L’Endométriose en Acupression et Médecine Chinoise

Solutions naturelles à l'endométriose

Accueil > Activités du site > L’Endométriose en Acupression et Médecine Chinoise

L’Endométriose en Acupression et Médecine Chinoise

par

Acupression
Promotion 2021

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une pathologie gynécologique, plus particulièrement de l’utérus.

Elle touche de plus en plus de femmes (1/10 environ), notamment des jeunes femmes en âges de procréer.

Vision de la médecine occidentale en quelques mots : la maladie est due à la formation hors de l’utérus de tissus formés de cellules d’endomètre, muqueuse qui tapisse normalement l’intérieur de l’utérus. Ces tissus ectopiques peuvent donc envahir différentes régions et organes du corps (ovaires, trompes, vessie, rectum, ligaments utéro-sacrés, intestins…). Ce tissu est très sensible aux fluctuations hormonales. La grossesse et la ménopause améliorent considérablement les symptômes.

Vision de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) : Stase de sang au niveau de l’utérus. Causes : froid et/ou à une stagnation de qi

L’utérus en MTC fait partie des entrailles curieuses et englobe tout le système reproducteur (utérus, trompes, ovaires…). Il gouverne les règles en relation avec les reins ainsi qu’avec les vaisseaux Chong mai et Ren mai grâce à l’action du Tian Gui (rosée céleste), substance active de la puberté à la ménopause. Le Tian gui pourrait être assimilé aux hormones en médecine occidentale. L’utérus assure la protection et le développement du fœtus.

De plus, l’utérus et les menstruations dépendent de l’état du Qi et du sang (Xue). Le sang représente la base matérielle et le Qi représente la force mobile. En effet, le Qi permet la bonne circulation du sang. On dit qu’il contrôle le sang (c’est le commandant du sang). Le sang nourrit le Qi. Qi et Xue sont donc inséparables et ont besoin l’un de l’autre pour assurer leurs fonctions.

Pour avoir un bon fonctionnement, l’utérus doit être suffisamment approvisionné en sang. Et lorsqu’il y a une stagnation de Qi, une stase de sang, et /ou un froid (vide ou plénitude) alors les règles sont douloureuses et divers troubles gynécologiques peuvent apparaitre.

De plus, nous verrons que certains organes ont un lien étroit avec l’utérus notamment le foie, la rate et les reins.

Symptômes et manifestations de la maladie

– Douleurs pelviennes importantes pendant les menstruations mais également hors des règles dans des stades plus avancés. Ces douleurs sont invalidantes dans 70 % des cas et sont rebelles aux traitements classiques par AINS (Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens).

– Dyspareunies (douleurs lors des rapports sexuels)

– Risque d’infertilité

– D’autres part, il existe beaucoup d’autres symptômes en fonction de la ou des zones touchées par la maladie. Dans de nombreux cas, la sphère digestive est touchée ce qui crée des ballonnements, maux de ventre, diarrhées surtout en période de règles… Le rectum et la vessie peuvent être touchés également avec des difficultés à uriner et des douleurs importantes lors de l’évacuation des selles.

Traitements proposés

En médecine occidentale :

– Pilule en continue ou pose de stérilet hormonal en vue d’arrêter les menstruations.

– Mise de la patiente en ménopause artificielle par injection ou par prise orale de progestatifs.

Il est à noter que malgré la prise de ces traitements hormonaux, dans la grande majorité des cas, les douleurs persistent et les patientes ont recours à la prise d’antidouleurs et d’anti-inflammatoires à fortes doses. Ce qui là encore est, bien souvent, peu efficace et provoque de nombreux effets indésirables.

– Opération par cœlioscopie pour éliminer dans la mesure du possible, les lésions d’endométriose, les kystes et les adhérences provoquées par la maladie. Très nette amélioration dans la majorité des cas mais récidive de la maladie dans 40 à 50 % dans les 5 ans qui suivent l’opération.

– Hystérectomie (ablation de l’utérus).

En médecine chinoise :

– Acupuncture/ Acupression : stimulation des points d’acupuncture à l’aide d’aiguilles très fines ou en exerçant des pressions avec les doigts.

– Moxibustion : stimulation des points d’acupuncture par la chaleur à l’aide de moxa (bâtonnet d’armoise)

– Pharmacopée chinoise : utilisation de plantes (ce sujet ne sera pas développé dans cet article)

– Diététique chinoise (ce sujet sera très peu développé dans cet article, voir conseils aux patientes)

Etudes de cas en Acupression (MTC)

Recueil de données

Pour cette étude, j’ai pu recueillir mes informations auprès de 6 patientes âgées de respectivement 26, 27, 34, 35, 39, 46 ans.

J’ai posé, à chacune d’elles, diverses questions dans le but de rechercher d’éventuelles similitudes et de relever également des différences entre elles (notamment en fonction de l’évolution de la maladie et de l’âge des patientes).

J’essaierai, grâce à ses interrogatoires et à ses échanges, de mieux comprendre la cause et les conséquences de cette pathologie. Je partagerai ma réflexion sur le sujet et je m’efforcerai d’établir un diagnostic en MTC.  Je proposerai, ensuite, des points d’acupression intéressants pour améliorer cette pathologie qui dans ces formes débutantes touche dans tous les cas l’utérus et sa périphérie. Mais l’évolution de la maladie fait que beaucoup d’autres organes pourront être touchés par la suite et qu’il faudra ajouter au cas par cas des points plus spécifiques. Cependant, dans le cadre de cet article,  je ne traiterai pas les formes évolutives de la maladie. De plus, l’observation de la langue et la prise de pouls n’a pas été possible pour affiner le diagnostic pour des raisons de logistique et de restrictions sanitaires covid.

Tableau 1 : Questions sur le Froid/ Chaleur

 Nombre de Oui/6Nombre de Non/6Non renseigné/Autre
Etes-vous frileuse ?5 soit 83% 1
Préférez-vous boire et manger chaud ?4 soit 67%2 
La chaleur soulage t’elle vos douleurs au ventre ? Vous servez vous d’une bouillotte ?6 soit 100 %  

Tableau 2 : Questions portant sur l’organe Foie

 Nombre de Oui/6Nombre de Non/6Non renseigné/ Autre
Souffrez-vous de gonflements abdominaux ?6 soit 100%  
Ressentez-vous une oppression thoracique ?4 soit 67% 2
Avez-vous des douleurs aux hypochondres ?123
Avez-vous des douleurs aux yeux ou les yeux rouges ?2 soit 33%4 soit 67% 
Y’a-t-il une photosensibilité ?5 soit 83%1 
Etes-vous plutôt colérique, facilement irritable ?6 soit 100%  
Souffrez-vous de migraines avec des douleurs d’un seul côté de la tête ?13 soit 50%2

Tableau 3 : Questions portant sur l’organe Rate

 Nombre de Oui/6Nombre de Non/6Non renseigné/ Autre
Avez-vous des difficultés à digérer ?4 soit 67%11
Ressentez-vous une grande fatigue après les repas ?6 soit 100%  
Avez-vous des alternances entre diarrhée et constipation ?6 soit 100 %  
Y’a-t-il présence de glaires et/ou de mucosités ?3 soit 50%21

Tableau 4 : Questions portant sur l’organe Rein

 Nombre de Oui/6Nombre de Non/6Non renseigné/ Autre
Ressentez-vous de la fatigue ?6 soit 100%  
Souffrez-vous de douleurs lombaires ?4 soit 67%2 
Avez-vous mal aux genoux ?132 (plutôt dû aux tendons liés au foie)
Avez-vous le teint pâle ?5 soit 83%  
Avez-vous des cernes sous les yeux ?6 soit 100%  
Avez-vous observé une chute de cheveux anormale ?24 
Etes-vous essoufflée au moindre effort ?3 soit 50%3 
Y’a-t-il des gouttes impossible à retenir après la miction ?24 

Tableau 5 : Questions sur les menstruations

 Nombre de Oui/6Nombre de Non/6Non renseigné / Autre
Les règles sont-elles irrégulières ?24 
Les saignements sont-ils abondants ?42 
Le sang est-il pâle ?06 
Le sang est-il foncé, marron ou noir ?6 soit 100%0 
Le sang contient-il des caillots ?6 soit 100%0 
Y’a-t-il des maux de tête après les règles ?06 

Tableau 6 : Questions sur le Vide de sang et l’état de la peau

J’ai  listé 10 symptômes typiques d’un Vide de sang : Teint pâle, vertiges, hypotension, mauvaise mémoire, engourdissements, vision trouble, insomnies, palpitations, dysménorrhée, cycle menstruel allongé. Puis, j’ai demandé à chacune des patientes de me dire combien de symptômes elles avaient parmi cette liste. J’ai également posé une question sur l’état de la peau. Les résultats sont ci-dessous :

 Patiente 1Patiente 2Patiente 3Patiente 4Patiente 5Patiente 6
Vide de Sang8 symptômes /10 soit 80%9/10 soit 90%6/10 soit 60%3/10 soit 30%9/10 soit 90%5/10 soit 50%
La peau est-elle  sèche ou très sèche ?Oui par endroit (peau mixte)Oui extrêmement avec rosacéeOui très sècheOui très sècheOui très sèche avec eczémaOui avec démangeaisons

Tableau 7 : Questions sur l’alimentation

 Nombre de Oui/6Nombre de Non/6Non renseigné/Autre
Mangez-vous des aliments de nature froide en quantité importante ?  Occasionnellement pour les 6 personnes, un peu plus en été
Avez-vous un régime alimentaire particulier de type végétarien, flexitarien ou  végan ?60 
Consommez-vous de la viande rouge ?06 soit 100% 

Interprétation

D’après les réponses aux questions, il semble qu’il y est un froid ainsi qu’une stase de sang surtout au niveau du foyer inférieur, plus particulièrement à l’utérus.  En effet, 100% des patientes interrogées disent appliquer de la chaleur sur le bas ventre et la région lombaire pour soulager leurs douleurs et 100% ont des signes de stase au niveau des menstruations (sang foncé voire très foncé avec des caillots). Voir tableaux 1 et 5.

Je retrouve également, beaucoup de symptômes liés au foie (voir tableau 2), de symptômes liés aux reins (tableau 4) et liés à la rate (tableau 3).

De plus, en approfondissant mes recherches avec ces patientes, je me rends compte qu’elles ont toutes un régime alimentaire particulier. En effet, elles me disent être ou avoir été végétariennes plusieurs années. Pour 100% d’entre elles, elles me disent ne consommer aucune viande rouge depuis des années mais un peu de viande blanche ou de poisson à l’occasion. Il serait intéressant d’avoir plus de témoignages de patientes souffrant d’endométriose, pour voir si cela est représentatif. (Voir tableau 7)

En tous les cas, ces 6 patientes montrent assez clairement de nombreux signes de vide de Sang (en plus de la stase).Voir tableau 6. Il est vrai que les femmes sont plus sujettes au vide de sang. Cela est dû aux menstruations surtout si elles sont abondantes (4 patientes sur 6 se souviennent avoir eu des problèmes de règles abondantes avant la prise des traitements hormonaux, voit tableau 5), aux éventuelles grossesses et accouchements. Une faiblesse de la rate également engendre le vide de sang. Il est intéressant de noter que le vide de sang peut être aussi dû à un régime végétarien mal équilibré ou extrême. Le sang est alors mal produit.

Lors de ces entretiens, j’ai constaté, également, quelques signes « de cœur » (palpitations, essoufflement à l’effort, hypotension) mais qui je pense sont  tout simplement dus à ce vide de sang. Le cœur joue, bien évidemment, un rôle important au niveau du sang mais je ne développerai pas plus cela dans cet article.

On peut également remarquer que 5 patientes sur 6  ont des problèmes de peau car la peau est extrêmement sèche car mal nourrit. Cela pourrait être expliqué par le vide de sang car l’une des fonctions du sang est de nourrir la peau. Voir tableau 6.

Diagnostic en médecine chinoise (8 principes, QI, Sang, L.O, organes)

Au regard  de la chronicité de la maladie, de son évolution lente et de sa profondeur, des signes de frilosité systématique, d’une aversion pour le froid et d’un soulagement par la chaleur, je qualifierai l’endométriose de maladie interne, de type vide et froide donc Yin (selon les 8 principes).

Je n’exclue pas une pénétration directe de froid dans l’utérus (froid plénitude) qui a pu arriver à un moment de la vie de ces femmes mais je m’oriente plutôt vers une maladie de type vide (vide de yang et/ou vide de sang). Et cela même si par ailleurs, certaines zones peuvent être en plénitude de par la stase.

Etat du Qi : L’endométriose est une maladie chronique et occasionnant de fortes et nombreuses douleurs. Tout cela engendre beaucoup de fatigue et il est logique qu’il y est dans tous les cas un vide de Qi souvent associé à une stagnation de Qi.  De plus, le vide de Qi favorise le froid.

Etat du Sang : Stase de sang et dans de nombreux cas Vide de Sang. En MTC, le vide de sang est soit une diminution de la quantité de sang soit un sang de « mauvaise » qualité. Le problème est que ce vide de sang entraine non seulement du froid mais aussi de la stase de sang. Ce qui expliquerait beaucoup des problèmes rencontrés dans le cas de l’endométriose.

En résumé, Vide de Qi, Vide de Sang et Froid crée une stase de sang très importante.

Etat des liquides organiques : Rien de significatif

Les organes les plus touchés : Foie, Rate, Reins

Le foie stocke le sang et gouverne sa circulation. Il libère et fournit le sang à l’utérus lors des menstruations. Une stagnation de Qi du foie peut entraîner une stase de sang de l’utérus et les règles seront douloureuses avec des caillots. Si le foie ne stocke pas assez le sang, l’utérus peut alors manquer de sang (vide de sang). Aussi, le vide de sang affecte beaucoup le foie. Il entraine une stagnation de Qi du foie et une stase de sang du foie.

La rate contrôle et produit le sang et elle participe à la production du Qi également. Si la rate est affaiblit, il se peut qu’elle ne produise pas assez de sang et qu’il y est un vide de sang.

Les reins conservent, entre autre,  l’essence. Selon Éric Marié (précis de médecine chinoise p 191), «  l’essence (jing) et le sang peuvent se produire mutuellement. C’est un aspect majeur de la relation entre les reins qui conservent le jing et le foie qui conserve le sang. L’épuisement du jing des reins est une cause de Vide de sang ; ce vide de sang conduit, à terme, au tarissement du jing ». Lorsque l’essence des reins est touchée on peut retrouver des problèmes de stérilité, de fausses couches.

Pour ces 6 femmes, il me semble que la faiblesse et le vide d’énergie au niveau des reins (très souvent rencontrés dans les cas d’endométriose) ne soient en fait que secondaire. Cela constituerait une branche et non la racine du problème. « La mère » du foie (qui serait la racine) à savoir les reins s’épuisent à trop aider « le fils ». En effet, dans ces interrogatoires,  j’ai pu remarquer que chronologiquement le foie est touché avant le rein et que les patientes se plaignent plus de symptômes liés au foie (voir tableau 2).

 Par répercussion, l’énergie de la rate sera elle aussi perturbée (vide) entrainant les différents problèmes digestifs et gynécologiques rencontrés ainsi que des signes d’humidité (voir tableau 3).

 Les Merveilleux vaisseaux jouent un rôle clé.

Ils ont leur origine dans les reins et passent par l’utérus. Le Ren Mai « Mer du Yin » gouverne les énergies Yin du corps et fournit le Qi à l’utérus. Le Chong Mai « Mer du Sang »  fournit le sang à l’utérus. Des menstruations normales dépendent donc de l’état du Ren Mai et du Chong Mai qui dépendent eux-mêmes de l’état du rein. En effet, si l’essence du rein est faible, Ren Mai et Chong Mai sont vides, l’utérus manque alors de Qi et de sang ce qui donne des règles douloureuses, irrégulières et potentiellement des problèmes de stérilité. Ces merveilleux vaisseaux permettraient un niveau de traitement plus profond.

Schéma de synthèse :

Aspect psychologique de la maladie :

Ce qui ressort des témoignages que j’ai collecté est le fait que 100 % des personnes interrogées me disent être facilement irritable et de caractère assez colérique. Elles ont une tendance importante au refoulement émotionnel (effet « cocotte-minute »). 5 de ces 6 personnes me disent, également, déclencher systématiquement des crises de douleurs au bas ventre suite à une contrariété, un stress (la dernière des 6 me dit que ce n’est pas systématique mais que cela arrive de temps en temps).  De plus, ce sont des  femmes éprouvant facilement de la culpabilité qui ont du mal à dire non et qui ont une exigence très haute envers elle-même. Elles se disent toutes hypersensibles et ont du mal à gérer leurs émotions, leur anxiété et leur stress. Pour finir, j’aimerai parler de l’estime de soi. C’est un sujet sensible que je dois encore approfondir et je ne veux pas faire de généralités à ce sujet car chaque personne est unique mais je note une tendance à avoir une faible estime de soi en général ainsi qu’un doute quant à la capacité à être mère. Ou tout simplement n’ayant pas l’envie d’avoir d’enfants pour diverses raisons.

En MTC, nous savons que les émotions mal gérées peuvent créer des perturbations énergétiques au niveau des différents organes. Ces émotions ont alors un effet néfaste sur le corps et peuvent donner, entre autre,  des troubles gynécologiques. Par exemple, le foie est particulièrement sensible à lacolère et au refoulement des émotions en général (effet « cocotte-minute »). L’obsession, l’excès de pensées, les ruminations nuisent à la rate. Quant à la peur, elle nuit aux reins. Les émotions peuvent perturber également les vaisseaux Ren Mai et Chong Mai. L’énergie peut alors mal circuler et perturber les menstruations.

J’aimerai également aborder le sujet de la culpabilité qui est généralement peu évoqué en MTC mais qui me semble d’une grande importance au vue des échanges que j’ai pu avoir avec ces femmes. Selon Giovanni Maciocia « la pratique de la MTC » p 301, le sentiment de culpabilité peut engendrer une stagnation de Qi et affecter n’importe quel organe. Parce que l’on est en présence d’une émotion « sombre » et « stagnante », la stagnation de Qi peut aussi facilement et rapidement engendrer des stases de sang. Le sentiment de culpabilité peut aussi provoquer un effondrement du Qi qui va affecter les reins pouvant ainsi provoquer des troubles menstruels.

Principe de traitement de la maladie en MTC

  • Réchauffer le foyer inférieur pour chasser le froid
  • Faire circuler le sang et l’énergie surtout dans le bas du corps
  • Chasser l’humidité si nécessaire
  • Nourrir, soutenir l’énergie des Reins
  • Nourrir le Sang

Choix des points d’acupression/ moxibustion

Je parlerai ici de points d’acupression me paraissant avoir un intérêt et à choisir en fonction des symptômes du patient.

Méridien de la rate

  • ­6 Rate « Réunion des 3 Yin » : point très intéressant pour l’endométriose car c’est le point de croisement des méridiens du foie, de la rate et des reins. De plus, c’est un point essentiel du traitement  de l’endométriose car il tonifie le sang (bon en cas de vide de sang) et il est utile dans tous les déséquilibres du sang, les troubles gynécologiques notamment. En effet, il est indiqué pour éliminer les stases de sang, surtout si elles sont liées à l’utérus. C’est pourquoi il est employé pour faire circuler le sang dans le réchauffeur inférieur en cas de symptômes comme des dysménorrhées avec caillots de sang. Il régularise l’utérus et les menstruations, calme la douleur, et élimine l’Humidité des organes génitaux. Au niveau émotionnel, il aide à assurer la libre circulation du Qi du Foie, à calmer l’esprit, et à modérer l’irritabilité.
  • 4 Rate « Fils du prince » : c’est le point maitre du Chong Mai. Il régularise le Chong Mai et a un effet bénéfique sur les menstruations irrégulières.
  • 8 Rate « Ressort Céleste » : du fait de ses actions sur la stase de sang au niveau de l’utérus et de l’abdomen inférieur, ce point est indiqué pour traiter la dysménorrhée, les règles irrégulières, et les masses abdominales chez les femmes en raison de stase de sang ou de stagnation de Qi. Il active le sang, régule l’utérus et les règles.
  • 9 Rate « Source de la colline » : point intéressant pour chasser l’humidité du corps et ayant des effets bénéfiques sur le foyer inférieur. Il lève aussi les stagnations.
  • 10 Rate « Mer du sang » : redonne de la vigueur au sang et disperse les stases. Il harmonise les menstruations. De plus, il a des effets bénéfiques sur la peau.

Méridien du rein

  • 3 Rein « Grande rivière » : il nourrit et tonifie les reins. Bon pour toutes les déficiences du rein en général.
  • 6 Rein « L’océan miroitant » : il nourrit les reins et régule le foyer inférieur. Bénéfique pour les menstruations irrégulières, la dysménorrhée et le froid chronique de l’utérus entrainant l’infertilité.

Méridien de l’estomac

  • 29Estomac « le retour » : utile en cas de dysménorrhée, d’endométrite
  • 36 Estomac « trois milles du pied » : grand point tonifiant général de l’organisme, tonifie la rate qui produit le sang.

Méridien de la vessie

  • 23 Vessie « Shu du rein » : tonifie les reins, effet bénéfique sur l’essence, effet réchauffant sur l’utérus.
  • 31 à 34 Vessie «  Les 8 crevasses » correspondent aux trous sacrés : effet bénéfique sur les troubles gynécologiques, tonifie la circulation du Qi et du sang dans cette région, calme la douleur. Je note que l’effet est augmenté en travaillant en moxibustion et que le 32V est le point le plus efficace.

Méridien du foie

  • 3 Foie « Grande précipitation » : action large sur l’organe foie, nourrit le sang, régule les menstruations, effet bénéfique sur le foyer inférieur.
  • 8 Foie  « Source de piscine » : élimine les stases de sang dans l’utérus, utile en cas d’infertilité, de masses abdominales, utile en cas de stase associée à de l’humidité.

Merveilleux vaisseaux

  • 4 RM (Guan Yuan)  «  Passe de l’origine » : fortifie le Qi originel et l’essence, effet bénéfique sur l’utérus, sur la stase au niveau du petit bassin, régule le foyer inférieur, aide à la conception, utile pour les maladies chroniques qui épuisent.
  • 3 RM « Centre parfait » : effet bénéfique sur l’utérus, régule les menstruations, effet bénéfique sur le réchauffeur inférieur, fortifie le rein. C’est en plus le point de croisement du Ren Mai avec les méridiens de la Rate, du Foie et du Rein.
  • 6 RM « Océan du Qi » : entretient et tonifie le Qi, harmonise le sang et le fait circuler, utile pour les maladies du système reproducteur.
  • 4 DM (Ming Men) « Porte du mandat céleste » : en friction ou moxibustion, réchauffe le feu ministre, tonifie le rein, régularise les règles, utile en cas de stérilité, utile en cas de vide et de froid.

Point hors méridien

  • Pièce du seau (Yin Tang entre les deux sourcils) : calme l’esprit, utile en cas de nervosité, agitation et anxiété

 Conseils aux  patientes

L’endométriose est une pathologie qui n’a pas une seule cause, à mon sens, elle est multifactorielle. Je conseillerais aux patientes d’essayer d’avoir la meilleure hygiène de vie possible : pratiquer une activité physique adaptée à ses capacités mais régulière, pratiquer des exercices de respiration et/ou de méditation et de gestion des émotions, avoir une alimentation adaptée et équilibrée. De plus, se traiter par acupuncture ou acupression apporte aussi une aide précieuse.

Concernant, l’alimentation, elle n’est pas le sujet de ce devoir mais elle a une place très importante pour obtenir une amélioration de la maladie (surtout dans le cadre d’un vide de sang). C’est pourquoi, je donnerai, quand même, quelques conseils de base : éviter les aliments froids surtout en période de règles et en hiver. Les aliments sortant du réfrigérateur et des congélateurs apportent du froid dans le corps et aggravent l’endométriose. Privilégiez les aliments et boissons chaudes, les aliments cuits. De plus, s’il y a des signes de vide de sang, il faut apporter des aliments bons pour ce type de vide, tel que, les betteraves, les lentilles, les crevettes, le persil, le gingembre, le poivron, le jaune d’œuf, le goji, le jujube, un peu de viande rouge à l’occasion et en petite quantité. Apporter du fer en complément alimentaire si nécessaire. Pensez également à la pharmacopée chinoise (infusion d’angélique chinoise et d’astragale) qui peut également être d’une grande aide (mais ceci n’est pas l’objet de ce devoir).

Se couvrir les reins et apporter de la chaleur au niveau du bas ventre et des lombaires. Ne pas se baigner en période de règles, ne pas sortir le ventre découvert, ne pas s’asseoir dans l’herbe froide.

 J’aimerais poursuivre ces recherches en incluant un nombre plus important de personnes atteintes d’endométriose, de pouvoir leur poser des questions supplémentaires afin d’obtenir un résultat plus représentatif et de pouvoir tirer davantage de conclusions. Tout cela fera partie d’un travail ultérieur et dans la continuité de celui-ci.

Bibliographie

Ouvrages :

  • Atlas illustré d’acupuncture, Yu-Lin Lian, Chun-Yan Chen, Michael Hammes et Bernard C. Kolster aux éditions ullmann 2005
  • Précis de médecine chinoise, professeur Eric Marié aux éditions Dangles 2008
  • Exposé didactique de pathologies en acupuncture chinoise, Dr. Robert Hawawini aux éditions You Feng 2005
  • La pratique de la médecine chinoise, Giovanni Maciocia aux éditions Elsevier, 2009

Sites internet :

  • doctonat.com/endometriose-acupuncture/
  • medicina-sante.fr  « Journée mondiale de l’endométriose »
  • lesbonnesmains.com
  • diététique.tuina.fr

Photo by Ekaterina Krusanova on Unsplash

Lettre d’information

    j'accepte de recevoir les emails envoyés par Kendreka

    RÉSEAUX SOCIAUX DE L’ÉCOLE