seuil de tolérance qu’elle s’accorde.

Quelques épisodes récents vécus au contact des ondes :

  • Rentrée chez elle, après avoir fait les courses dans un magasin : elle s’approche de son poêle à bois et en prenant la pelle du poêle elle se reçoit une vague d’électricité. Elle a la sensation que la sortie au magasin l’a pleinement chargée et qu’elle était conductrice de l’électricité via le métal du poêle. Elle ressent le besoin de se décharger.
  • Devant la plaque à induction (qu’elle croyait déconnectée) elle ressent une sensation très intense de mouvement dans son bas ventre, comme une présence au niveau de l’utérus, l’impression que l’électromagnétisme est rentré dans son corps, qu’elle a une boule d’électricité dans l’utérus qui se met en mouvement. Elle a pour la première fois la sensation d’avoir de l’électricité dans le corps, une sensation ici qui vient de l’interne. Alors que d’habitude en s’approchant de la plaque elle sent des petites fourmis sur la partie de son corps la plus exposée: le ventre, et juste en surface.

« j’ai l’impression d’être un aimant qui s’est rempli de quelque chose et n’arrive pas à l’évacuer. » La douche tiède fait du bien.

« Hyper » ­sensibilité… !:

Elle sent à distance si un portable est allumé, ou la wifi. Par exemple elle sent au bout de quelques secondes lorsque son fils envoie un sms alors qu’il est à l’étage…mais lorsqu’il l’arrête, elle ne le sent pas immédiatement. De même si son mari n’a pas éteint son téléphone, elle le sent. Selon les téléphones (avec gps ou applications modernes), même en mode avion la recherche des données et les mises à jour permanentes créent de l’émission.

Par exemple elle a testé le mode avion avec un appareil de mesure, sur plusieurs téléphones:

  • Le vieux téléphone à clapet n’émet rien.
  • L’Iphone : très forte émission.
  • Le Samsung à peine un peu moins.

Elle a testé la lampe à économie d’énergie: éteinte elle émet, disjonctée le signal d’émission redescend directement.

Parfois elle a des sensations alors que l’appareil ne le signal pas, selon elle il n’est pas assez précis par rapport à son hypersensibilité.

Bilan énergétique par la palpation Shou Gan Zhen Duan :

Bai Hui : Vide ressenti. Je ressens des lancements forts au dessus de l’oreille droite entre les points 8 et 11 VB. Ici les lancements font penser à une montée de yang du foie, mais l’aspect tranchant a une stase de sang. Nous pouvons imaginer une montée de yang survenant sur la base d’un vide de sang (générant des stases).

Je ressens aussi des pics sur ma langue (côté gauche de la pointe) avec un goût de métal. Ces pics font penser à des stases de sang, mais aussi à de l’électricité. Je les perçois d’avantage dans la zone du Cœur à la pointe de la langue. Le goût de Métal est un signe d’humidité.

Dès que je commence a toucher les mains (surtout la gauche), elle a des spasmes, sensation de fort brassage intérieur..

Lao Gong Gauche : Plein, chaleur, vibrations forte au creux de mon Lao Gong. Lao Gong Droit : Tiède et sec.

Guan Yuan : Vide. Pas de chaleur, pas de mouvement. Elle a de très gros spasmes ici.

Ming Men : Chaleur très ténue et humidité en surface. Vide en profondeur. Les sensations sont longues à venir, de l’électricité se manifeste.

Yong Quàn Gauche : Froid Humide en surface (elle a mis les pieds nus dehors sur un sol humide) Yong Quàn Droit : Glacé.

J’identifie ici principalement un vide de Rein à Ming Men et de Yuan Qi à Guan Yuan, ayant probablement pour conséquence d’affaiblir le Yang de la Rate et de générer de l’humidité. Ici l’humidité interne est notée principalement par le goût de Métal dans la bouche, à Ming Men, et une plénitude de froid et d’humidité (due à l’exposition des pieds nus sur le sol humide) est ressentie aux Yong Quàn. Le Rein étant faible, le Yin ne parvient pas à rafraîchir suffisamment le foyer supérieur, ce qui se manifeste par un léger excès de chaleur au Cœur (perçu au Lao Gong Gauche) et une légère sécheresse que l’on peut identifier au Poumon (Lao Gong Droit). La sensation à la tête peut aussi être générée par ce vide de Yin.

Je ressens des stases de sang et de l’électricité. Je note aussi une forte présence de Vent interne qui se manifeste par les spasmes.

Lorsque je me suis approché de Bai Hui elle a senti de la chaleur, et lorsque je lui ai touché, elle a eu la sensation d’un courant électrique, « comme une pieuvre, une queue de cheval, des fil, un peu blanc… » qui est parti de son ventre et évacué par Bai Hui.

De façon générale elle a la sensation d’être envahie par un corps étranger qui a besoin de sortir, comme une présence néfaste qui ne lui appartient pas, à l’intérieur de sa tête. Ce sont les mouvements dans son corps et les spasmes qui lui font penser à cela. Pour ma part cela correspond au vent interne.

Quelques rêves ces derniers jours :

  • Elle se trouve à l’extérieur. Contre un mur de pierre, il y a une sorte de bassin. Sa grand­mère monte et tombe sur le sol, Valérie se penche et lui dit « prends moi par le cou je vais te redresser ». Elle la remet debout, regarde ses pieds: elle porte de vieilles chaussures à Valérie, bleu marines avec des lanières en cuir dont une seule est en bon état, les autres cassées ou manquantes. Valérie lui dit « pourquoi tu as mis mes chaussures, elles tiennent pas aux pieds ».

Dans ce rêve nous pouvons retrouver l’aspect Eau du Rein: le bassin. L’eau qui contient les mémoires, le lien aux ancêtres: la Grand­Mère monte sur le bord du bassin et tombe au sol. Valérie cherche a réparer une énergie ancestrale: elle redresse la Grand­Mère. Pour cela il faut la remettre sur pieds : pour la voir en face (conscientiser ce qui est à traiter): elle aide la Grand­Mère

à se relever. Celle­ci porte les chaussures de Valérie : les racines sont communes. Elles sont liées par l’énergie du Rein, de couleur sombre : Bleu­Nuit. Il y a eu usure : ce qui permet de bien maintenir le pied, la stabilité au sol (les lanières de cuir), est affecté. Valérie lui fait la remarque, elle en est consciente. Le cuir, c’est la peau, donc lié au Poumon. Le Poumon gouverne la circulation du Wei Qi au niveau de la peau. La peau, c’est ce qu’il y a de plus en surface, ce qui est atteint en premier par le pathogène (le vent froid bloque les pores de la peau et le Wei Qi ne peut plus circuler et assurer ses fonctions). Donc cette peau qui fait du Poumon l’organe « fragile », est « cassée, manquante »: il y a déficience et donc manque de protection.

  • La petite chatte est couchée, multicolore noir marron blanc.., elle jouent ensemble avec une branche. La chatte est allongée paisiblement, mais dans l’eau, elle a de l’eau jusqu’aux oreilles, elle est bien.

Cela m’évoque la vie intra­utérine, et l’harmonie qui peut être ressentie par le fœtus dans cet espace protégé, baignant dans le liquide maternel…La petite chatte m’évoque cette beauté et cette fragilité du fœtus… Pour autant les oreilles et le haut de la tête donc, ne sont pas immergés par ce liquide. Ce liquide me fait alors penser aussi au Jing, et au vide de la mer des moelles qui affecte sa tête et ses oreilles. Mais à priori dans ce rêve il n’y a pas de problématique apparente, le bien être domine…

  • Elle est en train de nettoyer des plantes vertes. Debout au dessus d’une table, elle ne voit que ses 2 bras. Elle porte un vêtement mais peut voir ses bras à travers. Sur la main gauche des petits pucerons noirs recouvrent la main et commencent à monter sur le bras. Pas de problème. Elle regarde sa main, puis d’un coup ressent une douleur violente sur l’autre bras (sur le biceps): une boule de pucerons noirs d’une grosseur d’une noix s’y est accumulée: elle arrache son vêtement, essaie d’arracher la boule, et se réveille..

Nous avons les plantes vertes, associées au Foie. Elle en prend soin, nettoie, assainit.

Le vêtement qu’elle porte est transparent et ne la protège pas de l’invasion des pucerons noirs, ce qui me parle d’un Wei Qi insuffisant pour protéger la peau, la surface.

Les pucerons noirs me font penser à l’électricité qu’elle reçoit des ondes électromagnétiques par les mains et les bras avant tout. Cela est noir car peut être associé à la peur, idée d’une invasion externe. D’un seul coup, un amas de pucerons envahi son biceps et créent une douleur vive : cela me fait penser à une stagnation de sang qui crée une douleur vive qui la fait tout de suite réagir. (Nous savons en effet que l’électricité lèse le sang.)

Bilan énergétique par l’interrogatoire:

Valérie est un profil de type Yin, corps rond, assez petite, visage pâle et brillant.

Les frissons, la fièvre, la transpiration : Frilosité.

La tête et le corps, les sensations:

Sensations de fourmillements : Dans le passé très importantes qui l’ont conduite aux urgences, mais aujourd’hui elle se protège de façon a ne pas atteindre ce stade.

  • Fourmis dans les avant bras en se réveillant, qui passent avec le mouvement. En surface, et lorsqu’elle étire ses bras (je pense ici s’agit d’une sensation liée à l’afflux de Qi qui va jusqu’au bout des doigts).

Sensations d’engourdissements/articulations: le matin au réveil douleurs articulaires avec gonflements améliorées par le mouvement, corps comme ankylosé (Bi froid humidité).

Sensations d’Électricité : en contact avec des matériaux conducteurs, lorsqu’elle a été exposée aux ondes.

Palpitations, Cœur : Prend des bêtabloquants pour fluidifier le sang sinon extrasystoles (observés par la médecine classique au matin dans le sommeil), et elle peut ressentir des coups de poignards dans la poitrine.

Vertiges : liés aux ondes : lorsque cela fait trop longtemps qu’elle est exposée : pertes d’équilibre, pouvant aller jusqu’à l’évanouissement.

Fatigue : permanente, surtout au réveil, longue a se mettre en route.

– Trop d’ondes l’assomment, lui donnent envie de dormir. Serre beaucoup les dents, n’importe quand.

Spasmes : Beaucoup le soir, et le matin, ainsi qu’au repos.

Douleurs :

Maux de tête: En présence d’ondes et principalement zone de l’oreille :

  • Douleur est localisée sur la petite zone de l’oreille (anti tragus). Sensation de compression très douloureuse comme une pince à linge.
  • Pression à l’intérieur de l’oreille comme si on lui mettait une ventouse et absorbait, ou bien tirait de l’air.. Sensation proche un étau qui écrase la tête.
  • Si longtemps exposée : douleurs aux arcades sourcilières.
  • Quand on allume un téléphone ou qu’il est en marche, elle a une sensation diffuse aux oreilles. Autres douleurs:
  • Peau très sensible au toucher, sensation de bleus et nombreuses tensions cervicales, trapèzes, bras…
  • Genoux douloureux avec la marche.

La peau, les cheveux :

Ni trop sèche ni trop humide.

Eczéma : inter­fessier, sec, démange beaucoup. Se manifeste plus le matin et le soir. En crise, aussi autour des doigts, tout autour des yeux, sur le crâne. Aggravé par le stress et l’alimentation (chocolat, fromage), cela peut se transformer en symptôme de chaleur­humidité.

Cheveux : Perd beaucoup ses cheveux.

La nourriture et les saveurs :

Faim : Toujours faim. Attirée par le sucré, le soir, pour calmer…

Le digestif : En ce moment transit normal, selles formées mais pressantes. Beaucoup de gaz, sans odeur, les gaz soulagent (pression interne), a du mal a se retenir.

Fatigue après repas. Ne supporte pas les aliments industriels : ballonnements et diarrhées, ni les crudités. Si contrariété etc.. : diarrhée. Le fromage lui fait mal aux articulations et l’ankylose (lourdeur). (Plus jeune pendant longtemps: alimentation grasse, surpoids.)

Brûlures d’estomac (mange épicé) Sommeil : Bon mais fatigue au réveil.

La soif et les boissons : besoin de boire beaucoup, chaud, d’avantage soif le soir.

Urines un peu colorées.

Écoulements :

  • Croûtes sèches permanentes au bord des yeux.
  • Oreilles : écoulement jaune lorsqu’elle a été trop exposée :ça suinte et démange .

Règles : n’a plus ses règles mais avant assez hémorragiques, douloureuses : spasmes les premiers jours.

Le SHEN:

  • Prend des anti dépresseurs depuis 6 mois car pleurait tout le temps (car elle trouvait pas de soins pour ses problèmes). Cela a effacé cet aspect émotionnel et l’agitation de l’esprit.
  • Pertes de mémoire immédiate. Depuis peu.
  • Esprit assez clair en général (très agité sans les antidépresseurs. Mais pas forcément plus le soir.)
  • Hypersensibilité aux autres.
  • A la moindre contrariété tous les symptômes reviennent avec force. En présence d’ondes :
  • Fortes difficultés de concentration et de réflexion.
  • Si elle s’expose beaucoup à l’extérieur : revient fatiguée, vide, lasse, irritable et sans envies.

Observations :

Si nous mettons de côté les symptômes liés à l’exposition aux ondes, Valérie présente ici un vide de  yang du Rein (frilosité, fatigue, difficulté a se mettre en route le matin, genoux fragiles, selles pressantes..).

Nous avons également des signes de glaires­humidité qui se manifestent par des engourdissements des mains, avec douleurs ankylosantes et gonflements articulaires qui nous indiquent une présence de Bi Froid­Humidité.

Les sécrétions au niveau des yeux sont un signe d’humidité, et nous pouvons noter une faiblesse digestive: fatigue après le repas, ne supporte pas les crudités, les aliments qui lèsent le yang de la Rate et créent de l’humidité. Donc nous avons également une Rate faible, peut être affaiblie par une plénitude d’humidité durable, par le vide de yang du Rein, mais aussi par un excès de contrôle du Foie lorsqu’il y a contrariétés. Nous verrons au pouls et à la langue ce qui domine : plénitude d’humidité ou vide de Rate.

Tout cela peut affecter la production de sang, créer un vide qui se manifeste par une tendance aux fourmillements, une perte de cheveux abondante (sang du Foie), de l’eczéma inter­fessier (zone Yin où passe le DM et une branche du RM) sec et qui démange nous indique un vent interne dû au  vide de sang. L’eczéma peut se transformer en chaleur­humidité en cas de dérèglement alimentaire qui lèse l’énergie de la Rate.

Le vent interne par vide de sang est aussi manifesté assez clairement par les nombreux spasmes, augmentés en soirée.

Les coups de poignards dans la poitrine et le fait qu’ils soient dissipés avec les bêtabloquants qui fluidifient le sang pouvaient indiquer une stase de sang du cœur (probablement due au vide de sang).

Le foie est manifestement en stagnation, ce qui est compréhensible s’il souffre de vide de sang, cela se répercute sur les intestins par des ballonnements, des gaz (non odorants car il y a froid­vide), un besoin de sucré le soir qui va aider à relâcher la stagnation de Qi. Les stagnations de Qi se retrouvent par les nombreuses tensions : cervicales, trapèzes, mâchoire..

Nous avons quelques signes de chaleur : les urines un peu colorées et la soif permanente de boissons chaudes plus prononcée le soir peuvent indiquer une légère chaleur vide, mais je ne la trouve pas prédominante dans ce tableau. Il y a également de la chaleur à l’estomac qui engendre une faim permanente : son alimentation épicée peut à terme générer cela.

En ce qui concerne le Shen, il est difficile d’y poser un regard précis, car les antidépresseurs modifient son état qui était plutôt agité et dépressif avant le début du traitement médicamenteux. Cela dit les pertes de mémoire immédiate indiquent que le vide de sang a atteint le Cœur et perturbé le Shen.

Néanmoins ici l’esprit est clair, s’il n’est pas perturbé par trop de présence d’ondes.

« A la moindre contrariété tous les symptômes reviennent avec force. » : Le Foie est un organe qui régule et harmonise. Il est responsable de la libre circulation du Qi et des émotions. Dans le cas de Valérie, il y a facilement des contrariétés qui empêchent cette libre circulation et font que ses douleurs sont accentuées, mais aussi parce qu’elle se focalise d’avantage dessus lorsqu’elle n’a pas le moral. Cet équilibre est en étroite relation avec l’abondance de Sang et de Yin: le vide peut

générer une stagnation de Qi du Foie et un état émotionnel dépressif. Et nous savons que chez elle Sang et Yin sont en déficience..

Enfin, elle a la sensation d’être une éponge, trop sensible, traversée par tous les sentiments des autres qu’elle a du mal à gérer. C’est un état que j’associe au Cœur car c’est d’abord à travers le Cœur que l’on perçoit le monde ; un vide de sang du Cœur peut perturber le Shen et rendre la personne plus émotive.

Prise de pouls et observation de la langue :

POULS : Rythme équilibré.

Droite Poumon : légèrement plein – Rate: mou (Ru­fin, superficiel, souple). ­ Rein Yang : très profond, petit et fin.

Gauche Cœur fin – Foie fin vide et tendu – Rein Yin vide fin (moins que le yang).

Le pouls ici nous indique principalement le vide de yang (Rein­Rate) et de sang (fin) qui touche le Foie et le Cœur. Le caractère tendu à la loge du Foie nous raconte la conséquence du vide de sang. Présence pathogène au Poumon.

LANGUE :

Pâle et humide. Enduit léger, jaunâtre et trace des dents. Langue peu remplie, fine en épaisseur. La langue nous indique un froid interne générant de l’humidité (enduit jaunâtre, trace des dents). Le caractère peu rempli de la langue indique qu’elle est mal nourrit en sang. Il s’agit donc d’avantage de vide.

Précisions sur les différentes sensations ressenties en fonction de la provenance des  ondes:

Antennes relais: ­ 2 douleurs aux 2 oreilles:

  • une douleur est localisée sur la petite zone (anti tragus) :Sensation de compression très douloureuse comme une pince à linge.
  • Pression à l’intérieur de l’oreille, comme si on lui mettait une ventouse et absorbait, ou bien tirait de l’air.. Donc ici comme un étau qui écrase la tête.
  • Si longtemps exposée : douleurs aux arcades sourcilières.

Téléphone portable : ­ Sensation aux oreilles plus diffuse que la compression. Lampe : à peu près même sensation qu’avec le téléphone.

Accumulation des sources d’ondes (ex au magasin) : mal­être général, diffus, surtout vertigineux, tend vers la perte d’équilibre et perte de connaissance.

Accumulation d’électricité dans le corps, et facilité à se prendre des décharges.

Résumé des symptômes liés à l’exposition aux ondes: (dans l’ordre des plus courants)

  • Les oreilles : douleurs (compression vive de l’anti­tragus et pression interne comme une poussée vers l’extérieur) et écoulement transparent lorsqu’elle a été trop exposée :ça suinte et démange .
  • sensations d’électricité en surface et en profondeur
  • Vertiges avec pertes d’équilibre possible.
  • Esprit assommé, somnolence.
  • Difficultés importantes de concentration et de de réflexion.
  • Si elle s’expose beaucoup à l’extérieur : revient fatiguée, vide, lasse, irritable et sans envies.
  • douleurs aux arcades sourcilières possibles.

Conclusion :

Ici, comme pour chez Anthony, les effets des ondes nous conduisent à des symptômes de vide de la Mer des Moelles…Peter Deadman nous offre une définition de ce vide assez identique aux symptômes de Valérie : « lorsque la mer des moelles souffre de vide, la personne a une sensation de tourbillon dans la tête, des sensations vertigineuses, (des acouphènes, une douleur des jambes, une altération de la vision), une indolence et une envie de dormir ». (4)

Donc l’exposition aux ondes épuise le Jing du Rein qui produit la moelle et remplit le cerveau..

Ce vide altère les facultés du Shen (le cerveau contrôle l’intelligence et la clarté d’esprit), ce qui crée des difficultés de concentration et de réflexion. Bien sûr, pour sa nutrition, le cerveau dépend aussi du sang du Cœur, et sa déficience peut également causer des vertiges, problèmes de mémoire, de concentration etc…Nous avons observé par le diagnostique que le Sang est en déficience chez Valérie. Donc ces deux aspects Yin : Jing et Sang qui sont tout à fait indispensables à la bonne nutrition du cerveau sont touchés.

Pour autant, le vide de Jing est moins présent chez Valérie que chez Anthony, il ne touche que la mer des moelles et on peut se demander si ce n’est pas d’avantage le Sang que le Jing qui est déficient ici.

Les oreilles sont affectées, mais d’une façon différente que chez Anthony : « pression ou compression. » Cela s’apaise lorsqu’elle y pose les mains, ce qui indique qu’il s’agit d’une base de vide, mais aussi que les mains protègent du facteur pathogène externe et en cela la douleur est un peu calmée. Toutefois, ces sensations de pression et compression indiquent une stagnation de Yang Qi.

En ce qui concerne l’écoulement de l’oreille (moins fréquent), il est différent de celui d’Anthony, son aspect est transparent. En médecine occidentale il s’agirait d’une fuite de liquide céphalo­ rachidien (liquide qui entoure les méninges), causé par l’existence d’une brèche ostéo­méningée: c’est à dire qu’il existe une communication (qui normalement ne doit pas exister) entre les méninges et l’extérieur. Cette communication ou brèche peut être très petite. Ici cette brèche serait donc causée par la présence de l’onde électromagnétique. En médecine chinoise, un liquide clair s’écoulant de l’oreille peut indiquer dans ce cas particulier une présence de vide de yin du Rein avec chaleur vide, pouvant créer aussi du vent interne, d’où la démangeaison (tout comme le vide de sang le pourrait). Dans tous les cas, l’onde consume les liquides, et crée de la stagnation.

Nous voyons ici aussi que l’électromagnétisme touche la surface aussi bien que la profondeur, et peut demeurer dans le corps, de façon à être ressenti durant un moment..La personne peut se sentir chargée d’électricité dans les membres, ou ailleurs, et avoir besoin de l’évacuer.

Enfin, le méridien musculaire de la vessie entoure les sourcils, nous pouvons attribuer les douleurs aux arcades sourcilières au vide de Rein qui se manifeste à travers le méridien de l’organe Yang couplé au Rein.

Principe de traitement proposé :

  • Réchauffer le Yang du Rein et de la Rate (ce qui aidera à éliminer l’humidité et le froid pathogène ou tout autre pathogène (car en renforçant le Yang du Rein, il éliminera naturellement le pathogène: chaleur ou électricité).
  • Renforcer le Wei Qi.
  • Nourrir le Sang, le Jing, et le Yin.

Rythme des séances : Une fois par semaine, avec des pauses…

SEANCE 1 ­ 4 février

Nous abordons le sujet de ses sensations dans le cabinet : j’ai éteins la plupart des lampes, le téléphone, et nous ne captons pas la wifi. Depuis qu’elle vient elle sent dans les jambes des fourmillements qu’elle pense au départ être liés à de l’électricité, mais lorsque nous pratiquons ensemble Xiao Kai He, elle ressent la même chose (il s’agit donc de Qi) et je le ressent aussi en même temps. Par contre elle ressent trop fortement le Qi et cela la bloque, elle n’arrive plus à bouger ses mains.

Je lui monte donc la pratique de Peng Qi Guan Ding pour son quotidien, de façon à faire d’avantage circuler l’énergie, décharger le pathogène à la terre et régénérer le corps.

Après moins d’une minute une vague de froid immense commence à s’évacuer de son corps, que l’on peut sentir à plusieurs mètres autour d’elle. Une émotion l’envahi et elle se met à pleurer. Un mal de tête se manifeste, quelques spasmes. Ici le froid vide ainsi que des stagnation de Qi se libèrent. Je lui propose de poursuivre cette pratique au quotidien, et d’accélérer le mouvement si la lenteur

« condense » trop d’énergie et que cela la fige. Et quoi qu’il en soit, faire confiance à son corps, ne pas avoir peur de ce qui se manifeste.

  • Kai Si Tong
  • Heng Ca Yong Quàn

Elle a là encore la sensation que quelque chose en elle est dérangé, une « présence » qui n’a pas envie de se réveiller et doit être évacuée. Cela se manifeste par des mouvements désordonnés dans le corps. Elle cherche a le faire sortir par la voix. Je ressens aussi ce brou­ha­ha dans le corps animé par des images furtives et indéfinissables, comme une complexité, quelque chose de « décalé » et étrange, mais cela est pour moi l’expression d’un vent interne. Ce côté « décalé, étrange », je le ressens souvent dans les cas de vide de sang importants en étant juste en contact avec la personne…comme si je la percevais sur un autre plan…je ne peux pas en dire plus, c’est une sensation que je reconnais bien, mais que je ne peux expliquer.

Puis au bout d’un moment cela se calme et un fluide chaud laiteux comme du café au lait remplie ses pieds et ses jambes.

  •  Conseils alimentaires pour renforcer le yang de la rate. Bains de pieds avec du gros sel (Pao Jiao), et Xin Shen Xiang He.

SEANCE 2 – 11 février

  • Fatiguée et contrariée cette semaine: tensions musculaires.. Elle a ressenti durant la semaine les fortes tractions au dessus de l’oreille entre 8 et 11 VB que j’avais senti au bilan par la palpation (et qu’elle ne sentait pas avant), ce fût à gauche alors que je les sentais à droite. Cela est intéressant car raconte que nos sensations dépassent notre notion du temps (et de l’espace) : elles indiquent une bribe de manifestation qui a pu survenir, ou surviendra, dans une forme ou une autre. Le fait que cela arrive avec la fatigue et la contrariété renforce l’idée d’une montée de yang sur un vide (de yin ou de sang).
  • Elle n’a plus les engourdissements et fourmis qui venait jusqu’au bout des doigts quand elle se réveille, mais encore mal aux mains, ne peut pas les plier.

­Moins de spasmes, sauf si elle passe trop de temps sur l’ordinateur : cela nous indique encore que l’effet de l’ordinateur consume le sang.

  • Elle ressent du froid en pratiquant Peng Qi Guan Ding chez elle, elle n’apprécie pas la sensation donc pratique à peine.

Un rêve…:

Elle est avec un groupe, tout le monde est assis à une tablée de réunion. En face d’elle: deux personnes. Ces personnes sont des grosses bonbonnes en verre, comme des bouteilles. Celui d’en face a sa tête à l’intérieur, pas très jolie, toute noire. L’autre, plus à gauche, n’a pas la tête dans la bouteille, elle ne voit pas la tête, la bouteille est plus ouverte sur le haut, comme un vase, avec son corps dedans, sombre.

Ces images me font penser à première vue à la relation Rein­Poumon. Les bonhommes sont en interne, de couleur sombre, il y en a deux, on pourrait les associer aux Reins.

Ils sont à l’intérieur d’une bonbonne de verre qui représente l’élément Métal, et cette couche protectrice du Wei Qi qui englobe la surface. Elle fait face aux deux bonhommes, donc celui devant elle pourrait correspondre au Rein Droit qui correspond au Rein « Yang » qu’on associe aussi à Ming Men et en même temps Ming Men est l’espace central entre les deux Reins,… et celui plus à sa gauche au Rein Gauche associé au Yin : l’aspect Eau du Rein.

Le bonhommes devant (Ming Men) est plein, entier dans l’espace corporel. Ce personnage a un visage qui évoque la peur, il est laid et sombre. On pourrait imaginer ici des mémoires de peur que le Rein a stocké.

A celui de gauche, aspect Yin du Rein, il manque le haut, la tête: le foyer supérieur, ou peut être juste le cerveau (en faisant le lien avec ce que nous avons appris de Valérie: un vide de la mer des moelles), est à l’extérieur de l’espace protégé par le verre, et elle ne le voit pas : il est absent et il n’est pas protégé. Donc on peut imaginer ici la mer des moelles, constituée du Yin profond : le Jing provenant du Rein, non protégée, absente, car « vide ».

Cette « rêverie » à partir de son rêve est peut être un peu tirée par les cheveux, mais c’est ce qui m’est venu au premier abord…

POULS :

Poumon : assez fort et plein en surface. Directement ma gorge me gratte à l’intérieur à droite: je lui pose question et elle me confirme qu’elle a en ce moment une allergie au pollen (vent chaleur : gorge qui gratte, toux sèche, yeux qui piquent et grattent.) Rate: mou. Yang : profond faible.

Cœur : petit. Foie petit fin et vide presque sans force ni racine. Yin petit et fin en profondeur. LANGUE : sans matière, brillante et pale. Enduit légèrement jaunâtre à la racine.

  • Heng Ca Ming Men puis Zhuang Ming Men Huo: frotter et renforcer le Feu de Ming Men. Le choix de cette manœuvre a été détaillé avec Anthony. Ici je cherche également à faire sortir le froid. Aspirée, forte pression contre le sol. Toujours beaucoup de mouvements désordonné avec

beaucoup de spasmes. Désagréable: Vent Interne. Puis fait des rêves de viennoiserie, gâteaux (cela pointe le déséquilibre de la Rate).

  • Na San Yin Jiao: le sang monte jusque dans les oreilles et lui presse comme lorsqu’elle est sous les ondes, puis cela se calme (le sang joue ici son rôle nutritif dans la zone qui en avait particulièrement besoin). Elle commence à sentir un peu trop de chaleur au visage…
  • A la fin de la séance: elle a un coup de chaleur à la tête puis des frissons, comme si elle allait tomber malade : cela me raconte les symptômes d’une invasion de vent froid ou vent chaleur au niveau du Shaoyang VB/TR. La séance a travaillé sur Ming Men : le feu ministre qui a une forte action de régulation du Yang Qi et de la surface Wei, et peut drainer une chaleur semblable au feu dans le corps, par exemple le paludisme avec alternance de fièvre et frissons. La manœuvre a probablement permis d’évacuer le vent externe qu’elle commençait à avoir, au niveau du Shao Yang.

Ses douleurs aux oreilles sont aux niveaux des méridiens de la vésicule biliaire qui contourne l’oreille, et du triple réchauffeur qui y entre, l’afflux de sang dans la zone avec Na San Yin Jiao a également permis cela.

  • Pratique conseillée: Na San Yin Jiao, poursuivre les autres pratiques.
  • Retour sur la séance : en sortant la sensation de chaleur est partie, les douleurs et pressions dans les oreilles également alors qu’elle prenait le temps de se poser en ville, ce qu’elle n’aurait pas pu faire auparavant. Les douleurs sont revenues juste un peu lorsqu’elle est arrivée près de chez elle, environ 1h après la séance. Mais elle avait de l’énergie et un désir de danser, d’écouter de la musique, profiter de la vie, de faire pleins de choses, ce qu’elle n’avait pas connu depuis longtemps. Elle a pu rester plus d’une demi heure sans son bonnet à l’étage chez elle (en général ce n’est pas plus de 5 min), puis les symptômes sont revenus progressivement mais nettement moins forts.

Séances suivantes :

Les séances suivantes insistent sur la tonification du Rein, du Sang, puis de la Rate (glacée).

  • Il en résulte toujours une nette baisse des symptômes liés à l’exposition. Parfois elle se trouve exposée (lampe, téléphone) et ne le remarque que longtemps après. Elle indique à la 3ème séance 6/10 par rapport à avant 10/10. Par moments elle n’a plus aucun symptôme. Elle passe beaucoup plus de temps sans le bonnet.
  • Les fourmillements et spasmes disparaissent tout à fait.
  • Par contre il y a toujours les engourdissements et gonflements articulaires : une séance sur les points d’ouverture ne suffiront pas à éliminer le Bi.
  • La langue est nettement moins pâle.

4 Mars :

Bilan par la palpation, je ressens encore des douleurs à l’oreille, le reste est plus homogène, il n’y a plus de sensation d’électricité. Il y a de la circulation à Guan Yuan mais encore du vide en profondeur. Les Yong Quàn sont encore assez froids et humides.

Une image : Lorsque je lui fait les points d’ouverture de la main gauche, elle voit un couteau dans sa main droite : en métal mate non brillant, et voit au dessus de la tête comme des grosses lames de ventilateurs en métal argenté mate.

…Ces images de Métal m’évoquent encore le Poumon (la droite étant plutôt associé au Métal) mais ici il n’est pas brillant…l’aspect « mate » indiquerait peut être une certaine sécheresse… ?

La semaine suivante elle a eu le covid : beaucoup de toux, sèche, puis grasse, et une grosse fatigue qui lui a fait oublier les ondes. Elle n’a pas transpiré. Tout cela indique encore un état de vide, le Wei Qi et le Rein doivent être encore bien renforcés.

Pour autant ses symptômes ont encore diminués et cela reste stable depuis deux semaines :

  • Pratiquement pas de pression dans les oreilles alors qu’elle s’est beaucoup exposée : heures de voiture, grande ville…Léger flou un peu sensible dans la tête mais très supportable. Pratiquement pas de sensation d’électricité alors qu’elle se trouve sans le savoir à coté d’un téléphone allumé pendant 1h.. Les doigts sont moins engourdis le matin.

Elle ne porte plus son bonnet chez elle.

Il y a du Feu à l’estomac, des ballonnements, elle a la diarrhée. Toujours le goût métal dans la bouche.

  • Valérie se cogne de partout depuis longtemps et se fait souvent très mal : elle n’a pas conscience des limites de son corps, ce qui est considéré comme un vide au niveau du Pô en médecine Chinoise. Le Pô est responsable de l’agilité, de l’équilibre et de la coordination des mouvements. Or, dans les premiers temps de la vie, le toucher de la mère nourrit le Pô et le Poumon. Nous pouvons dire que par cela, le Po participe à l’établissement du « Moi » dans la relation à l’autre et à l’environnement.

Et Valérie est née dans des conditions très traumatisantes où elle a été privée de sa mère durant la première semaine, n’a quasiment pas reçu de contact physique, et a été allaitée par une nourrice dans les premiers temps: sa mère n’avait pas de lait, ce qui nous raconte que le vide de Sang de Valérie pourrait être constitutionnel, puisque le lait maternel résulte du surplus de Sang produit par la mère durant la grossesse…. Ensuite elle a été nourrit au biberons les deux premiers mois.

Donc cet aspect du Pô n’a pas été nourrit comme il en aurait été nécessaire, ce qui se traduit encore aujourd’hui, et depuis longtemps apparemment, par le fait qu’elle se cogne sans cesse a son environnement matériel.

­ 42E

  • Bu Pi Jin.
  • Guan Yuan Tou Shen Que

­ 13 P.

Choix de la manœuvre Guan Yuan Tou Shen Que: Je choisi particulièrement cette manœuvre pour Valérie car elle permet en même temps de renforcer le Yuan Qi associé au Ciel Antérieur (donc la production de Yin, de Yang, de Jing…), et le Yang de la Rate­Estomac associée au Ciel Postérieur (donc favoriser aussi la production de sang et éliminer l’humidité.)

De plus, nous venons de l’indiquer Valérie est née dans des conditions traumatisantes sans être regardée, touchée, allaitée par sa mère. On a du la faire tirer aux forceps, ce qui lui a déformé le crâne et traumatisé les oreilles (il y a eu un arrachement). Elle a été emmaillotée comme une momie dans un bandage qui lui serraient les bras contre le corps, des pieds au cou.

Sa mère la voyant dans cet état lui a exprimé son rejet et a énormément souffert, on l’a aussi privée de son enfant sous prétexte qu’elles deux étaient « trop fragiles ». Suite à cette naissance, elle n’a jamais eu de bonne relation avec elle, s’est toujours sentie à la fois violentée et coupable. Shen Que étant le prolongement du cordon ombilical, il porte les traces de la vie intra­utérine et tout le processus d’enfantement jusqu’à la petite enfance avec le processus de séparation de la mère. Il se trouve qu’aujourd’hui Valérie manifeste une faible immunité, une âme corporelle perturbée, des troubles de la Rate (la Nutrition du Ciel Postérieur) présents depuis l’enfance où il y avait surpoids, et des troubles des oreilles…

Lors de cette séance, il y a beaucoup de visions d’EAU :

  • Avec Bi Pi Jing : elle est dans l’espace, elle voit la planète, les océans déborder complètement et la terre devient comme une boule d’eau: fin du monde. En le disant elle a froid.
  • Avec Guan Yuan Tou Shen Que : elle voit une terrible tempête en mer, mais elle est au­dessus, comme un oiseau. La tempête emporte tout: bateaux cassés, eau très très agitée: c’est le déluge. Elle essaie d’avancer, elle est dans le ciel: c’est le vent qui rend difficile son avancée, pas l’eau. Il fait nuit, il y a de l’orage.

Elle n’a pas peur.

  • 13V: Je ne crois pas lui avoir dit que je travaillais sur le Poumon: elle a vu ses poumons, et senti qu’elle avait un très gros chagrin à sortir. Mais je n’ai pas pu travailler ce point suffisamment longtemps…Puis: Elle est toujours dans le ciel, sur le haut d’une cascade: elle voit en bas l’eau de la rivière, pure, paisible, très ensoleillée, lumineuse..elle voit le fond de l’eau apaisé.

Je ne peux m’empêcher de voir ici un symbolisme des trois foyers : il y a diarrhée donc plénitude d’eau, sans compter le froid humidité qui demeure dans son corps…

Ici la première image m’évoque le Réchauffeur Inférieur par le biais des Océans : les eaux profondes, origine de la vie. Il y fait froid. On pourrait s’attendre à ce que Bu Pi Jing lui aurait évoqué des images liées au foyer moyen, mais ici il semble que ce soit le foyer inférieur, à travers l’eau du Rein, que la manœuvre soit allé contacter.

La deuxième image raconte un grand brassement, celui de la « mare boueuse » du Réchauffeur Moyen qui permet le pourrissement, la maturation, puis il sépare, transporte les éléments à éliminer, très lié à la matière…

Enfin la troisième image est celle du « Pur », l’eau propre, lumineuse qui va, telle une cascade, vaporiser la vie, la rivière humidifier les terres : le corps de la planète. Valérie est au sommet de la cascade, comme le Poumon « le Dais éclatant » qui régule de tout en haut la Voie des Eaux.

Retour sur la séance : le déluge à cessé: il n’y a plus de diarrhée. Ni de froid dans le corps.

Elle a chaud et soif, au Pouls le Yin est maintenant plus faible que le Yang du Rein, le Pouls est plus rapide aussi, j’explique cela par le fait qu’elle a perdu beaucoup de liquides avec la diarrhée.

Elle a noté dans sa vie un nouvel élan d’ouverture aux autres, mais surtout une sensation que ce sont les autres qui viennent vers elle de façon inattendue. Les relations avec sa mère se transforment, elle ne se sent plus coupable, et toutes deux parlent ouvertement de l’accouchement, là où sa mère n’aurait jamais pu exprimer de telles choses, il y a maintenant d’avantage de simplicité entre elles.

Valérie retrouve son tempérament naturel, qui est très jovial, actif et créatif, très en relation avec les autres.

18 mars

Valérie n’a plus aucun symptôme aux oreilles. Elle passe beaucoup de temps sans aucun symptôme lié aux ondes, cela peut durer plusieurs jours après les séances, et lorsqu’ils surviennent elle indique une intensité de 2/10. A présent, le seul symptôme lié aux ondes est une sensation de pression diffuse sur tout le dessus de la tête, une sensation vague de porter un casque, que je classerais de « céphalée sourde du vertex » : ce qui m’évoque une montée de Yang par cause de vide de Yin ou de Sang du Foie…peut on encore parler de vide de la mer des moelles ?

Par contre des spasmes reviennent, et elle prend du poids, ce qui m’indique que je dois insister sur la tonification de la Rate pour transformer les liquides et produire du sang. Je choisi donc de poursuivre le renforcement du Wei Qi, des Reins, et de la Rate.

36E, Guan Yuan Tou Shen Què, 16DM, 43V.

16DM : ce qui m’intéresse à travers 16DM c’est sa fonction de tonifier le yang, de nourrir la mer des moelles, et de raffermir la surface.

Ce point génère une sorte d’évacuation de pathogène/émotion par une grosse sinusite qui se déclare

, avec un gros chagrin. Elle pleure à chaudes larmes sans savoir pourquoi. Puis tout cela passe avant qu’elle quitte le cabinet.

Séances d’Avril : après plusieurs semaines de pause..

Elle continue de pratiquer « ramener le qi à l’origine » et Peng Qi Guan Ding, Bu Pi Jin. Bu Pi Jin lui permet de perdre l’humidité (notamment en urinant beaucoup) que son corps accumulait et qui la faisait grossir.

Elle ne craint plus le froid et n’a plus la soif permanente : cela indique une bonne tonification du Yang et nutrition du Yin.

Les selles sont instables, en fonction des écarts de son alimentation (consommation de cru, de produits laitiers, de sucre). Les spasmes se font rares, peuvent revenir un peu, puis disparaître…

En ce qui concerne ses sensations liées à l’électro­sensibilité, il demeure la sensation diffuse à la tête, qui s’amoindrit de plus en plus, elle note de 0 à 3/10. Cela arrive d’un coup et repart vite. Ce n’est plus le casque, la pression. Il y aura parfois des sensations de pics derrière le crâne. Il y a donc un vide de sang/yin persistant, mais cela reste assez léger.

  • Le pouls est nettement plus présent, mais toujours un peu fin. Celui de la Rate est encore un peu mou, je ne trouve rien à dire niveau Poumon, le Yang du Rein est présent, le cœur aussi, la loge au niveau du Foie est un peu plus profonde, ainsi que le Yin du Rein.
  • La langue est rose pâle.
  • Le teint est beaucoup plus éclatant, il n’est plus pâle ni trop humide.

Les manœuvres pratiquées ont été 16DM, 14 DM, 12V, 42V, Guan Yuan Tou Shen Que, Na San Yin Jiao.

Les sensations des manœuvres évoquent principalement le « remplissage du corps » par une chaleur douce et de l’énergie.

Quelques Images :

  • Je retiens une image liée au métal sur Dà Zhui : un entonnoir métallique dont le pourtour est tapissé de thon (le thon en boite) que l’on racle pour l’enlever…
  • De la lumière Bleu­Nuit sur Po Hu 42V :

Ces deux images m’interpellent car elle concernent des points liés au Poumon mais les signes parlent du Rein.

  • Pour Dà Zhui, l’aspect métallique de l’entonnoir crée le lien avec le Wei Qi et le Poumon, mais un entonnoir se termine par un tube par lequel le liquide s’écoule, va vers le bas : cela m ‘évoque la « descente des liquides du Poumon au Rein ». Ce n’est pourtant pas la fonction de Dà Zhui, mais comme c’est un point du DM, qui renforce fortement le Yang, le je mets en

relation avec le Yang Originel : celui du Rein. Dà Zhui reçoit le Yang du Rein a son origine : Ming Men, et c’est comme si ce Yang était projeté vers la surface et le haut et l’extérieur du corps pour la protection de l’externe via le Wei Qi, Dhà Zhui, qui est cet aspect « métal » du Yang protecteur du corps. Ici, la forme de l’ouverture de l’entonnoir est intéressante car elle raconte justement cette idée d’ouverture vers l’extérieur. C’est un peu un entonnoir à double sens de circulation : le Poumon fait descendre au Rein Qi et Liquides, le Rein vaporise le Poumon, mais le Yang Protecteur qui appartient au Poumon a sa racine au Rein, il monte par le DM.

Ensuite, le « thon » autour de l’entonnoir, m’évoque aussi le Rein, puisque c’est un poisson issu de la mer.. : l’idée de « racler » le thon autour de l’entonnoir m’est encore assez mystérieuse..

  • En ce qui concerne 42V qui traite les symptômes liés au déséquilibres du Po, ici la couleur est celle qui est classiquement attribuée à l’élément Eau, au Rein : Bleu­nuit (ou Noir). Chez Valérie le déséquilibre du Po s’exprime par le fait de se cogner sans cesse a son environnement. Nous avons vu comment le Po peut être affecté par l’absence du toucher maternel, ce qui est le cas pour Valérie. Le point ici raconte cette relation Rein­Poumon qui construit, structure l’identité personnelle, à travers la relation à la mère et son détachement, au corps via la sensorialité , aux Racines…c’est le lien entre le Jing et le Po, la Terre et le Ciel, le fondement de notre vie jusqu’à l’individualité. C’est toute cette dimension qui, si elle est perturbée à sa racine, peut affecter un être dans son immunité et sa relation à l’interne/externe.

Donc ces images peuvent raconter une relation Rein­Poumon qui se renoue…

Valérie a beaucoup d’énergie et d’enthousiasme, elle sort maintenant sans son bonnet dans des endroits à forte exposition d’ondes..mais reste toujours prudente. Elle parvient a soulager rapidement une sensation au crâne qui se présente, en posant les mains dessus : cela est vite évacué. Il s’agit souvent d’une sensation de légère pression, stagnation, qui correspond donc à une montée de Qi Yang qui stagne et qu’elle parvient à apaiser.

Elle choisi de ne plus porter son attention envers ses sensations comme une crainte , mais d’accueillir et de laisser passer.

Ce qui se manifeste clairement ce mois­ci, est ce qu’elle nomme le travail sur son « compost émotionnel » qui fait surface. Selon elle, c’est comme si tous les conflits non résolus, émotions non exprimées, qui entravaient sa liberté intérieure, se manifestaient à elle. Elle décide de dépasser tout cela en allant communiquer avec chaque personne concernée afin de dénouer le conflit, les non­dits, les émotions…elle se trouve étonnée de pouvoir ainsi exprimer ce que son cœur porte, sans crainte, ni difficulté, avec légèreté et bienveillance. Nous voyons ici que l’énergie du Foie se régularise, dans sa fonction de libre­circulation des émotions et de leur expression.

Cela se produit aussi dans la relation avec sa mère, à qui elle parvient à exprimer simplement sa souffrance face à la maltraitance et au vide émotionnel qui l’a habité jusqu’à aujourd’hui. Et sa mère a pu l’accueillir dans la tranquillité. Elle prend sa mère dans ses bras, lui offre de l’amour.

Elle observe qu’elle parvient beaucoup mieux à se protéger de l’agression des autres, à poser des limites…ce qui est intéressant du point de vue du Wei Qi. C’est comme si au fur et à mesure que le Wei Qi progressait dans sa force de protection des attaques externes, Valérie progressait dans sa force de protection envers les agressions relationnelles…

Par contre ce n’est pas encore toujours facile dans la relation avec son mari, qui reste assez violente, « polluante », et elle doit s’en protéger encore.

22 Avril

  • 12V sensation de remplissage liquide en interne. Une idée lui vient : « attention au sel » : Encore une fois ici, travailler sur un point lié au Poumon renvoie au Rein. Son corps indique peut être de ne pas créer de déséquilibre au Rein pour ne pas nuire aux fonctions du

Poumon ? ( particulièrement ici celle du Wei Qi concernée par le 12V) .

  • Guan Yuàn Tou Shen Que : douleurs de type stases de sang et traction (qi) dans les jambes : forte mise en circulation. Douleurs aux mains et aux pieds : fourmis et durcissement : forte affluence du Qi et du Sang.
  • Na San Yin Jiao : apaise la respiration, vision de lumière et d’un visage bienveillant. Ventre, remplissage de liquides.

Dernière séance de Mai et conclusions :

Le pouls indique aujourd’hui l’énergie de la Rate, du Rein yang, du Foie, aux mêmes niveaux moyen, avec un Yang du Rein légèrement plus discret.

L’énergie du Foie est plus harmonisée (nettement moins de vide) mais à surveiller dans sa déficience chronique de Yin et de Sang.

Le Yin du Rein, toujours un peu « en dessous » serait encore à nourrir , et le Yang à surveiller.

Cœur, Poumon, Rate, indiquent l’aspect légèrement Vaste de l’été.

Je choisi de terminer par Dha Zhui : de Dha Zhui partent pleins de « câbles » jusque toutes les extrémités du corps, comme un liquide chaud et doux qui remplit le corps de la profondeur jusqu’à la surface de la peau, avec la sensation de gonfler un peu par ce remplissage. C’est agréable.

Puis d’un coup, une sorte de petite explosion dans le cœur, « comme un paquet cadeau qui s’ouvre » : elle voit son cœur battre et ressent le sang partir du cœur et affluer partout dans le corps. Elle ne voit pas son corps, il est comme transparent. Elle ne voit que le cœur, qui est protégé par une boite transparente en plexiglas toute lumineuse, et qui propulse le sang.

Puis tout cela cesse d’un coup, elle ressent une forte aiguille au contact de mon doigt sur Dha Zhui, et du froid en interne s’évacue. Il y a beaucoup de mouvements spontanés s’exprimant par les mains.

Valérie « revit normalement ».

Elle ne se cogne plus à son environnement. N’utilise plus son bonnet anti­onde. Il y a parfois des « vagues de sensations » (sensations de légères pressions diffuses au niveau de la tête, de la nuque) qui viennent à elle, puis disparaissent. Et parfois « rien ».

Elle a conscience qu’elle s’est laissé absorbé par un environnement violent, au travail, dans sa vie de couple…qu’elle ne s’écoutait plus et ne se respectait plus. Cela l’a beaucoup affaibli et a mis en place son « électrosensibilité ».

Elle passe parfois des journées en ville sans aucun symptôme, conduit…, s’est même dernièrement rendue dans un grand hypermarché d’une zone commerciale et y a passé du temps tranquillement sans aucun souci…

Elle conscientise que son état peut aussi encore se fragiliser à partir d’états émotionnels, en l’occurrence la frustration, la contrariété (souvent en lien avec la relation avec son mari), qui vont bloquer le Qi du Foie, générer des montées de yang..elle apprend a conscientiser tous ses mécanismes, ses sensations, à les laisser aller, à rectifier telle ou telle attitude, à s’écouter et se respecter. Elle doit faire la part des choses entre les sensations corporelles de certaines montées de yang liées à un état émotionnel, et celles que peuvent induire les ondes par moment…car nous avons au final le même processus énergétique, la même racine, mais le déclencheur est différent : l’un est interne, l’autre externe.

Valérie durant ces quelques mois a réadapté son corps tout doucement, en fonction de l’état  de son renforcement…elle est restée très vigilante et progressivement a pu se débarrasser de son bonnet anti ondes, se risquer à s’exposer dans un espace qui l’agressait trop auparavant etc. Elle s’est beaucoup écoutée et a appris a se respecter. Elle, qui détestait le contact physique, embrasse aujourd’hui les autres dans ses bras.

Valérie a plongé dans un chemin de conscience qui l’a transformé. Elle est beaucoup plus libre et solide aujourd’hui dans ses relations, avec sa mère…mais elle doit encore cheminer dans sa relation conjugale…

Elle est en train de s’inscrire à Pôle Emploi, déterminée à trouver un travail en fonction des

« conditions de travail », pour son bien être.

Elle a une forte énergie portée vers l’extérieur, l’aide aux autres, le partage d’expérience…, mais a appris à d’abord passer par elle­même, ne pas s’oublier et se fondre dans l’externe.

A mon sens elle a mené en elle un vrai travail d’harmonisation du Yin et du Yang, de l’interne et de l’externe, du Ciel et de la Terre/Poumon­Rein.

Elle souhaite continuer à se connaître dans son corps, ses fonctionnements énergétiques, son psychisme, afin de se trouver plus autonome.

Car elle sait que tout n’est pas acquis, et que la vie dans ses mouvements pourrait encore lui faire tenter de s’oublier, et remettre en place un système qui l’a nettement fragilisé…Elle est encore en chemin et le sera encore. Aussi doit elle, comme chacun d’entre nous, continuer d’apprendre à suivre son Dao, dans chacun de ses mouvements, continuer d’apprendre l’art de vivre, celui qui laisse le moins de traces, et le plus de transparence.

Carole

Carole a 50 ans.

Elle est issue d’une famille de restaurateurs, ses parents n’étaient pas disponibles pour elle, elle dit s’être élevée toute seule avec son frère. Elle a toujours été plutôt réservée, effacée, ressentant de gros manques affectifs.

Elle ne se sentait pas à sa place à l’école, sentiment d’être très différente des autres, introvertie, peur des autres,… toujours assez mélancolique et attirée par les univers sombres.

Les études et la concentration étaient difficiles, elle n’a pas terminé le lycée, elle s’est débrouillé, puis s’est formé dans le graphisme.

Elle a toujours eu une faible énergie, plutôt lymphatique, avec en même temps un esprit très agité et dispersé. Elle a souvent assez peur de la maladie et de la perte de contrôle de son corps.

Elle a connu des crises d’angoisses importantes dans sa vie, encore fragile à ce niveau là aujourd’hui.

Autour de ses 20 ans se sont déclarées des pneumothorax assez importantes. Elle fume beaucoup. Venant d’une famille de restaurateurs, son alimentation était trop riche et à préparation rapide (plats en sauce, steaks frittes etc..). Il fallait vite manger, avant les clients. Elle mange de façon plus équilibré maintenant.

Ses symptômes d’électro­sensibilité ont commencé en décembre 2020.

Elle a commencé à ressentir beaucoup d’angoisses, de stress, de façon générale, sans faire de lien avec une sensibilité aux ondes…Le corps s’emballait d’un seul coup à travers une montée de stress sans qu’elle ne comprenne pourquoi, elle devenait hyper active, ne pouvait pas rester en place car elle sentait son corps bouillonner. Elle ne trouvait plus le sommeil, était épuisée, s’est donc mise en arrêt maladie. Elle avait toujours froid.

Puis elle a commencé à sentir ses mains engourdies lorsqu’elle prenait son téléphone, et du courant dans les mains, qui ensuite gagnait tout son corps.

Durant 6­7 mois elle a eu des démangeaisons vaginales très intenses, sans mycose, mais brûlures et sécheresse.

Sont arrivées les tensions, douleurs, lancements, dans la région des trapèzes et du cou, de la nuque, ce qui est la cause principale de son stress et de ses paniques aujourd’hui.

Depuis, elle a perdu 17Kg, sans avoir modifié son alimentation. Aujourd’hui son poids s’est stabilisé mais elle ne parvient pas à en reprendre.

Elle est toujours graphiste. Elle vient de reprendre son travail en mi temps thérapeutique, suite à un arrêt d’un an causé par ses symptômes d’électro­sensibilité. Elle travaille dans un bureau partagé avec plusieurs personnes, donc plusieurs ordinateurs, wifi, téléphones allumés etc..ce qui lui est difficile à vivre: hypersensibilité à son environnement humain aussi, stress, douleurs… Son avenir professionnel la questionne beaucoup.

Adaptation au quotidien :

Son corps décharge naturellement l’électricité par les pieds : elle marche pieds nus dès que possible et sent qu’en même temps son corps se décharge. Plus elle appuie les pieds au sol, moins elle a mal au cou, l’électricité descend.

La douche, le bain au gros sel…l’eau soulage…

Observations :

Dans sa voix il ressort de la tristesse, du vide, de la tension, et une certaine forme de blocage des émotions…

La Nourriture affective : Carole a manqué de nourriture affective. Selon Giovanni Maciocia, la Rate est tout autant impactée par le manque de nutrition alimentaire (ou qualité de nutrition) que le manque affectif parental. « La rate est responsable de la nourriture et de l’élevage, et la Rate est souvent affectée par le fait que les parents n’ont pas suffisamment élevé leur enfant. » (11)

Se « trouver », « s’affirmer dans sa relation à l’autre » :

Liens avec le Sang et l’axe Shao Yin:

Il y a chez elle une difficulté à se « trouver » et à s’affirmer dans sa relation à l’autre, depuis toujours. Elle semble assez « transparente ».

Si j’écoute mon ressenti envers Carole, cela m’évoque surtout un Shen qui n’est pas ancré et ne permet pas une bonne harmonie Shao Yin. Car l’énergie du Rein n’est pas assez solide pour cela. Nos racines sont en lien avec le Rein : Racine du Ciel Antérieur lié à notre héritage ancestral. Le Rein abrite l’esprit Zhi qui se manifeste dans une certaine forme d’affirmation de soi, liée à un bon ancrage, une confiance, une structure interne entre Ciel et Terre, qui est celle du Shao Yin.

Nous l’avons vu plus haut : « le Rein étant la racine de la force constitutionnelle, cela prend en compte la vigueur mentale, la ténacité qui permet à la personne de faire face à l’adversité, et aux tensions émotionnelles qui y sont liées. »

D’autre part, le Sang nourrit le Cœur, le Cœur nourrit l’organisme tout entier. Le Sang est produit par la rate mais dans une bonne mesure aussi par le Rein: la Moelle contribue à la production du sang puisque « le surplus de l’essence devient la moelle, dont le surplus devient la moelle osseuse, dont le surplus devient le sang ».

Le Sang ancre le Shen : il est comme la branche qui permet à l’oiseau de se reposer. Le Shen est représenté par l’oiseau, la branche par les vaisseaux nourris par le Sang : si l’on « manque » de sang, l’esprit ne parvient pas à s’ancrer, car si la branche est trop fine, elle tremblera et l’oiseau ne pourra pas se reposer. Aussi, le Shen qui manque d’ancrage (car manque de Sang pour s’y abriter) s’agite et se disperse, et cela peut générer des états émotionnels excessifs.

Le Sang et l’Identité : Enfin, dans de nombreuses traditions, le Sang est cette matière qui porte en elle l’Esprit lié à l’identité (la force et les mémoires qu’il contient), l’appartenance à une famille, une communauté, une civilisation…Les Aborigènes devaient mélanger leur sang à leurs peintures dans les grottes: cela préservait, transmettait, la mémoire des ancêtre. Ils étaient les seuls a avoir le droit de retoucher leurs peintures, générations après générations, pour garder ce lien énergétique intact entre les temps.

Donc cet établissement « Terre­Ciel , cet ancrage du Shao Yin, dépend bien sûr de la relation harmonieuse entre le Feu et l’Eau, tel que la médecine chinoise nous l’enseigne, mais à mon sens la force du Qi du Rein et d’un Shen bien ancré dans un sang du Cœur abondant permet aussi de maintenir cet axe Terre­Ciel harmonieux qui enracine notre être dans un tout.

Relation avec le Hun et le Sang : De plus, comme nous l’avons vu à plusieurs reprises, une des fonctions du Hun est la mise en relation avec les autres, la société etc. : l’âme éthérée Hun appartient au Foie, est responsable de nos relations et facultés à communiquer avec les autres, la société. Le Hun correspond au mouvement, au « va et vient de l’esprit », qui peut se traduire par le mouvement vers les autres dans le cadre des relations humaines. Là où le Pô précise notre individualité « corporelle », les limites de notre corps, le Hun permet à chacun de trouver sa place , son individualité , dans la relation à famille et à la société.

Si le Foie manque de Sang, le Hun peut en être perturbé et il peut s’en suivre des blocages et tensions émotionnelles, et une difficulté créer le mouvement nécessaire à la mise en relation

« fluide » avec les autres. C’est ce qui apparaît assez clairement chez Carole, assez tendue et distante en même temps, cherchant sa place et son identité.

Lorsque je parle de fluidité, cela est lié aux propriétés de souplesse du bois, et aux besoins que le Foie a d’évoluer dans un climat d’harmonie, d’ouverture.

                               鬼                                           

L’âme corporelle Pô: Dans le Taoïsme il est dit qu’il y a 7 Pô (7 facettes du Pô). L’idéogramme Pô est composé de « Gui » :      esprit ou fantôme, et de « blanc »  « Bai » (qui se rapporte à l’élément Métal). Cela nous montre la nature Yin de ces esprits, forces, qui nous entraînent vers le Yin, la mort, la maladie, la terre, le sombre…cequi est une direction naturelle du cycle de la vie.., mais ils peuvent nourrir en nous une certaine morbidité dans l’état d’esprit, lorsque l’aspect Yang

qui nous conduit naturellement vers la vitalité nous fait défaut. Jeune elle était attirée par les univers sombres (gotiques etc..), cela m’évoque ce déséquilibre lié à l’âme corporelle.

Carole a aussi une tendance, depuis longtemps, à craindre la maladie, la perte de contrôle de son corps, ce qui est un autre aspect du déséquilibre du Pô, lié à l’attachement au corps.

Enfin, l’âme corporelle est étroitement liée à l’essence Jing qui assure une bonne force constitutionnelle au corps. C’est l’âme corporelle qui permet à l’essence d’entrer et de sortir dans toutes les parties du corps, et notamment dans l’espace compris entre la peau et les muscles dans lequel circule le Wei Qi. L’âme corporelle permet donc le mouvement et la bonne circulation de l’essence. Comme nous l’avons vu, elle est nourrit dès la petite enfance par le toucher, les caresses de la mère. Nous comprenons donc que si l’âme corporelle n’a pas été suffisamment nourrit, cela peut influer sur l’immunité, et la bonne vitalité du corps. C’est un aspect que l’on peut ressentir chez Carole, qui a toujours eu une « petite énergie ».

Les études, la mémoire, la concentration : Le vide de sang génère une difficulté à poser l’attention sur un sujet (ici nous parlons du Shen lié au Cœur), mais c’est le Yi qui régit les facultés de mémorisation intellectuelle liées aux études. Ici nous voyons que la Rate du point de vue du Yi manque de force.

Le Poumon : Nous avons vu précédemment des signes de perturbation du Pô, qui indiquent donc une énergie du Poumon déficiente. Notons aussi une faiblesse du Poumon qui s’est manifestée par les pneumothorax. Puis Carole fume beaucoup, ce qui peut affecter le Poumon mais raconte aussi le besoin de « relâcher » le Qi du Foie bloqué, la chaleur de la cigarette crée de la circulation qui apaise la stagnation.

Lorsque l’électrosensibilité a commencé, Carole nous dit qu’elle vivait de fortes montées de stress, d’agitation, avec un corps qui bouillonnait. Elle ne dormait pas. Cela fait penser à des montées de yang du Foie, que l’on imagine de type vide de Yin avec chaleur vide. Mais il est difficile de préciser cela aujourd’hui.

Il y avait du froid, ce qui montre que le yang était lésé.

Les symptômes d’engourdissements des mains et d’invasion de courant électrique peuvent raconter que l’électricité lèse le sang et/ou peut engendrer des stagnations de Qi et de sang, et que ce facteur pathogène envahi la profondeur, comme nous l’avons déjà vu.

Nous pouvons enfin observer cet épisode de démangeaisons vaginales très intenses, avec brûlures et sécheresse, comme résultant d’un vide de sang dans le méridien du Foie qui atteint cette zone génitale. Le vide de Sang créant de la sécheresse menant à des brûlures, et du vent interne en résulte causant les démangeaisons.

Ce dernier épisode appuie le fait que le vide de sang puisse avoir été assez important durant cette période…

Nous allons voir comment toutes ces premières impressions peuvent se confirmer, se préciser ou se modifier, dans le tableau qui se présentera à travers son bilan énergétique…

Bilan énergétique par la palpation Shou Gan Zhen Duan :

Bai Hui : Chaleur Vide. Je ressent une contraction sous le xiphoïde et la gorge serrée. Lao Gong Gauche : Mon esprit s’agite, se mêle de colère et tristesse.

Lao Gong Droit : Sécheresse, blocage en haut de la gorge.

Guan Yuan : Chaleur en surface. Piqûres. Froid en profondeur.

Ming Men : Vide et chaleur en surface, froid en profondeur. Gorge serrée. Pression au sommet du crâne. blocage au genou.

Yong Quàn Gauche : Glacé. Douleurs de stases de sang à l’oreille gauche. Yong Quàn Droit : Glacé.

Durant toute la palpation j’ai la gorge qui se serre et ressent encore une problématique ancienne autour de l’expression des émotions.

Bilan énergétique par l’interrogatoire:

Carole est un profil de type Yang, sec, corps long et très mince. Sa peau est très bronzée, mais la marque des lunettes laisse apparaître un contour des yeux assez pâle.

Les frissons, la fièvre, la transpiration :

Froid : Aux extrémités et en interne.

Chaleur/Transpiration : Transpirations nocturnes niveau cou, cervicales, carotides, poitrine, aisselles et paume des mains. Bouffées de chaleur et palpitations, en soirée, ou si émotion, stress…

La tête et le corps, les sensations:

Fonte de masse musculaire: Elle a perdu depuis 1 an 17Kg, sans avoir modifié son alimentation. Sensation de tête dans le brouillard : causée par le stress

Sensations d’Électricité : électricité dans le corps : ventre, plexus (vibrations) sur le moment. Le matin au réveil elle sent déjà son corps plein d’électricité : picotements niveau cou.

Palpitations: Le matin avec le stress lié aux douleurs de la nuque, ou avec les bouffées de chaleur le soir.

Engourdissements : Au réveil, les mains et les pieds.

Fatigue permanente : depuis sa jeunesse, petite énergie. Fatigue au réveil. Grande fatigue depuis 7­8 mois.

Spasmes : surtout en soirée devant la télé.

Vertiges : tangage interne comme sur un bateau (même assise), arrivent d’un coup si une personne a un téléphone allumé.

Respiration : blocage respiratoire au diaphragme.

La peau, les cheveux :

Démangeaisons vaginales : sécheresse. (parfois encore). Sécheresse : Peau

Cheveux : Secs, avec tendance à perdre les cheveux.

Couleur de la peau : L’intérieur des mains devient plus rouge et chaude sous l’effet des ondes, ainsi que les avants bras internes. La peau est marbrée avec des taches rouges­violacées (veinules qui ressortent). La face interne des doigts présente aussi cette couleur rouge­violacée.

La faim, le goût: Vite faim, mange souvent (fruits) mais sans excès car sensation de faiblesse assez rapide. Goût acide dans la bouche le matin ou avec le gluten. Le sucre la calme.

Le digestif : Selles régulières, formées. Diarrhée si stress.

Sommeil : S’endort facilement car grande fatigue. Nuit correcte, se réveille fatiguée. Les yeux et les oreilles, le nez :

Acouphènes : petits acouphènes qui arrivent d’un coup, aigus, oreille droite juste quelques secondes. Pas trop fréquent.

Vision : lunettes, vite éblouie, très sensible à la lumière, mouches et vue trouble avec les écrans. Nez : petit écoulement clair, régulièrement.

La soif et les boissons : Soif permanente et d’avantage le matin car la bouche est pâteuse. Boit de l’eau à température ambiante.

La douleur :

  • Douleurs tranchantes, perçantes, à la nuque, qui s’accompagne de contractions musculaires (douleurs spasmodiques) : de temps en temps ou si elle passe près d’une lampe.
  • Douleurs musculaires aux trapèzes intensifiées par les ondes, et contractions aux lombaires.
  • Picotements, partant du bas de la nuque ou des épaules, jusqu’à la racine des cheveux (région 16DM) et à la Carotide, pouvant durer plusieurs minutes : en présence d’un écran, et le matin avant de se lever : cela la réveille.

Les douleurs sont présentes fortement dès le réveil le matin (cela la réveille), donc aggravées par le repos, et génèrent des angoisses et du stress. Elle passent lorsqu’elle se lève, bouge…

Gynécologie : Pertes blanches épaisses. Ménopausée à 45 ans (beaucoup de bouffées de chaleur à ce moment, baisse de moral et tendance à être plus agressive ..) .

LE SHEN :

Très soucieuse, anxieuse, et particulièrement depuis 1 an et en ce moment pour son travail. Difficultés de concentration depuis toujours.

Tous les 10 ans environ: période d’angoisses, de crises de paniques, grands stress…liés à des changements nécessaires dans la vie.

Se questionne sur elle­même, assez perdue.

Hypersensibilité aux gens : elle a le sentiment que tout la traverse, qu’elle sent ce que ressentent les autres, pensent à son sujet, les fonctionnements internes entre les personnes…

Le matin au réveil est le moment où elle est le plus mal, stressée, paniquée à cause de ses sensations (engourdissements, picotements à la nuque..), palpitations : elle se rallonge et attend que ça passe mais sent déjà son corps plein d’électricité.

Très facilement énervée, en colère.

Peurs, en particulier de la maladie, peur de mourir, de perdre le contrôle..

Elle a eu dans le passé 3 gros épisodes de crises d’angoisses avec palpitations, peur de mourir, de perdre le contrôle… Elle se sent encore fragile sur cela.

Observations :

  •  Vide de Yang du Rein : Ce qui apparaît est un vide de yang générant frilosité, le petit écoulement nasal clair, la fatigue au réveil malgré de bonnes nuits, une fatigue permanente (qu’un vide de Qi du Poumon peut aussi générer).
  • Vide de Yin, chaleur vide, montées de yang: Également, un vide de Yin assez général (cœur, rein, foie) générant de la chaleur vide (bouffées de chaleur le soir, avec palpitations, transpirations nocturnes touchant la poitrine, les paumes des mains, les aisselles, cou… et des montées de yang du Foie (chaleur vide qui touche le Foie): irritabilité, tendance à la colère, aux sautes d’humeur, tensions musculaires, que j’associe au vide et à la stagnation d’énergie. De petits acouphènes aigus et arrivant tout d’un coup se manifestent parfois, mais cela reste encore très léger. Le vide de Yin a pu contribuer à sa forte perte de poids.

En présence d’ondes, l’intérieur des mains devient plus rouge et chaud, ce qui est un signe de chaleur­vide.

  • Stagnation de Qi:
  • La respiration est difficile au niveau du diaphragme, car le Qi du Foie circule mal.
  • Les engourdissements de membres au réveil racontent cette stagnation de Qi et de Sang durant la nuit. Cette stagnation est présente également car il y a du vide. La stagnation de Qi est apaisée par le sucre et la cigarette.
  • Les sensations douloureuses à la nuque surviennent au réveil le matin car elles sont liées en même temps au vide et à la stagnation de Qi et de Sang.
  • Déficience du Yang de la Rate : Carole a perdu 17Kg depuis 1 an où elle a commencé à ressentir ses symptômes d’électro­sensibilité. Cette forte baisse de poids indique que la Rate a été fortement en déficience.. De même, la faim survenant rapidement nous raconte une énergie de la Rate déficiente qui ne peut distribuer correctement ses essences au corps qui n’est alors jamais suffisamment nourrit malgré les prises alimentaires.
  • Le stress a tendance a lui générer des sensation de « tête dans le brouillard » : ici le déséquilibre du Foie envahi la Rate qui ne parvient plus a faire monter les essences au cerveau, ce qui génère cette sensation de manque de clarté d’esprit.
  • Une présence de leucorrhées blanches épaisses, une bouche pâteuse en général mais d’avantage au réveil, nous indiquent un froid humidité lié à une faiblesse du Yang qui peut toucher le Rein et de la Rate.
  •  Vide de sang : En ce qui concerne le vide de Sang, plusieurs facteurs nous l’évoquent :
    • la qualité des douleurs (douleurs irradiantes, tranchantes, perçantes, piquantes). Nous pouvons parler de douleurs de type « spasmodiques » : douleurs vives qui s’accompagnent de contractions musculaires. Les contractions musculaires sont générée par le vide de sang du Foie qui remplit mal sa fonction nutritive des muscles et tendons, et le vide crée les picotements et des stagnations de sang qui s’expriment par des douleurs perçantes, tranchantes comme des coups de poignards. Ces contractions vont aussi toucher la région des lombaires, ce qui appuie la faiblesse des Reins.
    • la sécheresse générale : peau, cheveux, zone génitale.
    • la vue : mouches devant les yeux, sensibilité à la lumière.
    • spasmes en soirée devant la télé: l’écran affecte la vue en la sur­stimulant, ce qui consume le sang du Foie qui nourrit la vision, génère du vent interne (spasmes).
  • Le vide de sang génère des stagnations qui se manifestent par les douleurs vives présentes à la nuque, et aussi la coloration violacée de la face interne des doigts et de l’avant bras (méridien du Maître Cœur). Cette coloration est rouge­violacée, ce qui indique une stagnation du sang liée à de la chaleur qui l’aurait consumé, c’est aussi la zone en contact direct avec un téléphone, un ordinateur etc, dans laquelle elle ressent les engourdissements et l’invasion de courant électrique.
  • Vertiges : les vertiges présents (tangage) qui arrivent d’un coup, parfois, en présence d’un téléphone allumé, font penser à du vent interne. La cause est certainement due au vide de sang, accentué par l’exposition aux ondes, ou à la chaleur que celles­ci provoquent sur un terrain déjà vide…sur ce point il est difficile de se prononcer, n’étant pas face au sujet lorsque de telles sensations apparaissent..

En ce qui concerne le Shen, de nombreux points ont été évoqués auparavant :

Carole est facilement anxieuse. L’anxiété est un état d’inquiétude, basé sur une peur, une insécurité face à une situation. Traditionnellement, l’inquiétude touche le Poumon, noue le Qi et crée des blocages, lèse la Rate par la pensée excessive…

Chez Carole l’anxiété se manifeste par des palpitations dans la région du 14DM, ce qui nous indique qu’elle est générée par un vide de sang du Cœur.

La base de cette anxiété est la peur : la peur de son corps, de ne pas maîtriser ce qui lui arrive physiquement. Elle se focalise énormément sur ses symptômes, craint que la chaleur ne lui brûle la peau, craint de perdre le contrôle de son corps en présence des autres…: l’anxiété excessive peut conduire a des crises d’angoisses, où les sentiments de peur et de manque de contrôle sont exacerbés. Ici cela est généré par le vide de sang du Cœur qui ne permet plus au Shen de s’ancrer, mais nous pouvons parler également d’une perturbation du Pô qui entraîne une sorte d’attitude

« hypocondriaque », obsessionnelle par rapport au corps, une crainte de ce qui peut lui arriver, et non de ce qui est.

Stagnation de Qi et montées de Yang : L’anxiété face à ses sensations corporelles se manifeste aussi chez Carole par beaucoup de stress, de tensions, accentuant ses douleurs musculaires au niveau des trapèzes, épaules, cou…, ce qui nous parle du Foie, perturbé dans sa fonction de régir la libre circulation du Qi, ce qui crée des blocages (de Qi et de Sang) . Pour Macciocia, les tensions dans les épaules peuvent aussi être générées par l’inquiétude, le chagrin et la tristesse, dans un sens où ces sentiments affectent le Poumon et nouent le Qi qui s’accumule en haut des épaules et à la poitrine. (11)

La stagnation de Qi, probablement liée au vide de Yin et de Sang du Foie , mais aussi a de

nombreuses émotions refoulées, comme nous l’avons vu, peuvent facilement créer une irritabilité, des sautes d’humeur, et des colères (montées de yang).

Carole est « hypersensible »: elle a la sensation d’être complètement traversée par les autres, leurs émotions, de sentir ce qu’ils pensent d’elle sans lui dire… C’est un état que j’attribue a une grande sensibilité du Cœur, dans le sens où le Cœur est l’organe Empereur, toutes les émotions et perceptions lui parviennent et il est responsable de la cohérence dans la réception de ce qu’il perçoit du monde extérieur. Cette grande sensibilité est présente, mais c’est seulement lorsque ce qui est perçu est mal vécu ou interprété que l’on pourrait parler d’un déséquilibre, ou une fragilité, liée au Cœur (au Sang du Cœur).

Prise de pouls et observation de la langue :

POULS : Fin. Gauche : Loge du Cœur : faible ­ Foie : sensation de blocage ­ Rein Yin : profond et ténu.

Droite : Loge du Poumon : faible ­ Rate : tendu et vide. Rein Yang : profond et

faible.

LANGUE : Assez enflée. Couleur normale. Enduit blanc glissant.

Observations :

Le Pouls raconte le vide général: sang, yin, yang du Rein, Qi de la Rate (envahie par le Foie) et du Poumon.. La stagnation de Qi.

La Langue indique le vide de Yang qui génère du froid humidité/mucosités par une mauvaise transformation des liquides.

Résumé des symptômes liés à l’exposition aux ondes:

  • Stress, irritabilité.
  • Fonte de masse musculaire.
  • Douleurs et tensions musculaires accentuées: épaules, cou, nuque. Crispation des lombaires.
  • Radiations, avec picotements, brûlures, sensations d’aiguilles, de lancements: carotide, nuque. Les vêtements créent aussi brûlures dans la zone du cou, par frottement, mais selon elle les matières synthétiques accentuent nettement ce phénomène ; le coton naturel est le mieux supporté.
  • Vertiges
  • Vue plus trouble devant l’écran.
  • L’intérieur des mains devient plus rouge et chaud, ainsi que les avant bras internes. La peau se marbre avec des taches rouges­violacées.

Précisions sur les différentes sensations ressenties en fonction de la provenance des  ondes:

  • Téléphones ou écrans : Vertiges, fortes tensions musculaires, radiations et picotements au cou. Stress au ventre et peur de perdre le contrôle. Vue plus trouble devant l’écran.
  • Lampes, ou lorsqu’elle passe à proximité d’un téléphone: Radiations, avec crépitement intérieur, picotements, brûlures, sensations d’aiguilles.

Vue troublée. L’intérieur des mains devient plus rouge et chaud, ainsi que les avant bras internes. La peau se marbre avec des taches rouges­violacées.

Observations, conclusion :

Nous avons étudié précédemment les symptômes liés aux ondes. Nous pouvons observer la tendance à générer de la chaleur qui va léser le Yin et le Sang, créer des stagnations et des montées de yang par vide de yin/sang, et générer parfois du vent interne.

Contrairement à Anthony et Valérie, je ne parlerais pas ici de vide de la mer des moelles, les symptômes ne se concentrent pas particulièrement au cerveau et aux organes des sens qui en dépendent. L’aspect le plus important est le vide de Yin et de Sang généré par une chaleur pathogène provenant des ondes.

Principe de traitement proposé :

Mettre en circulation l’énergie et le sang.

Éliminer tout résidu pathogène (électricité ou chaleur) si présent sur le moment. Renforcer le Yuan Qi et le Wei Qi.

Nourrir le Sang.

Tonifier la Rate, le Poumon.

Pour l’esprit : nourrir le Sang du Cœur, le Yin du Rein, et agir sur le Pô. Nourrir le Yin et le Sang permettra aussi de nourrir le Foie, pour éviter les montées de Yang et permettre au Qi de circuler plus librement, notamment du point de vue de l’expression des émotions.

Rythme des séances : Carole fait près de 700 Km pour venir. Nous nous sommes vues une première fois en Mars, puis choisissons de faire une cure de 6 séances à la suite en Mai.

SEANCE 1 en Mars :

Kai Si Tong

Na San Yin Jiao : picotements au Cœur, chaleur bas ventre et jusqu’au pied droit. 13V

Heng Ca Ming Men et Zhuang Ming Men Huo.

Je lui montre comment travailler Zhang Ming Men Huo pour que sa compagne lui fasse chaque jour. Ainsi que Na San Yin Jiao en auto­traitement.

9 MAI

Entre temps son amie a pratiqué Zhuang Ming Men huo : moins de fatigue, et plus de douleurs de dos. Plus d’énergie. Toujours stressée par ses sensations au cou, mais elle ne se réveille plus la nuit, elle dort mieux.

Il y a toujours du froid interne par moment, et des bouffées de chaleurs ponctuelles. L’absence de froid suite aux bouffées de chaleur m’indique un vide de yin plus qu’un yang flottant. La peau est toujours sèche.

Elle pratique Na San Yin Jiao mais ne sent rien, la pratique lui fait mal et elle ne reste pas longtemps. A mon sens cela n’a pas fonctionné. Des vertiges (sensation que le corps tangue) au travail de temps en temps, et parfois des petits mouvements involontaires de la tête indiquent un vent interne.

Elle n’applique aucun mode de protection anti­onde chez elle, elle préfère « vivre normalement » et

« prend sur elle » les effets.

Ses vêtements la brûlent de plus en plus, partout, et créent des picotements : ceci est une forme de ce qui est nommé MCS (sensibilité multiple chimique). Le peau est si fragile, si peu nourrit que le moindre frottement, contact avec certains matériaux synthétiques ou substances chimiques, peut devenir pathogène.

POULS :

Poumon : moyen/sup. un peu tendu – Rate : moyen, vide – Rein Yang : Profond, petit.

Cœur : (j’ai des palpitations) faible, rugueux en intensité: monte et redescend dans son intensité. Foie : Moyen, Tendu, fin, vide – Rein Yin : Moyen/Profond, fin, vide, d’avantage que le Yang. Tendu. Manque de racine.

FIN de façon générale.

LANGUE : enflée, enduit blanc gras, indentée, pâle : vide de yang avec glaires humidité. Stases de sang visibles aux veines sublinguales.

Bilan énergétique par la palpation Shou Gan Zhen Duan :

Bai Hui : je ressens directement un pic à l’intérieur de l’avant bras gauche, et derrière l’oreille gauche, barre au front, légère chaleur vide, nausée, blocage à la gorge, pics au dessus du pied, sous les orteils et 30VB , un gène forte au travers de la gorge. Cela m’évoque stases de sang, stases de Qi du Foie, chaleur vide.

Lao Gong Gauche : chaleur moite, oreille qui se bouche à gauche, puis acouphène sifflant, barre au diaphragme, et sensation d’étouffement qui monte. = Chaleur vide, montée yang et vide sang du cœur.

Lao Gong Droit : douleur au niveau du 13 VB à droite, et à l’arrière de la tête : VB ou Vessie ?. Gorge très serrée et sensation blocage au cœur. Chaleur plus sèche : cela m’évoque un vide de Yin du Poumon. Beaucoup de stases de Qi.

Guan Yuan : chaleur en surface, vide en profondeur, pression aux tempes puis fortement sur tout le dessus du crane jusque bai hui = montée de yang.

Ming Men : énergie moite en surface et me vient une image de plage, de cerf­volant, évoquant l’enfance, et gorge serrée. Elle me dit adorer la mer mais a de très mauvais souvenirs de la mer dans son enfance : ses parents la menaient chez sa tente dans le sud et le séjour était rude.

Yong Quàn Gauche: chaleur humidité en surface et vagues de froid en profondeur.

Droit : petite chaleur en surface et oppression au cœur, pic et douleur au 7C= disharmonie Rein/ Cœur.

Choix des manœuvres pour la semaine :

Pour cette semaine je prend le parti pris de ne pas me disperser dans trop de choix de manœuvres, et de pratiquer Nei Guan Tou Wai Guan en manœuvre principale, afin de l’approfondir, pour tous ses aspects de nutrition, de protection, d’harmonisation de l’interne et de l’externe et d’élimination de la chaleur pathogène, qui se situe aussi le long des avant bras internes. Sachant aussi que Nei Guan a une très bonne action sur la stagnation de l’énergie du Foie.

Kai Si Tong : mettre en circulation, libérer peu à peu les stagnations. Nei Guan Tou Wai Guan.

43V : pour sa forte qualité de nutrition du Yin et du Sang, à partir du foyer supérieur, tonifiant Poumon, Cœur, Rein, Rate…, pour son action sur le Yuan Qi, sur l’élimination des glaires etc…

…Carole aura peu de ressenti énergétique durant la semaine de travail, les sensations relatées sont les miennes…

Kai Si Tong : côté gauche : je ressens une grosse pointe qui lâche au 1C . Droit : circulation plus difficile, notamment au niveau de la jambe jusqu’au 6 Rn.

Nei Guan Tou Wai Guan : A gauche. 6MC très tendu, 5TR mou. 6MC : le méridien s’ouvre et s’adoucit nettement. 5TR : long a sentir, à peine parfois, il m’échappe : vide et bloqué. A la fin seulement il se relâche et je ressens une grande ouverture dans la gorge. J’ai la sensation que l’énergie du Poumon est bloquée par le Foie (ce qui semblait aussi le cas à la prise de Pouls).

 43V : sensation d’air frais, ouverture, fraîcheur agréable.

10 MAI :

Elle a bien dormi, d’une traite, et craché des glaires ce matin. Une douleur sur le méridien de la Rate au dessus du 9Rte est apparue.

POULS : Aujourd’hui il n’est plus vraiment tendu.

Poumon : niveau moyen – Rate : mou, vide – Rein Yang : vide, profond, petit. Cœur : petit – Foie: fin, vide – Rein Yin : comme hier

LANGUE : rien de changé depuis hier.

Kai Si Tong : circule difficilement dans les jambes.

Nei Guan tou Wai Guan: à gauche: 5TR : j’ai l’image d’une fermeture éclaire fermée, bloquée, Wai Guan ne se met pas en relation avec Nei Guan. puis après 20 min, il s’ouvre et une connexion entre les 2 s’établit. 6MC s’ouvre beaucoup, il est nettement moins tendu qu’hier. Il travail au niveau du foyer moyen.

À droite : 5TR réagit de suite, 6 MC aussi, qui travaille au niveau du foyer moyen et du cœur. Beaucoup de pression sur le dessus du crâne, mal de tête avant droit (VB). Je ressens une sorte de conflit relationnel avec colère : cela m’évoque sur le moment un besoin d’harmoniser interne/externe sur plan relationnel aussi. Puis vers la fin se fait plus de calme et les 2 points cessent d’être en mouvement, ils sont face à face, stables.

43V : Soupires, ouverture et connexion des 2 points.

11 MAI :

Elle a bien dormi. Fatigue de relâchement hier après la séance et ce matin, pas de tension. Elle a craché des glaires.

Elle n’a pas eu de palpitations. A eu des sensations à la nuque liées à l’électricité, mais les a mieux géré, elle se sent plus calme.

Elle a fait un rêve : son cousin avec qui elle n’est plus en contact : elle lui crie dessus fort, très énervée, s’exprime et s’en va. Elle ne sais pas pour quel objet. Elle n’a jamais été en conflit avec lui mais dit qu’elle est en période de conflit avec sa compagne (elle s’exprime en général), et remet en question quelque peu son couple. Cela fait écho à mon ressenti de la séance précédente concernant une présence de conflit relationnel.

Elle a eu des pics de douleurs à la fesse droite (30VB), et au dessus du pied droit : même ressenti que j’ai eu avec Bai Hui durant le bilan par la palpation le premier jour.

POULS : Poumon : moyen fort. – Rate : mou, moyen. – Rein Yang: moyen, moins faible.

Cœur : moins petit, faible et régulier. Foie : légèrement tendu, un peu moins vide et fin.

Rein Yin : petit, moyen, fin : mais il a remonté. LANGUE : rien de changé

Kai Si Tong : difficulté de circulation à la jambe droite. Nei Guan Tou Wai Guan : à gauche seulement,1h :

Sensation que le 6MC boit beaucoup, absorbe intensément l’énergie, entre de plus en plus en

profondeur, que cela ne s’arrête pas.. Je sens le 5TR plus en surface dans son action (ce qui est cohérent), et plus en direction du méridien que de la profondeur. Je sens qu’il y a une résistance entre 14 et 15TR, une difficulté à circuler.

Beaucoup de travail digestif aussi..

Beaucoup de couleurs vertes clair, une idée de séparation, et des images floues car je suis un peu assommée. Tout un tas de douleurs: côté gauche de ma tête et dessus gauche (donc zone VB), creux de l’oreille droite (TR), pointe à la carotide gauche=16TR, … puis tête pleine prête à éclater vers la fin.

Elle ressent beaucoup d’agitation durant la séance, et de mouvements dans son ventre.

43V : 20 min : je ressens un froid glacial au niveau des 2ème chaînes du méridien Vessie, jusque dans mes coudes, particulièrement le coude droit. Puis vient une vibration spontanée dans mes pouces, de haut en bas (direction haut et bas de la colonne), et mes pouces sont brûlants. Cela dure 5­7 min. Elle aussi sentira ce froid interne , et lorsque le mouvement des pouces s’arrêta, elle sentira un courant de Qi remonter des pouces jusqu’à la nuque par la deuxième chaîne du méridien, surtout à gauche, ainsi qu’un courant électrique à gauche niveau 16TR (carotide) .

12 MAI :

Hier après midi suite à la séance elle s’est sentie moins fatiguée, pas de brouillard dans la tête, elle a eu surtout chaud, pas de froid. Elle indique qu’elle n’a pas eu de bouffées de chaleur depuis le début des séances.

Le soir elle fait de la route jusqu’à Aix en Provence où elle passe la nuit, mange au restaurant (épices, vin) : elle a donc eu très mal (pics à la nuque), décharges électrique, tensions, et palpitation fortes la nuit avec transpirations (poitrine et nuque). Il y a eu une forte exposition aux ondes en villes, (la voiture crée beaucoup de magnétisme), et un apport supplémentaire de chaleur par l’alimentation.

Malgré tout elle s’est sentie encore un peu plus calme ce matin, avec moins de douleurs.

Elle indique que depuis le début des séances les sensations sont globalement moins fortes, sauf si elle s’expose a de la chaleur : soleil, ondes.. Les deux premiers jours où elle n’a pas été dans une grosse ville elle a pu se servir de son téléphone sans trop de symptômes.

POULS : Poumon : moyen fort. – Rate : mou, moyen. – Rein Yang: moyen, présent.

Coeur : petit mais présent. Foie : fin, vide, faible. Rein Yin : petit, moyen, fin.

LANGUE : Moins pâle, légers points rouges sur la pointe et sur les côtés.

Cette séance sera plus courte car il y a besoin de parler autour des ressentis corporels, des réactions, et de recadrer le travail en indiquant qu’il est nécessaire cette semaine d’éviter les sur­expositions aux ondes (grandes villes, zones très urbanisées) et aux sources de chaleur (alimentation, exposition au soleil..). Cela afin que le corps puisse se régénérer au lieu d’être sans cesse agressé.

Je tente d’expliquer ici l’importance d’une « cure », car nous essayons aussi d’évacuer de la chaleur pathogène, et la sur­exposition quotidienne ne cesse de l’alimenter. Il ne s’agit pas de s’isoler du monde, mais de rester très à l’écoute et de travailler par paliers avec l’exposition aux ondes…Je donne l’exemple de Valérie qui a longtemps gardé son bonnet et pris un tas de précautions, puis petit à petit s’est aventurée dans les zones qui auparavant la perturbaient, en restant très à l’écoute et sans jamais dépasser les limites. Dans ses conditions son corps a eu le temps de se renforcer progressivement, et aujourd’hui elle peut revivre « normalement », et s’expose dans des zones très chargées en électromagnétismes sans problème, mais doit encore néanmoins rester à l’écoute, et se respecter dans ses limites.

Kai Si Tong : Circulation difficile à la jambe droite.

Nei Guan Tou Wai Guan : Douleurs le long du méridien, froid interne qui s’évacue. Chaleur et stases de sang dans la main et la nuque.

Les marques de chaleur s’estompent dans les mains et aux avant bras.

13 MAI :

Elle a passé la nuit dans la région Marseillaise, hors de la ville, mais c’est une région très dense en terme d’émission d’ondes. Soirée avec beaucoup de douleurs, palpitations, chaleur…, bien d’avantage que d’habitude. Au réveil son état était assez calme.

La séance a lieu sur Aix en Provence, plus dense aussi que là où nous étions les autres jours, cela la stress, elle ressent ses symptômes habituels. Avant d’arriver au cabinet le matin elle s’assoit en terrasse, au soleil, avec beaucoup de monde autour. Elle se sent mal. Elle a aussi froid.

La douleur de début de semaine sur le méridien de la Rate est partie.

POULS : Poumon : superficiel, fort. – Rate : fin, vide. – Rein Yang: fin, faible, petit.

Cœur : petit. Foie : fin, vide. Rein Yin : fin, faible LANGUE : Pas de changement.

Nei Guan Tou Wai Guan : Agitation, de la chaleur s’évacue. J’ai la vision d’un os, puis de dents. Je pense donc au Rein. Par la suite je vois un tunnel, sombre, sans la sortie. Puis plus tard vers le fond à droite du tunnel (toujours dans le noir), il y a un feu de camp. Cela m’évoque « travailler sur Zhuan Ming Men Huo.

Zhuan Ming Men Huo : Sec. Sensation d’énergie en spirale vers la profondeur. Froid à peu près arrivée au niveau entre Ming Men et Shen Que, mais un peu plus proche de Ming Men.

Puis apparaît en moi un fort besoin de crier, hurler, et je pense à sa mère, « hurler sur sa mère ».

Ensuite, je vois une foret, en automne. C’est une ressource. Elle est dense, humide, donc plutôt sombre. Je vois les feuilles d’automne, mais leur couleur « jaune­orangé » ne m’évoque pas la Rate, mais vraiment l’automne, donc le Poumon. L’aspect sombre de la forêt m’évoque le Rein, et entre les deux il y a l’humidité de la forêt. Cela m’évoque donc à ce moment un besoin d’harmoniser Rein­Poumon, « le Poumon est le Ciel, le Rein est la Terre » (5) à travers l’échange des liquides, et je pense à la manœuvre « Fei Shen Xiang He »: «le Poumon fait descendre l’énergie et les liquides au Rein, le Rein ancre et stocke l’énergie, diffuse les liquides et humidifie le Poumon » (5) Malheureusement, le temps de la séance ne permettra pas de faire une troisième manœuvre.

Nous parlons de sa mère, elle ressent souvent l’envie de lui crier dessus, mais n’ose pas s’exprimer car elle est ne veut pas lui faire de mal, elle est assez fragile, mais la relation a tendance a lui créer de fortes colères.

14 MAI :

De retour au premier cabinet.

Carole a encore passé la nuit dans la région de Marseille, et pris la route ce matin. Elle était fatiguée hier soir, mais n’a pas ressenti de froid. Elle a eu besoin de pleurer, sensation de lâcher quelque chose, et ce matin aussi. Elle a beaucoup transpiré (niveau poitrine) dans la nuit (les pleurs ont généré de la chaleur vide au cœur), mais pas de palpitations. Elle se sent fatiguée.

Elle sent qu’elle est dans une période de changement dans sa vie, cela la perturbe.

POULS : De façon général moins rapide. Poumon : moins en surface – Rate : fin, vide. – Rein Yang: fin, moins faible, niveau moyen.

Cœur : un peu plus présent. Foie : fin, vide. Rein Yin : fin, moyen, un peu plus présent.

LANGUE : Pas de changement.

Nei Guan Tou Wai Guan : sensation de nombreux blocages dans la gorge, la tête, qui apparaissent, grossissent, puis disparaissent, presque continuellement. Puis une grande ouverture dans le haut du crâne. Cela cesse à la fin de la manœuvre, mais j’ai besoin de faire redescendre le yang après la séance. Je vois aussi à 2 reprises un Dragon sans flamme. Cela me fait penser au Feu Ministre, à Ming Men.

Ming Men : Très chaud, chaleur qui s’évacue en profondeur. Je ressens un grand poids sur mes épaules et l’idée de sa mère me vient encore.

Dha Zhui : Douleur au niveau du 14 VB, je ressens des picotements le long du méridien du Rein au niveau de l’abdomen, le méridien de gauche seulement, ainsi que dans la zone du 17 RM.

Suite à cette dernière séance, elle reprend la route pour de nombreuses heures. Elle m’indique qu’elle aura pleuré durant tout le week­end. Ses sensations à la nuque sont toujours bien présentes.

Conclusion :

Carole s’est trouvée plus calme durant la semaine. Néanmoins elle a fait tous les jours beaucoup de déplacements en voiture pour faire du tourisme et hormis les deux premiers jours, a logé dans des secteurs à forte densité de rayonnement électromagnétique, d’avantage que ce qu’elle connaît chez elle. Mes recommandations à plusieurs reprises d’éviter la sur­exposition de la région de Marseille n’ont pas été entendues. Il y a ici une difficulté à tenir en place et accepter de se mettre en

« retraite » quelques temps, que génère le vide de Yin. Se mettre en retraite, en arrêt momentané, nourrit le Yin, et cette semaine aurait pu être une bonne occasion de rentrer dans le silence pour ne s’occuper que de l’écoute et du soin du corps, et laisser le processus nourrir la conscience.

J’aurais pu choisir de nombreuses autres façon de traiter, et peut être cela aurait changé les choses ?, mais j’ai voulu poursuivre toute la semaine sur Nei Guan Tou Wai Guan sans me

disperser, pour observer ce que cela pouvait générer, sachant que la manœuvre a une action large et intéressante, également sur le plan émotionnel. Je n’ai pas eu la sensation que cela évacuait beaucoup de chaleur pathogène, et la protection contre l’externe n’a pas été possible dans ces conditions.

Nei Guan réagissait beaucoup et le Yin commençait à être nourrit les premiers temps, mais l’environnement entre la chaleur de l’été débutant, les trajets quotidiens d’un endroit à l’autre, et l’intensité des ondes de la région de Marseille, n’a pas permis au corps de se régénérer. J’ai senti beaucoup de travail se faire en lien avec la stase de Qi et montée de Yang du Foie, et j’ai la sensation que cette semaine a surtout touché une dimension émotionnelle profonde liée à la relation avec sa mère. Peut être une première étape nécessaire…Nous verrons si cela aura produit ou pas des transformations dans leur relation.

En tant que praticienne, j’ai été intéressée par le fait que le corps, dans sa sagesse, à travers ses images, puisse me donner des clés, me guider, pour aller vers une autre manœuvre, un autre traitement. Ce fut assez clair pour moi, je l’ai vécu de cette façon sur le moment, et je trouve cela très beau et très touchant. Il y a une immense sagesse et une infinie intelligence qui se révèle derrière les mécanismes de la vie.

Conclusions

L’Hyper­Électro­Sensibilité est une maladie environnementale issue de l’état actuel de notre

« modernité ». On ne peut nier que ce pathogène «électromagnétique » est une vraie pollution, sournoise car invisible, et qui devrait absolument être contrôlée et limitée…jusqu’où le corps humain doit il s’adapter a son environnement toxique ?

Chez les personnes rencontrées, cette hyper­électro­sensibilité prend place à partir d’un terrain de vide profond, pas celui induit par les ondes électro­magnétiques, mais un vide généré par une relation à la vie dont l’origine a été douloureuse. Puis il y a eu un déclencheur: burn­out, saturation, dépression…, qui a mis en place ce syndrome d’électro­sensibilité. Ce déclencheur a permis à la structure profonde, à ce qui est caché, et ce qui pèse dans les mémoires, de se réveiller, de faire surface…pour pouvoir être traité, selon les possibles, la conscience et la volonté du moment. Quelque part, c’est le processus naturel de la vie que de mettre en lumière nos parts d’ombres, d’une façon ou d’une autre, afin qu’il y ait évolution, transmutation du Yin en Yang.

Antony, Valérie, et Carole, sont arrivés dans ce projet au moment où leur vie telle qu’elle était vécue ne pouvait plus les satisfaire, se trouvait dans une impasse…où ils ressentaient un grand besoin de changement, de transformation, inconnu qui pouvait aussi faire peur…

Ce qui se raconte, c’est la disharmonie entre l’externe et l’interne : un conflit originel.

L’externe agresse par ce que l’interne est blessé. Nous pouvons parler de la relation entre le Xie Qi et le Zheng Qi, mais c’est dans leur dimension plus profonde, plus psycho­énergétique, que cette étude nous renvoie.

A la base, il semble y avoir eu un vide « nutritif/affectif » qui a impacté la force constitutionnelle et psychique également.

Chez ces trois personnes, tous les organes, toutes les substances, étaient en déséquilibre: Poumon, Rate, Rein, Cœur, Foie..Qi, Sang, liquides, jusqu’au Jing parfois.. : le Yin et le Yang.

Il s’agit d’un vide d’énergie originelle. Et cette origine prend source dans la relation à la mère: sa nutrition physiologique et affective, qui participe à l’établissement d’un « moi » fort et équilibré, bien enraciné car bien nourrit.

C’est ce manque qui, semble t­il, a relié Antony, Valérie, et Carole.

Tous les trois ont eut une relation à la mère douloureuse et liée au « vide », à la naissance, et dans l’enfance. Soit par le rejet, la violence, l’absence de prise en charge, de nutrition et d’affection maternelle…

J’aurais pu aborder ce travail de maintes façons, puisque tous les systèmes étaient touchés.

Aussi, il m’a semblé nécessaire d’essayer de ne pas m’éparpiller à vouloir tout traiter (ce qui n’était pas évident), mais plutôt de faire des choix, prendre des parti pris. J’ai choisi de faire peu de manœuvres, mais de les faire longtemps, car la nutrition demande du temps.

J’ai réalisé que je n’ai pas tant travaillé directement sur le Poumon, car le Pouls et les signes du présent ne le mettaient pas si souvent en avant dans les déséquilibres…, et j’ai été étonnée à la fin que des pratiques sur le Poumon me renvoient tant au Rein…

Je n’ai pas non plus travaillé l’aspect nutritif spécialement à partir de la Rate, mais pour autant choisi des manœuvres très nourrissantes, car il me semblait que derrière la Rate se cachait une forte déficience du Rein. Toutefois il aurait été intéressant d’expérimenter un travail similaire, à partir de la Rate.

J’ai aussi abordé l’énergie du Foie indirectement, par la nutrition, puisque ses déséquilibres étaient liés au vide chez les trois sujets.

Mais c’est toujours le Rein qui m’a appelé. Et j’aurais aimé faire l’expérience de ne travailler que sur le Rein, pour voir ce que cela pouvait produire dans le temps…Peut­être aurais­je du oser d’avantage…

En ce qui concerne l’effet des ondes électromagnétiques, puisqu’elles créent de la chaleur, les liquides (Jing, Yin, Sang), sont particulièrement impactés, car consumés. Il en résulte des vides de sang avec stagnations, de Yin, et donc de la chaleur vide générant des montées de Yang du Foie: c’est le processus qui se manifeste le plus souvent. Les ondes impactent particulièrement le tan tien supérieur, le cerveau, ce qui peut peut créer du vide au niveau de la mer des moelles. Cela est aussi dû au fait que les téléphones sont en contact direct avec le cerveau, les oreilles, mais aussi que la chaleur vide a tendance à s’accumuler en haut du corps. La peau a aussi besoin d’être nourrit par le Yin et le Sang pour être renforcée contre les facteurs externes. C’est « l’effet de peau » dont nous parle la science…, donc à mon sens renforcer le Wei ne suffit pas : il faut nourrir l’interne également.

Je retiens qu’accompagner ces 3 personnes nécessitait du temps. Car c’est un processus, un cheminement, qui est lié à la structure profonde de la personne, et le processus n’est pas terminé. Il y avait aussi un grand besoin d’échanger, de comprendre, de parler de leurs symptômes, d’être entendu sur un sujet que la médecine moderne à tendance à nier.

Valérie s’est engagée plus pleinement et consciemment dans ce chemin intérieur, et je pense que cela a nettement contribué à toutes ses transformations, et elle est en train de sortir tout à fait de l’Hyper­électro­sensibilité.

C’est un chemin entre soi et le monde, entre l’interne et l’externe, le vide et la plénitude, qui est tout à fait à l’image de l’état du monde actuel: en externe une plénitude de matière, de polluants en tout genres, d’hyperactivité, de bruits, de chaleur…en interne un vide nutritif qui se creuse dans les couches de notre terre, et dans l’intériorité de populations sans repères, déracinées de ce qui a toujours nourrit l’humanité: l’alignement Sacré entre le Ciel et la Terre, la conscience et le respect du Mystère qui nous porte et nous révèle à nous­même, que l’on pourrait nommer le Tao.

C’est en retrouvant ce lien dans nos profondeurs, que la notion de « séparation » entre moi et l’autre, moi et le monde, …qui est créatrice de toutes les peurs, des violences et des guerres…pourrait être abolie.. ; qu’une harmonie entre l’interne et l’externe, basée sur la reconnaissance de l’unité, pourrait se retrouver.

Photo by Sigmund on Unsplash

Lettre d’information

    j'accepte de recevoir les emails envoyés par Kendreka

    RÉSEAUX SOCIAUX DE L’ÉCOLE