Obésité : perdre du poids avec l’acupression et la diététique chinoise

Perdre du poids en Médecine Chinoise (MTC)

Accueil > Activités du site > Obésité : perdre du poids avec l’acupression et la diététique chinoise

Obésité : perdre du poids avec l’acupression et la diététique chinoise

par

Acupression - MTC en ligne
Promotion 2021

Présentation

Cet article nous présente l’obésité et les principes de la perte de poids en Acupression et Diététique Chinoise d’après les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Chaque personne étant unique, Angélique nous présente les principaux tableaux rencontrés, ainsi qu’une étude de cas.

Introduction

Mon projet étant de devenir praticienne en Acupression spécialisée dans la perte de poids, il m’a semblé évident de rédiger mon article de fin de formation sur ce sujet.

Qu’est ce que l’obésité ?

L’obésité est reconnue comme maladie chronique. Une personne sur quatre est en surpoids ou obèse dans le monde. Depuis plusieurs dizaines d’années, le surpoids et l’obésité ont tendance à augmenter à un rythme préoccupant, partout dans le monde, en touchant les pays développés comme les pays en voie de développement. La médecine occidentale définit l’obésité comme une accumulation de masse graisseuse anormale et excessive dans l’organisme. C’est une maladie causée par un déséquilibre alimentaire associé à un manque d’activité. Ces deux facteurs associés détériorent l’état de santé des personnes atteintes.

En Médecine Traditionnelle Chinoise l’obésité ou le surpoids est décrit sous le terme de « feipang ». Ce terme désigne un surpoids du corps dû à une accumulation de graisse. La graisse est considérée comme des mucosités « Tan », c’est-à-dire des liquides qui se sont accumulés puis condensés en substance plus fermes. Ces mucosités sont la cause d’une hygiène de vie et alimentaire déréglé qui engendre le dysfonctionnement de trois organes : la Rate, les Reins, le Foie. Du point de vu de la Médecine Traditionnelle Chinoise, le surpoids ou l’obésité vient d’un déséquilibre d’un organe lié à une émotion forte non exprimée. Pour combattre le surpoids ou l’obésité, il faut comprendre l’origine de sa prise de poids.

Les facteurs favorisant la prise de poids sont les apports énergétiques excessifs (alimentation trop riche, trop dense en calories, boissons sucrées, grande taille de portion etc…), la sédentarité, l’arrêt ou la réduction de l’activité physique, l’arrêt du tabac non accompagné de mesures adaptées, la consommation d’alcools, la prise de certains médicaments (neuroleptiques, antidépresseurs, insuline, corticoïdes etc.), des facteurs génétiques et antécédents familiaux d’obésité, une grossesse, ménopause, un trouble du comportement alimentaire, des troubles anxio-dépréssifs et périodes de vulnérabilité psychologique ou sociale, des facteurs professionnel, une diminution du temps de sommeil.

Le surpoids et l’obésité sont définis à partir de l’indice de masse corporelle (IMC). L’IMC permet d’estimer le poids idéal d’une personne en fonction de sa taille. On calcule l’IMC en divisant le poids par la taille au carré en mètre. (Ex : une personne qui mesure 1,65 m et qui pèse 65 kg aura un IMC de 23,87 (65/1,65×1, 65)) Un IMC normal est compris entre 18,5 et 25. En dessous de 18,5 la personne est considérée comme trop maigre et au-dessus de 25 la personne est considérée en surpoids. A partir de 30 c’est considéré comme de l’obésité. La médecine traditionnelle chinoise part du principe que lorsqu’on se nourrit de façon naturelle et adaptée aux besoins de l’organisme, avec un équilibre entre repos et activité, il ne peut pas y avoir de prise de poids

Vide de QI de la Rate

Les principales fonctions de le Rate sont de transformer et transporter les liquides organiques dans le corps. Elle régit la monté du Pur et régit la production et le contrôle du Sang. Les principaux signes d’un vide de Rate sont une lassitude mentale, la rumination des pensées, des inquiétudes, de la difficulté à s’endormir, des pertes de mémoire, une obésité due à des mauvaises habitudes alimentaires, de la fatigue avec sensation de faiblesse, un manque d’appétit, des selles molles, une langue pâle, un enduit blanc et pouls fin. La Rate ne transporte et ne transforme pas seulement les liquides organiques mais également tout ce que nous mangeons. Avec l’Estomac elle est responsable de la digestion. L’Energie de la Rate est ce qui constitue au niveau digestif ce qui est appelé le « Feu Digestif ». La Rate doit fournir l’énergie nécessaire pour « cuire » le bol alimentaire contenu dans l’Estomac. Lorsque la Rate est déficiente en énergie, les liquides ne sont ni transformés ni transportés correctement, ils stagnent et s’accumulent à certains endroits du corps et forment de l’humidité – mucosités donc de la « graisse ». Plus nous apportons d’aliments qui demande une « cuisson digestive » importante, plus l’énergie de la Rate va s’épuiser. C’est pourquoi il vaut mieux suivre quelques règles simples qui lui éviteront de s’épuiser.

  • Manger tiède : la diététique chinoise recommande de manger des aliments cuits et de nature tiède et d’éviter de manger des aliments crus, de nature froide, qui sorte du réfrigérateur ou des aliments congelés. Ces aliments affaiblissent le « feu digestif » et imposent à la Rate un effort énergétique supplémentaire pour réchauffer les aliments et les porter à 38°. Il faut également veiller à ne pas manger trop chaud pour ne pas brûler et assécher sinon la digestion ne sera pas optimale.
  • Manger avec modération : la diététique chinoise préconise de ne pas trop manger. Il est nécessaire de prévoir un espace vide dans l’Estomac pour faciliter la digestion. Il est important aussi de manger uniquement lorsque le repas précédent à bien été digéré (compter environ 4 à 5 heures) sinon les aliments stagnent dans l’Estomac. Il est également conseillé d’éviter les grignotages. Quand on grignote, le système digestif ne se repose pas. En cas de fringale, on peut prendre une infusion.
  • Privilégier une alimentation naturelle : plus un aliment est proche de son état naturel, moins il a été modifié et dénaturé par des pesticides, des engrais, des exhausteurs de goût, des conservateurs, des colorants etc, et plus il contient d’énergie vitale.
  • Manger dans une ambiance calme et apaisante : manger vite, dans le stress, avec des tensions émotionnelles nuisent à la digestion. Il est important de manger dans le calme, avec conscience dans un environnement apaisant et de marcher après le repas pour optimiser la digestion.
  • Bien mastiquer les aliments : en mastiquant bien la salive s’imprègne mieux dans les aliments et ces derniers sont prédigérés avant d’arriver dans l’Estomac. La mastication est beaucoup plus importante en cas d’ingestion d’aliments crus ou froids.
  • Equilibrer les 5 saveurs dans l’assiette : douce, piquante, acide, amère et salée sont les cinq saveurs qui ont une action particulière dans le corps et qui nourrissent des organes spécifiques.
  • Manger comme un prince le matin, comme un marchand le midi et comme un pauvre le soir : pour bien digérer et préserver l’efficacité du couple Rate/Estomac, il faut veiller à manger à des heures régulières, à ne pas sauter de repas ni manger trop tard. Le matin c’est le moment de la journée ou nous avons le plus besoin d’énergie. Le petit-déjeuner doit être conséquent mais pas indigeste. Il doit contenir peu de matières grasses et le moins de sucre possible. Il doit être plus solide que liquide et doit être tiède. Un petit-déjeuner occidental vu par la diététique chinoise serait composé de protéines (jambon, œuf au plat ou à la coque, viande blanche, poisson, fromage). De céréales Bio (blé, orge, maïs, sarrasin, seigle, avoine à mélanger avec un lait végétal et à faire cuire pour les rendre plus digestes), il peut s’agir aussi de crêpes, de pancakes, de pain au sarrasin ou complet. Des fruits secs et oléagineux (raisins secs, abricots secs, amandes, noix, noisettes etc…), d’une boisson chaude (thé, tisane, décoction). Il ne faut pas consommer de liquides en trop grande quantité et en début de repas car on risque d’éteindre le feu digestif. Eviter de consommer des jus de fruits froid et à jeun car cela agresse l’Estomac et les intestins. Cette agressivité est augmentée lorsque ces jus de fruits sont en association avec des aliments sucrés. L’association sucré/acide génère un excès d’humidité et de mucosités qui entraîne un affaiblissement des fonctions digestives de la Rate et de l’Estomac et une baisse d’énergie. Il convient donc d’écarter de son petit-déjeuner ce qui est sucré et acide (miel, confitures, fruits crus, laitages, céréales raffinées, jus de fruits, viennoiseries etc…)

A midi les capacités digestives sont optimales, le déjeuner doit être consistant, énergisant mais toujours digeste. L’assiette idéale est composée de 50 % de légumes, 25% de céréales et 25% de viande, poisson, œufs.

Le soir, les capacités digestives sont faibles et nos besoins énergétiques sont moindres. Il faut donc éviter de surcharger l’Estomac. Si on surcharge trop l’Estomac, il peut survenir des difficultés à l’endormissement, des réveils nocturnes, une inappétence le matin, mauvaise digestion avec flatulences et mauvaise haleine, douleurs à l’Estomac etc, et donc une prise de poids. Le soir il est conseillé de prendre un repas léger, digeste et pas trop tard. A la fin de chaque repas il est conseillé de prendre une tisane chaude qui réchauffe le bol alimentaire et ainsi la digestion est plus rapide. Une collation le matin et/ou l’après-midi peut être envisagée. C’est le moment idéal pour consommer un fruit de saison, des fruits secs ou une boisson chaude. Cela permet d’arriver au dîner sans trop avoir faim et de prendre un repas plus léger.

  • Boire en petites quantité, tiède, en fin de repas et en dehors des phases digestives. Il faut veiller à consommer de l’eau en quantité raisonnable. Si on en consomme trop, trop froide ou glacée, cela risque de noyer le « feu digestif » de la Rate, de l’éteindre et de créer un excès d’humidité qui va produire des mucosités. Boire trop épuise aussi le Rein qui ne peut effectuer son travail de filtration et d’élimination des liquides. Il est donc conseillé de boire en petites quantités, tièdes, en fin de repas ou en dehors des phases digestives. Surtout pas avant ou pendant le repas car cela coupe la faim et entrave la digestion.
  • Eviter les produits laitiers. Ils sont particulièrement indigeste et consommés de façon excessive produisent de l’humidité. On préférera les produits à base de lait végétal.

Vide de Yang des Reins

Les principales fonctions du Rein sont de régir le stockage de l’Essence Jing et gouverner la reproduction, la croissance et le développement. Gouverner l’eau, produire la moelle, remplir le cerveau, contrôler les os, produire le Sang et contrôler la réception du QI. Si le Rein est déficient, les liquides organiques non réchauffés tendent à stagner puis à se transformer en mucosités. Le vieillissement, certains médicaments, les excès sexuels, une faiblesse constitutionnelle, des maladies graves ou de longue durée affaiblissent le Rein. Là encore, malgré une alimentation irréprochable, en cas de vide de Yang du Rein, il est possible de grossir anormalement. Le Vide de Yang du Rein est souvent en cause dans la prise de poids de la ménopause ou de l’andropause. Les principaux signes sont une obésité sévère en dessous de la ceinture, inappétence, distension abdominale, parfois œdèmes des membres inférieurs avec dysurie, selles molles, langue pâle et large avec un enduit fin et blanc, pouls profond, fin et faible. Souvent on retrouvera un vide de Rein et Rate associés plutôt qu’un vide de Rate seule.

Stagnation du QI du Foie

Une des fonctions du QI du Foie est d’harmoniser, de favoriser la bonne circulation de l’Energie du Sang et des liquides. En cas de gros stress émotionnel, de forte frustration, d’humiliation, de sentiments d’injustice, de colère la fonction de régulation du Foie se dérègle et son énergie stagne. C’est ce que l’on appelle la « surpression du Foie ». Dans ce cas il perd la capacité à faire circuler normalement les liquides organiques du corps qui s’accumulent et forment de l’humidité. La « surpression du Foie » induit presque toujours à un affaiblissement de la Rate qui favorise aussi la production de mucosités. Si l’humidité persiste, elle se transforme en mucosités. On a alors une dysharmonie Foie / Rate. Les principaux signes sont un état dépressif, une humeur cyclothymique, l’irritabilité, une sensation de gonflement, d’oppression et de gêne au niveau de la poitrine et des flancs ou gonflement douloureux, de profonds soupirs, des dysménorrhées, des menstruations irrégulières ou règles en avance, des insomnies, une langue écarlate avec peu d’enduit et un pouls tendu et en corde.

L’Acupression par l’activation de certains points sur les méridiens va permettre de lutter contre le surpoids en résorbant la stagnation des liquides et en rétablissant la circulation de l’énergie. Ces actions de faire circuler, tonifier, renforcer, et réguler permettent d’agir sur les déséquilibres des organes concernés. Dans le surpoids et l’obésité comme dans toute pathologie, il faudra choisir le traitement le mieux adapté en fonction du bilan énergétique réalisé.

Cas pratique

J’ai reçu A qui a perdu son fils il y a quelques années dans un accident de voiture. Gros choc émotionnel pour elle et sa famille et depuis elle grossit sans pour autant manger beaucoup. Après cet accident, elle est passée par les différentes phases du deuil. Même si chacun vit son deuil à sa manière tous passe plus ou moins par les mêmes phases (déni, colère, marchandage, dépression et acceptation). A est une femme de 55 ans, assez active, elle n’est pas frileuse mais a des bouffées de chaleur un peu n’importe quand dans la journée mais pas la nuit. Elle a des Impatiences dans les jambes le soir (syndrome des jambes sans repos) qui l’empêche de s’endormir facilement.  Elle a un sommeil de très mauvaise qualité, beaucoup d’insomnies et réveils entrecoupé de rêves. Quand elle ne dort pas elle cogite beaucoup et a beaucoup de mal à se rendormir. Se réveille toujours à peu près aux mêmes heures 2h et 5h du matin. Elle a la sensation d’avoir toujours faim pourtant elle me dit mange normalement, pas de grignotage en dehors des repas mais se sent ballonnée après les repas. Elle va à la selle tous les jours et les selles sont normales. Les urines sont claires. Elle se force à boire elle boit sans envie de boire. Elle porte un stérilet et à quelques saignements réguliers plutôt rouge foncés avec des caillots et n’a pas de douleurs. Sa langue est pâle, gonflée, molle et avec un léger enduit blanc. Son pouls est très profond, lent sans force, fin et très irrégulier.

Je constate qu’il y a un vide de QI et de Sang (langue molle et pâle et pouls lent et sans force), une accumulation de chaleur-humidité due à un vide de Yang (langue enflée et pâle), un vide de Rate, Rein et Estomac et un vide de Cœur aussi (pouls fin et faible).

Je fais également un bilan au niveau de son alimentation. Je constate qu’elle mange beaucoup de produits laitiers, bois beaucoup de boissons froides qui sortent du réfrigérateur et consomme très régulièrement des plats tout prêts et souvent congelés. Je l’informe donc que la consommation d’aliments froids, de plats préparés et produits surgelés consommés en excès blessent l’Energie et le Yang. Les plats préparés et les produits industriels contiennent des exhausteurs de goût et produisent de l’humidité et des mucosités. Je lui conseille donc de consommer plus d’aliments naturels, biologique et de saison et aussi plus d’aliments de nature tiède et chaude. Je lui copie la liste de ces aliments donné dans la formation en Diététique Traditionnelle Chinoise. Je l’incite à éviter de boire trop froid et lui conseille de boire une boisson chaude à la fin du repas car cela aide à réchauffer le contenu de l’Estomac et la digestion est plus rapide. Je lui conseille aussi de pratiquer l’automassage et lui explique la méthode du « MO FU » (frotter le ventre) et lui conseille aussi d’essayer de marcher au moins 100 pas après chaque repas.

J’ai commencé mes séances en traitant tout d’abord les problèmes d’insomnie qui étaient ce qui embêtaient le plus la patiente.

J’ai commencé toutes mes séances par le point 20 DM qui est situé au sommet du crâne c’est le point de croisement du DU MAI avec les méridiens de la Vessie, de la Vésicule Biliaire, du Foie et de Triple Réchauffeur, c’est également le point de la Mer des Moelles. Ce point pacifie le vent, soumet le Yang, fait monter le Yang, nourrit le Mer des Moelles, a des effets bénéfiques sur la tête, les organes des sens, sur le cerveau et calme l’Esprit. C’est un point régulateur de tout le corps. Je travaille sur ce point entre 3 à 5 minutes. Ensuite, j’associe ce point aux points 6 MC situé 2cun au-dessus du pli du poignet entre les tendons du grand et du petit palmaire, 7 C situé sur l’os pisiforme et 40 E situé 8cun au-dessous de genou 2 travers de doigt en dehors de la crête antérieur du tibia. L’association de ces trois points permet de soigner l’insomnie, les céphalées, les vertiges, de clarifier le Cœur, d’apaiser l’Esprit, de disperser le Feu.

Ensuite je fais les points 36 E, 6 RTE, 9 RTE, 20 V, 21 V et 23 V.

36 E : Point Mer et point Terre du méridien de l’Estomac, point Mer de l’Eau et des Céréales. Ses actions sont d’harmoniser l’Estomac, de fortifier la Rate et éliminer l’humidité, conforte le QI correct et renforce le QI originel, tonifie et nourrit le Sang et le Yin, élimine le Feu et calme l’Esprit, stimule le méridien et soulage la douleur, restaure le Yang en cas de perte de conscience.

6 RTE : Point de croisement des méridiens du Foie, de le Rate et des Reins. Ses actions sont de tonifier la Rate et l’Estomac, élimine l’humidité, harmonise le Foie et tonifie le Rein, harmonise le réchauffeur inférieur, calme l’Esprit, tonifie le Sang et soulage la douleur du méridien.

9 RTE : Point Mer et point Eau du méridien de la Rate. Ses actions sont de réguler la Rate et éliminer l’humidité, ouvre et stimule la voie des eaux, a des effets bénéfiques sur le Réchauffeur Inférieur.

20 V : Point Shu de la Rate. Ses actions sont de tonifier le QI et le Yang de la Rate, élimine l’humidité, fait monter le QI de le Rate et retient le Sang, régule et harmonise de QI du Réchauffeur Moyen.

21 V : Point Shu de l’Estomac. Ses actions sont de réguler l’Estomac et faire descendre la rébellion et harmoniser le réchauffeur Moyen.

23 V : Point Shu du Rein. Ses actions sont de tonifier le Rein et fortifier le Yang, nourrir le Yin du Rein, raffermit le QI du Rein, Régule le Voie des Eaux et les mictions et a des effets bénéfiques sur l’Essence.

Les séances sont assez longues mais à la fin la patiente se sent très apaisée. Ce qu’elle ressent quand je lui fais les points est comme une fleur qui s’ouvre et qui lui diffuse de l’énergie dans tout le corps.

A la 2ème séance ma patiente m’informe qu’elle se réveille toujours la nuit mais elle a l’impression qu’elle fait moins de rêves perturbants.

Au début de la 3ème séance elle me dit qu’elle ne se réveille plus vers 2 heures du matin mais qu’elle se réveille toujours vers 5 heures et n’arrive pas à se rendormir. Elle cogite beaucoup moins et se sent beaucoup mieux elle dit se sentir plus apaisée.

A la 4ème séance elle n’a plus du tous ses phases de réveille la nuit et au petit matin, elle ne se sent presque plus ballonnée et elle commence à perdre du poids. Elle dit que les séances lui font énormément de bien, c’est pour elle un moment de détente ou elle ne pense à rien.

A partir de la 5ème séance,  après un petit bilan, je supprime quelques points. Je fais toujours le 20 DM pour commencer et je continue avec le 36 E, 6 RTE, 9 RTE, 20 V, 21 V  je fais en plus la manœuvre « FU BU DE XIAO GUI JI » (Petit « revenir et presser » sur le ventre) que j’ai découverte dans le livre d’AMAEL FERRANDO « QIGONG TUINA Massage et Automassage ». Après quelques séances avec cette manœuvre la patiente perd de plus en plus de poids, elle n’a plus du tout de sensation de sensation de faim et n’est plus ballonnée. Elle me dit aussi ne plus avoir d’ « Impatience » dans les jambes. Depuis la première séance elle applique bien tous mes conseils au niveau de l’alimentation, elle fait bien le massage du ventre après les repas et va au travail à pied matin et midi de façon à marcher au moins 100 pas comme je lui ai conseillé.

Conclusion et Sources

A l’issue de cette formation Acupression et Bases de QIGONG TUINA, il m’est apparu évident que c’était réellement ce que je voulais faire. Je me suis rendue compte que la pratique du QIGONG était énormément importante car après les séances sur certaines personnes je suis complètement « vidée ». D’où l’importance de faire du QI GONG tous les jours car je pratique de plus en plus et je suis beaucoup moins fatiguée après les séances. Il est évident que je ne le pratique pas autant que je le voudrais, mais les séances que je fais m’apportent un bien-être général. La pratique du QIGONG m’aide à mieux gérer mes émotions et à réduire mon stress et également ma respiration.

La formation en Diététique Traditionnelle Chinoise m’a également beaucoup apporté. Il m’apparaît également évident que la diététique chinoise  et la pratique du QIGONG font partis des éléments fondamentaux nécessaires à une bonne santé que chacun d’entre nous à le pouvoir de contrôler. Négliger l’importance de la diététique chinoise risque de nuire à l’efficacité d’un traitement énergétique.

Sources

Guide pratique de l’institut Wanxiang Obésité et Surpoids

Obésité : les solutions de la médecine chinoise Philippe Sionneau

Le surpoids et l’obésité en médecine traditionnelle chinoise et en acupression par Marie-Christine Lacombe

L’obésité suite à un choc émotionnel Article de fin d’études Hélène Bony

Support de cours de la Formation en Diététique Traditionnelle Chinoise. Ecole de QIGONG TUINA d’AMAEL FERRANDO

Photo by Diana Polekhina on Unsplash