Relation entre l’Utérus Bao et les cordes vocales d’une chanteuse de flamenco

Connection ent Musique et Médecine Traditionnelle Chinoise

Accueil > Activités du site > Relation entre l’Utérus Bao et les cordes vocales d’une chanteuse de flamenco

Relation entre l’Utérus Bao et les cordes vocales d’une chanteuse de flamenco

par

Acupression et bases de Qigong Tuina
promotion 2021

Afin d’introduire le présent sujet, nous présenterons brièvement la musicothérapie chinoise pour établir une première connexion entre la musique et la Médecine Traditionnelle Chinoise. Les douze notes seront associées aux douze organes mais aussi au Qi ; vibration, souffle et voix du corps. Quelques partitions provenant de recherches anciennes sur la musicothérapie illustreront des diagnostics sonores effectués sur des patients.

Dans un deuxième temps, nous exposerons le travail de recherche de Marie-Louise Aucher, une cantatrice s’intéressant à la Médecine Traditionnelle Chinoise. Créatrice du concept de psychophonie, elle engagea plusieurs ouvrages annotant de l’importance de la posture lors de cours de chant mais aussi de la symbolique de la colonne vertébrale à travers la relation entre les douze dorsales et les douze notes.
Nous présenterons une courte étude de Marie-Louise Aucher sur une de ses élèves ainsi que quelques explications anatomiques pour débuter le sujet de cet article concernant la relation entre le périnée, l’Utérus Bao, les cordes vocales et la voix. L’ordre sera le suivant : la région du larynx, le nerf vague et le périnée. Une courte annotation concernant la posture sera mise en lumière par une présentation du Vaisseau Gouverneur (Yang) et son méridien miroir, le Vaisseau Conception (Yin). Nous noterons leur relation en tant que Vaisseau émetteur et Vaisseau récepteur.


Dans un troisième temps, une partie sur le Coeur en Médecine Traditionnelle Chinoise sera développé afin de pouvoir souligner son importance dans le traitement de notre sujet. Nous expliquerons par la suite le fonctionnement de l’Utérus Bao dans son contexte global, à savoir en relation avec la Rate/E, le Foie, le Rein et le Coeur. Cela introduira un contexte plus confortable pour rentrer ensuite dans le vif du sujet avec le cas pratique le subséquent. Ce dernier énoncera le diagnostic et de multiples séances réalisées sur une chanteuse de flamenco ayant des tiraillements aux cordes vocales. Nous établirons les liens directs entre l’Utérus Bao et les cordes vocales en détaillant les points réalisés pour noter l’état progressif de la patiente. Nous conclurons ensuite cette courte étude.

I. Introduction à la musicothérapie chinoise

La thérapie par la musique est une partie de la Médecine Traditionnelle Chinoise. La Chine a recherché les secrets de la mélodie et du rythme de l’univers pendant des millénaires à travers le tambour, la flûte, les cloches, la calebasse, la pierre mais aussi le bambou. C’est là-bas que la musicothérapie a vu le jour pour la première fois, aux alentours du 5ème siècle avant J.-C. De même que le coeur-esprit (Sang) et le coeur-souffle (Qi), la thérapie et la musique en Chine ont une relation qui s’entremêle de manière continue.
L’approche de la musique dans la musicothérapie chinoise applique la même logique de traitement que les diagnostics établis lors de séances d’acupuncture ou d’acupression. Pour traiter les déséquilibres intérieures de l’être humain c’est la théorie du Yin et du Yang, des Cinq Éléments et toutes les relations particulières entre elles qui sont pointées. Dans « Le Psychisme et la Musicothérapie Des Chinois » de J.F. Borsarello et A. Robert, chaque élément est relié à une note : le bois avec le la, le feu avec le do, la terre avec le fa, le métal avec le sol et l’eau avec le ré. De manière plus approfondie et en ciblant les organes, la Vésicule Biliaire est reliée au ré, le Foie au ré #, le Poumon au mi, le Gros Intestin au fa, l’Estomac au fa #, la Rate au sol, le Coeur au sol #, l’Intestin Grêle au la, la Vessie au la #, le Rein au si, le Maître-Coeur au do et le Triple Réchauffeur au do #.
Les sons aigües se complètent avec les sons graves. Les premiers sont relatif à l’étage de l’esprit, à la tête, et les seconds au niveau de l’abdomen. Comme le dit Tan Qiao dans le Hua Shu, Livre des transformations (938 de notre ère), « le Qi suit le son et le son suit le Qi. Lorsque le Qi est en mouvement, le son retentit, quand le son retentit, le Qi vibre. Le son nous ramène au Qi ; le Qi contient le pouvoir d’agir sur l’esprit. Ce pouvoir de l’esprit nous ramène au vide. Le vide contient la potentialité du pouvoir. Le pouvoir contient en potentialité le son. L’un ramène à l’autre. »
Les anciens pensaient que l’essence de la musique était le Tao : l’invisible responsable des changements du Yin et du Yang, le facteur régulateur de la vie, du ton et de l’humeur de l’univers ou encore « la Mère du monde »1. L’harmonie du rythme et du timbre est crée par le Yin et le Yang. Les cinq notes correspondent aux cinq couples d’organes internes et peuvent être traitées selon l’affectation particulière d’un des organes. Si le diagnostic établit qu’il y a un vide de Coeur (do) chez la personne durant l’été, une mélodie particulière peut être soumise à la patiente afin de rééquilibrer et tonifier l’organe en question (voir les partitions ci- dessous). Différents sons affectent différents organes et parfois même selon chaque saison.

« Le Yin et le Yang du Ciel et de la Terre sont reliés au Yin et Yang du corps humain. Les Taoïstes ont toujours cru que le corps humain était un petit univers et que l’harmonie intérieure pouvait être affectée par l’harmonie extérieure. La musique traditionnelle chinoise est basée sur la doctrine du juste milieu et s’efforce d’atteindre l’harmonie avec le Ciel, la Terre et le corps humain à travers la musique. Il y a un dicton chinois qui dit : “Harmonie entre musique et homme, harmonie entre ciel et homme.” »2


1Gerhard J. Bellinger, Encyclopédie des religions, Librairie Générale Française, p.731
2Source : https://chine.in/guide/musicotherapie_2766.html


J.F. Borsarello et A. Robert, Le Psychisme et la Musicothérapie des Chinois,Edition Guy Tredaniel, partition p.164,1983
J.F. Borsarello et A. Robert, Le Psychisme et la Musicothérapie des Chinois,Edition Guy Tredaniel, partition p.170, 1983

II – Présentation des recherches de la cantatrice Marie-Louise Aucher

« Dans l’esprit de l’unité psychosomatique, on chante grâce à l’équilibre de tout son corps, les sens, les attitudes, la respiration. »4

« La Musique, a-t-on dit, est une architecture en mouvement. L’architecture a ses lois d’équilibre dimensionnel, de poids, de longueur et de forces. Aussi le corps humain exprime-t-il le rythme s’il combine son poids, sa taille et son temps, plus son influx nerveux pour fractionner la vie musicale en moments réguliers d’expression mesurée. » 5

Marie-Louise Aucher est une cantatrice et professeure de chant reconnue pour avoir inventé le concept de psychophonie dans les années 60. La psychophonie est une démarche auto-expérimentale d’harmonie physique et psychique qui utilise, à la faveur de la voix parlée et chantée, les correspondances entre l’Homme, les Sons, les Rythmes et le Verbe. Elle s’intéressa à la relation vibratoire et sonore du corps, en relation avec la Médecine Traditionnelle Chinoise.
Son approche d’analyse thérapeutique met en relation la correspondance des sons émis et/ou reçus avec la colonne vertébrale. Chaque dorsale serait relative à une note de musique particulière. Par exemple, la dorsale 12 est associée à un do 4 (do serrure sur un piano). En ce sens, selon la cantatrice, la fréquence et la vibration de certaines musiques pourraient avoir une influence positive sur des points du corps qui sont aussi des points énergétique d’acupuncture.
Lors d’un cours de chant avec une basse professionnelle, elle découvre qu’en tapotant la vertèbre correspondant à la note que l’élève n’arrive plus à réaliser, celle-ci est douloureuse. La dorsale concernée est relative à la région pulmonaire. S’intéressant à la Médecine Traditionnelle Chinoise sans réellement la pratiquer, Marie-Louise Aucher propose à la basse de consulter un praticien pour traiter sa dorsale. En effet, le lien se confirme ; la grippe mal soignée de la patiente était dû à son incapacité à monter la note souhaitée. La région pulmonaire était donc bien à traiter pour rétablir ses cordes vocales et rendre possible l’atteinte de la note. Une fois la région pulmonaire guérit en profondeur, la chanteuse a pu retrouver la totalité de sa voix.6


4Aucher, Marie-Louise, L’homme sonore, épi, 1983, p.9
5Aucher, Marie-Louise, L’homme sonore, épi, 1983, p.58
6Anne Paris-Durieux et Marie-Jo Cardinale, La psychophonie, Une approche vivante de la voix, schéma p.56 ; L’échelle de la réceptivité de la Psycophonie, Edition Le courrier du livre, 2018

En médecine occidentale, la voix sort du larynx, qui se situe entre le pharynx et la trachée, où se trouvent notamment les cordes vocales, au niveau de la cervicale 5, C5. C’est ici que la caisse de résonance se situe, d’où provient la voix. Pour qu’un son devienne voix, le flux de l’air (ou le souffle) fait vibrer les cordes vocales et pénètre dans la caisse de résonance où se niche l’épiglotte, le pharynx, le voile du palais, la masse linguale, les sinus et le complexe ostéo-cartilagineux jusqu’aux lèvres. C’est dans cette caisse de résonance que se forme le phonème définitif, autrement dit le son de la voix. On dit que « le larynx est le seul instrument à cordes et à vent qui ait été inventé. »7

Les nerfs laryngés sont drainés par les veines laryngées supérieures, inférieures et postérieures. Ce sont ce type de nerfs qui conditionnent le stress ou le traque, permettant alors des dysphonies lors de répétition ou de spectacle de chant. C’est au niveau de la corde vocale que le muscle vocal, véritable nid d’énergie, se situe. Il serait à l’origine de la voix humaine, elle même devenant possible par la lubrification des glandes cellulaires. C’est par la turbulence du souffle que devient possible la vibration des cordes vocales, donnant alors une fréquence vibratoire particulière avec ses propres harmoniques. L’énergie de la voix fait vibrer les cordes vocales par le souffle pulmonaire. Par exemple, les chanteuses et chanteurs de flamenco ont généralement un oedème sur les muqueuses de leur corde vocale. Ce chant de la tristesse où le poumon se trouve dans un déséquilibre de vide ou de plénitude, provoque des vocalisations particulières. La voix dite naturelle (ou de poitrine) contient une sorte de cassure, une déchirure qui rend la vibration du chant flamenco très forte allant jusqu’à provoquer des larmes.

  • Le nerf vague

C’est un nerf très important dans la pratique du chant car il est composé notamment des branches du nerf laryngé qui innerve les cordes vocales mais commande aussi le voile du palais, l’épiglotte et le pharynx. Le nerf vague joue également un rôle sensorimoteur dans les phonations et des informations gustatives. Son réseau d’action est le plus étendu du corps, il contrôle et régule les fonctions végétatives du système parasympathique réagissant aux émotions, notamment du cœur (rythme cardiaque), des viscères digestives et des glandes de la thyroïde mais aussi surrénales, pancréatines et endocrines.

  • Le périnée

Le périnée a un rôle dans la relation entre la voix et l’Utérus. Assurant le passage entre le réchauffeur inférieur et le bassin, il est comme une sorte de « plancher tendineux en forme de hamac qui soutient les viscères »8. Tout périnée atone aura une mauvaise influence sur la voix. Celle-ci peut devenir trop serrée à cause de trop de tension ou bien au contraire sans souffle si le périnée est trop détendu. Il est donc un ensemble de tissu important dans son soutien et dans sa relation aux organes génitaux et par extension un soutien important à la voix.
Notons que lors d’une préparation vocale de chant, au delà de points d’acupression à effectuer pour harmoniser ses cordes vocales et des échauffements prévus pour ne pas agresser le larynx, une séance de Qi Gong est particulièrement conseillée.


7Abitbol Jean et Duvivier Eric, Voix de Femme, vidéo mp4, cairn, 1995
8Ibid

La posture de l’arbre et l’ouverture progressive des bras permettent une ouverture respiratoire de la poitrine et du dos. L’ouverture de la ligne des épaules maintient la position de la tête et du cou, ce qui permet au larynx de garder une position basse et souple. L’effet phonatoire est ainsi mieux répartie grâce à la décontraction des trapèzes et le dégagement du larynx. Son maintien bas permet une mobilité et une souplesse à la « santé vocale »9

  • La posture

Comme nous le notions précédemment dans l’emploi du Qi Gong avant une préparation vocale, la posture et le souffle sont deux éléments important pour apaiser le plus possible les muscles et les nerfs du corps tout en drainant et tonifiant celui-ci, pour qu’il reste actif. L’importance de la posture est donc notable notamment au niveau du cou. La concentration de la chanteuse ne doit donc pas rester centrer sur le larynx mais aussi aller au delà, et jusqu’au cou, voir jusqu’à son expression faciale. L’explication de l’importance du cou s’explique par la fonction de la glande thyroïde qui gère la croissance mais aussi plus symboliquement l’aspect créatif et expressif de la personne. Les 7 cervicales correspondent aussi au 7 notes de musique. Le 15DM est la Porte de la Mutité, situé à son sommet sous C1 il indique que le langage, ce qui permet l’action de parler ou encore d’émettre un son, se situe dans cette zone. Ce point d’acupression est donc utile pour débloquer toute personne prise d’aphonie, qui a la gorge serrée ou encore qui a quelque chose « en travers de la gorge ». Le méridien correspondant à la localisation de ce point est celui du Du Mai, Vaisseau Gouverneur miroir du Ren Mai.
Le Vaisseau Gouverneur commande les forces physiques et psychiques Yang (émetteur). Il naît en profondeur de la surrénale puis descend dans le périnée afin d’atteindre son point d’émergence cutané, en avant de la pointe du coccyx. Il s’élève ensuite sur la ligne médiane postérieure jusqu’au crâne et descend sur la ligne médiane de la face en passant par tous les postes sensoriels jusque sur la gencive supérieure, entre les racines des incisives médianes.

Le Vaisseau Conception lui, est situé dans la zone pelvienne. Il émerge au périnée, remonte vers l’abdomen, le thorax et se termine au menton, sous la lèvre inférieure. C’est le Vaisseau qui surveille et dirige les méridiens Yin (réceptivité).
Le dos est Yang avec une certaine force musculaire de redressement, déploiement et soutien de l’action. L’avant du corps est Yin, avec sa force musculaire de repliement, protection des plexus et des organes vitaux. Ainsi, les deux méridiens ce complètent.10
Lorsque les tensions des cervicales figent le cou, les cordes vocales sont moins bien sollicitées. Il est nécessaire de favoriser une circulation fluide entre la tête (parole intérieure) et le cœur (parole incarnée) pour libérer le passage du ressenti. « La statue du pharaon assis, dont la nuque est protégée par un oiseau, tel un ange gardien, aux ailes déployées, indique l’importance de ce lieu dans l’accomplissement de la verticalité ».


9Anne Paris-Durieux,Marie-Jo Cardinale, La psychophonie, Une approche vivante de la voix, Edition Le courrier du livre,2018,p.82
10Ibid p.86

II. Le coeur en MTC

« … La notion chinoise classique de xin que nous traduisons par « coeur » ou « esprit » nous invite à explorer en nous-mêmes un plan intuitif ouvrant à la fois sur le fond qui soutient notre vécu le plus intime et sur le paysage extensif qui fait notre conscience de chaque instant, qu’il s’agisse de l’environnement ou du corps vécu. Aucun de nos concepts ne peut rendre compte d’un mot qui questionne aussi directement en nous le sentiment de vie, la vision du monde, les capacités intuitives, affectives, expressives. » 11

En Médecine Traditionnelle Chinoise, le Coeur gouverne le Sang et les vaisseaux. Le Qi du Coeur assure la circulation du Sang et le Sang du Coeur intervient dans la formation et la régénération du Sang. Il gouverne l’activité mentale et spirituelle mais héberge aussi l’esprit Shen ; conscience organisatrice psychique du corps. Il permet l’harmonisation des viscères. En relation avec le Feu, son émotion est la joie.
Le coeur-esprit et le coeur-souffle sont deux notions qui, lorsqu’elles se rejoignent pour créer un chemin allant jusqu’à se confondre l’une et l’autre, permettent d’envisager l’implication centrale et centralisante du coeur -xin dans les rapports réguliers que le coeur entretient avec l’esprit de nature « céleste » et le souffle dynamique « terrestre ». En d’autres termes, le coeur-esprit relié à l’esprit céleste, fait référence dans le sens chinois à tian, le Ciel, c’est-à-dire à « une source indivisible impulsant valeur spécifique, principe structural et finalement point de vue, manière d’être, « nature » dans le sens de xing ; la nature intime. »12

Le coeur-souffle, associé à un aspect plus terrestre, indique qu’aucune existence et aucune conscience ne peut se soutenir
« sans le va-et-vient, les entrées et les sorties, les ondulations perpétuelles du souffle dans ses variations Yin et Yang. »13

Le Coeur, dans sa cavité, est un réceptacle qui devient le lieu témoin de l’esprit Shen et du souffle Qi. Le coeur-esprit et le coeur-souffle, en s’associant, accentuent leur effet respectif dans une dynamique fonctionnelle agençant de manière alternative jonction et éloignement.
Le Coeur, centralise toutes les circulations rythmiques par l’emploi de ses pulsations et favorise la propagation du vide de sa cavité, d’un lieu de passage à l’autre, selon un mouvement continu. Ce mouvement révèle une certaine relation dynamique de tout ce qui contribue à l’expression de la vie et exprime ses modulations en relation aux autres organes. D’une certaine manière, le Coeur (Shen) écoute et donne le rythme de chaque flux (Qi) tout en étant le lieu de réunion de chacun.
Pour illustrer l’écoute du Coeur et la transmission spontanée du souffle vital relié à l’Esprit tout en pouvant le réanimer nous prendrons une allégorie éclairante tirée du « Traité de la fleur d’or du suprême Un », soulignant l’éthique naturelle et le soin :
« La poule peut couver ses oeufs parce-que son coeur écoute toujours. (…) La raison pour laquelle la poule est capable de transmettre la vie à ses oeufs provient du souffle vital attiédi. Le souffle tiède voit pourtant son pouvoir le limiter au réchauffement des coquilles


11Jean-Marc Eyssalet, Connaissance de l’acupuncture, Le coeur en médecine chinoise, p.5, Coeur-esprit et coeur-souffle, Association Connaissance de l’Acupuncture. Éditions You-Feng. Librairie Éditeur. 2005.
12Ibid
13Ibid

Son coeur unifié devient un seul flux. Quand le coeur-esprit pénètre, le souffle l’accompagne, les poussins intègrent le souffle tiède et prennent vie. »

La poule à l’aide de son Coeur guide le souffle et le fait pénétrer au centre de la coquille de l’oeuf. C’est par l’écoute qu’elle le réalise. Ce mode d’attention fait partie du modèle de l’art de gouverner ou de l’art de soigner chinois ; deux activités que la langue chinoise réunis dans le mot zhi. L’art de gouverner peut être symboliser par le prince, représentant alors le « coeur du pays ». De manière plus littérale, zhi signifie « gérer l’irrigation des champs par le geste et la voix ». 14

  • Le Poumon

Le Poumon gouverne avec son supérieur, le Coeur, afin de permettre au Sang et au Qi (souffle gouverné par le Poumon) de circuler dans le centre de la poitrine, leur habitat. Ce centre Dan zhong, nommé aussi Mer du Qi ou Mer des souffles, est essentiel dans l’atteinte de la voix et de sa « réparation ».
Dans le chapitre 8 de l’empereur jaune, dans la première partie du Suwen, il est noté que le Poumon gouverne la rythmique des souffles tandis que le Dan Zhong propage la présence mystérieuse et vivificatrice du Coeur et de ses Esprits (Sang), au travers de toutes les circulations et des vaisseaux qui se maîtrisent dans le Réchauffeur Supérieur, à savoir Yin et Yang, Sang et Souffle, nutrition et défense. Le Sang nourrit et réchauffe, circulant dans les Merveilleux Vaisseaux Mai, dirigeant et animant toutes circulations vitales. Le Dan zhong, 17 RM, est la Mer des souffles sur le méridien du Ren Mai.
La circulation du Sang (coeur-esprit) et du Souffle (coeur-souffle /poumon) étant très importante dans l’équilibre du Yin et du Yang de l’être, elle se doit d’être équilibrée pour favoriser une bonne circulation, partant du centre de la poitrine jusque dans le diaphragme afin de pouvoir l’harmoniser et descendre jusque dans le périnée.
Dans le chapitre XXXI du Zhuang Zi intitulé « le vieux pêcheur », Confucius lui demande ce que signifie l’authenticité. La réponse pointe vers la notion d’écoute essentielle : « L’authenticité, c’est l’ultime raffinement de la sincérité, sans « essentialisation » (de la présence) il n’y a pas de sincérité et l’on ne saurait émouvoir les autres ».


14Elisabeth Rochat de la Vallée, Connaissance de l’acupuncture. Le coeur en médecine chinoise, p.36-39, Le double aspect du cœur, Association Connaissance de l’Acupuncture. Éditions You-Feng. Librairie Éditeur. 2005.

III. Gynécologie & acupuncture

L’Utérus Bao

Appartenant au Champ du Cinabre inférieur Dan Tian qui abrite également le Chambre du sperme chez l’homme, Bao est une structure commune à l’homme et à la femme. Il est appelé la Chambre du Sang chez la femme.
L’Utérus dépend des six Entrailles Curieuses et à la forme d’un organe Yang à la fonction Yin. L’Utérus, dans sa forme Yang permet l’évacuation des règles et de l’accouchement. Dans sa fonction Yin, il emmagasine le Sang et nourrit le foetus. Il est directement relié au Rein et aux Vaisseaux Ren Mai et Chong Mai, grâce au Tian Gui, une substance qui s’active à partir de la puberté et ce jusqu’à la ménopause.
L’Utérus a une relation physiologique avec le Coeur car il gouverne les menstruations normales et la fertilité ; tous deux dépendants de l’état de l’Essence du Rein et du Sang du Coeur. Un vide de Sang du Coeur, par exemple, peut créer des pathologies à l’Esprit mais pas seulement. Si une personne a un Vide de Sang du Coeur en relation avec le Rein, cela peut créer des aménorrhées ou encore de la stérilité.
L’Utérus Bao est considéré dans un sens large en Médecine Traditionnelle Chinoise car il suppose les trompes de Falloppe et les ovaires. De ce fait, « l’axe hypothalamo-hypophyso-ovarien est donc impliqué dans toutes les fonctions de l’Utérus chinois. » 15
Les troubles gynécologiques s’expliquent en grande partie par un déséquilibre du couple Sang-Energie, que nous nommions précédemment coeur-esprit et corps-souffle, en relation avec le xin mais aussi le xue à savoir l’aspect matériel du Sang, et le Qi ; l’aspect énergétique du souffle.


15Dr Bernard De Wurstemberger, Dr Robert Du Bois, Cahiers Cliniques : Gynécologie & acupuncture. Acupuncture et Santé, p.11, Édition Jouvence, en coédition avec la Fondation LEBHERZ-CORNELIUS CELSUS, 2017

« Selon le chapitre 9 du Suwen, le Foie produit l’Énergie du Sang. Ce mécanisme complexe de la fabrication du Sang et de
sa circulation peut être résumée par le schéma suivant :


Ibid p. 11
Ibid p. 16

De même que le foyer supérieur est composé de membranes et d’un diaphragme Huang, l’Utérus dit Bao Huang dans le foyer inférieur possède aussi des membranes, utérines, qui enveloppent l’Utérus. Nous pouvons établir que les membranes Yang sont les muqueuses respiratoires (hautes) et les membranes Yin, les muqueuses génitales (basses). Étant reliées, comme une sorte de dipôle, la première borne commence à l’Utérus, en passant par la Rate et l’Estomac situés dans les muqueuses digestives et continuent leur chemin par la cage thoracique qui enveloppe le Coeur (Gao Huang) pour terminer dans les muqueuses respiratoires du Poumon et de la gorge donnant ensuite le timbre de la voix de la personne.
Avant de commencer a énoncer le cas pratique ci-dessous, nous allons faire un rappel de la fonction du Rein, de la Rate, du Foie et du Coeur afin de rendre le choix des points d’acupression plus clairs :
– Le Rein est la racine de l’Essence prénatale et du Qi originel : il emmagasine l’Essence qui est la base matérielle de la formation du Sang menstruel. Il régit le Sang et l’Énergie sexuelle, le « Gui céleste » qui se cristallise à la puberté et donne naissance aux règles chez les femmes et au sperme chez l’homme.
– Le Foie, fils du Rein, est intimement relié à l’Utérus puisqu’il lui envoie son Sang. Il entretien aussi la libre circulation de l’Énergie et stock le Sang tout en régularisant son volume.
– La Rate fabrique le Sang qui est ensuite stocké dans le Foie. Elle nourrit le Sang, le contrôle et le garde dans les vaisseaux.
– Le Coeur gouverne le Sang et contrôle les vaisseaux sanguins. Il abrite l’esprit Shen et il permet de s’ouvrir à la langue (parole). Il contrôle également la transpiration.

IV – CAS PRATIQUE

Acupression sur la chanteuse Fiesta en el vacío

https://soundcloud.com/fiesta-en-el-vacio
Luna Cedron ; Chanteuse de Flamenco et compositrice de musique électronique.

État pathologique :

Anémie par vagues chroniques depuis l’enfance puis revenue après son accouchement il y a une dizaine d’années. Suite à la dégénération d’un chlamydia, une pyosalpinx (pu) à la trompe de Falloppe droite et hydrosalpinx (eau) à la trompe gauche se sont installés avant d’être traités. Cette infection a laissé des lésions dans l’Utérus de la patiente. Les vertiges sont parfois présents ainsi que des migraines dues à une névralgie d’Arnold touchant les cervicales et allant jusqu’au sommet du crâne sur le côté gauche. Les douleurs se manifestent surtout le matin au réveil. La patiente déclare avoir un dos peu musclé entraînant selon elle la névralgie.
Suite à une cystite, une pyélonéphrite s’est déclarée durant peu de temps il y a environ 5 ans. Les menstruations sont régulières et très abondantes, passant de la couleur marron dès les premiers jours puis rouge vif les derniers jours. La personne a soif très souvent, passe d’un état de constipation à la diarrhée de temps en temps. La langue tremble et contient peu d’enduit. Un léger enduit jaunâtre est présent, surtout au fond de la langue avec la présence d’un enduit plus gras. Elle crache des glaires concentrés et blanc et a des problèmes de concentration. Elle n’a pas de nausée.
Le mucus dans la gorge provoque une gêne dans la voix de la chanteuse, qui tire déjà, et ressent une faiblesse des cordes vocales. La patiente se plaint de fatigue et d’anxiété et se sent « prise » au niveau des Poumons le matin. Le pouls est superficiel et très fin sauf sur la gauche, au niveau du pouce, il est profond.

Diagnostic :

Traiter la chaleur vide et le vide de Qi et de Sang général. Chasser la chaleur-humidité de la Rate et des Poumons qui provoque les glaires et tonifier les organes relatifs à la circulation du Sang-Énergie dans le Réchauffeur Moyen et Supérieur : Poumon, Rein, Foie, Rate et Coeur. Soumettre la chaleur du Foie qui provoque la sensation de soif, la chaleur dans le Sang et les stases de Sang et d’Énergie entravant la fonction des autres organes. Nourrir le Yin pour tenter de le rééquilibrer avec le Yang. Rétablir le Shen, le Zhi et le Po. Harmoniser particulièrement la Rate/ Estomac, Foie et Rein pour les troubles digestifs et gynécologiques.
Avant d’engager un diagnostic spécifique pour tenter de réparer le problème relatif aux cordes vocales de Luna, deux séances d’acupression ont été réalisées au commencement pour traiter l’ensemble de ses déséquilibres de manière globale :
Première séance :4GI + 3 F + 4RM + 8RTE + 43V + 60V
Deuxième séance : 20 DM + 9P + 7C + 14 F + 6 RTE + 40E + 3R + 60V

Les retours de la patiente sur les deux séances ont été les suivants :

Première séance : énergie en augmentation et sans anxiété (inhabituel), sensation de pouvoir faire beaucoup d’activités sans être fatiguée jusqu’à tard. Sensation d’apaisement.
Deuxième séance : sensation d’apaisement et de grande fatigue. Repos prit et bonne nuit de sommeil.

Courtes séances durant la tournée musicale de Fiesta en el vacío

Séance 1, avant une représentation :

4C + 15DM (pour traiter les lésions potentielles liées à la perte de la voix en lien avec les émotions)
5C (harmonise Coeur et Rein)
6RTE (tonifie Rein, élimine l’humidité de la Rate/E, traite les vides de Sang et troubles gynécologiques)
La séance a duré 15 min pour ne pas mettre la chanteuse dans un état d’apaisement trop prononcé avant son concert. Le trac pré-spectacle s’est amplement atténué mais les cordes vocales n’ont pas été plus efficaces dans l’immédiat.

Séance 2 avant une répétition matinale :

Si le Foie entrave la Rate et que la Rate entrave la fonction des Poumons ; tonifier l’Essence inné du Ciel Antérieur (racine de la respiration, ancre et annule les expectorations).

1P (Dissout les glaires, disperse la chaleur et ouvre la circulation du méridien)
5P + 3RTE (5P chasse la chaleur du Poumon et 3 Rte est le point Huan de la Rate, la renforce)
6 RM (Renforce et tonifie l’énergie originelle et harmonise le sang)
3F + 4 GI (Fait circuler le Qi et le Sang de tout le corps)
60 V (point antalgique, relâche les nerfs et les tendons)
La patiente ressent une légère fatigue plus tard dans la journée accompagné d’apaisement et un besoin de repos.
Le lendemain, elle n’a pas de problème de respiration au réveil (première fois depuis longtemps).

Séance 3 avant une répétition matinale :

1 C (Ouvre la circulation du Sang et de l’Énergie)
3 RM (Fait éliminer l’humidité des viscères par les urines et peut avoir une action sur les glaires. Tonifie le Rein ; point de croisement R, Rte et F)
12 RM (Tonifie le foyer médian ; fait monter le pure et descendre l’impure)
40E (Dissout les glaires)
Après les trois séances consécutives, la patiente ressent moins les mucosités et lorsqu’elles apparaissent elles sont plus fluides et beaucoup moins compacte. Elle précise aussi que sa voix ne déraille plus depuis la courte séance 1 même si elle continue de tirer le soir et durant les représentations. L’encombrement causé par le mucus s’atténue notablement.

Séance 4 avant une répétition :

22 RM (Détend la gorge pour traiter la zone localement)
6 RM + 7P (6RM tonifie le Qi et le Jing, renforce le Rein. Le 7P fait descendre l’énergie du Poumon et l’ouvre)
40 E
3 Rte

Séance 5 pour conclure :

12 V + 13 V (12 V expulse le Vent potentiel du Feu du Foie et 13 V traite les vides et plénitudes du Poumon)
4 TR (Libère les stagnations d’Énergie, fait circuler)
40 E
9 Rte (Libère d’un surplus d’humidité, régule la Rate)
3 R (Nourrit le Yin du Rein, favorise une bonne fonction de l’Utérus, ancre le Qi du Poumon)
3 F (Traite les troubles gynécologiques et les troubles du Foie)
Une semaine après les multiples séances la patiente se sent toujours très détendue. Le mucus a diminué considérablement mais revient de temps à autres et un moment de fort écoulement est apparu sous forme de crachats. Son Utérus semble harmonisé et ses règles sont moins abondantes. Elle n’a presque plus de troubles digestifs. Le voile de son palais a disparu
et la chanteuse a pu chanter durant ses répétitions durant une heure sans interruption ni gêne.
La patiente semblait atteinte de grandes craintes sur l’avenir qui se dissipaient lors des séances. Tous les points utilisés étaient chargés énergétiquement. La patiente se plaignait surtout de mucosités en plus d’une fatigue générale et des cordes
vocales.

Pour conclure, nous avons traité les différents troubles de la patiente en utilisant des points des Méridiens du Coeur, du Foie, de la Rate/E, du Rein, de la Vessie, du Triple Réchauffeur, du Gros Intestin et du Poumon tout en sollicitant les Merveilleux Vaisseaux du Ren Mai, Du Mai et Chong Mai pour renforcer l’Utérus, le Foyer Moyen et Supérieur ainsi que la gorge.
Le vide d’Énergie et de Sang étaient bien reliés à un déséquilibre du Foie et donc du Rein, qui entravait la fonction de la Rate et subséquent du Poumon. L’interaction entre l’Utérus, la Rate, le Foie et le Rein était donc la source du déséquilibre qui provoqua des tiraillements aux cordes vocales de la chanteuse. En traitant la partie inférieure du bassin tout en remontant vers la partie supérieure, en nourrissant le Sang et en tonifiant le Qi, nous avons pu permettre aux organes affaiblies de se rééquilibrer chacun leur tour. Nous avons pu faire ascensionner le Yin et refroidir le Sang tout en éliminant une partie de la chaleur-humidité qui entravait la Rate/E et le Poumon. En nourrissant le Yin et le Jing des Reins, nous avons renforcé le Ming Men et le Qi du Rein afin de nourrir l’Essence qui produit la moelle qui produit le Sang. En favorisant la circulation du cœur-esprit et du cœur-souffle tout en soumettant le Yang du Foie et ses stases de Qi, nous avons redonné de l’apaisement à Fiesta en el Vacío ainsi qu’a ses cordes vocales, désormais détendues et nourries. La Rate ayant moins d’humidité peut alors mieux fonctionner dans sa relation avec le Poumon et empêcher une augmentation du mucus troublant énormément la pratique de la chanteuse. L’Utérus, le Sang et l’Énergie harmonisés semblent aider au rétablissement des cordes vocales et du voile du palais.
Afin de continuer à aider la chanteuse Luna Cedron sur le rapport gynécologique à ses cordes vocales, plusieurs séances d’acupression sont envisagées avec pour objectif de cibler le Rein et l’Énergie tout en gardant un axe sur le Merveilleux Vaisseau du Chong Mai pour travailler la circulation du Sang. Nous continuerons à intervenir sur les organes alentours vu précédemment afin d’établir une réelle harmonisation Yin-Yang entre le Foyer Inférieur, le Foyer Moyen et le Foyer Supérieur.

Lettre d’information

    j'accepte de recevoir les emails envoyés par Kendreka

    RÉSEAUX SOCIAUX DE L’ÉCOLE