Syndrome de la ménopause ou syndrome climatérique

En Qigong Tuina et Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC)

Accueil > Activités du site > Syndrome de la ménopause ou syndrome climatérique

Syndrome de la ménopause ou syndrome climatérique

par

Qigong Tuina
Promotion 2021

Dans ce mémoire, Véronique nous présente le résultat de ses recherches et mises en pratique du Qigong Tuina pour équilibrer la femme dans la période de la ménopause et améliorer les troubles liés au syndrome climatérique. Un cas pratique détaillé complète cette étude.

INTRODUCTION

La ménopause est un phénomène naturel et physiologique qui touche toutes les femmes dans leur vie. Elle se manifeste lorsque les ovaires cessent de produire et secréter des hormones (l’œstrogène et la progestérone).Cette période de transition n’est pas une maladie, mais une étape normale dans la vie d’une femme. Entre 45 et 55 ans, l’arrêt permanent des menstruations se produit et c’est la fin de la capacité de reproduction. La ménopause et les années qui la précède (pré ménopause) sont des périodes d’adaptation qui ne seront pas vécues de la même façon par toutes les femmes. Mais souvent , la ménopause pose problème et se manifeste par des troubles gênants dans la vie quotidienne des femmes et est vécue comme une période difficile à gérer.

Des différents choix de traitement sont disponibles aujourd’hui et apportent une solution pour soulager et mieux supporter les désagréments liés à la ménopause.

Pour la Médecine Traditionnelle Chinoise (=MTC), c’est une période de transition ou l’équilibre entre Yin et Yang est fragile et un déséquilibre temporaire est possible. L’ampleur de ce déséquilibre sera reflétée par l’intensité et le nombre de signes et symptômes présents et expliquera les différences individuelles. La MTC propose un suivi personnalisé afin d’agir sur les déséquilibres identifiés et leurs symptômes dans le but de faciliter cette transition.

Dans un premier chapitre je parlerai de la Ménopause vue par la médecine occidentale, dans un deuxième chapitre , la Ménopause vue par la MTC, puis un troisième chapitre consacré aux traitements de la MTC, et en fin un quatrième chapitre dans lequel j’exposerai un cas clinique.

Enfin, je terminerai par une conclusion .

I – GENERALITES :

Qu’appelle-t-on Ménopause ?A quel âge survient elle ? Comment la ménopause affecte-t-elle la femme ? Quels sont les remèdes ?

Toutes ces questions seront traitées dans ce chapitre.

1° Qu’appelle-t-on MÉNOPAUSE

L’étymologie du terme Ménopause vient du grec : men,menos qui veut dire mois règles et pausis , cessation , arrêt.

La ménopause est un processus physiologique naturel , c’est à dire une étape obligatoire dans le vieillissement des femmes. Elle désigne ainsi la période qui survient au moment où les ovaires arrêtent de produire les hormones de la reproduction : œstrogène et progestérone.

La ménopause ( ou syndrome climatérique) correspond à la cessation de l’activité ovarienne . Elle est considérée comme

effective après 12 mois consécutifs d’arrêt des règles. L’âge moyen de la ménopause est de 50 ans (entre 45 et 55 ans).

2°) Comment la Ménopause affecte- t-elle les femmes ?

La période ménopausique peut s’accompagner de troubles plus ou moins difficiles à supporter et favoriser le développement de l’ostéoporose ou maladie cardio vasculaire.

Les symptômes de la ménopause varient d’une femme à l’autre et peuvent être d’intensité différente et ne pas être ressentis de la même façon.

  • Quels sont les troubles dits « climatériques » :

Le climatère désigne la période de changements endocriniens, physiques et psychologiques qui survient à la ménopause. Les troubles climatériques ne sont pas graves en eux même et ne présentent pas de danger pour la santé mais sont très souvent considérés comme inconfortables et gênants .

La ménopause finit par être considérée comme une maladie , les femmes vivent très mal cette période de leur vie , avec une multitude de symptômes qu’elles supportent comme une fatalité .

  • Quels sont ces symptômes ?

Ces symptômes sont :

°Des bouffées de chaleur qui peuvent s’accompagner de sueur (85% des femmes en souffrent et 45% d’entre elles peuvent en avoir pendant 5 à 10 après la fin de leur règle)

°Des transpirations nocturnes et /ou diurnes,

°Des troubles du sommeil (insomnie) ,

°Des troubles de l’humeur ( irritabilité, anxiété) ,

°Des palpitations,

°Gorge sèche,

°Sécheresse vaginale,

°Des crampes,

°Une prise de poids

°Dépression etc. ……

Lorsque ces symptômes se manifestent , ils peuvent être pénibles et difficiles à supporter.

Leur durée peut varier de quelques mois à plusieurs années.

– Quelles peuvent être les conséquences de la ménopause sur la minéralisation du squelette ?

Après la ménopause la perte osseuse s’accélère car la capacité du corps à produire du tissu diminue. Les os deviennent plus fragiles et des fractures peuvent se produire à la suite d’un traumatisme léger ( après 70 ans une fracture du col du fémur survient chez 1 femme sur 6).

3°) Les Remèdes

Au regard de ces symptômes gênants, pénibles qui peuvent empoisonner la vie des femmes, il existe des remèdes pour les soulager :

  1. soit par la médecine conventionnelle :

Un traitement hormonal substitutif ( THM) ou traitement hormonal substitutif (THS), peut-être proposé par le médecin traitant ou le gynécologue. Il associe un œstrogène et un progestatif .

Le principe d’un THM ou THS est de remplacer les deux hormones (œstrogène et progestérone) dont la production par les ovaires cesse au moment de la ménopause. Ce traitement consiste donc à substituer des hormones à celles que les ovaires sécrétaient lorsqu’il y avait les règles.

. L’estrogène est l’hormone efficace sur les troubles dits

« climatériques » ( bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, trouble du sommeil, insomnies….) et est efficace et prévient l’ostéoporose.

La prise d’estrogènes en l’absence de progestérones pourrait conduire au développement d’un cancer de l’utérus.

L’estradiol, œstrogène naturel, administré par voie percutanée ou transdermique peut est utilisé. En effet, les œstrogènes administrés par voie orale multiplie par quatre le risque de phlébite et d’embolie pulmonaire, alors que la voie percutanée réduit ou annule ce risque thromboembolique .

. Le progestatif (progestérone naturelle ou dérivé proche) diminue le risque de cancer du corps de l’utérus, il est donc indispensable de respecter l’association des deux hormones.

Toutes les femmes traitées par THM doivent bénéficier d’une réévaluation régulière de leur état de santé et de leur traitement par le médecin prescripteur, au moins une fois par an ( bilan sanguin, examen clinique…)

Le THM est un médicament et en aucun cas il ne peut ralentir le vieillissement de l’organisme.

Alors qu’une femme ménopausée sur deux prenait un traitement hormonal en 2000, elles sont moins de 10% aujourd’hui . Beaucoup de patientes ne souhaitent plus y avoir recours ( vu les risques encourus par ces médicaments) , d’autres ne peuvent pas en prendre à cause de leurs antécédents (cancer sein …)

Afin de soulager leurs symptômes , quand ils sont gênants, certaines femmes sont donc tentées de se tourner vers des solutions alternatives , dont on ne connaît pas toujours les risques.

  • soit par la médecine appelée douce (homéopathie, phytothérapie) :

L’homéopathie peut être efficace à la période de la ménopause car elle ne s’occupe pas d’un symptôme en particulier mais d’un ensemble de troubles . Elle ne possède pas de traitement standard, elle traite des symptômes globaux et souvent intriqués (fatigue et difficulté à dormir, ou anxiété et insomnie par exemple….)

Bien sûr, c’est une médecine qui ne marche pas sur toutes les femmes. Certaines n’y trouvent pas forcément ce qu’elles cherchent , soit parce qu’elles estiment les remèdes inefficaces ou trop long à agir, soit parce qu’elles sont déroutées par cette manière de soigner qui prend également en compte leur environnement psychoaffectif. Voici quelques traitements pris au long

court pour soulager les symptômes de la ménopause:

« Actaea Racemosa », médicament préparé à partir d’un arbre , l’actée à grappes ou « Cimicifuga » qui calme l’hyperémotivité, l’anxiété ou encore » Sepia

Officinalis », dérivée de l’encre de seiche qui agit sur la déprime, la fatigue , le manque d’appétit sexuel, ou

« Lachesis Mutus », « Sepia ou Sulfur » contre les bouffées de chaleur……

Tous ces remèdes ( et il en existe bien d’autres) ne sont cités qu’à titre indicatif. Ils ne sauraient être pris en automédication. Pour être efficaces ils doivent être le fruit d’un interrogatoire complet de la part d’un médecin spécialiste qui cernera les besoins de la patiente et prescrira les bons médicaments et les bonnes posologies. Ensuite, des visites régulières permettent d’adapter le traitement pour traverser ce cap désagréable de la ménopause.

  • soit par la médecine traditionnelle chinoise (MTC) , sujet de mon exposé qui sera développé dans le chapitre II .

Il devient nécessaire de développer un traitement de la ménopause qui soit efficace tout en offrant une sécurité d’emploi optimale .

La Médecine traditionnelle chinoise peut agir avec efficacité et sécurité sans effets secondaires sur les symptômes de la ménopause et donner ainsi aux femmes ménopausées une vie plus confortable.

II – MENOPAUSE OU SYNDROME CLIMATERIQUE VUE PAR LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE (MTC)

1°) Pourquoi choisir la MTC ?

  • La médecine occidentale contemporaine et médecine chinoise sont organisées de manière très différente.

Cela ne signifie pas qu’elles soient incompatibles . Simplement, chacune se fonde sur une manière particulière d’aborder le patient, ses symptômes et son chemin vers la guérison. En occident, nous parlons organe, cellules, hormones etc…., nous savons tout sur l’anatomie jusque dans ses rouages les plus infimes.

Cette médecine s’intéresse surtout à la maladie, non à la santé. Du coup la prévention reste discrète même si depuis quelques années cette notion tend à s’imposer.

  • La médecine chinoise est pratiquée en Chine depuis des millénaires .Elle se préoccupe avant tout de la santé, de la manière de la préserver et d’y revenir lorsque les équilibres ont été rompus. La vision du patient est toujours global, il est considéré comme un tout, animé par une énergie vitale qui constitue la source primordiale de la vie et reste toujours connectée avec l’environnement. Cette médecine s’intègre dans la vie quotidienne des patients sous la forme de gestes préventifs destinés à « cultiver » la santé comme un jardinier ses fleurs.

La manifestation pathologique est toujours une rupture dans les relations entre les fonctions à l’intérieur du corps. Ce sont ces relations que le thérapeute essaie de soigner , et non une partie de l’organisme.

Le champ d’application de la MTC est extrêmement étendu :

– la pharmacopée : ( herbes médicinales ) est riche de plusieurs milliers de plantes qui ont été étudiées , répertoriées et consommées depuis des millénaires. Ces préparations associent souvent un grand nombre de plantes différentes. Il s’agit d’équilibrer les différentes énergies et de neutraliser les éventuelles ruptures d’harmonie ( excès de chaleur ou de froid, stagnation, vide , plénitude etc…..) dans le but de retrouver des flux fluides et réguliers.

-L’acupuncture ou digipuncture : avec une aiguille ou un doigt elles agissent sur des points d’énergie situés sur le trajet des méridiens , afin de rétablir l’équilibre énergétique.

-La diététique : la MTC fait de l’alimentation quotidienne un outil de santé à part entière . Les aliments deviennent même de vrais médicaments lorsqu’ils sont étudiés sous l’angle de leur constitution énergétique.

-Les massages (Tuina) sont considérés comme une thérapeutique à part entière .En touchant avec des gestes ciblés et précis , le trajet des méridiens et les points d’énergie qui les jalonnent, il est possible d’équilibrer les différents flux énergétiques.

-Le Qi Gong , art énergétique, est une pratique corporelle et mentale qui permet de trouver l’unité corps-esprit. Ce n’est pas seulement un instrument de bien être, c’est aussi une véritable thérapeutique. Les mouvements sont lents et fluides , souvent gracieux . En fait le moindre de ces gestes est parfaitement codifié, car les postures et les enchainements ont toujours un but précis : ils interviennent sur la circulation de l’énergie , l’harmonisent, la fluidifient, la stimulent …. Chaque mouvement est susceptible d’agir sur un méridien particulier, un organe précis, ou un type d’énergie.

En fait, on rencontre pratiquement les mêmes spécialités qu’en médecine occidentale avec cependant un cloisonnement beaucoup moins contraignant et restrictif du fait de l’approche plus globale de la maladie et de ses causes.

Le patient a le sentiment d’une prise en considération de la totalité de sa personne plutôt que d’un regard impersonnel sur sa pathologie.

La MTC apporte , indépendamment de tout autre traitement, des solutions thérapeutiques essentielles et parfois définitives à de nombreuses pathologies, particulièrement lorsqu’il s’agit de troubles chroniques ou récurrents pour lesquels la biomédecine ne propose que des solutions palliatives. Elle agit non seulement sur les troubles physiques mais également sur le psychisme , sur le bien-être de la femme en toute sécurité. Et elle a toute sa place dans les traitements de la ménopause.

2°) Le point de vue de la MTC : des notions fondamentales en MTC :

La ménopause est une étape physiologique décrite dans le premier chapitre du SU WEN ( première partie du NEI JING¨, ancien traité de médecine chinoise) .

La femme est régie par des cycles de 7 ans (7X7 ans= 49 ans , âge de la ménopause).Le Ren Mai¨ (vaisseau de conception) s’affaiblit, le Tian Gui¨ (substance nécessaire à la reproduction) est épuisé, les menstruations s’arrêtent , il y a infécondité.

En médecine chinoise , il n’est pas question d’hormones. Plusieurs organes¨ sont en charge des cycles menstruels : le couple rate/estomac, foie/vésicule biliaire et rein/vessie.

Mais les troubles liés à la ménopause sont plutôt liés au Rein et à son énergie Yin.. A cette période de la vie , le Yin, régi par le Rein, tend à décliner plus fortement que le Yang.

On dira qu’il s’agit du déclin de l’essence du Rein (organe responsable des organes sexuels et de la reproduction) dans son aspect Yin ou Yang, un tarissement progressif de l’essence Jing des Reins et plus particulièrement du TianGui¨. (ainsi on parle « d’arrivée de Tiangui » pour désigner la puberté et de « tarissement de Tiangui » pour la ménopause.

  1. Principe Yin Yang :

Le principe du Yin et du Yang est l’une des bases de la philosophie chinoise , il est au cœur de la MTC. Toute la philosophie et le diagnostic repose sur l’équilibre de ces deux forces .La rupture de cet équilibre Yin Yang crée un dysfonctionnement physique et psychologique.

. Le Yang l’élément male et le Yin, l’élément féminin sont les 2 grandes forces de l’univers.

Ils sont inséparables, dans une dynamique de complémentarité constante. Les notions de dualité et d’alternance sont fondamentales : tout comme le haut répond au bas, l’extérieur existe parce qu’il y a un intérieur, le chaud parce qu’il y a un froid etc. ……

Les forces Yin et Yang sont totalement indépendantes et la santé dépend de leur équilibre.

Ainsi à l’époque de la vie où les modifications surviennent dans l’organisme de la femme, le Yin diminuant, la perturbation de l’équilibre Yin-Yang provoque divers symptômes :

-Un excès de Yang peut ainsi créer de la chaleur, de l’agitation, de l’insomnie, de la sécheresse cutanée, transpiration, teint rouge…

Les bouffées de chaleur , les insomnies, les céphalées la tachycardie sont les symptômes du Yang qui devient dominant .

-A l’inverse l’excès de Yin traduit un ralentissement du corps : problème de circulation, œdèmes, surpoids …..

-L’insuffisance de Yang génère par ailleurs d’autres symptômes : frilosité, fatigue, hypersomnie, digestion difficile….. Le Yang est insuffisant pour réchauffer , stimuler, assurer les fonctions organiques.

-Tandis que l’insuffisance de Yin amène plutôt un amaigrissement, une sensation de chaleur( surtout le soir ou la nuit) , des insomnies, une transpiration nocturne, une sensation de soif, de bouche et gorge sèches….

On comprend mieux l’intérêt de la théorie du Yin et Yang pour traiter les désordres énergétiques dus à la ménopause.

  • Les trois Trésors :

Au- delà du Yin et du Yang la Médecine Chinoise considère que ce qui définit un organisme c’est son essence (le Jing), son énergie (le Qi) et son Shen (l’Esprit) : les 3 Trésors (San Bao) . La vie repose sur ces trois concepts essentiels, parfois succinctement traduit par « essence » , « souffle », et

« esprit ».qui sont unis par un lien étroit.

– *Le QI :

Le Qi( chi) est l’énergie sans laquelle rien ne fonctionne. Le QI est la force vitale qui circule dans l’organisme et la santé ; c’est aussi la libre circulation de cette énergie , étroitement liée à la vie. Au sens large ,le Qi évoque un élément fondamental dans la constitution de l’univers, à

l’origine de l’ensemble des énergies et substances présentes dans la nature, capable de produire chaque chose par ses mouvements et ses transformations. Donc le Qi est à l’origine du mouvement. Cela désigne non seulement le fait de marcher, nager, dessiner, jardiner….mais aussi le Qi fait naitre les mouvements inconscients : les battement du cœur qui propulse le sang dans les artères, le gonflement des poumons à chaque respiration… et également les mouvements mentaux des pensées et les émotions. Le renouvellement des cellules qui nous permet de grandir fait aussi partie des mouvements, tout comme le vieillissement.

-C’est aussi un ensemble de tous les substrats et fonctions du corps. Ainsi , le sang, les Liquides organiques¨, le métabolisme, la chaleur corporelle peuvent être inclus dans la notion de Qi.

– Le Qi a un rôle important dans l’ activité physiologique des Organes et permet La circulation dans les méridiens etc…….

-*le SHEN :

autre élément important , c’est la

conscience organisatrice, d’essence céleste, s’exprimant dans l’ensemble des fonctions de l’organisme, lui permettant de communiquer et d’être en permanente adaptation avec son environnement.

C’est l’Esprit, l’ activité mentale, l’ ensemble des fonctions psychiques et spirituelles.

Dans un contexte médical , le terme peut prendre le sens de vitalité, de santé, d’entrain, d’énergie . Ainsi on parle de présence ou d’absence de Shen à propos du teint d’un visage, d’une langue, d’un pouls ou de n’importe quel autre élément de l’examen clinique d’un patient, pour mentionner des signes généraux d’équilibre et de bonne santé .

-*JING :

C’est l’essence vitale , la trame de vie contenue dans la graine ou la semence d’un être, qui lui permet de se développer selon les critères de son espèce et de ses origines : Il existe deux aspects du JING , le Jing inné (léguée par les parents au moment de la conception) et le Jing acquis ( produit tout au long de la vie , produit par l’air qu’on respire et la nourriture qu’on assimile).

L’ énergie innée est stockée , dans les Reins. Cette énergie régit les processus de croissance du corps tels que les os, les dents, les cheveux, les processus mentaux normaux et la maturité sexuelle. Le Jing fait bouger le corps humain à travers les différentes étapes de la vie : la naissance, la

puberté, la maternité, la maturité et la vieillesse. Il est associé à la capacité du corps à s’adapter au changement.

le Shen (esprit) et le Jing( essence) sont indissociables du Qi (énergie) . Sans le Shen, la vie ne peut se manifester, la transformation du Jing fait le Shen et le Jing a besoin du Qi pour entrer en activité.

De plus le Qi est nécessaire pour produire et entretenir la présence du Shen.

-c) La théorie des Cinq Éléments  ( cinq mouvements =wu xing)

constitue avec la théorie du Yin et du Yang , la base même de la MTC. Cette doctrine des cinq éléments rend particulièrement des interférences de l’être humain avec son environnement cosmique.

Les chinois reconnaissent cinq éléments :Bois, Feu, Terre, Métal et Eau. A chaque élément sont reliés un organe ( Foie, Cœur, Rate, Poumon et Rein) et un viscère (Vésicule Biliaire, Intestin grêle, Estomac, Gros intestin, et Vessie), un tissu, une émotion , une saison, une couleur etc…

Les cinq éléments s’engendrent et se contrôlent réciproquement suivant certaines lois et dans un ordre spécifique.

La vie de l’ être humain de sa naissance à la mort et l’univers tout entier obéissent au cycle des 5 éléments :

– Cycle d’engendrement : ( les cinq éléments s’engendrent mutuellement et favorisent la croissance respective . Si il y a un déséquilibre au niveau d’un élément du cycle , l’élément suivant est aussi perturbé). Le Bois ( le

Foie) produit le Feu (cœur), qui engendre la terre ( la Rate) , celle-ci produisant le métal ( le Poumon ) , et à son tour le métal engendre l’eau ( le Rein), qui nourrit le Bois (Foie).

-Cycle de contrôle : Chaque organe limite le fonctionnement d’un autre organe , afin de réguler globalement le système.

Ces deux cycles doivent fonctionner harmonieusement afin d’autoréguler le système , selon les principes de l’homéostasie.

Il s’agit donc d’une harmonie subtile , faite d’interactions, qui favorise le fonctionnement équilibré de chaque organe et de l’ensemble du système. Le déséquilibre de ces interactions entraine l’apparition de la maladie, dont l’expression sera différente selon le terrain de chacun.

  • Les Huit Principes :c’est une notion importante et utile dans le diagnostic .

La dialectique des Huit Principes (Surface/Profondeur ; Froid/Chaleur ; Vide/Plénitude ; Ying/Yang) sert de base élémentaire à la classification des symptômes. C’est également la trame utilisée dans tous les aspects de la nosologie en médecine chinoise. En effet, tout signe clinique relève d’une de ces catégories ou de la combinaison de plusieurs.

Les Huit Principes sont une extrapolation de la théorie du Yin /Yang : la surface, la chaleur, et la plénitude relève du

Yang ; la profondeur, le froid, et le vide appartiennent au Yin. De ce fait ils sont étudiés par couples d’opposés. Cependant , la complexité des tableaux cliniques et l’évolution des maladies amènent souvent à considérer les Huit Principes dans leurs combinaisons, plutôt que sous leurs formes isolées.

–  3) Ménopause en MTC :

En période de ménopause , vers la fin de la quarantaine , c’est le volet Yin du rein que nous verrons le plus souvent diminué chez la femme, associé à une diminution du Qi du système Rein.. Ceci amène un déséquilibre relatif dans l’harmonie des énergies Yin et Yang et explique les symptômes associés à la ménopause.

Au départ du Rein, le Jing circule dans les différents méridiens suivant son rythme propre . Lors de la ménopause , le Qi du Rein va graduellement diminuer, influençant l’équilibre énergétique de la femme.

  1. A la base de l’apparition de la ménopause ,

il existe donc une déficience progressive des Reins qui se manifeste :

-soit par une insuffisance de son YIN à laquelle sera liée un excès relatif du Yang du Foie ou du Yang du Cœur,

– Soit par une insuffisance de son Yang auquel s’adjoindra un vide de Yang de la Rate.

Or le Yin du Rein gouverne les substances (sang et liquides). Quant au Yang du rein il est lié à l’activité, il régule la température du corps. Le Yin peut être assimilé à l ‘ élément eau tandis que le Yang représente le feu ; le premier refroidit le corps, et l’autre le réchauffe. Le Yang a tendance à

s’élever , le Yin le refroidit et le retient vers le bas .Si le Yin est insuffisant , le feu du Yang , en montant , causera une chaleur toxique , que l’on pourra retrouver à travers les bouffées de chaleur.

Si le Yin du rein est déjà faible avant la ménopause ( et donc le Yang plus fort), cet événement privilégiera la montée du Yang , accentuant le déséquilibre . Une femme dans ce cas ressentira une certaine irritabilité, des bouffées de chaleur et une diminution des sécrétions vaginales. La peau deviendra sèche . Le Yin du rein ne pourra plus humidifier le corps, et le

Yang viendra alors déranger l’énergie du cœur , causant chaleur , anxiété.

Le Yin du rein est également lié aux moelles , c’est pourquoi son affaiblissement touche aussi la structure osseuse..

Certaines femmes , dont le Yang est faible pourront rencontrer des symptômes différents. L ‘ affaiblissement du Yin aura des répercussions sur l’énergie Yang. Le froid dans le corps dominera, causant des douleurs au dos et articulations, des ballonnements ou une perte de libido.

Et sur le plan émotionnel ?

  • Le Rein et la volonté :

Certaines femmes pourront ressentir un manque d’énergie, une certaine lassitude voire même tomber en dépression. En MTC ce genre d’émotion est liée au rein , qui abrite la volonté. Un rein affaibli diminuera la force de volonté .

  • Le foie et l’irritabilité :

Le sang est une substance Yin . Avec l’arrêt des règles , le Yin diminue et le sang également. Or c’est le foie qui gère la circulation du sang dans le corps. Un volume de sang moins élevé pourra léser le foie et bloquer son énergie. Le foie étant l’organe lié à la colère , la personne aura tendance à l’énervement.

Selon la MTC, il faut tonifier le Yin et le Yang pour fortifier l’os, il est recommandé de maitriser le Yang du Foie , calmer le Yang qui augmente sans cesse.

Il faut encore harmoniser le Rein et le Cœur, calmer le Shen (esprit) rééquilibrer le mental.

Pour finir il faut aussi redonner de la vigueur au sang, remuer le Qi et éliminer la stagnation.

  • Voici QUATRE TABLEAUX CLINIQUES qui peuvent expliquer les différents ressentis vécus par les femmes au moment de la ménopause :

vide de Yin des Reins et du Foie :

A cause de l’affaiblissement du Rein et du vide de Yin ,le Foie perd sa nutrition et le Yang du Foie remonte accentuant le déséquilibre Yin-Yang.

Si le Yin des Reins faiblit, l’Eau des Reins ne va plus nourrir correctement le Bois du Foie qui aura tendance à s’assécher et se tendre plus facilement créant des crampes, des vertiges

, les yeux secs et de l’irritabilité.

L’excès de feu par insuffisance d’eau se traduit par les symptômes suivants : anxiété avec tendance à l’irritabilité, agitation, transpiration, céphalée, faiblesse des lombes et des genoux, bourdonnement d’oreilles, chaleur des 5 cœurs¨, palpitation, insomnie , sécheresse de la bouche.

La pointe de la langue est rouge Le pouls est tendu, fin et rapide

2*feu vide du cœur :

Le vide de Yin du Rein se propage à celui du Cœur et se traduit par un excès relatif du Yang du Cœur.

Le Cœur et les Reins ne sont plus en harmonie.

Dominent alors, de l’agitation mentale avec insomnie, palpitation et troubles psychiques tels que tristesse, pleurs sans raison, dépression.

3* Vide de Yang des Reins et de la Rate :

La Rate souvent s’associe au Rein dans la déficience .

Le Yang des Reins est trop faible , à sa suite le Yang de la Rate s’affaiblit, la source de chaleur est insuffisante pour mobiliser les liquides organiques*

La perturbation du mécanisme de circulation des liquides entraine une accumulation d’eau qui cause une prise de poids et des œdèmes surtout dans la partie inférieure du corps (ventre, cuisse, jambe).

La déficience de la Rate se traduit par de l’asthénie , de la fatigabilité et souvent des selles pâteuses.

Les symptômes de vide de Yang des Reins peuvent être pâleur, froid des membres et du ventre, lassitude générale, douleur dans les lombaires , aversion pour le froid.

La langue est pale, avec un enduit blanc Le pouls est profond, fin et faible.

4* Vide de Yin et de Yang des Reins :

Il y aura alternance de signes de chaleur et de signes de froid correspondant à une déficience progressive du Yin et du Yang des Reins .La faiblesse du Yin des Reins se manifestent par des bouffées de chaleur, de la transpiration nocturne, une bouche sèche avec une langue rouge et le vide de Yang

entrainant au contraire de la frilosité avec membres froids , urine claire œdèmes, fatigabilité, somnolence .

L’acupuncture, la digipuncture permettent de rétablir ces déséquilibres ainsi que le Qi Gong, le massage Tui Na sont utiles pour lever des blocages et rétablir l’énergie de manière harmonieuse.

« POUR TRAITER LA MALADIE ,REGULARISER L’ENERGIE »

III – LES TRAITEMENTS

Un Qi perturbé, bloqué ou déséquilibré peut être la cause de maladies. Ces déséquilibres peuvent être soulagés en ajustant la circulation du Qi , le flux d’énergie dans le corps à l’aide de diverses techniques thérapeutiques :tels que les plantes médicinales (la pharmacopée chinoise), la diététique, les pratiques physiques ( Qi Gong, Tai Chi) , la moxibustion¨, le massage, et l’acupuncture ou digipuncture.

La MTC a toute sa place pour soulager les symptômes de la ménopause . Ses traitements englobent ces différentes techniques thérapeutiques qui sont très complémentaires et efficaces .

Dans un premier temps , en fonction des tableaux cliniques je citerai différents points d’énergie efficaces à travailler, suivis de mesures diététiques à conseiller .

Dans un deuxième temps j’exposerai et expliquerai quelques manœuvres de Qi Gong Tuina .

Puis je citerai le Qi Gong , mouvements énergétiques que les femmes peuvent pratiquer quotidiennement.

A)  Acupression et diététique chinoise :

Vide de Yin des Reins et du Foie :

Le traitement sera d’abaisser le feu en nourrissant le Yin et fortifiant les Reins pour contrôler le Yang du Foie :

  1. Les points d’énergie :

4 RN : nourrit l’énergie originelle et le Jing inné Fait circuler et renforce le QI

Régularise le réchauffeur inférieur Tonifie le Yin et le Yang

6 RTE : point de croisement des 3 méridiens* Yin du pied Mobilise le sang utile pour tous les problèmes

gynécologiques

1 RN : (YONG QUAN) nourrit le Yin du Rein Abaisse le feu vide , calme l’esprit

3 RN : (TAI XI) point Yan

Tonifie le Qi du Rein, humidifie la sécheresse Nourrit le Yin de Rein

  • RN (ZHAO HAI) tonifie le Yin du Rein

+62 V en cas d’insomnie

  • RN ( FU LIU) + 4 GI :tonifie le Yin et le Yang du Rein

en cas de problème de sudation 2 F ( XING TIAN) : rafraichit et calme le feu du Foie

3 F(TAI CHONG) : tonifie le Yin du Foie

Agit sur les pathologies liées à un déséquilibre de l’énergie du Foie.

23 V(SHEN SHU) : point Shu du Rein 18 V (GAN SHU): point Shu du Foie

10 RTE + 17 V :pour activer et faire circuler le sang

  • En diététique chinoise :

Manger chaud et boire chaud, éviter le lait.

Le vide de Yin se transforme volontiers en sécheresse et en irritabilité , comme aliment on choisira ceux qui nourrissent le Yin du Rein et ceux qui fortifient le Yin , abaissant le feu et créant des liquides organiques = viande de lapin, porc ou canard, poisson blanc (sardine, cabillaud) , le jaune d’œuf

(nourrit le Yin et calme le Foie), le miel (calme l’agitation) , le sésame, blé, petits pois, soja noir (humidifie les intestins) Les légumes : épinard, carotte (tonifie la Rate et est digestive), céleri, champignon noir

Les fruits : poire, pomme, pamplemousse, raisin, pastèque .

Feu vide du cœur

Le traitement sera de tonifier les Reins , de calmer le Cœur et de tranquilliser le Shen.

  1. Les points d’énergie :

7C : (SHEN MEN) soutient et apaise le Cœur

Tonifie le Qi et le sang du Cœur 6 MC : (NEI GUAN) : insomnie, dépression

8 MC : (LAO GONG) : apaise le cœur et calme la force spirituelle.

15 V (XIN SHU) : point Shu du cœur, apaise le Cœur 62V+6RN (SHEN MAI +ZHAO HAI): calme l’esprit et insomnie

  • La diététique chinoise :

Manger chaud et boire chaud Même conseil que précédemment

Fruit : le jujube

3°)Vide de Yang des Reins et de la Rate

Le traitement sera de tonifier la Rate et les Reins et de réchauffer le Yang.

  1. Points d’énergie :

4 RM (GUAN YUAN) : tonifie le Yang du Rein et de la Rate

6 RM (QI HAI) : remonte l’énergie Yang , renforce le QI inné 23 V (SHEN SHU) : point Shu du Rein

Soutient le rein et accroit le Yin 20V (PI SHU) point Shu de la Rate

Fortifie la rate et évacue l’humidité 4RTE(GONG SUN) harmonise le Qi de la Rate 3RTE (TAI BAI) fortifie la rate et chasse l’humidité

9 RTE+40 E (YIN LING QUAN + FENG LONG) : évacue et

Dissout les Tan .

On pourra pratiquer la Moxibustion* sur certains points pour réchauffer.

  • Diététique Chinoise :

L’objectif est de réchauffer , de lutter contre l’asthénie,

D’augmenter la diurèse et la diminution de la tendance à l’œdème.

On conseillera des aliments qui pourront tonifier le Yang et réchauffer les Reins, tonifier la Rate et qui favorisent l’élimination de l’eau et des aliments de tempérament tiède ou chaud pour réchauffer .

On limitera la consommation d’aliments crus ou de tempérament froid ou frais, ainsi que celle d’aliments trop sucrés car l’excès de sucre blesse la rate.

Pour tonifier le Yang et réchauffer les Reins , les aliments seront de saveur tiède ou chaud et piquante dont la texture contient peu d’eau :

Viande de mouton, viande de cerf, poulet, moules, crevettes ….

Poireaux, litchis, noix, châtaignes……

Aliments diurétiques : champignon en particulier le champignon noir, mais .

Condiments : ail, gingembre, poivre

Aliments toniques de l’énergie pour tonifier la Rate : ginseng, jujube, racine d’Astragalus, patate douce…..

Vide de Yin et de Yang des Reins

Le traitement sera de tonifier le Yin et le Yang des Reins Quand le Yin et le Yang sont en vides on choisira de tonifier le Yin aux points des membres et le Yang aux points du ventre et du dos :

  1. Points d’énergie :

—Tonification du Yin des Reins :

7 RN ( FU LIU) : comble le Rein, mobilise l’eau régularise et équilibre la transpiration et les fluides corporelles

3 RN (TAI XI)tonifie le Qi du Rein, accroit le Yin, apaise le foie et fait tomber le Yang

6 RTE (SAN YIN JIAO) : fortifie la rate, chasse l’humidité

Régularise et équilibre le Yin et le sang ainsi que le foie et le rein.

—Tonification du Yang des Reins :

6 RM (QI HAI) : remonte l’énergie Yang

Amplifie et régularise le Qi , peut être en moxibustion¨.

4 RM (GUAN YUAN) :nourrit l’énergie originelle (Yuan Qi) et le Jing inné , fait circuler et renforce le QI

Régule le réchauffeur inférieur.

4 DM (MING MEN) chauffe le méridien du Rein

Assoupli les tendons et inhibe les Crampes.

23 V (SHEN SHU) point Shu du Rein, soutient le Rein

  • Diététique chinoise :

Manger et boire Chaud

  • Si la chaleur et la sécheresse sont plus importantes, la déficience est surtout celle du Yin et on choisira des aliments pour tonifier le Yin (voir ci plus haut) auxquels on pourra ajouter quelques aliments frais = pousse de bambou, fruits frais ( banane, poire, pastèque, pamplemousse).
  • Si les signes de froid sont plus importants, il s’agit d’un vide de Yang qui ne retient pas l’eau. On choisira des aliments chauds et tonique du Yang (cf plus haut).
  • Le QI GONG TUINA

C’est une méthode de massage thérapeutique développée

en Chine, et qui constitue une autre branche importante de la Médecine Chinoise. Elle est considérée come une thérapeutique à part entière.

En touchant , avec des gestes précis et ciblés , le trajet des méridiens et les points d’énergie . Il est possible d’équilibrer les différents flux énergétiques . Les massages peuvent agir ainsi sur tout l’organisme.

De façon très pratique, après avoir établi un diagnostic énergétique, le praticien en Qigong Tuina applique des méthodes de massage sur son patient.

En fonction du but recherché, la durée des manœuvres est très variable , passant de quelques minutes à plus d’une heure.

Une manœuvre est avant tout choisie pour les syndromes qu’elle traite c’est à dire les déséquilibres énergétiques à l’origine de la maladie . Les indications de maladies n’ont que peu d’importance dans le choix de la manœuvre, car on applique généralement le principe fondamental du Classique de l’Empereur Jaune qui dit : » Pour traiter la maladie

,retourner à sa racine .« Or, la racine de la maladie est l’Énergie , pas le symptôme physique » .Cependant ces indications peuvent servir de première approche dans les cas où l’on cherche à « traiter la branche « c’est à dire tenter de soulager un symptôme gênant

Le TUI NA , TUI signifie « pousser » et NA « saisir », massage énergétique chinois sera utilisé dans le cadre de l’accompagnement de la ménopause tant pour libérer les blocages énergétiques ,faire circuler le QI et le sang, régulariser les systèmes physiologiques que pour obtenir détente et de relaxation.

Le Tuina agit sur les différentes parties et fonctions du corps, même internes. Il élimine les blocages et stimule les capacités d’auto guérison de l’organisme.

Il favorise la circulation sanguine et énergétique et contribue à diminuer la douleur.

Un grand nombre de déséquilibres énergétiques peuvent être corrigés par le massage.

Une séance de TuiNa qui dure une heure environ commence toujours par un diagnostic.

  1. Ci dessous , je propose quelques manœuvres qui peuvent s’appliquer dans le traitement de la ménopause en fonction du diagnostic établit .Toutes ces manœuvres sont décrites en détail dans le QI GONG TUINA Massage et Automassage d’Amaël FERRANDO aux éditions Chariot d’Or.

SAISIR SHEN QUE (8 RM) : Na Shen Que

« Poser les mains ouvertes de part et d’autre du nombril, une dessus, une au-dessous. Tandis que les paumes de la main aspirent, resserrer peu à peu les mains afin d’aspirer le ventre. Pendant le temps de serrage, les paumes de la main respirent et l’Energie dans le ventre se diffuse, se disperse et va réguler le Dai Mai¨, Ren Mai,¨ et Chong Mai ( noms des Merveilleux Vaisseaux) ainsi que tous les organes

digestifs ».Au relâchement, l’Energie concentrée dans le ventre se diffuse, se disperse et va réguler le Dai Mai¨, Ren Mai¨ et Chong Mai¨. Le temps de serrage et le temps de relâchement doivent être équivalent.

Cette manœuvre est indiquée entre autre dans la non communication entre cœur et rein avec des symptômes : agitation, insomnie, confusion mentale…..( symptômes que l’on retrouve souvent au moment de la ménopause).

Cette manœuvre est contre indiquée en cas de tumeurs ou de fibromes de l’utérus.

TRAVERSER DE BAI HUI (20DM ): Bai Hui Tou Yong Quan

Placer le pouce ou les 2 pouces sur le 20 DM (Bai Hui), sans appui , en aiguille d’énergie, et faire descendre l’Energie dans l’ensemble du corps .

Cette manœuvre peut être faite avec le majeur ou la paume de la main.

Ce point est indiqué entre autre pour tous les troubles psychiques = agitation, émotions excessives, palpitations….. Ce point est considéré comme le point le plus Yang du corps. Il peut être utilisé pour tonifier le Yang de tout le corps mais aussi pour tempérer le Yang en cas d’excès de montée.

Sa fonction est multiple , il peut ouvrir les méridiens Du Mai¨ et Ren Mai, calmer l’Esprit, chasser les facteurs pathogènes par la tête ou la plante des pieds (vent, froid, chaleur, humidité…), renforcer le Yang et le faire descendre dans tout le corps…

PETRIR GUAN YUAN (4 RM) : Rou Guan Yuan

Poser le centre d’une des paumes sur le point 4 RM. Une fois le contact établi, la sensation d’aspiration s’installe dans le centre de la paume. Puis garder une pression très légère et faire de petits cercles sur le point, très lentement.

Ceci pour réchauffer et chasser le froid, faire circuler l’Energie et vivifier le sang, débloquer Ren Mai et Du Mai, nourrir le Cœur et calmer l’esprit…….

Avec cette manœuvre on agit sur l’état mentale de la patiente , permettre d’harmoniser Cœur et Rein et donc de traiter de nombreux troubles de l’esprit : angoisse, dépression, agitation, insomnie…..

-GRANDE MANŒUVRE POUR TONIFIER LE REIN :Bu Shen Da

Fa

Exercer une pression avec le centre des paumes de la main sur le point Shu du Rein. La pression est dirigée vers la profondeur du corps et vers le haut .Maintenir la pression

,sans bouger durant 5 à 15 minutes et on termine en relâchant très progressivement.

A la fin ,on peut faire une petite vibration sur place (cf Lao Gong Zhen Chan Fa) avant de relâcher.

En tonifiant directement le Rein à travers son point Shu, on tonifie fortement l’organisme dans son ensemble.

Pour toutes les maladies liées à la faiblesse de l’énergie du Rein .

–   RENFORCER LE FEU DE MING MEN (4DM) = Zhuang

Ming Men Huo.

Frotter la région lombaire , laisser la paume de la main sur le point sans appui. Il faut un minimum de 10 minutes pour avoir un effet notable.

C’ est pour toutes les maladies liées à l’insuffisance de Yang en général et du Yang des reins en particulier qui est une des causes des troubles osseux tels que l’ostéoporose, fracture, décalcification…

TONIFIER LE MERIDIEN DE LA RATE = Bu Pi Jing

Placer les index, majeur, et annulaire des 2 mains bien collés le long du méridien de la Rate au niveau de la cheville.

Presser progressivement les 8 doigts sur le méridien, puis arrivé au maximum de la pression maintenir un petit temps et relâcher sur un temps équivalent. Puis replacer les doigts un peu plus haut le long du tibia et recommencer, jusqu’au genou .

Faire un minimum 2 montées à gauche et 2 à droite.

Cette manœuvre est indiquée en cas de Vide de Rate et Rein, en cas de dysharmonie Cœur Rein …..

AIGUILLE D’ENERGIE SUR TAI XI (3 RN) = Qi Zhen Tai Xi :

Au niveau de la cheville, une fois que la sensation de l’Énergie est à l’extrémité du majeur, le placer sur le point 3 RN de manière très légère , sans aucun appui le pendant un temps ( 10mn à 1 h) ….puis relâcher très lentement.

Pour traiter les symptômes : sécheresse (bouche, gorge, peau) , bouffée de chaleur , transpiration, sueur nocturne, fatigue , difficulté à se réguler thermiquement , insomnies, ..

FROTTER YONG QUAN TRANSVERSALEMENT = Heng Ca

Yong Quan.

Frotter la plante des pieds quelques minutes (200 fois) , d’abord le pied gauche puis le pied droit. Quand les pieds sont chauds laisser les 2 centres de paumes (Lao Gong) posés sur les deux plantes de pieds sur le point 1 RN (Yong Quan).

Pour lutter contre l’insomnie, le mauvais sommeil, l’agitation, la fatigue ou la faiblesse générale

A travers la friction et la chaleur de Lao Gong , cette manœuvre réchauffe le Yang du Rein . Le fait de nourrir le Yin du Rein, il y a un effet direct sur le Yin du Foie.

Ainsi cette manœuvre sera employée avec succès dans les vides de Yin ou de sang du Foie ce qui va améliorer la qualité du sommeil .

POUSSER AVEC LA RACINE DE LA PAUME : Zhang Gen Tui

Fa :

Poser les mains sur les trapèze de la personne, une main de chaque côté de la base du cou.

Sans que les doigts ne bougent, presser avec la racine des paumes, vers le haut et vers la profondeur. En même temps, le centre des paumes aspire la peau du patient. Puis revenir à la position initiale, la main descend en glissant de quelques millimètres, et recommencer le même mouvement .

Chaque pression se faire vers le haut, mais le mouvement global est descendant.

Faire 3 descentes.

Maintenue sur le point Shu du rein (23V) , cette manœuvre a un effet de forte tonification du rein.

La manœuvre stimule l’ensemble des points shu du dos, et donc tous les organes. Surtout elle rétablit la circulation dans le Méridien de la Vessie , ce qui a un effet général sur la santé, de par sa relation avec le rein (plus spécialement le Yang du rein).

Elle a également un effet de détente sur la musculature , la mise en circulation de l’énergie et du sang.

PETRIR AVEC LA RACINE DE LA PAUME: Zhang Gen Rou Fa :

Poser les mains sur les trapèzes ,une main de chaque coté de la base du cou.

Sans que les doigts ne bougent, presser avec la racine de la paume, d’abord vers la profondeur du corps, puis vers la colonne vertébrale, puis vers le haut, ensuite vers l’extérieur, puis vers le bas. On a ainsi réalisé un cercle, tout en maintenant l’appui vers la profondeur du corps .Revenir à la position initiale quelques millimètres plus bas et recommencer le même mouvement. Balayer ainsi tout le dos du patient, jusqu’aux fesses. Le mouvement global est descendant.

Faire 3 descentes

Cette manœuvre a les mêmes bienfaits que la précédente.

Et on associe souvent les 2 manœuvres .

FROTTER MING MEN (4 DM) TRANSVERSALEMENT: Heng Ca

Ming Men

Poser la paume de la main au niveau de la deuxième lombaire ( la main est perpendiculaire à l’axe de la colonne vertébrale), frotter en allers-retours sur la zone des lombaires, horizontalement. Trouver un bon rythme (pas trop lent, pas trop rapide)pour que la chaleur pénètre en profondeur.

Au relâchement , bien couvrir la zone pour éviter que le vent, froid ou humidité n’attaquent la région lombaire.

Donc cette manœuvre a pour effet de réchauffer le Yang du rein et l’aider à expulser les facteurs pathogènes.

Elle a également pour effet d’activer le feu de Ming Men , défini comme « l’ énergie du mouvement entre les 2 reins » Comme précédemment couvrir la zone pour éviter que le vent, le froid, et l’humidité n’attaquent la région lombaire.

Renforcer le Feu de Ming Men (4 DM) : Zhuang Ming Men Huo.

Après avoir frotter la région de Ming Men (manœuvre précédente) laisser sa main posée ,avec le centre de la paume (Lao gong) sur le point 4DM sans appui, minimum 10 minutes.

Cette manœuvre a des effets bénéfiques pour toutes les maladies liées à l’insuffisance de Yang en général, et du Yang

des reins en particulier t troubles osseux comme l’ostéoporose …..).

B)  Masser les points d’énergie

pour harmoniser le Rein, réduire la chaleur et faire circuler le Qi

3 F (Tai Chong) : masser ce point avec la main opposée , en pressant et en tournant (pendant environ 1mn).

Lisser ensuite la zone située entre les os depuis 3Fjusqu’à la base des orteils , en montant et en descendant.

4 GI (He Gu) : Presser ce point assez fortement avec l’extrémité du pouce opposé (pendant 1 mn) puis alterner pression et relâchement (15 fois)

11 GI (Qu Shi) : ce point élimine la chaleur du foie et rafraichit

le sang

Le masser avec le pouce , en pressant assez fortement et relâchant ( pendant 1 mn)

2 RN (Ran Gu) : masser doucement ce point en pressant avec le pouce . (plusieurs fois par jour)

c)    Masser les points ci-dessous pour nourrir le Ying :

-1 RN (Yong Quan) : pour apaiser le Shen et la

monté du Yang du Foie

Poser la paume de la main sur la plante du pied Droit , Lao Gong en connexion avec 1 RN (pendant 1 à 2 mn) puis changer de côté.

-3 RN (Tai Xi) : Presser à l’expiration, puis relâcher à L’inspiration ( 18 fois de chaque côté) , 2 fois par Jour.

-6 RTE ( San Yin Jiao) : presser ce point avec le pouce En tournant , sans appuyer trop fort s’il est douloureux .

– Le massage Tui Na exerce une pression sur les méridiens et les points spécifiques . Le Tui Na agit sur le flux du Qi , permettant à ce dernier de circuler librement, harmonieusement et puissamment dans le corps , ce qui va avoir une incidence sur le bien être émotionnel , intellectuel, spirituel et physique..

La médecine chinoise considère que toute maladie résulte de l’affaiblissement, du déséquilibre ou du blocage du flux du Qi. Quand ce flux est équilibré , on se sent fort, capable d’affronter les difficultés de la vie quotidienne. On déborde de vitalité.

Donc accepter et mieux vivre la Ménopause.

C ) Pratique de Qigong

Le Qi Gong est une des cinq branches de la médecine chinoise.Il se définit comme une « gymnastique de l’énergie » qui associe des mouvements lents, des postures statiques dans le but de faire circuler harmonieusement l’énergie à travers l’organisme.

Le Qi Gong se propose donc, de » fluidifier »l’énergie vitale, de la renforcer ou de la calmer dans un but à la fois curatif et préventif.

Le Qi Gong apporte un lâcher prise qui, passant par le corps , permet peu à peu un lâcher prise mental et émotionnel.

Le Qi Gong est un outil qui met en relation le corps, l’énergie et la nature .

Chacun a la possibilité de favoriser cette relation par une pratique régulière et un travail répété des exercices .

Partout dans le corps humain circule une énergie vitale (Qi), que nous pouvons mobiliser et réguler.

Le Qi Gong est une maitrise du physique et du mental par la pratique régulière d’exercices. Il est orienté vers le bien être , la santé, la longévité, la gestion des émotions et l’adaptation à notre environnement. Il empêche ainsi tout déséquilibre de s’installer dans le corps.

Le Qi Gong peut aider à calmer le corps, le cœur, et l’esprit. Il aide à conserver le Jing , renforce les os (plus fragiles à partie de la ménopause) et calme l’esprit.

La pratique du Qi Gong qui utilise l’énergie vitale ou Qi permet l’amélioration de la circulation énergétique dans le corps.

Il est même thérapeutique, médical et enseigné en Chine depuis des millénaires

De nos jours , il est nécessaire , pour se maintenir en bonne santé ou pour guérir d’une maladie, d’augmenter son énergie

, de la rendre plus pure, de la faire circuler dans tous les méridiens et de libérer les blocages .

Le Qi Gong permet de mieux vivre le cap de la ménopause , sa pratique régulière permet de garder un corps souple, tonique et gracieux et d’acquérir une meilleure maitrise de ses émotions .

Une activité physique régulière est susceptible de minimiser l’impact de la plupart des symptômes de la ménopause.

Je peux conseiller un livre dans lequel sont expliqués les 100 points d’acupuncture et 90 exercices pour votre santé , « LE QI GONG THERAPEUTIQUE » écrit par Pr Yang Yu Bing ( enseignant et chercheur au centre de Dao Yin Yang Sheng Gong de l’université des sports de Beijing ) et Véronique Liégeois (diététicienne et diplômée en médecine chinoise et de la fédération des enseignants de Qi Gong) avec une préface signée de Maitre Zhang Guang De, Professeur de l’université des Sports de Beijing – Centre de dao yin yang sheng gong (9e Duan en arts martiaux chinois et 9e Duan en Qi Gong santé chinois).

IV – EXPERIENCE CLINIQUE

Ce chapitre sera court car il est consacré à la description d’un cas clinique et de mon unique expérience en tant que thérapeute dans cette pathologie .

Mon expérience de la pratique est très limitée car je n’exerce pas en tant que professionnel. J’ai mis en œuvre mes connaissances auprès de ma famille (conjoint et enfants) et de quelques amies qui ont bien voulu se prêter au jeu et se mettre dans la peau de patient.

A aujourd’hui , je n’ai eu l’occasion de soigner qu’une amie pour le motif : symptômes de la ménopause.

  • 1)Présentation de la patiente :
  • Femme de 55ans , sans profession, ménopausée depuis 3ans . Etait sous traitement hormonal et a préféré arrêter depuis quelques mois car a eu peur des risques de ces traitements pris au long court .
  • Ses motifs de consultation: Se plaint surtout d’un sommeil perturbé, elle se réveille souvent au milieu de la nuit , lit une bonne heure avant de retrouver le sommeil et cela depuis quelques années.

– A des bouffées de chaleur surtout pendant la journée et peu la nuit (avant le traitement et depuis l’arrêt du traitement)

Dit qu’elle n’a pas d ‘énergie , se sent déprimée.

Est très anxieuse, s’inquiète de tout, a peur pour ses enfants (ils sont étudiants et n’habitent plus à la maison) .Est souvent énervée.

Avant la ménopause, était réglée régulièrement, et normalement . Pas de problème pendant la grossesse, et 2 accouchements sans problèmes.

Les urines et selles : normales

Sa langue était pale avec un enduit fin et rouge au bout Le pouls : régulier, profond ( je le sentais plus fort au pied

,et pouce).

-Le diagnostic :

Vide de Qi, de Yin du Rein et du Foie Feu vide de Cœur

-Principe de traitement :

Nourrir le Yin ;Tonifier les Reins ; Calmer le Cœur ; Contrôler le Foie

Tonifier le Qi

–   Traitements (ce que j’ai fait)

Acupression :  1 RN : pour accroitre le Yin,

6 RTE : pour régulariser et équilibrer le Yin et le sang, ainsi que le Foie et le Rein.

3F : pour apaiser le Foie et régulariser le QI .

Qi Gong Tuina :

.« Pousser avec la racine de la paume » et « Pétrir avec la racine de la paume » : pour détendre la patiente .

La patiente s’est détendue, a ressentie beaucoup de bien comme si on lui débloquait le dos.

En lui faisant la manœuvre j’ai senti du froid dans le bas du dos et des tensions tout le long des dorsales.

. « Grande manœuvre pour tonifier le Rein » : pour tonifier le Rein , et rééquilibrer son Yin .

La patiente a sentie de la chaleur dans le bas ventre au bout de quelques minutes .

Mon ressenti au début de la manœuvre , j’ai eu du froid puis un peu de chaleur et au relâchement il y avait de l’humidité sur mes mains.

. « Pétrir le point Shu du Foie » pour détendre le Foie et régulariser le Qi afin d’harmoniser Cœur et Rein (pendant 20 mn et assez lentement.).

. « Traverser de Bai Hui (20 DM) pour calmer l’esprit

La patiente s’est endormie , me dit qu’elle est partie très loin, dans quelque chose d’agréable .

Les conseils donnés :

Faire de l’exercice , marche à pied ( je savais qu’elle adorait ) Boire de préférence chaud

De se masser tous les jours des points d’énergie : 3F , 4GI, et 6 RTE .

Le lendemain , la patiente me téléphone et me dit qu’elle était contente ,qu’elle avait mieux dormi et que dans la soirée elle avait l’impression d’être plus apaisée ;

Depuis la séance (il y a 2 mois) je n’ai pas revue la patiente .Mais elle semble aller mieux , elle fait de la marche 2 fois par semaine ,du sport (Pilat) etc… . Elle dort mieux mais a toujours des réveils nocturnes moins fréquemment qu’avant. Elle s’inquiète toujours autant , a moins de bouffée de chaleur ……

Elle souhaiterait revenir car après une seule séance elle avait ressenti un mieux ( physique et psychique) et un besoin de bouger .

——————

CONCLUSION

La médecine chinoise se préoccupe avant tout de la santé, de la manière de la préserver et d’y revenir lorsque les équilibres ont été rompus. La vision du patient est toujours globale. Il est considéré comme un tout, animé par une énergie vitale qui constitue la source primordiale de la vie et reste toujours connectée à l’environnement.

Ce qui explique , que pour traiter les symptômes de la ménopause , passage obligé vers une autre vie , la médecine chinoise obtient d’excellents résultats..

Et si la ménopause ne serait-elle pas comme un deuxième printemps ?

Et si nous considérons cette nouvelle période de notre vie comme « l’acheminement vers la complétude » !!!

De façon à pouvoir économiser notre Essence vitale, notre Jing , la sagesse du corps intervient pour faire arrêter la perte mensuelle de sang. Vu que le sang et le Jing des Reins ne sont plus gaspillés chaque mois, cette énergie peut être utilisée pour de nouveaux projets, pour une nouvelle forme de créativité et de disponibilité, voir d’épanouissement personnel. Ces années avant 50 ans étaient consacrées à la famille, à la réussite sociale ….II est temps après 50 ans d’être vraiment soi. Toute cette vie ,consacrée au Yin, au féminin et au maternel, nous permet après 50 ans d’être plus dans le Yang, de pouvoir mieux exprimer nos émotions, d’avoir la sensation d’avoir plus d’énergie, et même d’avoir la sensation de rajeunir.

Et pourquoi pas un deuxième printemps pour le désir sexuel ? Beaucoup de femmes vaginale, alors qu’il s’agirait , avec la fin du risque de tomber enceinte, d’une nouvelle réappropriation de son corps et d’une nouvelle forme de liberté

Un vieux dicton chinois dit : « Dans la trentaine, les femmes sont des louves, dans la quarantaine, des tigresses et dans la cinquantaine, des dragons ».

On dit aussi que lorsque le Sang arrête de nourrir l’utérus, il est alors plus libre de se diriger vers le Cœur et de nourrir le Shen,(l’Esprit,) d’où une plus grande disponibilité pour la spiritualité, avec l’envie de plus s’occuper des autres, de donner plus de sens à sa vie, de méditer ou prier, d’écrire, de

créer, mais aussi juste de chanter, danser, pour s’épanouir pleinement dans son Féminin Sacré.

Il faut arrêter de se laisser manipuler par tout ce qui se raconte sur la ménopause. Les petits tracas se soignent très bien par la Médecine Traditionnelle Chinoise .

En conclusion , considérons alors la Ménopause comme

UNE NOUVELLE ET TRES BELLE ETAPE DE LA VIE , et malgré

l’inconfort de certains symptômes, on pourra souhaiter que chaque femme trouve son traitement qui lui convient .

FIN

————————

GLOSSAIRE

LA MOXIBUSTION : est une technique de stimulation par la chaleur de points d’acupuncture.

LE MOXA : est l’objet chauffant qui permet cette stimulation , un bâtonnet ou branche d’armoise qui, brulé au contact de la peau, a des effets comparables à ceux de l’acupuncture.

VIDE ET PLEIN :Ces deux aspects opposés et complémentaires sont fondamentaux en médecine chinoise. On parle de vide en cas de déficit d’une fonction ou d’un organe( vide de Qi, de Yang…) . Le plein (ou plénitude) se réfère à l’excès ( de froid, de feu….).

LIQUIDES ORGANIQUES : comprennent l’ensemble des liquides du corps : sécrétions, sueur, salive, urine, sérum et plasma ,liquide céphalorachidien, liquides interstitiels, sucs gastriques etc….La MTC considère que tous les liquides dérivent de la transformation des aliments. Ils ont pour fonction principale d’humidifier , protéger les organes et les tissus contre la sécheresse qui constitue une agression , mais aussi permet d’évacuer l’excès d’humidité.

LES MERIDIENS : La médecine chinoise considère que le corps humain est parcouru par un réseau complexe et structuré des voies de communications qui jouent un rôle essentiel dans la physiologie et la pathologie . Ils permettent la circulation du Qi, sang, et la nutrition des viscères et des tissus corporels. Le système méridien est divisé en deux catégories principales : Les Jing Mai = méridiens réguliers et les Luo Mai = méridiens de liaison .

REN MAI : Vaisseau Conception , ce méridien est porteur de 24 points. Il remonte le long du corps sur la médiane antérieure. Chez la femme , il est dit que ce vaisseau prend son origine dans l’utérus.

DU MAI : Vaisseau Gouverneur, il est porteur de 28 points. Il remonte le long du dos sur la médiane postérieure.

CHONG MAI : Vaisseaux des afflux est considéré comme le contrôleur de l’énergie et du sang . Il est dénommé la « Mer du Sang » et la « Mer des 12 méridiens car il les met en relation.

DAI MAI : Vaisseau de la ceinture , seul méridien horizontal. Il partage le corps en deux, il relie et équilibre les parties supérieures et inférieures du corps.

TIAN GUI : évoque la descente du sang ( liquide assimilé symboliquement à l’eau céleste) provenant du cœur vers l’utérus , phénomène qui déclenche les règles . Pour certains Tiangui désigne simplement les règles , pour d’autres , c’est une substance qui joue un rôle de précurseur dans le déclenchement des règles .

VISCERES : ce mot est employé comme terme générique pour désigner l’ensemble des Organes ( cœur, rate, foie, poumon, rein) et les entrailles (intestin grêle, estomac, vésicule biliaire, gros intestin, vessie) .

ORGANES : voir « viscères »

ENTRAILLES : voir « viscères »

NEI JING : ou « Classique Interne de l’Empereur Jaune » est le plus ancien ouvrage de médecine traditionnelle chinoise . Il se divise en 2 parties : le Su Wen( questions primordiales) et le Ling Shu( pivot des prodiges). Tous les aspects de la médecine y sont abordés , avec leur traitement et plus particulièrement le traitement par acupuncture . C’est l’ouvrage sur des théories de la médecine du juste milieu ( médecine chinoise) le plus ancien que l’on ait trouvé, créé selon la légende par Huang Di ( l’empereur jaune). Mais c’est en fait écrit par plusieurs personnes en plusieurs périodes . C’est un résumé complet des réalisations médicales durant les générations. Il a été fait environ entre la période des Printemps et Automne (770 à 476 avant J.C), et des Royaumes Combattants( 475à 221 avant JC) .

CINQ CŒURS : paume des 2 mains+ 2centre des plante de pied + coeur

BIBLIOGRAPHIE

  1. « Précis de Médecine Chinoise « :

Histoire , théorie fondamentale, diagnostic et principes thérapeutiques

Prof. Eric MARIE Ed : Chariot d’Or

  • “Qi Gong Tuina” :Massage et automassage Amaël FERRANDO      Ed : Chariot d’Or
  • « Ma bible de la Médecine Chinoise » :

Dr Philippe MASLO et Marie BOREL Ed Leduc

  • « Je m’initie au massage chinois Tuina » :

Maria MERCATI  Ed Leduc

  • « Atlas illustré d’Acupuncture « :

Yu-Lin LIAN, Chun-Yan CHEN, Mickael HAMMES, Bernard C.

KOLSTER Ed : h.f. Ullmann

  • « Le QiGong Thérapeutique » :

Prof. Yang Yu Bing et Véronique Liegeois Ed : Grancher

Articles sur Internet :

  • « la ménopause vue par la MTC »

Site : Institut « LA MAIN DU CŒUR », Formation aux arts énergétiques chinois

Article paru en décembre 2016

  • « ménopause et acupuncture »

Nathalie Gagnon, acupuncteur à Montréal Site : www.acupuncture-quebec.com

  1. « Cycle féminin et médecine chinoise »

Site :www.generation-tao.com

  • « Cours de Rolland San Salvadore de 2005 à 2007 au centre Shiatsu et Do In

Site : taoetspiritualité.fr

Photo by Luis Machado on Unsplash

–            –

Lettre d’information

    j'accepte de recevoir les emails envoyés par Kendreka

    RÉSEAUX SOCIAUX DE L’ÉCOLE