Endométriose & Médecine Chinoise

Trois cas pratiques de douleurs de règles expliqués en Acupression - MTC

Accueil > Activités du site > Endométriose & Médecine Chinoise

Endométriose & Médecine Chinoise

par

Acupression & Bases de Qigong Tuina
Promotion 2021

« une crise d’endométriose c’est pas simplement des douleurs de règles »

« ça fait mal dans le dos, dans les ovaires, ça prend les jambes »

« c’est des douleurs en coups de poignards à l’utérus, dans le dos »

« moi j’ai mal 20 jours par mois »

« quand on a une crise on peut s’évanouir »

« on a du mal à marcher, du mal à se tenir assise sur une chaise »

« j’ai découvert cette maladie après avoir fait plusieurs fausses couches »

« trouver des traitements pour guérir, pas seulement nous gaver d’opiacés»

*extraits d’une vidéo d’Enora Mallagré, atteinte d’endométriose

Introduction

S’intéresser à l’endométriose c’est constater qu’une maladie extrêmement répandue – à peu près 1 femme sur 10 aujourd’hui en France – et lourdement handicapante (immobilité, stérilité, impossibilité de travailler) commence à peine à être évoquée dans l’espace public, et qu’aucune solution médicale n’est proposée aux personnes qui en souffrent.

A ce jour la médecine conventionnelle occidentale ne propose aucun traitement pour guérir de la maladie, seulement des médicaments pour essayer d’apaiser les douleurs, voire dans les cas grave, des interventions chirurgicales lourdes pour enlever les lésions (qu’on nomme

« opérations de curetage »).

Nous donnerons dans cet article des éléments de compréhension de l’endométriose, puis l’interprétation que fait la médecine chinoise de la maladie. Enfin, nous verrons à travers un récit détaillé de deux parcours de soin sur des personnes atteintes d’endométriose, les outils de traitement possible par l’acupression.

Qu’est-ce-que l’endométriose ?

L’endomètre est la muqueuse qui croît chaque mois sur les parois de l’utérus, afin d’accueillir après l’ovulation un oeuf fécondé. Si il n’y a pas eu de fécondation, l’endomètre est éjecté par le corps au moment des règles, puis renaîtra au prochain cycle. Si des tissus semblables à l’endomètre viennent à croître ailleurs que là où le corps en a besoin, ils causent des lésions et des obstructions : c’est ce qu’on appelle l’endométriose. L’endomètre se développe en dehors de la cavité utérine, dans les trompes, mais aussi sur les ovaires, la vessie, le colon, les intestins… il génère des lésions sur les organes touchés, et peut créer des obstructions.

Les personnes qui souffrent d’endométriose sont généralement diagnostiquées après des années voire des décennies de développement de la maladie : peu connue par les médecins et peu évoquée dans l’espace public, l’endométriose reste souvent cachée sous le concept de

« douleurs de règles ». Et si les douleurs liées à l’endométriose sont généralement très fortes et limitantes, beaucoup de femmes atteintes d’endométriose mettent des années avant de constater qu’elles souffrent effectivement d’une maladie : notre culture ayant normalisé les douleurs de règles, ces femmes passent des années à accepter que c’est normal d’avoir mal quand on a ses règles, et ne sont diagnostiquées que très tardivement. Il est d’ailleurs courant que le diagnostic ne soit établi qu’au moment où la femme désire enfanter et n’y arrive pas. Car si la relation de cause à effet n’est pas clair pour la médecine moderne, le lien entre endométriose et stérilité est

indéniable : 50% des femmes qui ne peuvent pas enfanter souffrent d’endométriose (Source :

lemonde.fr).

Pour la médecine chinoise, des règles qui se passent bien sont des règles qui ne font pas mal – en tout cas, pas excessivement mal. La nature et la localisation de la douleur sont des éléments très importants pour faire le bilan énergétique de la patiente et traiter ses douleurs. Par exemple la douleur « en coup de poignard » souvent décrite par les patientes atteintes d’endométriose est typique de ce qu’on appelle la « stase de Sang » : un endroit où le Sang ne circule pas, provoquant des douleurs poignantes.

Les outils de diagnostic comme de traitement propres à la médecine traditionnelle chinoise (mtc) sont particulièrement indiqués pour l’endométriose qui est une malade interne, chronique et différente pour chaque patiente. Nous verrons au cours de notre article comment la mtc explique cette maladie, et ce qu’elle peut offrir comme remèdes aux femmes qui en souffrent, notamment à travers le récit de deux cas pratiques.

Notons que 30 à 35% des personnes atteintes d’endométriose ne souffrent pas de crampes ou douleurs intenses mais peuvent cependant présenter des masses, ou souffrir d’infertilité. Aussi il est intéressant de noter qu’il n’y a pas de relation directe entre l’intensité de la douleur et l’étendue de l’endométriose : une femme présentant un cas avancé d’endométriose peut avoir moins de douleurs qu’une femme aux premiers stades de la maladie.

Giovanni Maciocia

Nous nous intéressons dans cet article aux cas dans lesquels l’endométriose entraîne des douleurs importantes. Non pas que les autres types d’endométriose ne puissent pas être traitées par la médecine chinoise, simplement le bilan énergétique et les principes de traitement seront différents.

L’endométriose vue par la médecine chinoise (mtc)

Les organes en jeu :

En médecine traditionnelle chinoise, on ne considère pas les « maladies » en tant que telles, mais on se fie aux symptômes, qui sont l’expression de déséquilibres énergétiques. Les

« organes » sont des entités énergétiques, avec d’autres fonctions et caractéristiques que celles employées par la médecine conventionnelle occidentale. Par exemple, lorsqu’on parle du Rein, on n’évoque pas nécessairement la fonction de filtrage et d’élimination de l’organe, mais une entité énergétique complexe, qui a notamment pour fonction de stocker l’Essence vitale de l’être. La Rate, donc on entend rarement parler dans nos sociétés occidentales, est en mtc une entité très importante puisqu’elle contient le Feu digestif, qui permet d’extraire l’Essence des aliments, d’éviter l’accumulation de liquides dans le corps, et de produire le Sang et le Qi (« l’énergie »).

Nous ne décrirons pas ici les rôles et caractéristiques et tous les organes, mais gardons en tête qu’ils sont différents de ceux dont nous avons l’habitude de parler.

Le Rein, la Rate et le Foie sont les entités les plus importantes dans la marche du cycle menstruel chez la femme :

Le Rein, qui contient l’Essence et l’Energie Originelle (qui nous viennent de nos ancêtres), est responsable de la reproduction. Les maladies chroniques, les excès, la fatigue, ainsi que la Peur, blessent le Rein. Si l’énergie du Rein est en vide, notamment de Yang, le corps tout entier manquera de « Feu », de vitalité, et de force pour se défendre contre les attaques extérieures. Il est également courant que des problèmes de fertilité apparaissent, le corps n’étant pas en mesure de produire les semences nécessaires à la reproduction.

D’après les articles publiés sur l’endométriose en mtc, ainsi que chez les cas pratiques observés, le vide de Rein est toujours une composante du déséquilibre de la femme souffrant d’endométriose.

La Rate est responsable avec l’Estomac de tout le processus digestif. C’est notamment par la digestion que le corps fabrique l’Energie (Qi) nécessaire à son bon fonctionnement, ainsi que le Sang qui nourrit et circule dans le corps. Si la Rate est faible, le couple Rate-Estomac ne peut plus fonctionner de manière optimale : la personne souffrant d’un vide de Rate sera fatiguée, ballonnée après les repas, et si cela dure longtemps, d’autres déséquilibres seront entraînés par le manque de Sang et d’Energie. C’est également le rôle de la Rate de maintenir les organes à leur place et de retenir le Sang dans les vaisseaux, ainsi une Rate (rappelons que nous parlons d’une entité énergétique, non pas de l’organe matériel) faible peut causer des prolapsus, des règles hémorragiques, des saignements hors menstruations, etc.

La Rate peut être blessée par une alimentation trop riche ou irrégulière (ou trop Froide), des excès à répétition, des soucis constants, des ruminations…

Le Foie stocke le Sang, en cela il a un rôle primordial dans les menstruations. C’est également l’entité qui régit le drainage et la dispersion au niveau émotionnel comme au niveau digestif. C’est une entité qui a besoin de mouvement, et qui est très souvent blessée par les émotions contenues, la frustration, l’immobilité.

Le Foie régit les Merveilleux Vaisseaux (qui sont des trajets énergétiques dans le corps) Ren Mai et Chong Mai, très importants pour les règles, la production des sécrétions sexuelles ainsi que la grossesse. Il est toujours en jeu dans le traitement de l’endométriose.

Le Coeur gouverne le Sang et loge le Shen (« L’Esprit »). Il joue un rôle dans la production et la propulsion du Sang, et il régit les Esprits & Emotions.

Le cycle menstruel & les menstruations en Médecine Chinoise (mtc)

Le cycle menstruel se divise en 5 phases : la phase du Sang (les menstruations), la phase Yin (la phase folliculaire), la phase de transformation du Yin en Yang (l’ovulation), la phase Yang (phase lutéale), et la phase QI (prémenstruelle).

La reconnaissance de ces étapes est un élément important pour repérer où se situe le déséquilibre chez la patiente : par exemple une syndrome pré-menstruel important indique un déséquilibre au niveau du Qi ; des douleurs pendant les menstruations indiquent un déséquilibre au niveau du Sang ; des céphalées pendant l’ovulation indique un déséquilibre dans la relation Yin/Yang, etc.

Chez les patientes atteintes d’endométriose qui souffre de dysménorrhées (=douleurs de règles), les douleurs s’étendent le plus couramment de la veille des règles, indiquant une stase de Qi, à la fin des menstruations (indiquant une stase de Sang).

La douleur

Une stase de Sang est la conséquence d’un blocage qui empêche la libre circulation du Sang, qui stagne et entraîne des douleurs qu’on appelle « en coups de poignards ».

Une stase de Qi est la conséquence d’un blocage qui empêche la libre circulation de l’Energie, qui stagne et entraîne des douleurs de type « crampes », « contractions ».

Généralement la stase de Sang est toujours accompagnée d’une stase de Qi, mais la stase de Qi peut exister sans la stase de Sang.

La douleur qui caractérise la stase de Sang correspond à ce que les femmes souffrant d’endométriose décrivent pendant leurs crises. C’est pourquoi la mtc considère et traite l’endométriose (quand elle entraîne des fortes douleurs pelviennes) comme une stase de Sang de l’Utérus. On peut également dire « stase de Sang du Foie » car le Foie étant l’organe responsable de la libre circulation et du stockage du Sang, si le Sang stagne quelque part c’est qu’il y a une stase de Sang du Foie.

Si les douleurs térébrantes se situent également dans le sacrum, on considère qu’il y a également là une stase de Sang (dans le « petit bassin »). C’est pareil pour la vessie, pour les intestins, etc. La douleur en coups de poignard nous indique toujours une stase de Sang.

L’étiologie

Pour traiter la stase de Sang, il faut faire circuler le Qi et le Sang. Il y a pour cela des points précis que l’on utilise aussi bien en acupuncture qu’en acupression. Mais pour aller plus loin il faudra comprendre ce qui a causé la stagnation du Sang dans la région pelvienne. Les principaux tableaux sont alors :

  • la stase de Qi a entraîné la stase de Sang. Les facteurs en cause peuvent être émotionnels, du stress, du surmenage, des angoisses, un rythme de vie effréné ou au contraire trop sédentaire, et tant d’autres possibilités.

La stase de Qi est responsable du syndrome prémenstruel, d’irritabilité facile, soupirs fréquents, oppression de la cage thoracique, agitation.

  • un vide de Sang entraîne une mauvaise circulation et ensuite une stase de Sang : le vide de Sang peut venir d’un accouchement, d’une hémorragie, mais aussi d’une alimentation trop pauvre ou irrégulière, d’un système digestif faible (revoilà le Vide de Rate/Estomac), de surmenage, de fatigue chronique, etc.

Le Vide de Sang entraîne fatigue, règles peu abondantes, peau et ongles pâles, vertiges…

  • un Froid qui a pénétré l’Utérus peut entraîner une stase de Sang : ce Froid peut être dû à beaucoup de choses, une mode vestimentaire peu adéquate pendant de nombreuses années, une exposition trop régulière du ventre au Froid et à l’Humidité… Dans les écrits sur l’hygiène de vie de la médecine traditionnelle chinoise, il est courant de recommander aux femmes de couvrir leurs ventres pendant, avant et après les règles afin de protéger l’Utérus du Froid. Il est même recommandé de ne pas se doucher tout le corps pendant les règles, mais plutôt de se faire une toilette au gant, afin de ne pas exposer un ventre mouillé aux courants d’air.

Ceci étant dit, si le Froid a pu s’installer, c’est probablement en raison d’un déséquilibre interne : le vide de Yang du Rein. Le Yang du Rein, également appelé « Ming Men » est le Feu qui réchauffe tous les organes et le corps, c’est ce Feu qui permet de chasser les facteurs pathogènes. Si ce Feu est faible, le Froid et l’Humidité auront plus de facilités à s’installer dans le corps, et dans le cas présent, dans l’Utérus.

Le vide de Yang de Rein peut être de naissance, il peut aussi être causé par le surmenage, les excès sexuels, les maladies chroniques, la peur, et beaucoup d’autres facteurs. Si le corps tombe souvent malade, si les organes doivent souvent lutter ou compenser, c’est le Rein finalement qui sera épuisé car c’est lui qui fournit les « réserves » aux autres entités du corps. Il est très courant de voir des personnes en vide de Yang du Rein.

Dans son article « Endometriosis, western medical perspective », Giovanni Maciocia donne comme éléments d’étiologie pour l’endométriose la liste suivante :

«

  • Rapports sexuels pendant les menstruations : lorsqu’une femme devient sexuellement excitée, le Feu Ministre s’élève. Si ceci arrive alors que le sang menstruel coule vers le bas, les deux se

« rencontrent », se bloquant l’un l’autre en entraînant une stagnation de Qi et de Sang dans l’Utérus.

  • Activité physique excessive : une activité physique excessive ou sportive excessive peut affaiblir la Rate, le Foie et les Reins et affecter les merveilleux vaisseaux Chong Mai & Ren Mai. C’est

d’autant plus vrai pendant la puberté quand le Chong Mai et Ren Mai sont en train de se développer. Selon la constitution de la personne, une activité physique excessive pourra affaiblir les vaisseaux ou provoquer des stagnations.

  • Froid externe : les femmes sont particulièrement sujettes aux invasions de Froid juste avant, pendant et juste après les règles, de même que juste après un accouchement. Quand le Froid envahit l’Utérus, il contracte et cause la stagnation du Sang.
  • les tampons : les tampons bloquent l’écoulement normal du flux sanguin des règles, menant à une stagnation du Sang
  • une activité sexuelle précoce : une activité sexuelle pendant la puberté peut léser les vaisseaux Chong Mai et Ren Mai et rendre l’Utérus plus vulnérable aux stases de Sang

»

Le traitement de l’endométriose en mtc

« Traiter des maladies c’est un peu comme commencer à creuser un puis alors qu’on a déjà soif. »

Proverbe Chinois

La médecine traditionnelle chinoise considère le réel comme étant la manifestation de quelque chose d’invisible : l’énergie. Les symptômes sont des manifestations de déséquilibres énergétiques plus ou moins profonds et ancrés dans le corps. C’est pourquoi un.e practicien.ne en médecine chinoise pose autant de questions : le sommeil, l’appétit, l’état moral mais aussi des crampes, une irritation des yeux ou des règles irrégulières sont autant de messages du corps qui nous permettent de déterminer quels sont les déséquilibres qu’il faut traiter afin d’éviter que la maladie apparaisse. Car le but de la médecine chinoise est préventif : repérer les déséquilibres énergétiques à leurs débuts et rééquilibrer l’énergie, car si l’énergie est ordonnée elle se manifestera de manière ordonnée. D’où l’importance en mtc des disciplines du quotidien : l’hygiène de vie, l’alimentation, l’hygiène émotionnelle, le Qigong sont tous des outils pour maintenir une énergie équilibrée.

Dans nos sociétés occidentales il est très rare que l’on se rende chez le médecin avant d’être malade, y compris chez un.e médecin chinois. Le travail du thérapeute sera alors de rééquilibrer l’énergie afin de rééquilibrer le corps. Il dispose pour cela de plusieurs outils :

  • la diététique : conseiller des modifications dans l’alimentation peut permettre de rééquilibrer beaucoup de déséquilibres
  • l’hygiène de vie : conseiller un ralentissement du rythme de vie ou au contraire plus d’activité physique peut parfois suffire à stopper la progression d’un déséquilibre
  • la méditation/l’observation et l’écoute de soi : rééquilibrer l’émotionnel est essentiel pour permettre aux changements d’opérer
  • la pharmacopée : la mtc prescrit des plantes aux effets énergétiques ciblés depuis des millénaires
  • l’acupuncture : l’insertion d’aiguilles pour stimuler des points précis sur les méridiens dans lesquels circule le Qi
  • l’acupression : elle repose sur les mêmes bases que l’acupuncture mais est un traitement par le toucher, sans aiguilles
  • le Tuina : c’est un massage profond des muscles et des organes qui permet d’atteindre les zones où l’énergie ne circule pas correctement
  • le Qigong : la pratique du Qigong permet d’accélérer la guérison et d’éviter les futurs déséquilibres

Pour le traitement des deux cas pratiques que nous verrons ici j’ai utilisé l’Acupression ainsi que quelques méthodes de Qigong Tuina, et des recommandations aux patientes pour l’alimentation ainsi que pour leur hygiène de vie.

En mtc on dit que l’on traite les personnes, et non pas les maladies. Chaque personne est différente et les déséquilibres énergétiques sont à prendre de manière holistique avec tous les aspects de la personne, physiques comme émotionnels, pour proposer un traitement adéquat. Il n’y a donc pas de « recette » pour traiter l’endométriose douloureuse, de liste de points que l’on pourrait traiter en acupression chez toutes les patientes.

Cas pratiques

J’ai pu suivre durant 5 semaines deux femmes atteintes d’endométriose, à raison d’une séance par semaine. Pour chaque patiente nous avons effectué en début de parcours un entretien relativement long, afin d’avoir une vision globale de leurs symptômes, modes de vie et progression de la maladie. Ensuite nous nous sommes vues une fois par semaine pour une séance d’1h30 d’acupression, précédée d’un court échange afin de rester à l’écoute des changements dans leur vie et ressentis. Les séance d’acupression étaient différentes à chaque fois, selon le moment de leur cycle menstruel et selon les besoins des patientes au moment de leur venue.

Les patientes étaient d’accord pour que les détails de nos séances soient publiés, cependant les prénoms ont été changés.

Parcours de soin, cas pratique n°1

Naomi, 30 ans, souffre de douleurs de règles depuis très longtemps, elle est à la recherche d’un diagnostic depuis 7 ans. Un mois avant notre rencontre elle est finalement diagnostiquée d’endométriose, avec des lésions qui s’étendent aux ovaires et à la vessie. Elle a un kyste ovarien de 8cm à l’ovaire gauche. Elle n’a jamais subi d’opération, n’a jamais eu de grossesse ni d’ivg, et ne prend aucune contraception. Lors de ses règles elle perd très peu de sang, il lui a été expliqué que le kyste sur son ovaire empêchait l’écoulement.

Ses symptômes sont : des douleurs très fortes avant et pendant les règles, elle doit avoir recours à des anti-douleurs (codéine) environ 4 jours par mois. Ses douleurs se situent dans le bas-ventre, aux lombaires et au sacrum. Depuis un an elle connait également des très fortes douleurs à la vessie, avant et après la miction. Les douleurs sont quotidiennes et l’ont obligées à adapter son quotidien : elle doit se réveiller plusieurs fois par nuit pour aller uriner sans quoi au matin les douleurs sont insupportables.

Elle a une tension basse, souffre de vertiges et d’évanouissements, pendant et après les règles. Elle souffre également de cauchemars récurrents, de douleurs hypogastriques, d’un syndrome prémenstruel assez fort, d’angoisses, de stress et de frilosité. Elle semble beaucoup travailler et dégage beaucoup de force et de contrôle, elle n’a pas tendance à s’étaler sur ce qui la fait souffrir et ne se victimise pas. Elle s’alimente relativement peu (il est très rare qu’elle prenne 3 repas par jour), affectionne les aliments crus et légers.

(Pour sauter le récit détaillé des séances, avancer aux encadrés « Bilan »)

Première séance : phase pré-menstruelle

La première séance est une séance « à l’aveugle », c’est-à-dire sans avoir fait d’entretien.

Le but de cette séance était de laisser le corps s’exprimer et laisser place au ressenti et à l’observation pour guider les choix du traitement.

Observations :

Naomi arrive très couverte au rendez-vous alors qu’il fait assez chaud dehors, indiquant une frilosité. La tension physique et émotionnelle est très présente, indiquant une stase de Qi. Naomi présente des lèvres foncées et une langue à tendance pourpre bleutée, indiquant une stase de Sang. Le coloris bleutée de la langue et des lèvres, ainsi que la frilosité nous indique qu’il y a du Froid dans le foyer inférieur, et donc probablement un vide de Yang du Rein.

Comme c’est la première séance, je décide de mettre l’accent sur la stase de Qi car si l’Energie reste bloquée/contractée, il sera difficile d’atteindre les couches profondes. De plus,

Naomi étant venue me voir juste avant ses règles, c’est-à-dire en phase prémenstruelle, il est indiqué de travailler d’avantage sur le Qi.

Principes de traitement :

Disperser la stase de Qi du Foie ; Harmoniser le Sang ; Libérer le bassin ; Réchauffer le Yang du Rein

Points utilisés pendant la séance :
 
Zhang Gen Tui Fa & Zhang
Gen Rou Fa (manoeuvres pratiquées à chaque début de séance pour préparer le corps et l’esprit à recevoir la séance)
DOS : 46V, 23V, Rou Ba Liao (méthode de Tuina sur le sacrum), 1R FACE : Xie Tai Chong (méthode de Tuina sur 2F & 3F), 6Rte, 36E

Les sensations dans le bas du dos de la patiente confirme un vide du Rein et une stase dans le petit bassin. Lors de Rou Ba Liao ma main est aspirée par le corps de la patiente.

Le méridien de la Rate était gonflé, et le point 36E en vide, indiquant une faiblesse de Rate/ Estomac, confirmée par le peu d’appétit et les douleurs hypogastriques. Ce phénomène coïncide aussi avec le vide de Yang du Rein.

A la suite de cette séance Naomi aura des règles abondantes, à son grand étonnement.

Deuxième séance : quelques jours après les menstruations

Observations :

Ongles striés à tâches blanches, indiquant un vide de Sang, teint sombre indiquant une stase de Sang. La langue est mince et indentée, il y a un enduit blanc, une fissure centrale et la pointe et les bords sont rouges avec des points rouges.

Le pouls est irrégulier, tendu à la main gauche et mince et faible à la main droite. Les loges indiquent un vide du Rein et de la Rate, et une Chaleur au Coeur.

Principes de traitement (après les menstruations) :

Harmoniser et Nourrir le Sang, disperser la stase de Sang

Points utilisés pendant la séance :
 
Zhang Gen Tui Fa & Zhang Gen Rou Fa DOS : 17V, 18V, Rou Ba Liao (sacrum) FACE : 3F, 3Rn, 10Rte, 20VB

Au niveau de son alimentation je recommande à Naomi de réduire sa consommation d’aliments froids et crus afin d’aider le couple Rate/Estomac à se réchauffer.

Elle était plus détendue qu’à la séance précédente, et me demande d’orienter le traitement sur les douleurs urinaires, qui l’handicape beaucoup.

Troisième séance : milieu du cycle menstruel

Naomi s’est évanouie et a fait une chute. Sa tension est basse, elle souffre de stress et de fatigue. Le teint et les lèvres sont toujours sombres, la langue est toujours humide mais l’enduit est normal.

Elle est toujours très couverte par rapport à la saison.

A ce stade le bilan énergétique de Naomi est comme suit :
Interne – Vide et Plénitude (stagnations) – Froid
Qi : Vide & stagnation
Sang : Vide & stagnation
L.O. : rien à signaler

Organes :
Stase de Qi du Foie
Stase de Sang du Foie
Vide de Sang du Foie
Vide de Yang Rein & Rate
Vide de Yin du Coeur (chaleur vide)
Stagnations à la Vessie et à l’Utérus

Principes de traitement :
Libérer la Vessie et l’Utérus
Disperser le Foie
Tonifier et réchauffer le Yang du Rein
Renforcer Rate/Estomac Nourrir et Harmoniser le Sang  

Le pouls est dans l’ensemble faible, plutôt fin et tendu à gauche. Les loges indiquent une chaleur vide au Coeur, un vide du Rein et de la Rate.

Principes de traitement pour la séance :

Libérer Vessie & Utérus Renforcer/réchauffer le Rein Renforcer Rate/Estomac

Points utilisés pendant la séance :
 
Zhang Gen Tui Fa & Zhang Gen Rou Fa
DOS : 15V, 23V
FACE : 1F, 6Rte, 34VB, 3RM

Le traitement des points du bas ventre, 3RM et 4RM, ont été à chaque séance très intenses, autant pour moi que pour la patiente.

Quatrième séance : avant les menstruations

Depuis la dernière séance elle a moins de douleurs urinaires, ce qui lui apporte beaucoup de soulagement.

Elle évoque une semaine difficile émotionnellement, elle a été angoissée et n’a pas beaucoup dormi. Elle a eu des douleurs épigastriques, qu’elle relie aux angoisses.

Le teint est moins sombre, la langue est inchangée, le pouls est moins faible. Principes de traitement pour cette séance :

Disperser la stase de Sang Disperser la stase de Qi Nourrir le Sang

Renforcer le Yang

Points utilisés pendant la séance :
 
Zhang Gen Tui Fa & Zhang Gen Rou Fa
DOS : Rou Ba Liao (trous sacrés)
FACE : 6Rte, Rou Xue Hai (méthode de Tuina sur le point 10 Rte), Po Yu Fa (méthode de Tuina
« Briser la stase » sur le bas ventre)

L’échange énergétique avec la patiente a été particulièrement fort pendant la méthode Rou Que Hai, orientée en direction du bas-ventre, pour nourrir et harmoniser le Sang.

Cinquième et dernière séance : après les règles

Naomi a eu ses règles 4 jours après notre séance, elles ont été abondantes et surtout beaucoup moins douloureuses qu’à son habitude. Elle est surprise et soulagée.

Elle a tout de même été très fatiguée, mais n’a pas eu de vertiges.

Principes de traitement pour la séance : les douleurs ont baissé et la séance a lieu après les règles : on se focalise sur le vide de Sang

Points utilisés pendant la séance :
 
Zhang Gen Tui Fa & Zhang Gen Rou Fa
DOS : 17V, 20V, 1R FACE : 36E, 6Rte

Je lui recommande de se masser le point 36E (grand tonifiant), et de baisser sa consommation de produits laitiers, aliments crus et froids, et boissons froides. En renforçant le système digestif on encourage la production d’Energie et de Sang, pour prévenir les stases et les vides de Sang.

BILAN
 
Six semaines après la dernière séance Naomi continue d’avoir beaucoup moins de douleurs de règles, et de douleurs urinaires. Elle est enthousiaste, et soulagée. Bientôt une échographie pourra nous dire si le travail effectué ensemble a eu un effet sur la progression des lésions et sur la taille du kyste ovarien. Pour aller plus loin il faudra continuer ce suivi pour traiter la racine de la maladie, puisque ces séances étaient orientées sur les symptômes : les douleurs.
Ce parcours de soin est très encourageant et nous confirme que l’acupression peut réellement soulager les personnes souffrant de douleurs liées à l’endométriose.

Parcours de soin, cas pratique n°2

Mélissa, 24 ans, a des règles douloureuses et abondantes depuis sa puberté. Elle a pris la pilule pendant 5 ans afin de réguler son cycle, et l’a finalement arrêtée à cause des effets secondaires, elle est sans contraception depuis 3 ans. Ses règles durent 4 jours, sont abondantes et lui causent des douleurs intenses qu’elle décrit comme des « contractions », dans le bas- ventre, le dos et les jambes. Elle prend des anti-douleurs puissants tous les mois. Elle est en attente d’un diagnostic définitif mais suspecte fortement de l’endométriose, dont elle a les symptômes.

Elle souffre également de syndrome pré-menstruel, et est très frileuse. Son appétit est irrégulier : elle alterne des périodes où elle ne mange pas du tout et des périodes où elle mange

en continu. De morphologie mince, elle souffre parfois de douleurs gastriques. Elle parle de fatigue après avoir mangé, et dit ne pas « bien manger » : beaucoup de sucres et de produits transformés.

Mélissa fait beaucoup la fête, consomme des drogues, et alterne des périodes d’hypersomnie et des périodes où elle ne dort pas du tout (pas par insomnie mais par manque d’envie de se reposer). Elle a souvent les jambes et les bras engourdis, a parfois des vertiges, des mouches noires aux yeux. Elle a régulièrement des pointes au coeur et a tout le temps mal aux cervicales. Elle se décrit comme irritable et d’humeur changeante.

Pour ce cas pratique je n’ai pas choisi les principes de traitement et les points en fonction du cycle menstruel mais en fonction du ressenti de la personne à chaque séance. Le traitement a été moins efficace sur les douleurs de règles mais a apporté des changements dans le comportement, les ressentis et la gestion des émotions. Après un mois Mélissa a quitté Marseille et nous avons suspendu notre travail après 3 séances.

La consommation de drogues a compliqué le bilan énergétique car de nombreux indicateurs (le pouls, la langue notamment) étaient très changeants, sans que je sache discerner la cause exacte de ces changements.

Première Séance

Observations :

Mélissa est bien couverte malgré la saison, elle est agitée, tendue, elle parle vite et se touche régulièrement les cheveux et la peau du visage. Elle a une toux grasse, qu’elle explique par une forte consommation de tabac.

Pouls : irrégulier avec des accélérations, le pouls est fort et tendu à gauche, fin et faible à droite. Les loges indiquent de la chaleur au Poumon et au Foie, et un vide de la Rate.

La langue est tremblante (indique du Vent), indentée (indique de l’Humidité), elle est sombre (indique la stase de Sang) avec un enduit blanc surtout au fond (indique du Froid au foyer inférieur). La pointe est rouge à points rouges (indique un Feu du Coeur). Fissures diagonales sur Rate/Estomac.

Bilan énergétique à ce stade :
 
Vide de Qi Vide de Sang
Stase de Qi du Foie
Stase de Sang (Froid) à l’Utérus Vide Yang Rein & Rate
Vent du Foie Feu du Coeur

Principes de traitement :

Disperser le Foie Harmoniser le Sang

Réchauffer le Yang du Rein, chasser le Froid du bas-ventre Calmer l’Esprit

Points utilisés pendant la séance :
 
Zhang Gen Tui Fa & Zhang Gen Rou Fa
DOS : 15V, 17V, 4DM & Rou Ba Liao (trous sacrés) FACE : 4GI, 3F, 34VB, 4RM

Elle a trouvé les méthodes sur 4DM (MingMen) et les trous sacrés, très agréables, a senti de la chaleur. Le point Shu du Coeur (15V) a été douloureux, elle a ressenti une pointe au coeur. Elle a eu des sensations dans les cervicales pendant le traitement de 34VB, et sur 4RM ses sensations lui ont rappelé ses douleurs de règles. Après la séance elle a des fourmillements dans les avant- bras, et une sensation de lourdeur dans les membres.

Quand je lui parle de la notion de Froid Interne elle dit se sentir parfois « comme un glaçon ».

Deuxième séance

Alimentation : Mélissa dit manger plus qu’avant, sans dépasser un repas par jour.

Elle s’est mise à faire du sport régulièrement, ça lui permet de se dépenser et lui fait beaucoup de bien. Elle est fatiguée et plutôt en hypersomnie.

Pouls : irrégulier, tendu à la main gauche, faible fin et profond à la main droite. Le pouls indique la stase de Qi du Foie et le vide Qi et de Yang.

Langue : pointe rouge et bords à points rouges. L’enduit est jaunissant, la langue est râpée et rouge foncée.

Principes de traitement :

Harmoniser le Foie Harmoniser le Sang Disperser les stases

Réchauffer le Yang du Rein & Nourrir le Yin du Rein

Points utilisés pendant la séance :
 
Zhang Gen Tui Fa & Zhang Gen Rou Fa
DOS : 17V, 18V, 23V, Rou Ba Liao (trous sacrés)
FACE : 34VB, Po Yu Fa (Tuina « briser la stase » sur le bas ventre, 4RM

Elle a eu très chaud pendant toute la séance, et a ressenti dans le dos comme des « brûlures à froid » à la fin des manœuvres, ce qui peut correspondre à du Froid que le corps expulse.

Pendant le traitement de 23V, elle a senti un fil douloureux jusque dans le bas-ventre, lui rappelant ses douleurs de règles.

Troisième et dernière séance

Elle a eu ses règles deux jours avant la séance et n’a noté aucune baisse de la douleur. Le sang était épais et foncé, avec des caillots, indiquant une stase de Sang.

Elle raconte avoir beaucoup fait la fête, et ne pas beaucoup s’alimenter ces jours-ci.

Pouls : fin et tendu à gauche, il disparait vite sous les doigts. A droite il est faible à la Rate.

La langue présente un enduit jaune, sauf la pointe qui présente des points rouges, comme sur les côtés.

Principes de traitement : Réchauffer le foyer inférieur Disperser la stase de Sang Nourrir le Sang

Points utilisés pendant la séance :
 
Zhang Gen Tui Fa & Zhang Gen Rou Fa DOS : 17V, 20V, Rou Ba Liao (trous sacrés) FACE : 10 Rte, 4RM

Elle a eu très chaud pendant la séance, a transpiré, a dormi et en se réveillant a ressenti de la faim. Elle est contente de retrouver son appétit et se sent détendue.

BILAN
 
Les douleurs de règles n’ont malheureusement pas baissé pour Mélissa, il faudra continuer les séances pour espérer obtenir plus de résultats.
De nombreuses nuits sans sommeil et une alimentation irrégulière ou insuffisante sont des facteurs aggravant pour toute pathologie. L’harmonisation du système digestif et de l’appétit sera une priorité pour les séances à venir avec cette patiente, et cette harmonisation devra passer par un travail sur l’esprit et les émotions (en séances d’acupression notamment) afin que le mental et le corps communiquent plus sereinement.
Cependant les séances ont permis d’amorcer ce travail puisque Mélissa s’est sentie plus à l’écoute d’elle-même et dans un état de bien-être encourageant après chaque séance. Elle m’a confié avoir réussi à lâcher prise dans des situations dans lesquelles elle n’a pas l’habitude de le faire, et a exprimé l’envie de continuer à travailler ensemble.
L’envie de se guérir est, pour toute démarche de soin, une condition essentielle pour la réussite du travail thérapeutique.

Conclusion

L’endométriose peut s’exprimer de différentes manières, ainsi le diagnostic et les principes de traitement seront différent pour chaque personne. Cependant, l’acupression, l’adaptation du régime alimentaire et l’application de recommandations dans le quotidien (notamment par rapport au Froid) peuvent concrètement changer l’impact que la maladie aura sur la vie de la patiente : la médecine traditionnelle chinoise a la capacité d’accompagner les personnes souffrant d’endométriose vers moins de douleurs, plus de mobilité et de sérénité. De nombreuses études ont également montré l’impact que la médecine chinoise peut avoir sur les problèmes de fertilité.

Le rééquilibrage énergétique est un processus qui demande beaucoup d’engagement de la part du patient et du thérapeute. Comme pour toutes les médecines « douces », la réussite du traitement dépendra autant de l’engagement du thérapeute, que de l’engagement du patient ou de la patiente. C’est pourquoi les tensions émotionnelles, l’environnement et l’état d’esprit sont des composantes cruciales pour le diagnostic, comme pour le traitement.

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il aura permis à des personnes de trouver des réponses ou des pistes de réflexion. Le travail de recherche autour de l’endométriose continue, si vous êtes intéressé.e pour y travailler ensemble, n’hésitez pas à me contacter.

Juliette Plagnet

Bibliographie

Livres

Qigong Tuina, Massage et automassage, Amaël Ferrando. Editions Chariot d’Or L’examen de la langue en médecine chinoise, Giovanni Maciocia. Editions Satas La pratique de la médecine chinoise, Giovanni Maciocia. Editions Elsevier-Masson Manuel d’Acupuncture, Mazin Al-Khafaji et Peter Deadman. Editions Satas

En ligne

Endometriosis, western medical perspective & chinese medical perspective, Giovanni Maciocia Sur le site https://giovanni-maciocia.com/

La gynécologie en médecine chinoise, Giovanni Maciocia Téléchargeable sur le site https://giovanni-maciocia.com/

Effects of acupuncture for the treatment of endometriosis-related pain : A systematic review and meta-analysis, Yang Xu, Wendi Zhao, Te Li, Ye Zhao, Huaien Bu, Shilin Song.

Article en libre accès sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29077705/

Japanese-style acupuncture for endometriosis-related pelvic pain in adolescents and young women : results of a randomized sham-controlled trial, Peter Wayne, Catherine Kerr, Rosa Schnyer, Anna Legedza & co.

Article en libre d’accès sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18794019/

Photo by Artem Kovalev on Unsplash

Lettre d’information

    j'accepte de recevoir les emails envoyés par Kendreka

    RÉSEAUX SOCIAUX DE L’ÉCOLE