La fatigue et son traitement en Médecine Traditionnelle Chinoise

Qu'est ce que la fatigue et comment la traiter ?

Accueil > Activités du site > La fatigue et son traitement en Médecine Traditionnelle Chinoise

La fatigue et son traitement en Médecine Traditionnelle Chinoise

par

Acupression à distance
promotion 2022

Dans ma récente pratique de l’acupression, j’ai été étonnée par le nombre de  personnes se plaignant d’être fatiguées. Diverses causes provoquent cette fatigue.  Mais qu’appelle-t-on « fatigue » ? 

Définition de la fatigue sous l’angle de la médecine occidentale  

La fatigue, ou asthénie, est le manque de vigueur et /ou de force (du grec astheneia (.e sans force). On peut distinguer la fatigue normale qui disparaît au repos, passagère  ou réactionnelle (après un surmenage ou lors d’un infection) et la fatigue anormale,  persistante, ne disparaissant pas au repos et donnant la sensation d’être incapable de  mener à bien ses actions quotidiennes. Les personnes la décrivent par les mots :  lassitude, faiblesse, perte de force, perte de l’envie de faire, inefficacité  intellectuelle, manque de ressort, manque d’énergie, impression de lourdeur, être vidé,  être lessivé… 

Si cette fatigue dure dans le temps, on parlera de fatigue chronique. C’est un état de  lassitude constant qui réduit la capacité mentale et l’énergie et qui a une forte  répercutions sur l’état émotionnel et psychologique. 

La médecine occidentale distingue différents types de fatigue : physique,  physiologique, psychologique, chronique… 

La fatigue peut être aussi classée en différentes natures : 

• fatigue le matin au ou plutôt le soir, 

• Continuelle ou périodique,  

• Ancienne avec ou sans répercussion sur l’état général,  

• Accompagnée ou non d’autres symptômes, 

• Due a une maladie récente ou récurrente,  

• Avec épuisement retentissant sur le quotidien, sur le psychisme.  

La fatigue la plus fréquente est l’asthénie psychique. Elle se manifeste par une  lassitude matinale (« envie de rien »), voire par d’autre symptômes associés : 

– troubles du sommeil (insomnie) 

– perte d’élan vital (manque d’entrain), démotivation ; 

– une dégradation de l’état physique : diminution de l’appétit, douleurs  multiples…. 

Cette forme d’asthénie, en s’installant, devient chronique et peut mener à une  dépression, à des troubles anxieux, à une phase dépressive avec troubles bipolaires ou  à des troubles du comportement alimentaire. 

La fatigue peut aussi être due à une maladie chronique qui induit une anémie. L’anémie  est source de fatigue. Elle est souvent due à une carence en fer.  

Une maladie infectieuse chronique peur aussi être la source de la fatigue ainsi que les  maladies endocriniennes , les affections auto-immunes, les maladie neurologiques et  musculaires, les cancers en cours de traitement, les maladies liées au sommeil (apnée  du sommeil, syndromes des jambes sans repos, narcolepsie, hypersomnie, insomnie…). 

La fatigue peut aussi être engendrée par la prise de neuroleptiques, médicaments, psychotropes, stupéfiants. 

La fatigue est dite chronique lorsqu’elle dure depuis plus de 6 mois. Les symptômes  peuvent être très vairés : 

– asthénie permanente 

– fatigabilité profonde et intolérance à la position debout 

– survenue de malaise après l’effort 

– trouble de la mémoire et de la concentration 

– douleurs musculaires et articulaires, mal systématisées 

– symptômes de type infectieux : adénopathies (augmentation du volume des  ganglions lymphatiques), pharyngite, fièvre modérée et sensation de  « chaud/froid » 

Définition de la fatigue sous l’angle de la médecine chinoise

En Médecine Traditionnelle Chinoise, la fatigue est un épuisement toujours physique  ayant des causes très variables (hérédité, surmenage, émotions, alimentation, trop  d’activités ou inactivité…) 

C’est surtout le symptôme d’un déséquilibre du Qi (substance vitale ou Energie) qui,  s’il est bloqué ou ralenti, manquera dans une autre partie du corps créant un  déséquilibre énergétique. Le Qi est l’énergie de l’univers qui nous constitue en tant qu’être humain ainsi que  l’énergie vitale qui nous anime et circule dans les méridiens. Il nourrit et anime chaque  cellule, chaque tissu, chaque organe. Si l’énergie circule mal ou trop rapidement, cela entraîne un déséquilibre. Lorsque la  circulation du Qi est entravée pour des raisons externes (froid, vent, humidité,  chaleur) ou/et des raisons internes (émotions, stress…) elle rompt l’équilibre du yin  yang. 

L’excès de yang et l’insuffisance de yin entraînent chaleur et sécheresse  (transpiration, agitation, bouche sèche). À l’inverse, l’excès de yin et l’insuffisance de  yang entraînent des manifestations de froid et d’humidité, ainsi qu’un ralentissement  dans l’organisme. Les réflexions prolongées, trop de lecture, une alimentation inadaptée, trop  d’activités peuvent venir épuiser le Qi. Cela affecte avant tout la Rate.  La Rate est un organe qui en médecine chinoise gère les fonctions digestives et  psychiques telles que la réflexion, l’analyse. Lorsque cet organe n’est plus assez  dynamisé, apparaît la fatigue générale, fatigue après les repas et les symptômes  énumérés ci-dessus.  

La fatigue, en tant que maladie : 

Elle est étudiée en médecine chinoise sous la rubrique xūsun bing, expression formée  de xu qui signifie « vide » et de sun qui signifie « endommagement ». La médecine  chinoise classe les déficiences en cinq catégories :  

– Xu : Vide

– Ruo : Faiblesse 

– Sun : Endommagement 

– Lao : Consomption 

– Ji : Épuisement extrême 

La fatigue en tant que symptôme  

Elle se dit xulao. Lao signifie « maladie de consomption » une maladie dans laquelle un  double feu consume la force; Xulao veut donc dire, au sens littéral du terme, « vide  consomption ». À strictement parler Xulao renvoie à des pathologies plus graves  qu’une simple fatigue, comme par exemple le cancer, le syndrome de fatigue chronique  etc…  

Le terme même Xulao ne décrit donc pas seulement un symptôme, c’est-à-dire la  fatigue, mais aussi la cause sous-jacente principale, à savoir le vide (ou la déficience  du Qi) de l’organisme. Cependant, la fatigue n’est pas toujours due à un Vide ; elle  relève parfois d’un état dit de Plénitude.  

Trois cas sont possibles :  

– État de Vide (Xu)  

– État combiné de Vide et de Plénitude  

– État de Plénitude  

L’état de vide

Zhang Zhongjing (150–219), dans les Prescriptions du Coffret d’or (Jin Gui Yao Lue),  dit, au chapitre 6 : « Quand le pouls est grand mais vide chez les hommes, cela indique  un épuisement extrême (xulao) par surmenage physique ».  

Au cours des siècles, les médecins ont abordé différents aspects du traitement de la  Fatigue-Consomption :  

− le vide de la Rate et de l’Estomac comme la racine principale de l’Épuisement. − le rôle du vide de Yin des Reins et du Foie dans les maladies de consomption,  (nourrir le Yin et d’éliminer la Chaleur) 

− le rôle du vide des Reins (tonifier le Rein pour traiter l’Épuisement.)  − le rôle des Poumon, Rate et Reins (les trois racines) pour traiter la Fatigue.  « Le Poumon est comme le “ciel” des organes internes, la Rate est comme la “mère” du  corps, et les Reins est comme la “racine” de la vie. » ((Zhu Qishi « Du principe de  l’insuffisance de l’énergie originelle »(Li Xu Yuan Jian, 1644) 

L’état de Plénitude 

Il est plus difficile de comprendre comment un état de Plénitude peut être responsable de fatigue. La Plénitude agit en perturbant la circulation correcte du Qi  et du Sang et leur transformation. Par exemple, la stagnation du Qi du Foie (dont  l’origine est souvent due au stress) est une cause fréquente de fatigue. Le Foie a pour fonction d’assurer la libre circulation du Qi dans tout le corps, et il en régularise donc les quatre mouvements qui sont la montée et la descente, l’ouverture et la fermeture.  Le blocage du Qi du Foie entraîne donc de la fatigue.  

– la stagnation du Qi du Foie (par ex. stress)  

– la montée du Yang du Foie (par ex. vertige)  

– le Feu du Foie (par ex. céphalée)  

sont des tableaux de Plénitude qui provoquent facilement de la fatigue. 

– le Vent du Foie  

– les Mucosités (Tan)  

perturbent les mouvements et la transformation du Qi, et entraînent donc de la  fatigue. Ils proviennent d’un vide de Qi de la Rate 

Chao Yuanfang (550-630) dans son Traité des causes et symptômes des maladies (Zhu  Bing Yuan Hou Lun, 610) considère que Xulao est dû aux « Six Extrêmes » (liés au  surmenage du corps qui conduit au vide du Qi, du Sang, des Tendons, des Os, des  Muscles et de l’Essence) et aux « Sept Blessures ». qui concernent les lésions infligées  aux organes internes par différents excès qui endommagent leur énergie. 

1. trop manger blesse la Rate ;  

2. la colère excessive et prolongée blesse le Foie et fait monter le Qi ;  3. soulever des charges trop lourdes ou s’asseoir sur un sol humide blesse la Rate ;  4. s’exposer au froid et boire des liquides froids blesse le Poumon ;  5. trop s’inquiéter et trop penser blesse le Cœur ;  

6. le vent, la pluie, le froid et la chaleur blessent le corps ;  

7. la peur, l’anxiété et les chocs blessent l’Essence.  

Dans le Classique de l’Interne de l’Empereur Jaune–Questions simples (-400/-260) «  cinq excès qui endommagent les Organes Internes » sont décrits :  « Trop se servir des yeux blesse le Sang ; trop rester couché blesse le  Qi ; trop rester assis blesse les muscles ; trop rester  debout blesse les os ; faire trop d’exercice blesse les tendons . »  

Le lien entre trop se servir des yeux et le Cœur (mais aussi le Foie, car les yeux sont  l’orifice partagé du Cœur et du Foie dans l’école E Mei) est intéressant. Si trop se  servir des yeux lèse le Cœur, cela signifie que cela affecte également l’Esprit (Shen).  Les personnes, et encore plus les enfants, qui regardent trop la télévision, qui jouent  trop à des jeux vidéo ou qui passent trop de temps devant leur écran d’ordinateur  blessent donc le Sang (ce qui induit crampes, tics, problèmes nerveux, maux de tête,  insomnie, vertige, etc.) mais surtout leur Esprit (Shen) 

 (Le Shen est l’ensemble des fonctions psychiques et spirituelles. C’est la conscience  organisatrice d’essence céleste s’exprimant dans l’ensemble des fonctions de  l’organisme lui permettant d’être en communication et constante adaptation avec son  environnement.) 

Autres causes de fatigue :  

  • La faiblesse constitutionnelle innée 

C’est une cause fréquente de fatigue chronique. La constitution d’un sujet est déterminée par plusieurs facteurs : l’état de santé et l’âge des parents au moment de  la conception, les circonstances de la grossesse et du développement de l’enfant.  Zhu Qishi considérait la constitution héritée comme l’une des causes de la fatigue  chronique, qui peut se manifester dans n’importe lequel des cinq Organes Yin :  

– Cœur : nervosité et troubles du sommeil dans l’enfance, teinte bleutée sur le  front, fissure relativement profonde sur la ligne médiane de la langue atteignant la  région située immédiatement en arrière de la pointe.  

Poumon : tendance à prendre froid et aux affections de la poitrine pendant  l’enfance, thorax mince, teint pâle, voix faible, etc. 

Rate : faiblesse musculaire et fatigue physique, peu d’appétit et troubles  digestifs dans l’enfance, teint cireux.  

Foie : myopie et céphalées dans l’enfance, teint verdâtre, stérilité primaire ou  aménorrhée chez la femme. 

Reins : énurésie et peurs nocturnes dans l’enfance, teinte bleutée sur le menton,  troubles du développement des os ou du cerveau, stérilité primaire chez la femme,  stérilité chez l’homme, vieillissement et blanchissement des cheveux prématurés.  

  • Le surmenage 

C’est une cause importante de fatigue. Un bon équilibre entre repos et travail est une condition essentielle à la santé. La  fatigue chronique est souvent due à un excès de travail sans repos suffisant. Le repos  est donc le seul remède nécessaire.  Le surmenage est l’une des causes les plus fréquentes de fatigue chronique, surtout  notre société moderne où le rythme de vie s’est beaucoup accéléré. Nous n’écoutons  plus les signes d’épuisement que le corps nous envoie et dépassons nos limites  physiques et psychiques. 

Le travail n’a pas d’effet négatif quand le temps qui lui est consacré est adapté à  chacun et équilibré par un repos satisfaisant qui permet au corps de récupérer. Toutefois, lorsque quelqu’un se surmène (ou dépasse sa capacité propre) ou travaille  de trop longues heures sans repos suffisant, le corps n’a pas le temps de récupérer.  Le corps puise dans ses réserves d’énergie, c’est-à-dire l’Essence des Reins. C’est  pourquoi le vide des Reins est souvent une conséquence du surmenage.  L’affaiblissement du Yin par le surmenage est comme la flamme d’une bougie qu’on  stimule fortement par apport d’oxygène : la chaleur et la lumière diffusées seront  très fortes (=travail en excès) mais le corps de la bougie (=Yin) va se consumer plus  vite ! 

La définition du « surmenage » doit prendre aussi en compte l’âge de la personne ; de  toute évidence, une personne de 30 ans peut travailler plus dur qu’une personne de 65  ans. Il est donc important d’adapter sa quantité de travail en fonction de sa  constitution et de son âge.  

Zhang Jiebin écrivait, dans le Jing Yue Quan Shu (1624) :  

« Celui qui ne connaît pas ses limites (sa capacité) et qui les dépasse toujours plus  connaîtra l’Épuisement. ». 

Cette description correspond bien à nos comportements actuels. 

  • L’activité ou l’inactivité 

L’excès d’activité physique dans le cadre du travail (tâches répétitives ou de force  dans des professions manuelles ou dans l’agriculture par ex.) et/ou dans le cadre  d’activités sportives affaiblit les muscles et la Rate.  

Soulever trop de poids blesse le Rein.  

Faire trop de jogging lèse les tendons, ce qui entraîne, quelques années après, un vide  du Sang du Foie ou du Yin du Foie avec évolution possible vers un Vent du Foie qui peut  se manifester par de la rigidité, des engourdissements et des spasmes des jambes.  Tout travail qui oblige quotidiennement à rester debout longtemps, sans pause pour  s’asseoir ou s’allonger, peut blesser les Reins. L’excès de travail intellectuel et la  concentration des yeux sur un écran d’ordinateur peuvent affaiblir le Sang du Cœur  et du Foie.  

Le travail intellectuel prolongé de longues heures dans des conditions stressantes,  associé à une alimentation irrégulière, peut affaiblir le Yin de l’Estomac et des Reins.  L’inactivité (l’excès de repos) est aussi une cause de maladie en médecine chinoise, et  notamment la fatigue, car elle provoque une stagnation de Qi et parfois un vide du Qi  du Poumon.  

  • L’alimentation 

Mal manger est bien sûr une cause très importante de fatigue chronique.  Les irrégularités dans l’alimentation affaiblissent directement l’Estomac et la Rate.  Manger trop tard le soir, manger en se dépêchant, faire des repas d’affaires, lire en  mangeant, prendre un « en-cas » debout, retourner immédiatement au travail après le  repas, manger sous le coup d’une forte émotion, etc., toutes ces circonstances  affaiblissent le Qi de l’Estomac et, à long terme, le Yin de l’Estomac.  Les régimes amaigrissants (et le jeûne particulièrement) peuvent être responsables  d’une malnutrition du corps puis d’une fatigue due à une lésion de la Rate et entraine  de la fatigue. 

Trop manger peut aussi être responsable d’une fatigue chronique car cela impose des  contraintes à l’Estomac et à la Rate, et provoque une accumulation de nourriture.  Les déséquilibres courants dans l’alimentation quotidienne, affaiblissent la Rate et  l’Estomac et entraîne de la fatigue chronique. 

  • La maladie  

Toute maladie prolongée, et évidemment un cancer, peut être responsable d’un vide de  Rate et donc d’une fatigue chronique. En particulier, les maladies de la Chaleur (par  exemple fièvre, éruptions cutanées…) peuvent entraîner un vide de Yin car la Chaleur  a tendance à « brûler » les liquides organiques.  

Une cause de plus en plus fréquente de fatigue chronique est le vide de Qi et/ou de  Yin qui suit une invasion de Vent-Chaleur externe, c’est-à-dire une grippe, un rhume  banal ou une infection respiratoire supérieure. Il peut en résulter un Syndrome de Fatigue Chronique. 

L’absence de temps de convalescence après une maladie est un facteur de fatigue, surtout après les maladies infantiles qui produisent des toxiques, répartis en toxiques  Yang et toxiques Yin. 

Selon Zhu Qishi, les toxiques Yang blessent le Qi et le Yang de Rate et les toxiques  Yin assèche le Yin et le Sang, blessent les Poumons.  

  • La pollution  

C’est une source de fatigue : Le Poumon est le maître du Qi et la source supérieure  des liquides dans le corps. L’air des villes trop pollué, trop chaud, est une cause  majeure des problèmes de santé, et notamment de fatigue, car le Poumon manque de  fraîcheur (associé au métal : sec et frais. Le tabagisme, actif ou passif, est considéré  comme une pollution… 

  • La sexualité  

Une activité sexuelle excessive entraîne un vide des Reins. En tant que cause de  maladie, ce problème concerne surtout les hommes plutôt que les femmes. Le niveau «  normal » d’activité sexuelle dépend de la constitution générale de la personne et de  son état de santé à un moment déterminé. Un sujet de faible constitution ou en  mauvaise santé doit réduire son activité sexuelle. Une activité sexuelle est excessive,  à partir du moment où la personne éprouve de la fatigue, des lombalgies et des  sensations vertigineuses après les rapports. 

La plupart des gens ne savent pas qu’une activité sexuelle excessive peut détériorer  leur santé, ni qu’ils doivent rester abstinents pendant le temps de toute maladie aiguë  et sa convalescence.  

  • La grossesse  

Après une grossesse, les femmes sont bien sûr très fatiguées du fait des besoins  accrus au cours de la grossesse et de l’accouchement, qui vident le Qi et le Sang. À la  suite de l’accouchement, la femme est très vulnérable et elle doit prendre grand soin  de se nourrir et de se reposer convenablement. Dans notre société, la tendance est au  lever précoce après l’accouchement, et même à la reprise du travail après seulement  quelques jours. Cela conduit indubitablement à un vide de Sang du Foie et donc à de la  fatigue chronique. Dans certains cas, la dépression du post-partum trouve là son  explication.  

Toutes les précautions qui s’appliquent aux suites de couches valent aussi pour les  suites de fausses-couches, trop souvent peu considérées et ne donnant pas droit à un  congés permettant le repos. 

  • Les drogues 

L’utilisation continue et prolongée de drogues comme le cannabis est une cause  importante de fatigue chronique quipeut se manifester par une sensation de mal-être,  le sentiment de ne pas être complètement efficace, et une léthargie importante. 

Les traitements médicinaux peuvent aussi être à l’origine de la fatigue : 

• traitements erronés ou effets secondaires du traitement ;  

• l’absence de traitement laisse la maladie de déficience évoluer ;  • traitements toxiques (chimiothérapie, radiothérapie, immunosuppresseurs)  • traitements inadéquats : transpiration excessive, produits agressifs, produits  amers et froids comme le sont tous les médicaments occidentaux, tonification avec  présence d’agents pathogène 

Les organes (Zhang) et la fatigue   

Chaque organe ou entraille, pour réaliser ses fonctions, doit avoir un Qi fort qui  circule bien. Le vide de Qi ou sa faiblesse entraine un blocage des fonctions de  l’organe, entrave la bonne circulation de l’énergie et entraîne un retentissement sur  d’autres organes. Par exemple, une faiblesse de la Rate entraîne la mauvaise fonction  de l’estomac. 

Chaque organe a ses fonctions : 

Le foie  

Il régit le drainage et la dispersion au niveau émotionnel (les émotions comme la  colère bloquent le Foie), au niveau digestif (en soutenant le mouvement montée descente du couple Raté Estomac) 

Il entretient la circulation de l’énergie et du sang et participe au métabolisme des  liquides organiques, il a aussi un rôle de régulateur des merveilleux vaisseaux. Le foie régit le stockage du sang : il régularise le volume sanguin en fonction de  l’activité physique, règle les menstruations et empêche les hémorragies Le foie aime la circulation, l’harmonie et la détente. C’est un organe qui a besoin  d’expressions et de mouvement et qui souffre de la restriction d’activité physique. Son blocage entraîne une mauvaise digestion et assimilation, des troubles des règles,  des œdèmes, un mauvais sommeil. 

C’est la racine de la fatigue extrême : le foie contient le sang et l’essence. Comme il  régit les tendons, en cas de vide de sang et de Hun (essence du Foie), les tendons ne  sont plus nourris et la fatigue s’installe. 

Le cœur  

Il régit le sang et les vaisseaux : la production, la propulsion, le péristaltisme. Le cœur régit les Esprits et les émotions : il abrite l’Esprit (le Shen), régit l’activité  mentale et émotionnelle, la conscience, la mémoire, la pensée, le sommeil et la parole. Le cœur est l’organe Yang, l’énergie du Feu. Il régit la clarté d’esprit. Son énergie doit  descendre. 

La Rate  

Elle régit le transport et la transformation des aliments, des liquides et de l’humidité  dans le corps. 

Elle régit la production et le contrôle du sang.

La Rate contrôle la montée du Pur (l’essence subtile des aliments) vers le Poumon et le  Cerveau et elle maintient les organes à leur place. 

C’est la racine du Ciel postérieur (après la naissance). 

Elle est l’origine de la production du transport de l’Energie et du Sang. 

Le poumon  

Il régit la respiration, la production et la distribution de l’énergie respiratoire, les  mouvements de l’énergie dans l’ensemble du corps. 

Il diffuse l’énergie défensive (Wei Qi) qui protège le corps des attaques externes. Le poumon régit la diffusion du Qi protecteur et la diffusion des liquides organiques à  la surface de la peau, la descente ente de l’énergie et des liquides vers le Rein, la  descente de l’énergie au Gros Intestin, la purification par la respiration. Le poumon régit la circulation de l’eau. 

Il est le lieu de rencontres de tous les méridiens et vaisseaux sanguins. Le poumon régit le mécanisme énergétique (montée, descente, entrée, sortie), il  chasse le trouble et reçoit le pur (par la respiration), il aide le cœur à faire circuler le  sang et il régule le métabolisme des Liquides Organiques de l’ensemble du corps. C’est un organe fragile facilement atteint par les agressions extérieures car il agit  comme un bouclier face aux agressions externes. 

Le Rein  

Il régit le stockage de l’Essence Jing du Ciel Antérieur (avant la naissance) et du Ciel  Postérieur : la reproduction, la croissance et le développement, les cycles de vie, la  production du sang, la protection du corps contre les agents pathogènes externes. Il régit l’eau : il humidifie les autres organes, règle les mictions, fournit le Qi à la  Vessie, règle la séparation du Pur et du trouble dans les intestins, reçoit les liquides  du poumon, en excrète certains et en vaporise d’autre vers le Poumon. Le Yang du Rein fournit à la Rate la chaleur nécessaire au transport et à la  transformation des Liquides Organiques. 

Le Rein saisit l’Energie, surtout celle du Poumon. 

Il régit le stockage et il contient le Feu Ministre (qui réchauffe et protège le corps) «Le Rein est la source du Yin originel et la racine du Yang originel». C’est la base du  corps. 

Lutter contre la fatigue 

Nous comprenons que le blocage de l’énergie d’un des organes va entraîner diverses  pathologies et de la fatigue. 

Découvrir l’origine de la fatigue va être le travail du thérapeute qui va s’aider grâce à l’observation de son client, au bilan énergétique et à la palpation des points Shu et des  points Mu. 

En Médecine Traditionnelle Chinoise, certains points sont de grands points pour  traiter la fatigue. Le thérapeute les choisira en fonction du bilan énergétique.

Caroline Uriot Acupression session 2022

Voici quelques points (non exhaustifs) réputés pour leurs effets sur la fatigue (seuls  les effets concernant la fatigue sont répertoriés, même si ces points ont d’autres  actions). 

36 Estomac ZU SAN LI (Trois milles du pied)  

Le point San Zu Li est le 36ème point du méridien de l’estomac. Il a été inclus dans  « les 12 (points) étoiles célestes de Ma Dan Yang » (1123 – 1183) 

36E est le point He (mer) et Terre du méridien de l’estomac (point Shu antique)  Dans la tradition chinoise ce point est considéré comme un point de longue vie : on le chauffe quotidiennement au moxa pour stimuler la force vitale, à titre préventif. Il conforte le Qi correct et renforce le Qi originel. 

Il tonifie le Qi et nourrit le Sang et le Yin. 

Il soulage la fatigue physique, aide à la récupération des décalages horaires.  Il soulage les personnes en dépression. 

Il tonifie le Yang du bas du corps.  

Il chasse le froid interne du corps, il restaure le Qi, régularise la circulation du Qi de  l’Estomac et agit sur le couple Rate/Pancréas.  

Sa capacité à équilibrer et à soutenir le Zheng Qi (Energies qui protègent le corps  des pathologies extérieures) fait qu’il est généralement considéré comme un point qui  a un effet bénéfique sur le corps entier.  

C’est un point important pour tonifier le Qi du corps.  

Il est le point le plus important pour stimuler la production de Qi et de sang dans  l’estomac et la rate.  

Localisation : sur la face antéro-externe de la jambe, à 3 cun sous le bord de la rotule  sur le muscle jambier antérieur, à 1 Cun du bord antérieur du tibia.  

3 Rein TAI XI (Grande Rivière) 

Le point 3Rein est le troisième point du méridien du rein. 

C’est le point Rivière (Shu), Terre et Yuan (point origine) du méridien. C’est le point le plus important du méridien du Rein. 

C’est un grand point de tonification du corps et du Yin.  

Il nourrit le Yin du Rein et élimine la chaleur vide. 

Il tonifie le Yang du rein. 

Il ancre le Qi et est bénéfique au poumon.  

Il fortifie la colonne lombaire. 

Il renforce le Rein. 

Localisation : entre la malléole interne et le tendon d’Achille. 

14 Du Mai DA ZHUI (Grande Vertèbre) 

C’est le point de la Mer du Qi. 

Il est le point de croisement du DuMai avec les 6 méridiens de main et de pied. C’est un point très Yang.

Il régule les méridiens Yang, disperse les attaques des pervers externes, élimine le  vent-froid, clarifie et calme le Shen (l’esprit) et rafraîchit la chaleur.  Il tonifie le Qi et le Yang. 

Il renforce le Wei Qi (énergie protectrice) (utilisé pour vivre vieux et en bonne  santé) 

Il traite la déficience et l’épuisement de tout le corps se manifestant par un manque  de force.  

Il tonifie et renforce le corps.  

Il est notamment indiqué lors de douleurs articulaires, et pour les obstructions  douloureuses chroniques entrainant un épuisement du Qi et du sang.  Localisation : sur la colonne vertébrale sous C7 

4 Du Mai MING MEN (Porte du Mandat Céleste)  

Le mandat céleste est donné par la ciel à chaque être humain pour qu’il puisse  accomplir ce qu’il a à réaliser dans cette vie, concept concentré au niveau de ce point  C’est la représentation du Feu Ministre. 

Il régule le DuMai. 

Il tonifie l’Énergie originelle, le Yuan Qi. 

Il renforce le Yang du Rein. 

C’est un point majeur d’entretien de la santé.  

Il a un effet sur les faiblesses chroniques physiques et mentales. 

Il a un effet bénéfique sur la colonne lombaire. 

C’est le grand point des lombalgies chroniques. 

Un autre nom pour 4DM est Jing Gong (Jīng Gōng; 精宫): Palace de l’Essence. Le Vaisseau Gouverneur monte à travers la moelle épinière et pénètre dans le cerveau  ainsi que dans les reins. 4DM est indiqué lors de manifestations d’un vide de Jing  (Essence) des reins comme lors de tremblement de la tête, d’acouphènes et de  vertiges. Cela reflète la double capacité de 4DM consistant à renforcer les reins et à  assister la montée du Jing.  

Localisation : au centre de la colonne vertébrale sous L2 

6 RATE SAN YIN JIAO (Réunion des trois Yin) 

C’est le point de croisement des méridiens du Foie, de la Rate et des Reins. Sa fonction est de renforcer la Rate et l’Estomac et d’éliminer l’humidité. Il harmonise le Foie et tonifie le Rein. 

Il calme l’esprit. 

Il tonifie le sang.  

Il a des effets bénéfiques contre l’insomnie, la neurasthénie. 

Localisation : 3 cun au dessus de la malléole interne contre l’os du tibia. 

Cas pratiques : 

 * Femme de 29 ans 

Consulte pour fatigue importante. 

Cette jeune femme a accouché il y a 3 mois. Le bébé fait ses nuits. Elle dit que son compagnon l’aide beaucoup à gérer leurs 2 filles (30 mois et 3 mois)  ainsi que les taches quotidiennes. 

L’accouchement fut facile mais une grosse hémorragie de la délivrance a été  compliquée à juguler. 

Elle souffre d’insomnie (nombreux réveils nocturnes avec difficulté à se rendormir),  de mal en bas du dos, de «manque de ressort» (selon ses propres termes). La douleur lombaire est sourde. 

Elle est constipée, a peu d’appétit, craint le froid. 

Ses règles sont revenues il y a 15 jours avec de grosses douleurs 2 jours avant. La  personne n’a pas pu caractériser ses pertes de sang. Pas de leucorrhées.  Langue pale avec enduit fin 

Pouls plutôt rapide (j’ai du mal à définir les pouls par manque d’expérience et ce n’est  donc pas un bon indicateur pour moi) 

Bilan : 

− vide de sang  

− vide de yang du Rein 

− vide de Qi de la Rate 

Après palpation : 

sensibilité point Mu du Rein et du Coeur  

points 15V (Shu du coeur), 19V (Shu du Foie); 23V (Shu du Rein) 

Points travaillés : 

15V; 19V; 20V; 23V (points qui renforce l’organe relié, soit Coeur, Foie, Rate, Rein) 7C (pour calmer l’esprit et favoriser le sommeil); 6 MC (contre l’insomnie, pour lutter  contre le syndrome dépressif post accouchement, et réguler le QI); 36E (pour  tonifier le Qi et nourrir le sang); 6 Rt (pour traiter les stases et le vide de sang,  calmer l’esprit, tonifier la Rate et l’Estomac, tonifier le sang, harmoniser les organes  génitaux); 12RM (pour fortifier la Rate et l’Estomac); 3R (pour nourrir le Yin du Rein  et fortifier le Yang du Rein); 3F (pour nourrir le Sang du Foie) 

Suite à ce soin, retour positif au niveau du sommeil et de l’envie d’entreprendre. 

* Homme de 63 ans 

Consulte pour perte d’envie de faire, fatigue, somnolence diurne, réveils nocturnes. Il explique qu’il a fait un burn-out il y a 18 mois, et que depuis il a pris sa retraite. Personne qui se décrit comme introverti, n’aimant pas sortir de chez lui. Il s’exprime  avec lenteur, parle doucement. Il a eu dans le passé des crises d’asthme. Il mange normalement, n’a pas de soucis de selles. Pas de vertiges ni de céphalées. Personne très mince 

Langue: pale avec enduit quasiment inexistant

Pouls plutôt lent avec des poses irrégulières 

Bilan :  

− vide de Qi de la Rate 

− vide de Yin du Rein 

− vide de sang ou du yang du cœur 

Après palpation : 

Points Mu sensibles : MC (17RM); Rein (25VB); Estomac (12RM) 

Point Shu du dos : 17V (Diaphragme et sang); 23V (Rein) 

Points travaillés : 17V (nourrit et harmonise le sang); 23V (Tonifie le Rein et fortifie  le Yang- raffermit le Qi du Rein); 12RM (tonifie l’estomac, fortifie la Rate et régule  le QI); 5TR (ouvre le yang Wei Mai, merveilleux vaisseau stabilisateur du Yang); 7C  (régule et tonifie le cœur); 6Rt (nourrit le sang); 3R (nourrit le Yin du Rein) Retour de la personne 1 semaine plus tard : les réveils nocturnes ont quasiment  disparus ainsi que la somnolence.  

Sources :  

Amael Ferando- Ecole Qigong Tuin 

Michel Martorell – Institut-wanxiang  

iIstitutfengzhen.fr 

DiététiqueTuina.fr 

institutfengzhen.fr 

Ameli.fr

Lettre d’information

    j'accepte de recevoir les emails envoyés par Kendreka

    RÉSEAUX SOCIAUX DE L’ÉCOLE