Bai Hui – 20 DM (Du Mai) – Le Point des 100 réunions

Le 7ème Chakra et la Médecine Chinoise

Accueil > Activités du site > Bai Hui – 20 DM (Du Mai) – Le Point des 100 réunions

Bai Hui – 20 DM (Du Mai) – Le Point des 100 réunions

par

Acupression à Distance
Promotion 2020

Introduction

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été attirée par ce point, cet espace situé sur le dessus de la tête qui existe et pourtant n’est plus vraiment palpable à l’âge adulte. Bien avant de commencer les formations en acupressions, ou tout autre forme de massage, j’ai toujours eu une attirance particulière, le besoin de toucher ce point, que cela soit chez moi ou sur les autres personnes m’entourant.

Sa découverte a démarré vraiment lorsque je me suis formée au niveau 1 de Reiki, où l’on visualise cette entrée de lumière qui nous traverse. Tout a alors pris son sens.

Je me rends compte qu’aujourd’hui lors des soins que je pratique, je termine toujours naturellement mes sessions par une apposition de l’aiguille d’énergie ou bien de la paume de la main selon mon ressenti sur ce point si particulier qui me parle de plus en plus. J’y perçois les sensations des personnes alentours, les entrées et sorties d’énergie, une connexion unique au Ciel et la liaison à tout le corps et à la Terre.

Il suffit que j’en parle ou que j’y pense pour sentir une sensation de chaleur sur mon propre point pour comprendre qu’il essaie de me parler. Cela peut paraitre étrange ou complètement décalé, je reste cependant convaincue que certains points nous « parlent » plus que d’autres et nous permettent d’accompagner les personnes que nous recevons en soin.

Il m’est donc apparu comme une évidence de faire un peu plus de recherches sur ce dernier et d’ouvrir les perceptions que je pouvais avoir afin de mieux l’appréhender.

La Fontanelle en Médecine Occidentale

Avant de se référer à l’énergétique et à ce que peut représenter le point Bai Hui – 20 DM (20 Du Mai) en médecine traditionnelle, il me parait important de savoir comment se forme la fontanelle et ce qu’elle représente en occident. La Fontanelle est l’espace membraneux à la jonction des os du crâne chez le nourrisson.

En effet, à sa naissance, les os du crâne du bébé ne sont pas soudés comme chez l’adulte mais séparés par un espace mou pour permettre la croissance cérébrale. Le périmètre crânien passe ainsi de 35 centimètres en moyenne à la naissance à environ 50 centimètres vers deux ans. Malgré son apparente fragilité, cette membrane est en réalité relativement solide. Il faut néanmoins préserver la tête des chocs.

 

Quand se referment les fontanelles ?

À la naissance, le bébé possède six fontanelles mais quatre se referment presque immédiatement au cours des premiers jours.

Celle qui nous intéresse puisque représentant le 20DM est la fontanelle antérieure. Elle est la plus grande et se situe sur le devant du crâne et mesure entre 2 et 3 centimètres de large. Elle forme un losange et se ferme entre huit mois et deux ans. L’ossification des fontanelles est cependant variable d’un bébé à l’autre.

Il apparait assez compliqué de trouver plus d’informations sur cette spécificité du corps humain dans les ouvrages de médecine occidentale. Les seules particularités relèvent du développement de l’enfant.

 

Dans le cas de problème de fermeture de la fontanelle, quels sont les risques une fois adulte ?

Si la fontanelle prend plus de 24 mois à se refermer, il est possible que l’enfant souffre de “rachitisme”. Un retard de croissance de l’ossification dû à une insuffisance de calcification des cartilages et des os. Il s’agit probablement d’une carence en calcium et en vitamine D. Dans ce cas, il est possible que le bébé présente des altérations de la fontanelle pouvant provoquer des maladies très rares une fois à l’âge adulte.

Une fois adulte, le rachitisme entraîne :

  • Des infections pulmonaires,
  • Des troubles de la respiration,
  • Parfois une malformation du bassin.

On peut également trouver quelques informations relatant des problèmes psychiques / psychologiques et/ou neurologiques mais ces ouvrages sont trop « médicaux » pour en comprendre vraiment les tenants et aboutissants (en tout cas à mon niveau de compréhension).

Contrairement aux préceptes que l’on peut trouver dans d’autres cultures, la médecine occidentale ne lui porte que peu d’intérêt. Ce qui ne peut être expliqué n’existe pas…

Bai Hui – Le Chakra couronne : 7ème Chakra

Avant d’aborder BAI HUI dans le contexte de l’acupression et du Qi Gong, j’ai fait sa connaissance à travers le Reiki tout d’abord, le yoga par la suite mais également grâce au magnétisme qui se base en partie sur l’équilibre des chakras.

Que ce soit le reiki d’origine japonaise ou encore le yoga qui puise ses sources dans la culture indienne, ce que nous appelons Bai Hui (20 Du Mai) en médecine traditionnelle chinoise est le 7ème chakra aussi appelé SAHASRARA en sanskrit ce qui signifie « mille pétales ». Nous retrouvons donc ici une similitude puisque Bai Hui (20 DM) est le point des 100 réunions… Certes pas autant que les pétales mais dans la globalité, on peut retrouver la même idée de possibilités presque infinies, de réunions multiples et de liaisons avec le corps, l’esprit et l’énergie.

Les sept chakras (“roues” en sanskrit) sont les 7 centres énergétiques principaux qui permettent à l’énergie de circuler dans tout le corps.

Lorsqu’ils sont ouverts et équilibrés, qu’ils “tournent harmonieusement” comme des roues, l’Energie Vitale se déplace librement à travers eux, notre santé mentale et physique s’améliore. Nous savons que lorsque l’Energie est bloquée le simple fait qu’elle ne puisse plus circuler nous rend malade. Notre santé dépend de la libre circulation de l’Energie Vitale en nous. Le Reiki, le yoga ou encore le magnétisme permettent de réactiver ou rééquilibrer ces 7 chakras pour débloquer la machine et nous libérer des blocages qui nous épuisent. Plus nous pratiquons plus l’énergie est forte, plus nous nous sentons équilibrés, en harmonie.

 

Comprendre le Chakra de la couronne (Coronal)

Comme indiqué précédemment, le chakra de la couronne, connu sous le nom de Sahasrara en sanskrit, est le septième chakra majeur. Il est situé sur la couronne de la tête, il est associé à la spiritualité.

Le chakra Sahasrara est violet ou blanc. Il est représenté par une fleur de lotus avec un millier de pétales et en son cœur le Symbole AUM qui est le Symbole de la Vibration Universelle.

Il peut également être interprété comme « le lieu où il n’existe pas d’appui ».

Ce centre énergétique nous permet de nous porter au-delà des besoins matérialistes individuels de base pour nous connecter au tout universel.

 

Anatomie

Sur le plan anatomique, il est relié à la glande pinéale, au cerveau postérieur et à la glande épiphyse. Ce sont elles qui vont sécréter les hormones régulatrices de l’humeur et par conséquent très souvent définir notre état du moment.

 

Le chakra de la couronne (ou Chakra Coronal)

Il est la source des vibrations humaines les plus fines et les plus délicates. Il manifeste la part inaltérable et permanente qui réside en vous. Il permet de développer notre mental supérieur sous forme de compréhension spirituelle de la vie et d’expérimentation concrète de la quiétude.

 

Quand le Chakra se déséquilibre

Il faut tout de même être très prudent lorsque l’on commence à s’intéresser à ce point d’ouverture puissant, relié au « Divin » (divin s’entendant ici comme énergie, sans aucune connotation religieuse).

L’enracinement doit être important et travaillé également. Une trop grande ouverture sans un enracinement préalable peut entrainer des conséquences négatives/néfastes comme un abandon des responsabilités, un matérialisme à outrance ou inversement, dans les cas les plus graves la dépression avec prostration, des états maniaco-dépressifs ou encore la schizophrénie.

Comme tout à l’inverse, ses symptômes peuvent également amener à se pencher sur ce point et le travailler pour entrainer un rééquilibrage de ce dernier sans jamais négliger l’enracinement qui sera toujours un point important à ne pas oublier.

 

Un chakra couronne harmonisé

Travailler sur l’ouverture et l’équilibre du septième chakra provoque des changements de points de vue et d’attitudes profonds. Tout se passe comme si l’Ego, qui juge et limite, ne contrôlait plus nos choix mais laissait la place à notre Moi Supérieur. La vie nous apparaît dans sa dimension bienveillante. Ce centre énergétique rassemble et fusionne l’énergie de tous les autres chakras. Point de rencontre des forces célestes et de notre propre force, il soutient notre accomplissement.

Ce qui encore peut être un pont avec la médecine traditionnelle chinoise puisque comme nous le verrons plus tard, le BAI HUI est le point de rencontre, les 100 réunions, le point de la mer des moëlles.

 

Pourquoi l’associer au 7ème Chakra ?

Les taoistes ont défini trois centres énergétiques dans le corps qui sont appelés les Dantian (ou les champs de cinabre) versus les chakras qui sont composés de 7 centres d’énergie :

  • Dantian inférieur : porte de l’énergie de la terre, est situé au niveau du bas-ventre.
  • Dantian moyen : Porte de l’énergie du cœur et de l’homme.
  • Dantian supérieur : Porte de l’énergie du ciel et de l’esprit, de la conscience.

Au vu des définitions et des représentations, Le 7ème chakra peut être relié au Dantian Supérieur et par déduction au 20 DM vu son emplacement et ses fonctions en lien avec l’esprit.

 

Bai Hui – 20 DM (Du Mai) : Spécificités en Médecine Traditionnelle Chinoise

Comme indiqué précédemment, le 20DM est appelé Bai Hui qui signifie ” les cent réunions”. C’est un point mer des Moelles.

Il se situe au croisement du Vaisseau Gouverneur (Du Mai) avec le méridien de la Vessie, de la Vésicule Biliaire, du Triple Réchauffeur et du Foie.

 

Actions :

  • Pacifie le vent et soumet le Yang
  • Fait monter le Yang et contrecarre le prolapsus
  • Effets bénéfiques sur la tête et les organes des sens
  • Nourrit la mer des moelles
  • Effets bénéfiques sur le cerveau, calme l’esprit, fait monter le Qi

Indications :

  • Vent de la tête, vertiges, céphalées, éblouissement, hypertension, acouphènes.
  • Tétanie, perte de connaissance,
  • Prolapsus rectum, utérin.
  • Agitation, oppression du cœur, tristesse, palpitation de frayeur,
  • Obstruction nasale, perte du goût.
  • Chaleur

Le nom de Cent Réunions illustre le croisement de nombreux méridiens au sommet de la tête, dans les textes classiques, d’autres noms lui sont attribués. Il est le point de croisement de tout le yang qi du corps. Il est le point le plus haut du corps et donc par définition le plus yang. De part sa position la plus haute, on lui confère une forte capacité à réguler le yang autant dans l’excès pour le faire descendre que dans le besoin de le faire remonter si trop faible.

Il permet entre autre d’agir directement sur le cerveau puisque sa localisation entre en étroite relation avec ce dernier.

Il fait partie du trajet d’un des merveilleux vaisseaux dit le « Vaisseau Gouverneur ». BAI HUI fait partie du trajet principal du vaisseau gouverneur. Le trajet principal du vaisseau gouverneur prend naissance dans le bas-ventre pour remonter le long de la colonne vertébrale, pénètre dans le cerveau au niveau de la nuque (Point 16DM), monte jusqu’au 20DM BAI HUI et redescend le long de la ligne médiane de la tête jusqu’à l’arête du nez. Il prend fin au niveau de la jonction de la lèvre supérieure et de la gencive.

On peut d’ailleurs voir sur l’illustration ci-dessus comment 16DM et 20DM se rejoignent, permettant ainsi de « nourrir » le cerveau.

On observe également comment il prend racine au niveau du Dantian inférieur pour monter en traversant la colonne vertébrale. Il est important de noter également que le méridien principal ici représenté encercle l’anus et les organes génitaux externes permettant ainsi (je suppose) d’expliquer le rôle important de 20DM dans le traitement des prolapsus génitaux et anaux et d’autres troubles de la région génitale couplés à d’autres points.

 

Tableau récapitulatif

Ce tableau dont la liste est non-exhaustive peut permettre d’aider à travailler sur ce point et à mieux le comprendre. Les éléments énoncés peuvent être des clefs pour amener un équilibre à l’Esprit et au Cœur et ainsi permettre à l’énergie de circuler comme elle le devrait.

 

Localisation Sommet du crâne
Corps Subtil Corps Atmique i
Fonctions Physiques

Hypophyse (glande pituitaire ou « Maitresse ») Relie le SNC (système nerveux central) au

système endocrinien

Point clé 3IG
Couplé avec 62V
Point de référence 20 DM – BAI HUI
Couleur de base Violet
Elément Lumière
Métal Or
Mots Clefs

Ame, dévouement, lâcher-prise, spiritualité,

félicité, éveil, vision du monde

Sens La pensée
Son / Note Tè / Si
Perturbations

Orgueil, arrogance, intolérance, impatience,

dépression, mythomanie

Pathologies Insomnie, articulations douloureuses et rigides
Evènement perturbateur

Stagnation dans le passé, deuil, choc

émotionnel

Peurs Peur de manquer son objectif
En harmonie

Souplesse, inspiration, ouverture d’esprit,

respect de soi et des autres

Qualités à développer

Douceur, patience, compréhension, humilité,

courage, honnêteté

En pratique

Comme je l’expliquais lors de l’introduction de l’article, je suis attirée par ce point très généralement en fin de séance. Il est très rare que je ne termine pas mes séances par à minima 5 minutes dessus. Il serait assez compliqué d’expliquer pourquoi mais je le sens qui m’appelle à chaque fin de séance que ce soit en acupression ou bien en massage bien-être.

Selon les ressentis que j’ai eu en séance, je mets une intention ou non mais quoiqu’il se passe j’y consacre un moment.

 

Séance avec N. :

N est une personne qui vient me voir pour des problèmes d’anxiété, de peurs qui provoquent chez elle nombre de troubles physiologiques mais également psychologiques. Elle essaie de son mieux d’améliorer la situation notamment en consacrant un peu de son temps à la pratique du yoga et de la méditation.

Cependant, elle se rend compte qu’il est très dur pour elle d’être en état méditatif, ses pensées étant en permanence comme un tourbillon incessant.

Après avoir essayé différents points et techniques, je lui ai proposé de ne faire une séance que sur le 20DM et voir ce qui pourrait se passer. Il m’a semblé opportun de lui proposer ce point plutôt qu’un autre pour aider à faire circuler l’énergie et réguler son yang car N. peut avoir des accès de colère sans contrôle et sans raisons apparentes. Elle s’est décrite elle-même sur le fil du rasoir, à la limite du « burn out ». Elle passe par des phases où elle se sent bien et dans la même journée peut se retrouver dans des états difficiles où elle mélange mélancolie, pleurs et colères. Des nuits hachées, où elle dort mais a l’impression d’avoir toujours son cerveau branché et ne trouve pas vraiment de repos de l’esprit. C’est notamment pour cette raison que j’ai voulu essayer de travailler BAI HUI, ce qu’elle me décrivait me faisant penser aux troubles psychiques.

J’ai donc effectué 2 séances de 60 minutes dont 20 minutes de massage détente préalable en travaillant en réflexologie plantaire et en insistant sur le 1 Rein pour « ancrer ».

Lors de la première séance, j’ai effectué le 20 Du Mai (DM) en « aiguille d’énergie » avec le majeur posé sur le point sans appui. Je n’ai pas émis d’intention si ce n’est de réguler le yang et remettre en circulation l’énergie. N. a eu diverses sensations, dont des montées de colère et d’expiration très forte qui se sont suivis par des pleurs. Lors des « colères », j’ai de mon côté concentré mon attention sur le point et sur le fait de réguler tout cela. En me disant que très certainement « il fallait que cela sorte ».

A la fin de la séance, N. était un peu bouleversée par ce qu’il s’était passé. Cependant, elle a un peu mieux dormi et n’a pas eu d’accès de colère dans les jours qui ont suivi la séance.

A la seconde séance, N. – qui est une amie – avait beaucoup d’appréhension quand au déroulé de la séance mais souhaitait tout de même essayer de nouveau afin de voir l’évolution possible, ayant noté de son côté une légère amélioration dans les jours ayant suivis la première session.

J’ai donc commencé la séance comme la première avec un massage relaxant en réflexologie plantaire tout en travaillant plus le 1Rein.

A la différence que cette fois-ci, j’ai essayé de travailler sur 20Du Mai (DM) avec le LAO GONG. La séance s’est déroulée de manière toute autre pour N. qui s’est sentie apaisée, et s’est d’ailleurs endormie lors de la pratique. J’ai donc pu l’observer et me rendre compte que ses traits se détendaient et que son corps relâchait également.

J’ai eu de très fortes sensations de chaleur dans la paume de la main, et j’ai senti la connexion entre l’énergie extérieure qui passait par mon 20DM pour entrer dans le sien par mon LAO GONG. Cela a été un moment absolument hors du temps et unique. J’ai eu l’impression de ressentir l’énergie de l’air et la connexion entre la Terre et le Ciel. J’ai senti comme des fils très épais sortir de mes pieds et s’enfoncer dans le sol, tandis que des faisceaux de lumière passaient par mon BAI HUI pour ressortir par mon LAO GONG. Je n’ai émis aucune intention si ce n’est de connecter N. et de rééquilibrer ses énergies.

A la fin de séance, elle m’a dit avoir rêvé de lumières qui la traversait, elle avait senti également des pointes au niveau de ses pieds et beaucoup de chaleur douce au niveau de 20DM. Ma main n’était pas apposé directement sur son crâne mais à quelques centimètres.

Quelques jours après la séance, N. m’a contacté pour me dire qu’elle se sentait apaisée, que les jours qui ont suivi ont été plus doux et qu’elle avait réussi à aborder les choses avec plus de douceur.

De mon côté, cette séance m’a ouverte un peu plus sur ce point et sa magie. Même si je n’ai pas retrouvé de sensations aussi fortes en retravaillant dessus pour d’autres personnes, je prends beaucoup de plaisir à le travailler et à y passer du temps.

J’ai également conseillé à une amie que je ne pouvais pas voir du fait du confinement de travailler ce point en détente comme indiqué dans le livre d’Amaël Massage et Automassage car elle souffrait d’un prolapsus anal et d’incontinence suite à son accouchement. Il y a très certainement d’autres points très efficaces mais il m’est apparu le plus simple à lui expliquer et mettre en place le soir au coucher lorsqu’elle le pouvait. Liée à de la kiné et autres soins, elle a pu ainsi éviter une opération pour placer un filet afin de « retenir les organes ».

Sources

https://www.neroliane.com/chakra-7

https://usui-reiki.fr/les-chakras/7eme-chakra/

http://taoetspiritualite.fr/le-vaisseau-gouverneur-du-mai

 

Manuel d’acupuncture – Peter Deadman & Mazin Al Khafaji avec la collaboration de Kevin Baker

Massage et Automassage – Amaël Ferrando

L’être humain, l’âme incarnée ne se limite pas seulement au corps physique. L’être incarné possède unei Définition de « Corps Atmique » :

enveloppe énergétique, une aura, constituée de différents corps énergétiques.

Ils sont au nombre de 7 corps subtils qui sont imbriqués et se chevauchent les uns dans les autres. Plus précisément et dans l’ordre :

  • Le corps physique contient le corps éthérique,
  • Le corps éthérique déborde du corps physique et interpénètre le corps astral,
  • Le corps astral interpénètre le corps mental,
  • Le corps mental interpénètre le corps causal,
  • Le corps causal interpénètre le corps bouddhique,
  • Le corps bouddhique interpénètre le corps
  • Et pour finir, le corps atmique interpénètre le corps monadique

Tous ces différents corps s’interpénètrent en même temps qu’ils interpénètrent le corps physique.

Chaque corps vibre à sa propre fréquence, le corps physique étant celui qui possède les vibrations les plus basses. Le corps atmique ou christique dit Le corps de la conscience cosmique : ce corps également appelé corps divin est le siège de la conscience cosmique. A ce stade, l’être incarné ne fait qu’un avec l’univers et fais partie de la conscience de Dieu. Il est relié au chakra coronal.

Le corps atmique est l’enveloppe la plus évoluée de l’être humain, d’une substance infiniment fine et éthérée. L’amour inconditionnel et la compassion résultent de la fusion de ce corps avec les énergies du cœur